MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Lettre ouverte de Gélita Hoarau à Jacques Mézard, ministre de l'Agriculture


Par Gélita Hoarau, Sénatrice de La Réunion - Publié le Lundi 29 Mai 2017 à 14:12 | Lu 411 fois

Objet : propositions face à la crise de la filière canne-sucre de La Réunion

Monsieur le Ministre,

Les planteurs de canne à sucre sont mobilisés pour obtenir une revalorisation du prix de référence de la tonne de canne qu'ils vendent aux industriels. Devant cette situation, je me permets de vous faire parvenir les éléments d'informations suivants.

À un mois de l’ouverture de la campagne sucrière à La Réunion, les négociations sont dans l’impasse. Les planteurs de canne à sucre revendiquent une augmentation du prix de référence payé par les industriels pour l’achat de leur matière première à hauteur de 45 euros par tonne de canne. Les industriels ne veulent pas accéder à cette demande. Actuellement, ce prix est de 39,09 euros par tonne. Il n’a pas bougé depuis plus de 20 ans.

Suite à une demande de la filière canne-sucre relayée par le gouverne- ment, la Commission européenne a autorisé pour La Réunion une aide supplémentaire de l’État de 28 millions d’euros par an pour les campagnes sucrières 2017, 2018, 2019 et 2020. Cette aide est destinée à compenser les effets de la suppression des quotas sucriers le 1er octobre prochain. Elle est versée aux industriels.
Pour La Réunion, la filière canne-sucre représente 18.000 emplois. Elle dépend essentiellement du travail de près de 3.500 planteurs de canne à sucre qui doivent faire face à la hausse permanente du coût de la vie et des intrants.

Au moment où la filière canne-sucre joue son avenir, il est primordial que toute la transparence soit faite sur toutes les recettes issues de tous les co-produits de la canne : sucres en vrac et sucres spéciaux, électricité,alcools. Ces données doivent être communiquées à tous les acteurs des discussions, en particulier aux planteurs.

Il est à noter que c’est en 2020 que se tiendront les discussions de la nouvelle Politique Agricole Commune. Elles décideront notamment du maintien ou pas des aides publiques à la filière canne-sucre. C’est pour- quoi il apparaît tout aussi essentiel que cette échéance soit préparée de la manière la plus efficace. En septembre 2015, le ministère de l’Agriculture a publié un rapport intitulé « Quelle ambition pour la filière betterave- sucre française dans la perspective de la fin des quotas européens ? ». Ce document étudie l’impact de la suppression des quotas sucriers et propose des recommandations pour la survie de la filière betterave- sucre. Pour La Réunion, la canne à sucre a un rôle proportionnellement plus important que la betterave sucrière. Elle occupe plus de la moitié des terres cultivables et joue un rôle indispensable de lutte contre l’érosion, sans oublier que 18.000 emplois à La Réunion représentent, rap- portés à sa population active, l'équivalent de 1,5 million d’emplois en France.

C’est pourquoi l’État doit s’impliquer de manière au moins aussi forte pour la survie de la filière canne-sucre que pour l’avenir de la filière betterave-sucre. Cela suppose qu’en tant que co-signataire de la convention réglant les relations au sein de la filière canne-sucre de La Réunion, il puisse exiger la transparence sur toutes les recettes tirées de la canne à sucre, et impliquer ses services dans la création d’un comité de survie de la canne regroupant tous les professionnels concernés.

Souhaitant que ces propositions puissent retenir votre attention, veuillez agréer, Monsieur le Ministre, mes salutations respectueuses.




1.Posté par Gérard Jeanneau le 30/05/2017 00:15

Souhaitant que... veuillez...

Horribile scriptu ! Horrible faute de français d'une collégienne !

Souaitant que... je vous prierais d'agréer ...

C'est moi qui souhaite... c'est moi qui vous prierais.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes