Politique

Lettre ouverte de Philippe Robert: un 4e collège à la Possession

Samedi 17 Mars 2018 - 14:12

"Je vous remercie de votre présence
 
Élu en mars 2015 sur le canton de La Possession, je profite du vote du budget 2018 sous la nouvelle présidence de Cyril Melchior pour vous faire un point d’étape de mon action au sein des instances départementales.
 
Mon action au Conseil départemental est double, j’interviens le plus souvent dans la proximité au côté des habitants, dans l’écoute et l’accompagnement de ceux qui sont dans des situations particulièrement fragiles, j’oriente les demandes, les demandeurs vers les services dédiés. Je réalise dans un second temps et si nécessaire un suivi des résultats obtenus pour nos administrés. Par ailleurs, je travaille dans le cadre des compétences de la collectivité sur des actions d’investissement ou de fonctionnement de plus grande ampleur.

En Effet, il y a les dossiers de fond qui nécessite un travail de longue haleine en termes d’explications, d’argumentations pertinentes et de procédure d’étape plus ou moins longue. Concrètement, le temps politique n’est pas en corrélation avec le temps administratif. Bien que la liste de mes actions ne soit pas exhaustive, ce sont ces dossiers majeurs et importants que je souhaitai surtout aborder avec vous ce matin. 
 
Ainsi depuis mon élection, je m’étais fait une priorité de reprendre le flambeau porté par Roland ROBERT pour obtenir la construction d’un 4eme collège au bénéfice des enfants Possessionnais. Mon argumentation était simple et reposait sur la saturation constatée des trois collèges existants et sur le fait qu’au vu de la croissance démographique exponentielle et du nombre de livraison de nouveaux logements sur le territoire communal, il était urgent et indispensable de doter la commune d’un établissement scolaire supplémentaire.
 
D'autant que le projet ne demandait qu'à voir le jour puisque le terrain situé à bœuf mort était déjà réservé et déclaré d'utilité public par l'EPFR. Les services du département en lien avec l'ancienne équipe municipale de la possession avaient déjà travaillé sur une architecture HQE (haute qualité environnementale). Le seul et unique point de blocage se situait dans un ancien rapport d’étude qui considérait que le nombre de collégiens à venir sur la commune pouvait être absorbé par les collèges existants... En un mot : pas d'urgence puisque selon ce même rapport le léger surplus d'élèves pouvait également être orienté sur un des collèges Portois !
 
Durant trois années, j’ai dû faire preuve de détermination, sans ménager mes efforts, pour obtenir une étude actualisée plus crédible prenant en compte l'évolution constante et conséquente de la population Possessionnaise. La présidente Nassimah Dindar, l’estimant légitime, avait fait droit à ma demande et le président Melchior a, dès son élection, repris l'étude qui venait de se terminer.
 
Mercredi cette étude a enfin été présentée et rendue publique : La Possession est bien prioritaire, sans aucune contestation possible et les conclusions de l’étude confirme bien tous les arguments que j’ai développés et pour lesquels je me suis battu ses trois dernières années. 
 
Pourtant dans l’hémicycle du département, j’ai dû défendre jusqu’au bout ma vision auprès de mes collègues élus, pour que ce projet ne se réduise pas à un simple cofinancement du département à un projet de collège privé catholique. Personnellement très attaché au service public et au principe de laïcité je ne pouvais pas admettre la construction de ce collège privé. Comment expliquer aux administrés Possessionnais qu’ils devront encore mettre la main à la poche pour assurer l’éducation de leurs enfants ? D’autant plus qu’en matière d’école primaire et maternelle à La Possession tout le monde sait qu’à la rentrée prochaine les enfants n’auront malheureusement pas d’autres choix que l’école privée catholique payante, construite avec le soutien de la municipalité actuelle, où les modulaires surchauffés qui se développent comme des champignons dans les écoles publiques de la ville.   
 
Au final, mes interventions ont été entendues favorablement par le président Melchior et sa majorité qui ont tranché en ma faveur, et que je remercie, en priorisant les études pour un nouveau collège sur le terrain réservé de Bœuf-Mort. C'est pour moi une grande satisfaction et je continuerai à suivre de très près ce dossier jusqu’à sa complète réalisation.
 
Au bout de 4 ans de mandat, Mme miranville aura fermé 2 écoles, n’en aura construit aucune alors qu'elle s'était engagée à en construire une tous les deux ans. En tant que conseiller départemental, j'aurais réussi à ramener un collège pour notre ville… c’est la grande différence entre les élus qui travaillent discrètement mais concrètement au service de l’intérêt général pour construire l’avenir et ceux qui perdent leur temps et l’argent des contribuables à faire de la communication à outrance pour leurs carrière personnelle, sans jamais rentrer dans l’opérationnel.
 
Vous le savez, j’ai fait de l’action sociale de proximité le quotidien de mon action de conseiller départemental. C’est pourquoi je ne peux pas passer sous silence l'obtention d'une enveloppe considérable de plus de 3 millions d'euros sur les 3 prochaines années pour le budget communal de La Possession dans le cadre du nouveau « pacte de solidarité territoriale »
 
Depuis de nombreuses années, tous les conseillers départementaux, dont je faisais partie, réclamaient des moyens financiers supplémentaires pour leur canton au vu de la détresse sociale de leur population. Avec le vote du budget 2018, c’est chose faite, et les moyens financiers alloués sont sans conteste mieux répartis sur le territoire départemental et donc plus équitable.
 
Élu municipal et départemental depuis plusieurs années, mon action s'est toujours inscrite dans une volonté farouche d'aider la population et notamment les plus fragiles d’entre nous. Ce nouveau « pacte de solidarité » va dans ce sens et je m’en félicite. Mon implication et mon investissement pour ma commune ont payé...la municipalité en est aujourd'hui la principale bénéficiaire et j’espère qu’elle saura l’utiliser à bonne escient.
 
Je n’attends ni félicitations ni remerciements mais juste que mon travail soit reconnu et respecté. A ce titre, je regrette profondément que le premier adjoint, pour des raisons purement politiciennes s’épuise a minimisé la réelle portée de ces nouveaux financements départementaux pour la ville.
 
J’imagine que si Madame Miranville n’avait pas perdu sévèrement les dernières élections départementale le discours aurait été bien différent. Mais la population en a décidé autrement, c’est ainsi !
 
Des moyens supplémentaires sont octroyés pour :
 
-l’insertion des jeunes (via la prise en charge du permis de conduire à hauteur de 750€ des jeunes s'inscrivant dans un parcours de formation professionnelle)
 
-l'accompagnement des plus de 60ans via le portage de repas équilibrés (également pour les malades, diabétiques...) à domicile. Je suis d'autant plus satisfait de cette proposition que ce dispositif de solidarité qui existait auparavant à la possession a été purement et simplement abandonné moins d’un an après l’arrivée de la nouvelle équipe municipale...
 
-l'augmentation de la subvention des maisons d’accueillants familiaux pour venir en aide aux familles confrontées à des difficultés éducatives et sociales.
 
-l'extension du dispositif d'amélioration de l'habitat (réservé jusqu'alors aux personnes de plus de 60ans) aux publics vulnérables et défavorisés.
 
-enfin le Conseil Départemental soutiendra les demandes visant améliorer le quotidien des personnes porteuses de handicaps soit en investissement soit sur un volet plus social...le tout en plus du financement sur les 9 prochaines années de l'accessibilité des établissements recevant du public aux personnes porteuses de handicaps.
 
Au travers de ce budget 2018, j'ai également pu obtenir des financements d’investissements importants pour notre canton en vue de conforter le réseau routier (sur la RD1 notamment installation de coussins de ralentissement + des travaux à prévoir sur la route du Dos d'Âne). Ces crédits devraient également servir à adapter les infrastructures aux besoins des usagers notamment via la mise en œuvre d'un programme de suppression des radiers. Celle de balthazar est d'ores et déjà programmée pour cette année ainsi que celle de Halte là (pour presque 300 000€ !)
 
Je tiens à souligner que c'est un effort considérable qui est consenti par l'assemblée départementale et qui profite directement aux Réunionnais et aux Possessionnais et je ne peux que m'en réjouir.
 
Je remercie le Président Melchior qui a su amener le consensus autour de lui au-delà de toute sensibilité politique pour privilégier l’intérêt général et le service public. En élu responsable, je fonde ici l’espoir que cet état d’esprit nouveau et constructif continuera à prévaloir au sein de l’assemblée départementale pour les années à venir, pour le plus grand bénéfice des Réunionnais de tout âge, de toute condition, et de leur environnement.

Je vous remercie

Philippe Robert
Conseiller Départemental de La Réunion
Conseiller municipal de La Possession"
Charline Bakowski
Lu 1922 fois



1.Posté par MARIO le 17/03/2018 17:29

humm ça sent la misére le décors . ou est passée anne flaure ?

2.Posté par ti caf le 17/03/2018 17:34

nous vous remercions . et oui françois déliron compte pour des prunes ? ça donne une image de votre façon de voir l'autre .

3.Posté par RAY le 17/03/2018 17:41

monsieur robert je n'ai jamais été féliciter pour mon travail tout le long de ma cariére au dela de mes 70 ans . pourquoi n'attendez vous pas de félicitation ? a ce que je sache etre élu c'est une mission et non un travail .personne ne vous a forcer la main pour etre élu a ce que je sache !!!!

4.Posté par viande roger le 17/03/2018 18:26

avant de se la ramener "moi je suis un bon élu qui travaille, mais bon, je le dis pas trop."
faudrait apprendre à écrire correctement.


5.Posté par Lol le 17/03/2018 20:07 (depuis mobile)

Philippe ce héros... Merci madame pour la rédaction.

6.Posté par Cimendef le 17/03/2018 20:44 (depuis mobile)

Il veut nous faire croire que c'est grâce à lui alors que la construction de ce collège fait partie du programme du conseil départemental depuis longtemps.

7.Posté par Milles sabords le 18/03/2018 05:40 (depuis mobile)

Tiembo larg pas Philippe. Ni vien po li en 2020.

8.Posté par dos d''''ane le 18/03/2018 06:38

oté camarade kossa i passe a la mairie ? gros chambardement dan lo personnel !
DGS ! Dehors ; DRH! dehors , DGA ressoures et moyens §! dehors !! Ti AB lhomme " moi je " dehors direction service 3eme zénès ( mais problème : personne i de li la bas ) . li té occupe in zemploi fictif au cabinet !! mi espère qué bientot la zistis va occupe son cas !!!!!!!

néna encore i tremble en e moment §


oté , i prétend qué na zélus aussi i hésite .

Au fète ou sa lé passé Mme VIRAPIN mi entend pi parlé !!

9.Posté par patrick le 18/03/2018 10:04

Ah enfin un vrai fils de...
Une vraie bourrique péi qui ne renonce à rien, qui ne s'offusque de rien, que la melonite et la suffisance n'étouffent pas !!!
Zan-Marie, Tipierr prend exemple !!!

10.Posté par polo974 le 18/03/2018 13:17

C'est pas un Robert qui a acheté des terres pour construire une école mais qui en a fait un lotissement, et du coup, la commune s'est pris un grosse mandale juridique et financière, ce qui expliquerait certaines choses en terme de moyens de la municipalité ? ? ?

11.Posté par klod le 18/03/2018 13:35

Patrick , post 9 ................ assé fé ri mon bouche siouplé !!!!!! enfin de l'humour sur nos zébuesques péis !

12.Posté par Pro no stick le 18/03/2018 21:51 (depuis mobile)

Bete comme ses pieds...1/ il joue le role d'assistant social...2/ il se gargarise de ce qui releve de son champs de competence en comparant son action et celui de la mairesse..on ne.compare pas des choux et.des carottes mon canard..

13.Posté par Antoine le 19/03/2018 07:25

Fini le temps ou la coupe des parti était pleine, quand on regarde le décor!
Mais, ça me soule de voir les fils d'anciens hommes politiques qui se croient être le porteur de flambeau de leurs pères. Le Port pareil, il y a un qui bosse dans l'ombre. mais zot croit vraiment que nous citoyen, on veut revivre la méthode ancien du PCR???

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter