Courrier des lecteurs

Lettre ouverte au divin Jupiter de l'Elysée

Mercredi 2 Octobre 2019 - 15:05

Divin Jupiter de l'Élysée,

Vous avez pris vos guêtres et vous avez parcouru la campagne à la rencontre des Gilets jaunes pour écouter leurs doléances. C'est bien. Et à chaque étape, vous avez entendu la même doléance : "Non à la "démoncratie" actuelle, il nous faut une vraie démocratie. Nous voulons une démocratie participative". Et à chaque étape, vous avez opiné tout comme eux, à l'unisson. Avec l'accent gaullien, vous avez répondu à chaque fois : " Je vous ai compris."

Seulement voilà ! De retour à l'Élysée, vous avez tout effacé de votre mémoire. Bientôt l'élection du conseiller départemental qui se déroulera dans le cadre de son petit canton au suffrage universel; mais pourquoi dans le cadre de ce canton alors qu'il doit voir la gestion du département et non particulièrement celle de son canton ? Par ailleurs, une fois élu, le voilà grand électeur avec, entre autres, les autres conseillers départementaux et régionaux. Ce sont ces grands électeurs qui élisent les sénateurs, et non les petits électeurs dont font partie les Gilets jaunes. Lesquels devraient déclarer qu'ils sont devenus grands : eux aussi veulent voter. Le suffrage universel direct s'impose. On ne ferait qu'améliorer la démocratie participative. Oui, les Gilets jaunes veulent voter ce jour-là, eux aussi, et non plus laisser ce triste privilège à quelques grands électeurs, prêts à toutes les compromissions et tous ensemble métamorphosés en maquignons pour cette occasion. Horribile dictu ! Alors, divin Jupiter, reportez cette élection de l'ensemble des conseillers départementaux au jour des municipales. Plus de renouvellement par tiers.

Un bon coup de fourche chez les sénateurs sera fort apprécié. Un seul sénateur par département, c'est bien suffisant. Les élus de cette caste, pleins de suffisance, ne servent pas à grand chose, à vrai dire : les députés, malins comme le renard, se plaisent à détisser ce qu'au palais du Luxembourg on a tissé. Nos pauvres sénateurs ne sont que les Pénélope des temps modernes. Evidemment, ils doivent être élus par tous les électeurs et non plus par une petite poignée de grands électeurs.

Et pour nos députés, opérons une petite coupe sombre. Trop de députés viennent, au Palais Bourbon, seulement pour user leurs fonds de culotte et consulter leurs ordiphones. Ils nuisent à la clarté des autres. Deux ou trois députés par département, c'est amplement suffisant. Les Gilets jaunes demandent à cor et à cri que le superflu de députés et de sénateurs soit jeté sans état d'âme du haut de la Roche Tarpéïenne (Saxum Tarpeium). Il  y a impérieuse nécessité à nettoyer  les écuries d'Augias.

Au final, plus de circonscriptions électorales : un élu de la Nation doit bien se mettre en tête qu'il est un élu au service de tous les Francais et non au service d'une petite circonscription. Inutile d'en avoir un à deux pas de sa porte. A l'heure des mails, on peut envoyer un petit mot à l'un d'eux où qu'il soit et, le cas échéant, avec le secours de Médiapart, on peut l'étriller de belle façon. En sait quelque chose le fin gourmet de Rugis, naguère troisième personnage de L'Etat, qui a su engloutir homard sur homard, grand cru sur grand cru. C'est le Grandgousier de notre époque, dirait mon ami Rabelais, le Grandgousier qui a fait graver sur son écusson : "fay ce que vouldras" !

Oui, toutes ces modifications doivent être soumises au peuple français et non aux élus nationaux qui s'entendent comme larrons en foire et se partagent volontiers, telle une curée, telle circonscription ou telle autre. Dame Soleil, que j'ai consultée à ce sujet, soutient que l'affaire est dans le sac. Le jury populaire va l'emporter haut la main !

Alors, divin Jupiter, n'hésitez pas un seul instant. Et retenez à tout jamais que les petits électeurs sont devenus grands. Donnez du lustre à la grande dame Démocratie ! Ôtez-lui vite ses haillons qu'elle traîne honteusement !

Je vis d'espoir.

Divinement vôtre.
 
Gérard Jeanneau, ex gardeur de vaches sous l'occupation allemande
Lu 1189 fois




1.Posté par JORI le 02/10/2019 15:28

"Oui, les Gilets jaunes veulent voter ce jour-là, eux aussi", ils ne votent déjà pas en temps normal (prendre les chiffres de l'abstention à chacune des élections) alors pourquoi aux sénatoriales??.

2.Posté par Bertel de Vacoa le 02/10/2019 15:53

Merci Monsieur Gérard Jeanneau pour ce courrier écrit avec excellence, traitant d'un sujet qui devrait préoccuper tous les citoyens.

Entièrement d'accord avec vous sur tous les points !

3.Posté par Bertel de Vacoa le 02/10/2019 16:47

1.Posté par JORI le 02/10/2019 15:28

D'où tenez-vous que les Gilets Jaunes ne votent pas ? Vous aussi vous flottez dans l'air de votre certitude... On dirait du navet mal cuit !

4.Posté par JORI le 02/10/2019 17:14

3.Posté par Bertel de Vacoa le 02/10/2019 16:47
Du taux d'abstention à chaque élection pardi.C'est un fait donc une certitude. A moins que vous réussissiez à m'expliquer comment des abstentionnistes arrivent à voter!!.

5.Posté par JORI le 02/10/2019 17:26

3.Posté par Bertel de Vacoa le 02/10/2019 16:47
"D'où tenez-vous que les Gilets Jaunes ne votent pas ?", de la même façon que vous prétendez que le sujet de l'article "devrait préoccuper tous les citoyens". Comme vous le dîtes si bien: "Vous aussi vous flottez dans l'air de votre certitude... On dirait du navet mal cuit !"

6.Posté par Bertel de Vacoa le 02/10/2019 17:42

4.Posté par JORI le 02/10/2019 17:14

J'avais envie de vous répondre... mais finalement, je ne le ferai pas !.... Je vous laisse avec vos certitudes...

7.Posté par JORI le 02/10/2019 19:04

6.Posté par Bertel de Vacoa le 02/10/2019 17:42
Et moi avec les vôtres......

8.Posté par Bertel de Vacoa le 03/10/2019 09:23

Voilà ce que dit l'auteur de ce courrier des lecteurs.... point de vue que je partage entièrement ... et dont je rappelle la substantifique moelle... bien emballée !

"Un bon coup de fourche chez les sénateurs sera fort apprécié. Un seul sénateur par département, c'est bien suffisant. .../... Deux ou trois députés par département, c'est amplement suffisant. "

Je ne sais plus qui a dit.... :
"Si tu ne t'occupes pas de politique... alors les politiques vont s'occuper de toi !"

9.Posté par Bertel de Vacoa le 03/10/2019 09:44

7.Posté par JORI le 02/10/2019 19:04
6.Posté par Bertel de Vacoa le 02/10/2019 17:42
Et moi avec les vôtres......


LOL ! Merci de partager mes certitudes !

En bon français... je traduis votre idée... "Et moi, je vous laisse avec les vôtres !"

Sans rancune !

10.Posté par A mon avis le 03/10/2019 11:35

Lettre ouverte au divin Jupiter de l'Elysée


On n'écrit pas une lettre ouverte à une divinité !
On fait une prière ! 😄😄

11.Posté par JORI le 03/10/2019 11:38

9.Posté par Bertel de Vacoa le 03/10/2019 09:44
Merci pour la correction car je n'ai sans doute pas votre niveau intellectuel, mais l'essentiel n'est il pas que vous m'ayez compris!!.

12.Posté par Gérard Jeanneau le 04/10/2019 14:57

A 10 (à mon avis)

Justement je fais une longue prière au divin Jupiter pour l'inviter à modifier la constitution diaboliquement bancale par celle que je propose. Quelques points de la constitution sont à revoir; ils doivent être soumis au bon peuple français.

13.Posté par C.J. le 04/10/2019 17:35 (depuis mobile)

En vérité, il y a des métiers qui st absorbants. Au début ça passe puis ça lasse..je suis d accord av Polo..la Mgen mutuelle des enseignants a accentué son action sociale sur les établissements d'accueil des personnels c pas pour rien..des l'orig.

14.Posté par Gérard Jeanneau le 08/10/2019 14:19

Oui, notre constitution bat de l'aile. Je me répète, mais il faut savoir se répéter pour se faire entendre.

1 - Bientôt, on va voter dans quelques cantons au suffrage universel direct pour élire son conseiller départemental qui est chargé de voir la gestion non de son canton mais celle du département. Belle incohérence qu'il faut réparer au plus tôt. Cette élection doit se dérouler comme se déroule l'élection des conseillers généraux. Rien de plus simple que de faire coïncider cette élection avec celle des municipales, et pour un mandat de même durée. Adieu les cantons.

2 - Les petits électeurs sont devenus grands. Adieu les fameux grands électeurs qui étaient tout disposés à se plier à toutes les compromissions. Et donc ce sont tous les électeurs qui doivent élire les sénateurs. Adieu le suffrage indirect. On peut en élire un seul uniquement par département car ils ne servent presque à rien : les députés, au palais Bourbon, se font un malin plaisir de détisser ce que les sénateurs ont tissé au palais du Luxembourg. Les sénateurs sont des Pénélope qui s'ignorent, de malheureux Sisyphe qui s'échinent pour rien. La seule consolation, c'est de se retrouver dans leur Foucquet's personnel du palais du Luxembourg, et, pourquoi pas, de se permettre de savourer une belle langouste, accompagnée d'un bon cru. Au final, un travail de Sisyphe fort bien rétribué. Dans une entreprise quelconque, on dirait à un ouvrier qu'on doit refaire ce qu'il a fait d'aller voir ailleurs.

3 - Un bon coup de balais chez nos députés. Trop d'entre eux viennent, au Palais Bourbon, seulement pour user leurs fonds de culotte et consulter leurs ordiphones. Ils nuisent à la clarté des autres. Deux ou trois députés par département, c'est amplement suffisant.

4 - Les Gilets jaunes demandent à cor et à cri que le superflu de députés et de sénateurs soit jeté sans état d'âme du haut de la Roche Tarpéïenne (Saxum Tarpeium). Il y a impérieuse nécessité à nettoyer les écuries d'Augias.

5 - Au final, plus de circonscriptions électorales : un élu de la Nation doit bien se mettre en tête qu'il est un élu au service de tous les Français et non au service d'une petite circonscription. Inutile d'en avoir un à deux pas de sa porte. A l'heure des mails, on peut envoyer un petit mot à l'un d'eux où qu'il soit et, le cas échéant, le rabrouer sans ménagement. Election des députés dans chaque département, où l'on pourra voter pour une liste ou une autre, comme on le fait pour les régionales.

6 - Ces modifications de la constitution doivent être soumises au jury populaire, au référendum populaire.

15.Posté par Gérard Jeanneau le 08/10/2019 16:33

erreur
conseillers régionaux et non conseillers généraux !

16.Posté par Gérard Jeanneau le 08/10/2019 16:55

Et je constate que mon divin Jupiter de l'Elysée reste divinement muet.

Et aucun élu n'avance un quelconque argument à l'encontre de ce que j'avance. Courage … fuyons !

17.Posté par JORI le 09/10/2019 11:13 (depuis mobile)

14. Gérard. À première vue vous n''êtes pas au courant du projet de loi visant entre autre à réduire le nombre de parlementaires !!.

18.Posté par Gérard Jeanneau le 09/10/2019 11:59

A 10

Comme sœur Anne, je ne vois rien venir, je ne vois rien que le soleil qui poudroie, et l’herbe qui verdoie !
Oui, Macron a bien dit qu'il allait réduire le nombre des parlementaires, mais comment ?

Par l'assemblée des parlementaires ? Si oui, les carottes sont cuites : les larrons sont incapables de réduire leur nombre.

Par le référendum populaire ? Les Gilets jaunes le réclament à cor et à cri. Mais il faudrait revoir aussi les modes de scrutin comme je le propose. Ce faisant, dame Démocratie perdrait ses derniers haillons. Plus circonscriptions; plus de cantons.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 12 Décembre 2019 - 14:43 Quand la RATP et la SNCF sabordent la France !