Courrier des lecteurs

Lettre aux Réunionnais

Mercredi 5 Décembre 2018 - 08:45

Je suis un Réunionnais qui regarde son pays de loin se questionnant sur l’avenir de son île natale.

J’entends parler de « notre culture » ou notre « patrimoine » mais qu’en est il vraiment ? J’ai pas mal voyagé et à chaque fois que je parlais de la Réunion, c’était avec fierté. Pouvoir dire que notre population vient de partout, qu’on est l’image de notre nom : «  La Réunion ». Voilà notre culture, le métissage, la cohabitation des différentes origines et de toutes les religions… voilà la richesse de mon île, la tolérance. 

Aujourd’hui, je vois la colère, j’entends des revendications, des cris racistes « zoreil dehors »!!! Où est votre bon sens ? Vous vous battez pour votre culture : la canne à sucre… Ce n’est que le résidu de l’esclavage, le maître qui contrôle ses esclaves dans ses plantations. Ziskakan a bien chanté que l’esclavage n’était pas mort dans la chanson Sarda. 

L’espoir pour vous se trouve dans les mains d’un homme qui est à la tête d’un pays, mais l’avenir est dans vos mains, voyez les difficultés qui ne cessent de grandir. Il faut profiter de la chance d’être sur une île qui possède de l’eau et une bonne terre. Cessez de la polluer avec des poisons qu’on utilise dans l’agriculture, cessez d’appauvrir la terre avec la monoculture et mettez la main ensemble… notre culture c’est notre petit jardin dans le fond de la cour. Diminuez grandement la canne à sucre et diversifiez vos plantations, mettez la permaculture en avant. Retrouvez la sagesse des anciens, que la Réunion soit un exemple sur tous les plans pour le monde entier. Que la Réunion soit le point de départ d’un vrai changement dans les mentalités et les habitudes. Prenez conscience que la force de la Réunion est dans sa diversité et sa capacité de cohabitation. Réappropriez-vous votre terre et votre culture. Ne faites pas défaut à tous ceux qui se sont battus pour la liberté et les valeurs de la Réunion. Faites des actions pour montrer votre désaccord, pour trouver des solutions et non pour pénaliser le Réunionnais. Votre succès dépendra de chacun de vous car n'oubliez pas : "Espère pas trouve boudin cuit dans l'vent' cochon".
Y.IDMOND
Lu 475 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 14 Décembre 2018 - 13:14 Je suis Strasbourg...