MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Lettre ouverte au président d’Alternéo


Par Jules Bénard - Publié le Jeudi 16 Juin 2016 à 18:17 | Lu 670 fois

Lettre ouverte au président d’Alternéo
Tes contrôleurs nous font ch***, mec !

La rage… Il y a longtemps que ça me démangeait. Cette fois, la coupe est pleine.

Ce jeudi 16 juin à 10h02, ligne 1, arrêt « Casernes », 4 contrôleurs attendent. Gentils, polis, courtois voire obséquieux, ils veulent voir nos titres de transport, tickets ou cartes. Nous sommes une dizaine de voyageurs parmi lesquels une jeune et accorte demoiselle en illégalité.

Il a fallu 15 minutes pour qu’on la contrôle et lui dresse une contredanse. Normal, me direz-vous ? Ben non !

Lorsque la donzelle a été verbalisée, elle est ressortie du bus en compagnie des contrôleurs !

Nous étions tous enragés, vous pensez bien : ils n’auraient pas pu la faire descendre avant de la verbaliser et nous laisser repartir sans nous faire perdre 15 minutes ?

Je sais, c’est quoi 15 minutes dans une existence ? Je vais vous le dire : le ticket permet de prendre une correspondance durant une heure. Après quoi il faut casquer un autre ticket. Soit 1,80 euro de rab. C’est rien 1,80 euro. Mais quand vous subsistez à peine avec un RSA de 520 euros, c’est énorme.

Si la CIVIS veut gagner du pognon avec ses bus Alternéo, qu’elle demande à ses contrôleurs de contrôler vraiment, à savoir entre 12h et 13 h, ou de 17h à 19 h ; lorsque des cohortes de voyous investissent ses bus. Pas au petit jour, lorsqu’ils sont 8 contrôleurs pour vérifier que 4 voyageurs sont en règle !

C’est sûr qu’i y a plus de risques aux heures de pointe. N’ont qu’à embaucher des amateurs de kung fu ! Ca ne manque pas.




1.Posté par Tir Malol le 16/06/2016 20:49

ALTERNEO = CARS JAUNES

Heure favorite pour venir "emmerder" pardon contrôler les honnêtes gens qui vont travailler entre 07 et 08 heures " et qui sont à jour du paiement de leur abonnement
car les gratels sévices à partir de leur heure de réveil 11 heures alors pas de contrôle et c'est cette fois ci l'heure des gratels qui en plus de payent pas car ils effraient les chauffeurs pour emmerder toujours les honnêtes gens au fait le résultat du kung fu lavé claque le gratel à la gare routière de St Louis mi espère la met a li la zol hi hi hi iiiiiiii

2.Posté par Petit scarabée le 17/06/2016 21:15

"Nous étions tous enragés, vous pensez bien"

J'imagine bien Jules débouler dans la salle d'audience en claquant la porte, bave aux lèvres ...
Les délinquants du jour ont du sauter dans les bras des gendarmes!!!

3.Posté par Jules Bénard le 18/06/2016 08:19

à posté 2 :
Ce n'étaient pas des gendarmes mais des policiers.

4.Posté par lesseps le 20/06/2016 09:24

Enragés et la bave aux lèvres : c'est totalement plausible concernant le rédacteur de ce message inutile... Je n'ose imaginer le courrier si on lui faisait perdre 30 ' !!! Ahhhh les priorités des retraités :)

5.Posté par Tir Malol le 20/06/2016 11:10

A post 4 je vous comment ?

Qui fait ses petites affaires
Avec son petit chapeau
Avec son petit manteau
Avec sa petite auto
Qu'aimerait bien avoir l'air
Mais qui n'a pas l'air du tout
Faut pas jouer les riches
Quand on n'a pas le sou
Jacques Brel

Reste Dan out ti loto paye l'essence paye suspendue avec les routes défoncées
Prends pas lé car comme tout ceux que j'ai vu dans les embouteillages depuis la ravine des chèvres qui font toujours le même parcours pour aller au même endroit hi hi hi
L'essence ek l'argent y manque à nous re hi hi hi

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes