MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Lettre à nos élus


Par Muriel AQUILIMEBA Porte parole du collectif BAC+974 - Publié le Mardi 24 Juin 2014 à 09:27 | Lu 293 fois

Lettre à nos élus
Le 23 juin 2014, St Leu

Mmes et Ms Les Elus de la Réunion,

De passage dans notre Département, les Ministres de l’Intérieur et de l’Outre-mer ont reçu une délégation réunionnaise. Cependant, nous ne pouvons que constater que les ministres passent mais les problèmes demeurent et en ce qui nous concerne, le problème du chômage des diplômés réunionnais et leur précarité.

Jusqu’à quand allons-nous attendre que des politiques débarquent de Paris et qu’ils ramènent dans leurs valises, les solutions à nos problèmes ? Nous en avons assez de toutes ces embrassades et mains serrées de ces politiciens qui affirment nous comprendre, nous entendre. Nous n’en pouvons plus de nos élus qui, de retour de Paris, clament haut et fort « J’ai vu le Ministre, il nous a entendu ! ». Cela fait des années que ça dure et nous savons bien que, malheureusement, les solutions ne viendront pas de Paris mais de nous comme de vous, les élus et acteurs locaux, à qui nous avons donné les pleins pouvoirs de décision.

Nous, membres du Collectif BAC+974, souhaitons, Mmes et Ms Les Elus, que vous preniez ce problème du chômage chez les diplômés avec plus d’urgence car les voix se lèvent de plus en plus tous les jours.

On nous a sans cesse répéter que les diplômes sont nos passeports pour un avenir, un travail, mais aujourd’hui la seule proposition faite est de partir de chez nous, quitter l’île pour laquelle nous voulons travailler, participer à son développement. Pourquoi nous pousser au départ alors que l’on fait venir de l’extérieur de la main d’œuvre ? Plusieurs exemples peuvent être cités : rappelez-vous l’histoire d’EDF, de la Réserve Marine ou encore de la Mairie de la Possession ; et ce constat est autant valable dans le publique que dans le privé.

Nous avons, bien entendu, des pistes de solutions telles que la Réunion soit une zone franche dans sa totalité ce qui inciterait les entreprises à s’installer et à développer des collaborations, exportations, coopération et échange avec les îles / pays alentours (Maurice, Madagascar, et surtout l’Afrique du Sud…) ; nous pouvons aussi parler du tourisme qui s’améliorerait si le prix des billets d’avion et des structures hôtelières diminuaient.

Nous, jeunes et moins jeunes, diplômés et compétents, ne nous battons pas uniquement pour avoir un travail mais nous voulons proposer nos idées et faire avec vous un travail constructif pour des solutions pérennes.

Face à l’urgence de la situation, notre volonté première étant d’être entendus et soutenus par tous ceux soucieux de faire valoir la Réunion, les réunionnais et les compétences des réunionnais, nous espérons donc sincèrement avoir trouvé oreille attentive auprès de vous, Mmes et Ms Les Elus.

Très cordialement, qui assurerait une diminution de ce taux record de chômage à la Réunion ;

Muriel AQUILIMEBA.
Porte Parole du Collectif BAC+974




1.Posté par amiral974 le 24/06/2014 14:22 (depuis mobile)

Alors pour une fois je suis complement d accord avec le FO. Qu est ce qui leur a pris a ces gros conn..d du gvt de changer les rythmes scolaires. Sans deconner ils ont pas de sujets plus serieux sur lesquels bosser?

2.Posté par malou le 24/06/2014 20:50

Seule une mobilisation massive des réunionnais pourra aider à faire bouger les choses dans ce pays car ceux que nous avons élus ne sont pas là pou met la Réunion et les réunionnais en lèr; mais leur compte en banque et celui de leurs proches. L'image qu'ils donnent d'eux depuis des décennies et encore plus ces derniers jours nous montre bien que la situation sociale catastrophique de la Réunion n'est pas une priorité. Pendant que des drames se jouent dans des familles, on assiste parallèlement à des querelles d'élus pour accaparer les porte-feuilles les mieux rémunérés ou pour augmenter leur salaire d'élus avec l'argent du contribuable sans se soucier de cette moitié de créoles qui vivent en dessous du seuil de pauvreté avec des revenus mensuels de moins de 500 euros.
Le réunionnais diplômé n'a pas le droit d'accéder à des postes à responsabilité car cela représente une menace pour certains de ces incultes et incompétents. Autant embaucher ceux qui arrivent de l'extérieur car peu impliqués dans l'avenir du pays ils ne représentent pas une menace directe ils ne se rebelleront pas. Le réunionnais diplômé n'a qu'à aller voir ailleurs.
La misère, le chômage restent le fonds de commerce des élus. En nous maintenant dans l'assistanat, dans nos souffrances quotidiennes nous n'avons plus le temps de réagir et de penser à autre chose que de nous préoccuper de kosa nana pou manzé koman i sava pay faktir, loyé, krédi.
Kan sa réyoné va rouv lo zié?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes