MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Lettre ouverte d'ATR-Fnaut aux transporteurs abusés par le groupement NRL


Par Le Président F.PAYET, pour le bureau d’ATR-Fnaut - Publié le Mercredi 16 Octobre 2019 à 15:47 | Lu 941 fois

Voilà qu’une promesse de rallonge financière de la Région pour GTOI, SBTPC et Vinci réduit à néant celle tant répétée de maîtrise du prix de la NRL. Il a suffi que le groupement NRL menace d'arrêter le chantier de digue en mars 2020, faute de carrière, pour que sous la pression des transporteurs, la Région se justifie par son souci des emplois et celui de sécurité des automobilistes … Ce surcoût refusé à ceux qui préféraient le prolongement du viaduc serait ici accepté pour la collecte massive des andains ? Cela ressemble plutôt à un prétexte qui profitera finalement aux seuls majors du BTP. Ils étaient pourtant tenus jusqu’ici comme seuls responsables de la fourniture de matériaux des digues ! Serait-ce dans le BTP l’effet de chasse gardée des monopoles que dénonce le gouvernement aussi dans l’alimentation ?

On peut aisément comprendre le désarroi de certains transporteurs pour qui la NRL n’offrira pas de retraite anticipée. Ces chefs d'entreprise nous l'expliquent :

Demain, sans commandes suffisantes, ceux-là devront quand même rembourser les traites du renforcement de leur flotte de camions et devront licencier une partie de leurs salariés. Ils reprochent au groupement NRL de les avoir encouragés dans leurs investissements. Et lui reprochent de menacer maintenant d'arrêter son chantier en les laissant au milieu du gué !

On peut comprendre qu'ils cherchent leur salut dans la collecte d'andains et l’épierrage des champs comme plan B au manque de carrières. Les jeunes agriculteurs voudraient voir eux aussi dans ce plan B un gain de leur productivité agricole, au risque d’un recours intensif aux engrais sur des champs épuisés et érodés.

La menace de licenciement et de l'arrêt du chantier de digue comme celle consécutive de blocage des routes par certains transporteurs, n'aurait-elle pas pour but :

1. de faire accepter à l'opinion publique une promesse de rallonge financière de la Région au groupement NRL pour qu'il accepte une collecte plus coûteuse des andains et de l’épierrage ?

2. de sensibiliser le président Macron lors de sa visite d'octobre pour une ouverture forcée des carrières de Bois-Blanc et des Lataniers avec le soutien unanime des autorités locales (Préfecture, Région, Département) ? L'opinion réunionnaise ne doit pas se laisser influencer par le groupement NRL à l'origine de cette agitation mais surtout à l'origine de l'offre incomplète du marché de digue en 2013 !

Transporteurs, ne vous laissez pas une fois encore instrumentaliser par le groupement NRL, déjà à l'origine de promesses non tenues et de vos difficultés. Ils vous ont fait miroiter un marché en or contre le renforcement de vos flottes mais à vos seuls risques. Vous avaient-ils alors conseillé aussi en vue de gérer leur reconversion en fin de chantier faute de marchés de même ampleur ?

Les riverains des carrières comme les défenseurs des terres agricoles veulent encore croire que « les routiers sont sympas »...

Quelle structure relaierait vos efforts pour gérer les traites, comme la reconversion-valorisation de cette flotte de camions surnuméraire : exportation, location ou réorientation sur des chantiers de bâtiment ? Nous y sommes ...

Mme Girardin nous a promis un plan d'urgence pour relancer ce secteur du logement en crise beaucoup plus grave (2500 logements réalisés au lieu de 5000). Les artisans viennent de lancer eux aussi un appel pressant pour que l’on préserve les ressources en granulats nécessaires à leur chantier !

On pourra toujours emprunter le viaduc à ses extrémités. Prenons le temps d'une étude comparative des alternatives à la digue : technique, financière, sociale et environnementale. Pour paraphraser les mots de Mme Girardin à propos du monopole de GBH dans le rachat de Vindemia : La Réunion n'est pas non plus « le terrain de jeu » des majors du BTP.

Plutôt qu’une rallonge financière au groupement NRL, cette étude comparative indépendante et les décisions qui en découleront sont la véritable aide à attendre des pouvoirs publics. Cela assurera la transition du chantier de la NRL vers un aménagement harmonieux du territoire et respectueux de ses habitants, contribuables et acteurs économiques.




1.Posté par Pro no stick le 16/10/2019 17:36 (depuis mobile)

Hélas.. Les camionneurs savent ils lire ?
Question subsidiaire : les camions ont ils vocation à être rentabilisés sur cette seule opération NRL.?

2.Posté par JORI le 16/10/2019 19:55 (depuis mobile)

Comment les transporteurs peuvent ils procéder de la sorte ?. Car cela laisse supposer qu''une fois cette NRL terminée, un jour, ces transporteurs se retrouveront à nouveau dans la même situation. Qu''ont ils prévu ce jour venu ?.

3.Posté par Et voilà le bon plan B ! le 16/10/2019 21:43

Construisons une route sous galerie de protection !
Cliquer sur le lien ci-joint.

4.Posté par pipoteur le 17/10/2019 10:11

@post2: ils seront bien gras enrichis par ce projet inique. Plus besoin de bosser ils seront des rentiers...

5.Posté par zano le 17/10/2019 10:35

ATR FNAUT donne des conseils aux transporteurs mais il me semble qu'il était le premier a etre contre la nrl et le prélevement des roches

6.Posté par Janus le 21/10/2019 06:59

Voilà une noble profession, celle des transporteurs, qui découvre la notion de gestion d'une entreprise ...
Ils pensaient que cette NRL allaient être leur poule aux oeufs d'or ...

Et La REUNION se retrouve avec des camions à ne plus savoir quoi en faire ...
Cela rappelle les débuts de la défiscalisation, avec des achats irréfléchis de camions ... Qui, aujourd'hui pourrissent sur des parkings privés ...

Qui aujourd'hui parlent du problème que nous allons connaître demain, avec l'enlèvement des andains d'une façon désordonnée ...

Ces fameux andains protègent nos terres de l'érosion due à la pluie ... Lorsqu'ils vont les enlever, nous allons entendre ces mêmes agriculteurs qui les auront vendus, venir se plaindre parce que leurs champs auront été ravinés par de fortes pluies ...

Tout est fait à l'encan, sans un sou de réflexion ... Ce qui compte c'est l'argent gagné aujourd'hui ... Même si cela doit grévé notre avenir, et celui de nos enfants ...

Pauvre REUNION ...

7.Posté par maikouai le 21/10/2019 12:43

En dehors de toutes considérations techniques ou de faisabilité pour cette NRL, le tout tout de suite sans perspective causera à terme le malheur de nos propres enfants. La Réunion dans sa globalité a un relief d'aspect tronconique, la roche en lieu et place d'être utilisé pour la confection de "terrasse"/talus, afin d'éviter l'érosion des terres arables, on va la noyée po fé roule encore un peu plus de voiture et accroitre la dépendance vis à vis de l'import.
De la suppression du chemin de fer Réunionnais, de St Pierre - St Benoit via St Denis, que ne ferait-on pas pou ce l'auto ? On préfère pour cette Ile éloignée, ne plus avoir de terre cultivable afin de satisfaire un égo démesuré doté de plus de manque de clairvoyance..
.La plus grande désolation sur ce Caillou ou comme ailleurs, est de plus en plus marquée par ce phénomène inculquée qu'est le "syndrome du canaris en cage" on ne sait et ne veut ou n'ose hélas plus "faire" pour et par soi-même, tendance mondialisée. Les "spécialistes" pensent et font insidieusement de plus en plus à notre place..., c'est ainsiqu' à partir du concept inculqué, on préfère laisser "noyer une roche" au lieu de l'utiliser à bon escient...

8.Posté par justedubonsens le 21/10/2019 18:41

La situation d'aujourd'hui est celle qu'ils ont provoquée au début des travaux en exigeant leur intervention pour le transport des roches alors qu'elles arrivaient en barge, déchargées au Port et ensuite transportées par route sur un chantier en mer pour les satisfaire. Cherchez l'erreur.
Ils arguaient des mêmes motifs de camions nouvellement achetés à l'issue de la route des Tamarins.
Devrons nous subir le diktat de ces quelques zozos les Carroupaye, Mongin et et autres "indélicats" forts en gueule mais loin d'être exemplaires et toujours menaçants ?
Ils n'ont pas voulu s'associer aux Gilets Jaunes sans doute pour plaire à Didix, aussi je leur conseille vivement de ne pas nous em...encore une fois en bloquant les routes car je ne pense pas que les Réunionnais apprécieraient leur caprices qui nous coûtent les 2 bras...et le reste !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes