MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Lettre ouverte de SAIRVIRE à madame Aung San Suu Kyi sur la situation des Rohinghyas de Birmanie


Par Louqman INGAR - Publié le Lundi 25 Septembre 2017 à 11:38 | Lu 419 fois

Saint-Denis, le 16 septembre 2017

Madame Daw Aung San Suu Kyi Conseillère spéciale, Ministre des Affaires étrangères, Ministre du Cabinet de la Présidence De la République de l’Union de la Birmanie Bureau du Conseil d’Etat–office n°8
Naypyidaw, Birmanie

C’est avec beaucoup de tristesse et de regrets que nous constatons les faits suivants : Le gouvernement de Myanmar continue d’accréditer l’idée que les Rohingyas, minorité musulmane déjà persécutée, soupçonnés d’accueillir des terroristes, risquent de devenir responsables de l’insécurité et faire échouer le processus d’ouverture du pays. Derrière ce faux prétexte, l’armée se mêle à une minorité de bouddhistes pour perpétrer des actes de violence et de barbarie dépassant toutes les formes d’exclusion imaginables. Les stades de ségrégation, de discrimination, d’exploitation ou d’oppression sont largement atteints pour laisser place à une véritable chasse à l’homme aboutissant à l’extermination totale des Rohingyas du territoire national. Il suffit de lire les différents rapports des Nations Unies ; Amnesty International ou Human Rights Watch : à Rakhine le « pas de droit aux Rohingyas » est exécuté par une persécution organisée, enfants martyrisés, femmes violées, assassinats en masse, villages incendiés, des centaines de morts sans compter les réfugiés !

En 2017, il est inadmissible de voir et d’accepter de tels massacres sans dire mot ! Ni la richesse du sous-sol de Birmanie ni sa position géostratégique ne peuvent et ne doivent justifier ce nettoyage ethnico-religieux ! Votre pays bénéficie d’un parlement élu, et si vous voulez rendre crédible le processus démocratique en place, nous espérons que des lois seront votées et appliquées pour protéger également les minorités du pays et leur reconnaître des droits au vote, à l'éducation, au travail, au logement, etc…

En qualité de Cheffe du gouvernement, nous vous demandons de faire le nécessaire pour promouvoir davantage le respect des Droits de l’homme. Nous sollicitons instamment votre haute autorité à prendre les décisions d’arrêter sans délai ces massacres humains !

Ces derniers ne profitent guère au pays. Au lieu d’attirer les investisseurs, ils les font fuir. Car comme vous le savez, l’avenir des grandes entreprises qui voudront s’y installer sera incertain si un minimum de citoyenneté et les droits de l’homme ne sont pas respectés, rendant le développement économique quasi impossible.

Nous vous demandons de faire cesser le drame humain auquel nous assistons !

Devons-nous inviter l’Union Européenne à aller au-delà des signaux lancés jusqu’à ce jour à la Birmanie ! à exercer des pressions internes et externes afin d’éviter de futures morts d’hommes ; à mettre en place une commission d’enquête sur la situation réelle du terrain et faciliter aux frontières toutes les aides gouvernementales et les aides des ONG destinées aux Rohingyas en détresse !

Aujourd’hui force est de constater que la question des Rohingyas n’est pas seulement liée à l’Islam. C’est aussi une question politique. Considérant le conflit avec les Rohingyas, les Chefs d’Etats Européens ne manqueront-ils pas de se rappeler du conflit au Moyen Orient ou du conflit Israélo-Palestinien !

Enfin, nous espérons que les médias ne céderont pas au discours politique qui se sert du fait religieux pour réduire ou dissimuler les vrais problèmes sociaux et d’appartenance, d’identité ou de résistance. Face à l’exode forcée des Rohingyas, l’inquiétude de la Communauté internationale grandit, et nous exprimons notre profonde solidarité avec les pays et les sociétés qui se mobilisent davantage pour apporter tous les secours nécessaires et possibles aux opprimés.

C’est depuis l’île de la Réunion, avec la volonté de dépasser les clivages communautaires religieux, que les membres de l’association SAIRVIRE lancent ces appels afin de sensibiliser la responsabilité de la conscience humaine, aussi bien sur la situation dramatique des Rohingyas que celle de toutes les minorités persécutées dans le monde.

Nous implorons Notre Créateur, le Tout Miséricordieux et le Très Miséricordieux, de protéger les peuples oppressés, et que triomphent sur terre l’Union, la Justice et la Paix !

Nous vous remercions de l’attention que vous porterez à cette lettre que nous rendrons publique.

Avec nos respectueux hommages, nous vous prions d’agréer, Madame la Conseillère spéciale, l’expression de notre très haute considération.

SAIRVIRE (Sauvegarde par les imams réunionnais du vivre ensemble)




1.Posté par Cimendef le 25/09/2017 12:09 (depuis mobile)

Le vivre ensemble, cette tarte à la crème invoquée a tort et à travers, serait donc sauvegardée par les obscurantistes ...oups par les imans.

2.Posté par Dazibao le 25/09/2017 14:33

M. INGAR, vous êtes sorti du bois. Certains, à l'affût, enfiellés, n'attendaient que ça: ils vont pouvoir se soulager du poids de leur haine . Vous allez prendre une volée de bois fendu.

3.Posté par Dazibao le 25/09/2017 14:34

Pourtant la démarche est louable....

4.Posté par nirmal le 26/09/2017 11:13

M. Ingar vous défendez la cause de votre communauté mais pourquoi vous en faites pas de même quand les autre communautés religieuses sont attaqués, égorgés, détruits et convertis par la force. On vous rappelle qu'il y a 54 pays musulmans dans le monde, aucun n'en veulent de leurs compatriotes !!! pourquoi !!! et vous voulez que l'occident les accepte, les héberge et les nourris. Demain ce sont eux qui seront maître de leurs accueillants et qui n'oseront pas à les tuer à coup de bombe. Y avez-vous pensé !!!!! il y a un proverbe créole qui dit : "on nourrit le vers pou pique nout' ker" méditer la dessus " A force de tuer des innoncents le Allah lui même aura marre de ses dévots et vous détruira lui-meme.

5.Posté par Dazibao le 26/09/2017 12:04

"""On vous rappelle qu'il y a 54 pays musulmans dans le monde, aucun n'en veulent de leurs compatriotes !!! pourquoi !!! et vous voulez que l'occident les accepte, les héberge et les nourris...."
......................................

Voilà le premier qui lance son galet de haine. Qui a parlé d'héberger les RohingYas ? Dans ce pays l'armée massacre toutes les minorités(musulmane, chrétienne). Ils veulent seulement des boudhistes.

Ensuite qu'explique l'assertion "Demain ce sont eux qui seront maître de leurs accueillants et qui n'oseront pas à les tuer à coup de bombe" ?

6.Posté par Grangaga le 26/09/2017 13:12

Et lo promié fanm' Bangladèss', y sa va warr' lo bann' Rohingyas........Bangladèss' ossi.........
Y di......"Arr' tournn' a zot', an..... Birmanie, nou vé pa d'zot' issi, alé oussa zot' y sortt' ".

7.Posté par Dazibao le 27/09/2017 00:04

On ne veut pas d'eux au pays du Bengale et on ne veut plus d'eux en Birmanie pays qui leur refuse toute citoyenneté (pas de papier d'identité, pas d'accès aux soins médicaux -jetés par les médecins-, interdit dans les hôpitaux, interdit de tout emploi notamment dans la fonction publique, accès limité à l'éducation etc...).

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes