MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Lettre ouverte à Madame la ministre de l'Education nationale


- Publié le Mardi 9 Juin 2015 à 10:51 | Lu 640 fois

Lettre ouverte à Madame la ministre de l'Education nationale
À l'occasion de votre venue dans notre académie, nous souhaitons vous faire part de nos préoccupations concernant les établissements scolaires et la situation des personnels du premier degré.

De trop nombreux collègues sont agressés verbalement, voire physiquement par des parents d'élèves ; certains sont diffamés publiquement sur une radio locale de grande audience; des directeurs et directrices sont menacés et vivent dans une contrainte perpétuelle. Tous ces faits sont dénoncés auprès de la préfecture ou auprès du recteur sans que la situation ne s'améliore, les parents restent impunis et continuent d'agir tandis que les personnels sont méprisés et leur souffrance non prise en compte.

Dans d'autres circonscriptions, le poids de la hiérarchie s'exerce de manière tyrannique et au détriment de la bonne marche du service, conduisant une intersyndicale de l’éducation à organiser une journée de grève pour faire entendre le malaise dans lequel les personnels travaillent. Malgré les menaces de représailles, nous soutiendrons toutes les demandes légitimes dans cette circonscription. La législation et le respect doivent s'exercer même à Saint-Pierre 2.

La vétusté de beaucoup d'établissements scolaires ne permet plus d'accueillir les élèves dans des conditions de sécurité minimales et certaines classes sont donc déplacées vers d'autres groupes scolaires. Cette situation génère des difficultés pour mener à bien des projets, accroit le nombre d'enfants dans certaines écoles, des problèmes matériels de transport, d'accueil... Dans d'autres écoles, la question de présence d'amiante montre les limites de la territorialisation du service public d’éducation dans la gestion du bâti scolaire et des Risques Psycho-Sociaux résultants de travaux et documents obligatoires non conformes au détriment de la santé des agents et des élèves.

Dans ce contexte, nous ne comprenons pas la décision prise par le Comité technique académique de la Réunion qui a eu lieu en deuxième instance le lundi 13 avril 2015 (en première instance la partie syndicale a opté pour un vote défavorable unanime) de fermer 34 classes sur l'académie.

Au regard de la situation sociale, 40% de chômeurs, des difficultés scolaires avérées (les dernières évaluations plaçaient le département dans les dernières positions, la dernière enquête montrait un décrochage très net des résultats entre les DOM et la métropole), la question de la langue créole, le faible nombre de classes pour les moins de trois ans, nous ne pouvons accepter cette décision qui va accroître encore plus les inégalités avec d'autres départements.

La loi de la refondation place pourtant en exergue cette volonté d'équité.

Enseigner dans ces conditions avec des effectifs élevés nous apparait peu compatible avec une quelconque égalité des chances. La question des décharges de direction est également cruciale. La fermeture de 34 classes entraîne la perte de décharge de service pour 22 directeurs(trices). Alors que le gouvernement engage une réflexion sur la question de la direction d'école, nous ne comprenons pas que dans le même temps se complique la tâche pour certains même et y compris dans les zones classées REP+. Accroître le temps d'enseignement pour ces personnels est préjudiciable à la bonne marche des établissements concernés.

Pour toutes ces raisons, nous souhaitons que la situation de l'Académie de la Réunion soit réexaminée pour la rentrée d'août 2015. Un véritable plan de rattrapage est nécessaire pour l'Académie de la Réunion et nous sommes persuadés que vous tiendrez compte de l'ensemble de nos revendications.

SAIPER PAS 974 (UDAS)




1.Posté par noe le 09/06/2015 13:18

Bienvenue , Mme la ministre dans notre Académie !
N'écoutez pas les pleureurs et pleureuses du coin ...

Il n'y a pas de problèmes chez nous ...

2.Posté par Daliyahia le 04/07/2015 23:48 (depuis mobile)

Les resultats de l''examen des enseignants est catastrophique vous ne savez pas pourquoi je vais vous le dire el bazra c pour ca que le niveau scolaire est tres bas car tant qu''il n''y aura pas d''examen ecrit il y aura toujours des ben amistes

3.Posté par Daliyahia le 04/07/2015 23:55 (depuis mobile)

Je vais vous dire une autre chose ce qui sont nes 1993 ils sont admis or qu''''ils ont que la deuxieme annee universitaire et ce qui ont le mastere avec excellence ne l''''ont pas eu c malheureux

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes