Zot Zinfos

Lettre ouverte à Mme La Proviseure du Lycée E. De Parny à St-Paul

Lundi 10 Novembre 2014 - 10:02

Notre fille de 14 ans et demi a été scolarisée dans votre établissement en seconde. Dès le premier jour de la rentrée, elle s’est sentie très mal, pas à sa place, en décalage dans la classe dans laquelle elle a été affectée. Ceci, au point de développer un état de souffrance que nous ne lui avions jamais connu. Nous l’avons donc orientée vers vos collaborateurs pour solliciter un changement vers une classe plus adaptée avec une lettre de notre part, à votre intention.

En effet lors de la rencontre avec les parents d’élèves pour la présentation du lycée, vous aviez insisté sur le fait que : « en cas de problème ou de difficulté il faut venir en parler ». Or, notre fille a été déboutée dans sa demande, et nous-mêmes n’avons reçu aucune réponse à notre courrier. Ce fait relève d’une incorrection indigne d’un établissement d’enseignement.

Par conséquent le 12 septembre, nous nous sommes présentés au lycée et avons été reçus par la même collaboratrice qui avait déjà reçu notre fille. Cette dernière nous a répondu que le lycée ne pouvait accéder à notre demande, vu que de nombreux changements de classe avaient été demandés. Et que si « on » accédait à la demande de l’un, il faudrait le faire pour tout le monde. Cet argument est de notre point de vue irrecevable, mais nous avons choisi de ne pas « polémiquer ». Cependant, nous avions eu ouï-dire que l’option portugais qu’avait choisi notre fille et qu’elle pratique 3 heures par semaine (au lieu de 1H30 pour les autres options), l’orientait de fait en section Littéraire. Nous avons explicitement posé la question quant à cette orientation car notre fille, au vu de ses capacités, de ses résultats et de ses centres d’intérêts, a d’ores et déjà choisi pour la première, la section scientifique. Il nous a été répondu que les options de seconde ne préfiguraient en rien de l’orientation en première. Mais votre collaboratrice nous a tu que les 3h hebdomadaires de portugais étaient perdues en cas d’orientation en section S. Par ailleurs, rien en ce sens ne figure dans aucun des documents à notre portée. Cela s’appelle de la rétention d’information. Qui en effet, accepterait d’effectuer un travail 3H/semaine sachant qu’il débouche sur du vide ?

L’état de souffrance de notre fille augmentant au fil du temps, nous avons sollicité un rendez-vous. Personnellement, vous nous avez téléphoné pour nous signifier que vous refusiez d’accéder à notre demande.

Comment accepter, lorsque nous remettons la responsabilité de notre enfant entre vos mains, que vous refusez de nous rencontrer pour poser les problèmes et y trouver des solutions ?
Pourquoi proposer aux parents en cas de problème, de venir en parler, si ce n’est pour y trouver une ou des solutions ?
N’avez-vous pas les capacités d’évaluer la pertinence d’une telle demande, au lieu de vous réfugier derrière des arguments irrecevables comme ceux qui nous ont été distillés ?
Lors des entrevues que nous vous avons imposées les 16 et 17 octobre, vous vous targuiez d’avoir la responsabilité de 1400 élèves, et de tous les traiter de la même façon. En somme comme des objets, en les empilant dans des casiers. Et surtout en n’y touchant plus, de peur que votre édifice ne s’effondre. Un tel discours relève d’un manque total du respect auquel le lycéen devrait pouvoir prétendre.
Où se trouve madame la Proviseure le rapport de confiance qu’il devrait y avoir entre les structures d’enseignement et les parents (au profit des enfants/élèves?)
De quoi avez-vous peur, qui méprise qui ?

Comme nous l’avons dit à votre collaboratrice déjà citée, ce 17 octobre, lorsque nous sommes venus radier notre fille de votre établissement: il faudra qu’un jour les responsables administratifs et éducatifs cessent de se comporter comme des molosses au service des directives ineptes de leurs « chefs ».

Danielle et Christophe BARRET, Le Guillaume
Danielle et Christophe BARRET, Le Guillaume
Lu 1072 fois



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >