MENU ZINFOS
Communiqué

Lettre ouverte aux candidats à la présidence de l'Université


Des professeurs, juristes et économistes, souhaitent interpeller les candidats à la présidence de l'Université sur l'article 3 bis de la loi de programmation de la Recherche.

Par Nicolas Payet - Publié le Samedi 21 Novembre 2020 à 08:31 | Lu 622 fois

Lettre ouverte aux candidats à la présidence de l'Université
Chère Collègue, Madame le doyen,
Cher Collègue, Monsieur le Président,

Candidats à la Présidence de notre établissement, vous ne pouvez ignorer les débats entourant l’adoption de la LPR.

Vous ne pouvez non plus ignorer la vague de mécontentement que suscite la possibilité offerte aux établissements de recruter, à titre expérimental pendant quatre ans, des maîtres de conférences sans passer par la qualification nationale (art. 3 bis de la loi LPR).

Nous sommes convaincus de la dangerosité d’une telle possibilité pour notre établissement. La qualification nationale par le CNU est en effet la garantie que les futurs collègues présentent le niveau minimal pour enseigner et pour mener à bien des recherches. Se passer d’une telle garantie ouvre la porte à des recrutements pouvant être fondés sur des critères inavouables, parfaitement étrangers à ceux de la qualité et de l’excellence. Cela augure également l’éclatement du statut national des enseignants-chercheurs.

Nos étudiants et les diplômes que nous délivrons ne pourront qu’en souffrir.

En dépit de différentes actions, le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche n’a pas entendu notre voix.

Dans l’attente du décret à la rédaction duquel nous restons attentifs, nous souhaitons attirer votre attention sur la gravité de cette procédure dérogatoire et connaître votre position sur ce sujet.

Vous avez tous les deux indiqué dans votre programme que vous étiez attachés à l’excellence et à la reconnaissance de nos diplômes. Nous ne pouvons que nous en féliciter.

Indépendamment de la motion de l’actuel CACr, communiquée hier, nous souhaiterions obtenir de votre part, et de la part des collègues inscrits sur vos listes au CAC et au CA, l’engagement écrit que, dans l’hypothèse d’une élection, vous ne recouriez pas à la mise en oeuvre de l’article 3 bis de la loi et vous vous engagiez à ne recruter, quelle que soit la section du CNU concernée, que des collègues ayant préalablement obtenu la qualification nationale.

Cette garantie nous paraît essentielle à la pérennité de l’excellence et de l’attractivité de nos formations. Elle nous paraît aussi essentielle au pacte de confiance que vous entendez bâtir.

Attendant de vous lire sur le sujet, nous vous prions, chers collègues, Madame le doyen Monsieur le président, d’être assurés de l’expression de nos vigilants sentiments.

C. Aubry de Maromont, Maître de conférences en droit privé
R. Bernard-Menoret, Maître de conférences en droit privé
T. Brugnon, PRCE en économie
E. Cadou, Maître de conférences en droit privé
S. Cazet, Maître de conférences en droit public
D. Connes, Maître de conférences en histoire du droit
Y. Croissant, Professeur en économie D. Deschamps,Maître de conférences en science politique
O. Dupéré, Maître de conférences en droit public
S. Farnoccia, Maître de conférences en droit privé
C. Fruteau, Maître de conférences en droit privé
A. Hachemi, Professeur en droit public
F. Hermet, Maître de conférences en économie
J.-F. Hoarau, Professeur en économie
F. Huet, Maître de conférences en économie
A. Jacques, Maître de conférences en économie
C. Kuhn, Maître de conférences en droit privé
J. Lassalle, Maître de conférences en droit public
M. Leveneur-Azémar, Professeur en droit privé
R. Loir, Maître de conférences en droit privé
B. Maillet, Professeur en économie
A. Mangiavillano, Professeur en droit public
M. Marteau-Petit, Professeur en droit privé
Z. Mehoumoud-Issop, Maître de conférences en économie
A. Parmentier, Professeur en économie
M. Paul, Maître de conférences en économie
C. Pomart, Maître de conférences en droit privé
H. Pongérard, Maître de conférences en droit public
O. Provini, Maître de conférences en science politique
P. Puig, Professeur en droit privé
F. Rakotondrahaso, Maître de conférences en droit public
E. Ralser, Professeur en droit privé
I. Ramdiale Soubaya, Maître de conférences en économie
J.-M. Rizzo, Maître de conférences en économie, doyen de la faculté de droit et d’économie
J.-B. Seube, Professeur de droit privé
H. Smaoui, Maître de conférences en économie
F. Yafil, PRAG en économie
A.-F. Zattara, Maître de conférences en droit privé.



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes