MENU ZINFOS
Zot Zinfos

Lettre au maire de Saint-Louis


Par Un militant salarié, blasé et paupérisé - Publié le Vendredi 23 Juillet 2010 à 09:34 | Lu 1831 fois

Monsieur,

Nul n’ignore la "crise" qui frappe notre commune, à part quelques irresponsables qui se voilent la face et se bouchent les oreilles en continuant à piller et à se servir sur le dos des contribuables.
Dans le cadre d’un plan de redressement, qui vous est imposé mais aussi nécessaire, différentes mesures sont et doivent être mises en place ; tels que : l’augmentation des impôts locaux, restauration scolaire payante, diminution des indemnités d’élus ou encore assainissement des dépenses communales… Mais la mesure phare de votre plan reste la diminution de 5% des salaires (avec augmentation des ARTT) de tous les agents qui travaillent à temps plein. Mais la bataille concernant cette mesure est loin d’être gagnée, pour ne pas dire perdue, à cause d’une opposition municipale non constructive, voire destructrice, mais aussi et surtout à cause de l’incompétence et du non professionnalisme des services ou plutôt de certains décideurs trop bien rémunérés.

Pendant des semaines, vous aviez entrepris et tenu un discours pour nous (les 80%) rassurer et pour nous assurer que cette mesure ne s’appliquerait pas à tous ceux qui sont à temps partiel. Mais aujourd’hui, pour sauver la face devant les autorités et pour devancer une décision inéluctable du tribunal administratif, incompétence des services oblige, vous nous (les 80%) demandez encore une fois de diminuer notre salaire. Vous nous demandez d’être solidaire à votre gestion calamiteuse et à celle de votre prédécesseur, en nous rabâchant (une fois de plus) qu’avant mars 2008 nous n’avions rien ! Mais, Monsieur le Maire, si vous êtes là, c’est aussi grâce à nous, les 80% !

Je me permet de vous rappeler, Monsieur, qu’on paye nos impôts (qui vont encore augmenter !), qu’on paye la cantine (qui devient payante !), qu’on paye notre loyer (on n’a plus droit à l’APL), qu’on paye nos crédits (qu’on a pu faire en devenant fonctionnaire !), qu’on paye notre mutuelle (on n’a plus droit à la CMU !), qu’on paye nos factures… comme tout le monde certes (ou du moins ceux qui ont la chance de pouvoir le faire), mais qu’on travaille qu’à 80% sans indexation, donc payé à ce même taux. Pour tout ça, je vous remercie Monsieur le Maire, vous m’avez sorti de la misère et je suis sincère. Mais jusqu’à quand et jusqu’où devrais-je payer mon militantisme ?

Depuis quelques jours votre discours à changé, comme souvent depuis deux ans, vous nous rassurez de la manière la plus orthodoxe qui soit en vous vidant de votre substance sociale et en rendant rachitique vos militants salariés. En effet, la pression de certains de vos collaborateurs est énorme sur nous ; mais on ne sauvera pas "le soldat Saint-Louis" à nous tous seuls Monsieur. Vous ne pouvez impunément continuer à sabrer les salariés les plus défavorisés.

Comment peut on parler de rigueur pour certains employés communaux, dès lors que les privilèges de certains autres sont toujours en place, que la bande des autres (opposition municipale) fait régner sa loi, ou encore que le quarteron de "décideurs" (stalinisé par un incompétent assoiffé de pouvoir, nommé Y.D.) continu d’avoir des déjeuners de travail (soit disant), dans différents restaurants aux frais du contribuable. Le fond du problème, autrement plus sérieux que les débats sémantiques qu’il y a par ici ou par là, est que le choix opérés par cet olibrius sont frappés du sceau de l’injustice et inopérants du fait qu’ils sont retoqués trop souvent par le contrôle de la légalité ou par le tribunal administratif.

La doxa populaire veut que vous agissiez, mais agir par la voie de la rigueur à sens unique et en espérant rééquilibrer les comptes est une illusion qui risque d’enfoncer encore plus notre commune dans l’entonnoir du déficit et du déclin. Notre belle commune est la risée de tous, on se croirait dans la commedia dell’arte ! Il n’y a plus de place pour les fanfarons et il vous reste peu de temps pour essayer de mettre en pratique votre slogan "Vivre mieux à Saint-Louis et la Rivière" avant qu’il ne se transforme en "Cauchemar à Saint-Louis et la Rivière".
 
Un militant blasé, un salarié à 80% paupérisé.




1.Posté par alifabien le 23/07/2010 09:59

ifépitié telmen ke, ma envie pleuré.snif. camarade camaron. c po juste

2.Posté par Vishnou la paix le 23/07/2010 10:06

Intéressant...
Quel type d'employé à 80 % (donc immanquablement voué à l'exercice d'une tache subalterne) a donc pris la peine et le temps d'écrire ce petit pensum ?
Arrêtons la rigolade...
On reconnait là bien la plume d'un activiste du groupe "Priorité la Rivière" (qui sait se faire discret mais qui est toujours bien présent, la gorge nouée de ne pas participer à la gestion des affaires communales).
Esprit de Patrick D., sort de ce corps... On t'a reconnu !

3.Posté par Louis le 23/07/2010 12:25

Comme quoi les communistes commencent à réfléchir, il était temps !!!

4.Posté par pas courageux le ptit boug le 23/07/2010 12:53

L'auteur de ce courrier reste anonyme et ce n'est pas courageux de sa part. Encore de l'intox pour pourrir l'ambiance de la ville du sud. A croire que certain aime bien "foutre la Merde" .

Mauvaise mentalité de petit perdant. Cet auteur a été à la "bonne école", l'école des petits.

5.Posté par coco boy le 23/07/2010 12:57

Et on s'en fout d'attraper la pécole,
et on s'en fout pourvu qu'on tire un coup,
Ohé ohé ohé.

6.Posté par coco vert le 23/07/2010 14:09

Ah, c'est peut-être le Patrick qui a lancé son appel pour les cantonales de 2011. Plus très jeune le Patrick D. et son kamarad Joël A.....

7.Posté par Patrick le 23/07/2010 16:36

Non , ce n'est pas moi qui est écrit cet article. Je ne travail pas à la mairie, je suis dans le privé. Ce n'est pas bien d'accuser sans preuve. Cordialement.

8.Posté par Ded le 23/07/2010 16:49

Il a voté come ses potes pour un type plus que calamiteux, il a été embauché et il veut nous faitre croire qu'il est un type exceptionnel parce qu'il va payer des impôts et la cantine et la mutuelle et le remboursement de son emprunt et tout et tout.
il nous prend pour des cons ce type , des milliers de gens avant lui et encore aujourd'hui paient leurs impôts et la cantine et tout le reste sans s'être déculotté en votant pour C.H. et sans s'être mis au service ( en faisant quoi d'ailleurs quand on voit l'état de délabrement et la saleté de cette commune) d'un potentat qui avait déjà donné par le passé des preuves de son incompétence et de sa dangerosité.

Pleurons mes frères!!

9.Posté par Patrick le 23/07/2010 16:52

Les 2 personnes que vous citez, en tant que Rivièrois je les connais mais sans plus. Les sujets qui m'intéressent sont ; que vont devenir nos plus enfants , le chômage , la vie Extrêmement chère, je suis dans le privé et je vous assure même avec un salaire moyen il est difficile de subvenir aux besoins, je parle du besoin quotidien pas du superflu, alors les personnes avec le Smic ou les contrats aidés, les chômeurs etc... la vie doit être terrible pour eux c'est ces gens là qu'il faut aidé , les employés communaux pleurnichards demandés des comptent aux maires , l'ancien et l'actuel.

10.Posté par Rivèrois le 23/07/2010 17:37

- Au post 2:"Quel type d'employé à 80 % (donc immanquablement voué à l'exercice d'une tache subalterne)"... Si je comprend bien, pour vous les 80% sont des incapables !! Comme vous qui faites parti de cette équipe de bras cassés ! Si vous proposez des idées comme celles pour l'organisation du voyage en Afrique du Sud, je comprend mieux toute cette incompétence. N'est-ce pas Underground ?
- Au post 4 : "A croire que certain aime bien "foutre la Merde""... Mais mon cher "camarade", on est dans la m....; alors a défaut d'ouvrir vos yeux pour voir la réalité; fermez la bouche pour éviter d'en manger !!!

11.Posté par Rivièrois ! le 23/07/2010 19:57

Il faut arrêter de jouer aux donneurs de leçons comme post 10. Incompétent pour rien dire cela semble bien convenir à post 10.

Y fé pitié le petit.

12.Posté par nicolas de launay de la perriere le 23/07/2010 20:28

certains pensent encore que CH est un gestionnaire ?? allé tir' un feuill' donc

13.Posté par une rivièroise le 26/07/2010 22:33

mais vous avez pas compris que Claude a besoin de s'en mettre encore dans les poches, allez pauvres petits agents communaux continuez à vous boucher la vue et la prochaine fois il vous demandera de vous jeter au goufre et là comme des moutons bètes et disciplinés vous sauterez, moi je ne vous plainds pas.

14.Posté par louisa le 26/07/2010 23:47

Claude Hoarau profite de gens comme un certain Cambronne soit disant libérale pour abuser de leurs faiblisses d’esprit pour engrangé de l’argents sur leurs dos, et celui de l’état mais certain contrats vont ce finir ainsi que les promesses de Cloclo.

15.Posté par rouvlozyé le 11/08/2010 15:35

Cette lettre est tellement bien dit, l'analyse est juste que sa m'étonnerait qu'elle a été écrit par un 80% sans vouloir sous estimer personne. Je vois dans ce courrier un militant (un vieux de la vielle) de gauche déçu par le retour de Cloclo. J'en suis un de ces militants de gauche qui est déçu, dégouter par le retour de ce Claude Hoarau à Saint-Louis. Une équipe incompétents, je demande aux élus qui sont conscients de cette situation de prendre vos responsabilités et d'agir en conséquence, Saint-Louis ne pourra plus continuer dans cette état jusqu'en 2014. Parce que selon le slogan "vivre mieux à Saint-Louis et à la Rivière" sache que avant la fin de l'année la Mairie de Saint-Louis sera dans le [CHAOS TOTAL] il n'y aura plus d'alternative, et nous avançons à grand pas vers le cauchemar.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes