MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Lettre ouverte à l’association ANTICOR : MIRANVILLE, engagements non tenus


Par Citoyen en danger - Publié le Vendredi 11 Décembre 2015 à 23:51 | Lu 1688 fois

Citoyen engagé, j’ai été séduit par la fraîcheur et le discours d’engagement de Mme Miranville, candidate en 2014.

A priori, ce n’était pas que des paroles : elle avait signé la charte ANTICOR qui a valeur de contrat de mandat. Moi, j’ai dit : “Chapeau bas”.

Quant est-il de cet engagement aujourd’hui ? Pourquoi Mme Miranville, tête de liste en 2014, élue Maire depuis, ne fait-elle pas l’objet d’un audit de la part de l'association ANTICOR comme les 41 autres maires signataires élus en 2014 ?

Première remarque : Mme Miranville fait bien partie de la liste des 580 candidats qui ont signé la charte mais elle ne fait pas partie de la liste des 41 signataires qui ont été élus. Il est surprenant au regard de la force apportée à ce thème de campagne, que Mme Miranville n’est pas fait l’effort de remercier et d’informer l’association qu’elle a été élue, notamment grâce à la blanche crédibilité apportée par la charte ANTICOR.

Passons donc en revue les 9 engagements de la charte :

   1) Non cumul et limitation des mandats et des fonctions exécutives. Force est de constater que ce point a été respecté... plus ou moins ! Pour rappel, Madame Miranville était candidate suppléante aux départementales de 2015. Dès sa défaite, un an après les municipales, elle a annoncé qu’elle serait présente aux Régionales. Elle a monté son propre parti, fait durer un suspense insoutenable, fait miroiter des propositions d’alliance alléchantes... Mais au final, que des mots, des paroles, mais pas d’actes de cumul. Feu vert !

   2) Bonnes pratiques de gestion. Ce point consiste en un engagement à former tous les élus du Conseil municipal notamment sur le budget et les marchés publics. A ma connaissance, deux formations officielles ont été mises en place : une sur la connaissance globale des collectivités territoriales qui a nécessité la venue d’un DGS de métropole pour un coût dépassant les 10.000 € pour 5 jours ; une deuxième formation sur l’holacratie, c’est-à-dire un principe d’organisation sans chef. Là aussi, cette formation a nécessité la venue de spécialistes métropolitains pour moins de 30.000 € mais moins de 10 jours d’intervention. Pas sûr que cette deuxième formation soit vraiment utile à nos édiles pour mieux appréhender la gestion de notre commune ! Sont-ils en capacité aujourd’hui de prendre les bonnes décisions pour l’avenir des finances de notre collectivité et du coût de nos taxes locales ? Feu rouge !

   3) Transparence. C’est un thème cher à Mme Miranville. Malheureusement, les principes de la charte ne semblent pas pleinement respectés. Mme Miranville a bien mis en ligne sa déclaration d’intérêt. Chapeau ! En revanche, le tableau des indemnités des élus communaux et intercommunaux n’a pas été mis en ligne. La commission éthique indépendante composée de citoyens n’a jamais vu le jour : Elle doit se prononcer avant chaque conseil municipal ainsi qu’avant tout retrait de fonction ou de délégation. Pour rappel, trois membres de la majorité se sont vus retirer leurs délégations au bout de 5 mois sans beaucoup d’explications claires de la part de Madame le Maire : cela ressemblait fortement à “un fait de la Princesse” (pour féminiser l’expression). Faut-il évoquer la révocation de sa DGS métropolitaine arrivée à renfort de média, annoncée comme Zorro à coût de 15.000 € de frais de déménagement pris en charge par la mairie puis débarquée au bout de 6 mois de service ? Sans compter le déplacement scrupuleux et méticuleux de chaque cadre de l’ancienne majorité pour, soit les changer de missions, soit alléger purement leur mission ? Feu orange sanguine !

   4) Reconnaissance de l’opposition. L’opposition est bien représentée dans les commissions et conseils d’administration. Elle ne l’est pas au niveau des SPL (Services Publics Locaux) financées par la ville. Statutairement, cela semble difficile. Le point fort de cette reconnaissance aurait été la proposition de la Présidence de la commission des Finances à l’opposition : cela n’a pas été fait ! Faut-il là aussi revenir sur la tentative de Mme le Maire d’exclure manu militari (par la Police Municipale !) une élue de l’opposition d’une séance du Conseil municipal ? Je ne suis pas sûr que ANTICOR approuverait ! Feu orange !

   5) Participation citoyenne. Encore un thème de campagne et un engagement fort de Mme Miranville : le pouvoir au peuple ! Cependant, elle n’a pas mis en place ni la Commission Consultative des Services Public Locaux ni la Commission de Contrôle financier composée de citoyens et d’élus minoritaires. De plus, il s’agissait d’ouvrir aux citoyens la Commission d’attribution des subventions aux associations : l’opposition y est, pas de citoyens ! A son actif, la (re)mise en place des Conseils de quartier. L’éléphante a accouché d’une souris : une grosse mobilisation au départ pour finalement n’avoir que quelques habitants a qui on donne l’illusion d’être associés sans vraiment de moyens humains et financiers, sans une clarification suffisante de leur rôle dans la machine municipale. Feu orange !

   6) Publicité des informations. Mme Miranville indique lors de chaque Conseil municipal les décisions prise par délégation du Conseil municipal : c’est très bien ! Feu vert ! En revanche, voici la liste de tout ce qu’elle s’est engagée à faire paraître sur le site internet de la Mairie : les comptes-rendus des réunions de commissions municipales ; la liste détaillée des subventions attribuées ; les décisions de la juridiction administrative concernant la commune ; les rapports des Chambres régionales des Comptes sur la gestion de la collectivité ou de ses structures associées ; les rapports annuels des délégataires des services publics locaux ; les Plans Locaux d’Urbanisme ; les arrêtés publics du Maire ; le montant des sommes dépensées pour la communication annuelle, ainsi que celles allouées à l’opposition ; tous les budgets et comptes administratifs de la commune avec les ratios de gestion comparables avec ceux des années précédentes Ne cherchez pas : vous ne trouverez rien que quelques documents éparses ! Feu orange !

   7) Traitement des atteintes à la probité. Mme Miranville n’a pas connu de situation lui demandant de retirer ou de suspendre des délégations à un élu mis en examen. Je pense qu’elle le ferait sans hésiter. Feu vert transparent !

   8) Prévention du trafic d’influence. Bien évidemment sur ce sujet, impossible d’être dans le secret des Dieux ! Un seul exemple connu laisse planer un sérieux doute : l’affaire Souprayenmestry. Pour rappel, le Tribunal Administratif condamne l’ancienne majorité au nom d’une affaire trentenaire pour avoir utilisé différemment des terrains préemptés. Mme Miranville hérite de ce lourd dossier et juste avant la décision de justice fait le choix surprenant d’un protocole d'accord qui abandonne toute action en justice et entérine le paiement d'une indemnité de 12,6 millions d'euros aux 9 héritiers Souprayenmestry avec un échelonnement de la "dette" sur 15 ans. Il me semble normal d’un signataire d’ANTICOR attende une décision de justice plutôt que de procéder à un arrangement “derrière la cuisine” (qui était bien garnie il parait !). 12 millions d’oranges ! (orange car pas de preuves, pas de plainte ni d’enquête mais ça mériterait des oranges à Domenjod)

   9) Choix des organismes financiers. Sur ce dernier point, il sera difficile d’émettre un avis ! En effet, il s’agit pour le candidat signataire de s’engager à considérer la transparence des organismes prêteurs comme un critère déterminant de son choix en ce qui concerne les emprunts de la commune. Feu transparent !

En résumé, pour quelqu’un qui se revendique d’ANTICOR et qui ambitionne de représenter le renouveau en politique, les pratiques, sur certains aspects, semblent aussi anciennes que nos dinosaures locaux ! Il devient nécessaire que ANTICOR mène l’enquête en détail sur les pratiques de Mme Miranville. Il serait temps également pour Mme Miranville, par respect pour ses électeurs, de renier publiquement son engagement ANTICOR : il faut parfois avoir le courage de ses actes et ne pas seulement bercer par de belles paroles !




1.Posté par Jean François Séguineau le 12/12/2015 05:55

En tant que membre d'Anticor et citoyen de la Possession, je considère que malgré les hésitations du début de son mandat, du en grande partie à la méconnaissance du rôle de maire, Madame Miranville n'a pas failli aux règles de probité imposé par la Charte Anticor.

La pression d'une opposition particulièrement agressive et vindicative, a certainement rendu difficile la mise en place des moyens d'informations car la communication a surtout été mobilisé pour répondre aux attaques virulentes d'une opposition qui s'est d'ailleurs peu à peu délité comme on peut le constater aujourd'hui.

Anticor reste attentif aux décisions prises, aucun élément ne permet de soupçonner quelques corruptions que ce soit.

Concernant l'affaire Souprayenmenstri, il faut rappeler que l'ancienne mandature n'avait eu cesse de retarder la finalisation de ce dossier en contrecarrant les décisions de justice, il a bien fallu finir par trouver un accord. Nous ne pouvons pas rejeter la faute à l'actuelle mandature qui a été acculer à trouver un accord définitif.

Not : auteur de l'article, vous demandez la transparence, alors signez votre texte SVP

Bien sur qu'il est nécessaire d'avoir de la transparence dans la gestion de la commune, il semble que cela soit malgré les difficultés

2.Posté par Globe hule le 12/12/2015 06:29 (depuis mobile)

Ah que c est bon..il est oublié l'augmentation aberrante des impôts..

3.Posté par dos d''''ane le 12/12/2015 06:47

Roulez ! roulez ! amize bien !

4.Posté par Pro No Stick le 12/12/2015 06:57

la transparence n'empêche ni la probité, ni le désintéressement..

OR la dame Miranville n'a t elle pas placé à des bons postes, familles et ami(e)s, se rendant par la même coupable du délit de prise illégale d'intérêts ??

seriez vous aveugle monsieur Séguineau ??

5.Posté par Jean François Séguineau le 12/12/2015 07:31

@4 Je n'ai pas à entrer dans ce type d'allégations, cela ressort du ladilafé.

6.Posté par mithra le 12/12/2015 07:48

Le débat citoyen commence. Le collectif de Sainte Thérèse attend depuis mars 2014 une posture claire de la Collectivité sur l'épineux dossier de l'édification non-conforme du lotissement : "Les Vergers du Soleil "au 119 rue André Letoullec .
Depuis cette date un silence assourdissant a mis son manteau sur toutes les infractions au code de l'urbanisme et au code de la construction.
Le mois dernier le SDIS a constaté à 2 reprises toutes ces infractions qui sont venues corroborer le constat d'huissier effectué avant. Toute la Collectivité reste motus et bouche cousu !...imbuvable !

7.Posté par "expate" depuis 25 ans le 12/12/2015 08:26

5.Posté par Jean François Séguineau le 12/12/2015 07:31

Votre réponse est consternante !!!

Mais il est vrai que le "ladilafé" est le sport national de la Réunion et permet tous les abus !!!

8.Posté par Pro no stick le 12/12/2015 09:33 (depuis mobile)

La réalité est pourtant accablante..

9.Posté par Alain Busser le 12/12/2015 10:25

actualité oblige, je me demande, comme ça juste pour savoir, combien de candidats en position éligible aux régionales, ont signé la charte en question? Combien ont à la fois le courage et l'intégrité de prendre ce genre d'engagement?

10.Posté par rene le 12/12/2015 11:30

a poste 6 mithra . aou la vote pou zot . au début de leurs mandats ou latéaret pas fé l'éloge de miranville . aster goutte !!!!!!!!

11.Posté par Jean François Séguineau le 12/12/2015 11:37

@7 Consternante, pourquoi? Si Anticor attachait de l'attention a des rancœurs, des jalousies, de la mesquinerie ordinaire qui alimente le ladilafé nous ne pourrions plus remplir notre engagement de lutte contre le corruption.

@6 Il ne faut pas confondre conflit de personnes et corruptions, dans le cas que vous citez, cela fait partie des litiges a régler devant la justice, la médiation est confronté à des relations complexes entre les parties.

12.Posté par Mithra le 12/12/2015 14:23

@ en réponse à J.F Seguineau post 11

...votre point de vue me semble équivalent à un aveu. Mais que faites vous des pouvoirs qui sont conférés à là Collectivités dans l'attribution des autorisations d'urbanisme. Que dire également des pouvoirs de police de Mme le Maire. Mais enfin pourquoi cette cupidité! ...sur le terrain nous nous interprétons cette posture comme de la mafia et/ou de la corruption vitesse grand C .
Des recours sont pendant devant la Cour de Cassation ! On verra bien le niveau de cette corruption de la collectivité dans cette affaire. Cette posture, en conclusion n'est pas trop différente de celle qu'avait adopte l'ancienne municipalité .

A post 10 : je confirme mon vote de mars 2014, car elle présentait la seule alternative à la gabegie d'antan.

13.Posté par Jean François Séguineau le 12/12/2015 16:16

@11 Je ne fais aucun aveu surtout que je connais que superficiellement ce conflit qui remonte à l'ancienne mandature. La cour d'appel a jugé sur le fond, la cour de cassation jugera sur la forme. Anticor ne se substitue pas à la justice, elle ne peut agir que s'il y a preuves avérées de corruption.

14.Posté par mithra le 12/12/2015 17:26

@ 13
Ponce pilatisme de bon aloi, tous les mêmes...et pendant ce temps, kabri i manz salad. et le grain de maïs aura toujours tort devant la poule.

15.Posté par Philippe Lew le 12/12/2015 19:58

A l'auteur(e) de l'article:"Lettre ouverte à l’association ANTICOR : MIRANVILLE, engagements non tenus"
A Mr.Jean François Saiguineau
A Mr. Mithra

Je prends acte de l'article et des commentaires.

Je prends acte, en particulier, des commentaires des posts 6 et 12. L'auteur, Mr.Mithra accuse la collectivité( la mairie de La Possession) d'être imbuvable(6), d'être corrompue (12). Pour ce dossier particulier, en tant que collaborateur de cabinet du maire de La Possession, je me suis occupé de ce dossier sensible. Mes avocats me lisent en même temps que les protagonistes de ce dossier. Je demande à Mr. Mithra d'apporter, pour le bien de tout le monde, ses preuves afférentes à ses insinuations. A défaut, on se retrouvera au tribunal.




Lettre ouverte à l’association ANTICOR : MIRANVILLE, engagements non tenus

16.Posté par mithra le 13/12/2015 04:59

Elie Wiesel disait: "le criminel tue toujours deux fois, la deuxième fois par l'organisation d'un silence autour du crime..."
Mais toutes les preuves ont déjà été apportées depuis plus de 2 ans. Et même si l'origine de la corruption s'était déroulée sous l'ex-mandature , en droit, il persiste une continuité de responsabilité.
Mais sur le terrain, nous n'observons aucun effet!. Pire, le promoteur continue son forfait.
Voici les premières preuves:
1- Violation du Plan Local d'Urbanisme (un accès de
2-Obtention d'un Permis de Construire Modificatif alors qu'un Arrêt Interruptif des Travaux court toujours.
3-Vente de 3 Villas sans conformité ?
4- Absence de branchement des fluides...les occupants actuels fonctionnent avec les compteurs de chantier (eau, edf ) depuis bientôt 3 ans.
5- Dépôt d'une Déclaration Attestant l'Achèvement des Travaux et la Conformité depuis 3 ans sans action de la Collectivité. Accès pompier de 3M30 lorsque le PLU exige 5 M minimum dans les prescriptions du permis initial)
Mais comment nommer ces comportements ?...nous restons perplexe! ...l'héritage est peut-être douloureux , mais nous exigeons "réparation".

17.Posté par la langue n''''a poin le zo le 13/12/2015 05:20

Perso j'aime beaucoup le nouveau concept de Transparence by Miranville. Ce n'est pas sa gestion de la ville, ni ses embauches copains coquins, ni sa prise en main du personnel communal,mais bien Elle Même!!! Qu'en pense J Paul Fois: celui qui crie et qui ne vote pas.Mr Lew, pour vous se sera comme pour titi: no comment!!!

18.Posté par Coudekonye le 13/12/2015 23:05 (depuis mobile)

Séguineau : ne sert à rien, ne pèse rien, ne représente que le passé, ressemble à don quichotte (il ne sait que se battre contre des moulins à vent et brasse beaucoup d'air), change de casaque en fonction du vent... Inutile le gars !

19.Posté par Spartiate le 13/12/2015 23:08 (depuis mobile)

Ces pleureuses comme Séguineau et consort me font rire... Il en savent rien du quotidien des possessionnais qui souffrent et ne parle que de grands principes mais pas des préoccupations quotidiennes ! Des girouettes inconscientes et irresponsables.

20.Posté par Thierry R. le 13/12/2015 23:10 (depuis mobile)

Lew, séguineau... Que des experts la mok qui brassent de l'air et qui n'apportent rien aux possessionnais.

21.Posté par Na pwin la honte le 13/12/2015 23:15 (depuis mobile)

Mr Séguineau, mettez vous au repos et taisez vous ! Soutenir une maire comme Miranville qui foule au pied l'essence même du principe qui l'a menée au pouvoir ! Taisez-vous : elle avoue ne pas avoir été voter et être abstentionniste ! La honte !

22.Posté par JO le 14/12/2015 12:53

na pwin la honte, d'accord mais tu veux voir revenir le ti'phi et guignol Savigny ou la girouette morel l'éternel perdant et ses rigolos, moi, je m'abstiens la prochaine fois.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes