MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Lettre ouverte à M. Dominique Sorin Préfet de La Réunion


- Publié le Mardi 23 Décembre 2014 à 09:44 | Lu 799 fois

Le Guillaume le 22 décembre 2014

Monsieur Le Préfet

Nous avons bien reçu votre courrier ref 1410, en date du 26 novembre 2014, faisant état de notre demande écrite déposée à vos services le 07 avril. Car, c’est à cette date que trois lettres ont été déposées auprès de vos services, vous demandant d’organiser une célébration le 10 mai à l’occasion de la journée nationale tendant : « à reconnaître l’esclavage comme crime contre l’humanité ». Courrier auquel vous n’avez pas daigné répondre. Et, nous avons bien compris que vous refusez obstinément de ne pas célébrer cette journée nationale à La Réunion.

Notre lettre du 28 juillet quant à elle, à laquelle vous avez fait référence au bout de quatre mois, exprimait le constat de votre silence, de votre absence, de votre effacement à propos de la journée nationale du 10 mai. Par ailleurs cette missive posait certaines hypothèses face à votre attitude.

Force est, de constater aujourd’hui que la réponse de vos services confirme nos hypothèses. Hypothèses d’infantilisation, de discrimination, de mépris des Réunionnais, celles de négation d’une période historique traumatique de l’histoire réunionnaise. Ou encore celles de vouloir entrainer la confusion, de faire l’amalgame entre des situations n’ayant entre elles rien de commun.

Ainsi, la loi 83.550 du 30 juin 1983, modifiée à plusieurs reprises, a instauré une journée locale de « commémoration de l’abolition de l’esclavage ». La loi 2001-434 du 21 mai 2001, quant à elle tend à « reconnaître l’esclavage comme crime contre l’humanité ». Elle fait état de la précédente loi, mais ne se fond pas en elle, et devrait contribuer à approfondir la réflexion. La circulaire du 29 avril 2008 à laquelle vos collaborateurs devraient se référer est claire. Ainsi que l’a spécifié le texte de Légifrance. « La circulaire du premier ministre du 29 avril 2008, rappelle en outre que plusieurs autres dates commémoratives, aux champs géographiques et aux thématiques variés, favorisent une réflexion approfondie des écoliers, des collégiens et des lycéens sur la question de l'esclavage. »

Aussi, aujourd’hui je vous demande de vouloir m’apporter une réponse à deux questions précises :

1° La journée du 10 mai, a-t-elle été décrétée en France,  comme journée nationale ?

2° La Réunion fait-elle partie de la nation française?

Dans l’éventualité d’une réponse affirmative à ces deux premières questions, pourquoi cette journée ne serait-elle pas célébrée, à l’égal des autres départements ou régions françaises ?  Une non-célébration de cette journée nationale à La Réunion relèverait d’un comportement discriminatoire de La France à l’encontre de La Réunion et des Réunionnais

Nous vous saurions gré Monsieur le Préfet, de bien vouloir nous faire un retour de courrier dans les meilleurs délais.

Kafyab lo maronèr




1.Posté par noe le 23/12/2014 15:09

Joyeux Noël M. le Préfet !
Vous faites un travail remarquable !

2.Posté par ducon lajoie le 24/12/2014 14:32

le nouveau préfet n'a pas le souci de cette commémoration en tête. ni celui ci, ni bien sûr ceux relatifs aux attentes des réunionnais en matière de pouvoir d'achat, d'emploi, etc..etc..

3.Posté par que veut-on vraiment ? le 26/12/2014 08:46

Je considère l’esclavage comme un crime contre l’humanité.
Et c'est bien pour ça que je suis consterné de voir qu'on dépense une énergie considérable par rapport à des crimes du passé, qu'il faut certes ne pas oublier, sauf que rien ni personne ne pourra jamais changer ces faits du passé.

Et ceux qui monopolisent leur énergie pour ça sont en général autistes par rapport à des faits qui se déroulent au présent, soit comme s'ils n'existaient pas, soit comme si ça ne les concernait pas.

Des faits d'esclavage de populations qu'on peut qualifier de crimes contre l'humanité existent EN CE MOMENT MEME et on ne veut pas le voir, c'est tellement facile de ne rien faire.

Alors tant qu'on ne se battra pas pour faire cesser les crimes actuels les revendications pour le passé me sembleront bien secondaires.

4.Posté par EXCLAVE le 26/12/2014 10:46

KAFYAB LO MARONÈR , OUT ROVENDIKATION LÉ INTÉRÉSSANT .
@3 , MAIS PAR KONT , KOSA NOU VEU ?
LA JUSTICE DROIT ÉGAL POUR TOUS .
ET Y FAUT LE PASSÉ PO FAIT LE PRÉSENT ,
ET Y FAUT LE PRÉSENT PO FAIT LO FUTUR,
LA PREUV NA IN PÉ LA FINE PRÉPAR PROJET PO 2030 ET 2050 .......
MAIS DOMIN NOU KONÉ PAS ,
MAIS L'HISTOIRE NAPOLÉON ET LES AUTRES LA EXISTÉ , DONC L' HISTOIRE DE LA RÈUNION DANS LA RÈPUBLIQUE FRANÇAISE , NOUS DIS OUI, À 100% .

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes