MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Les virus rôdent dans les rues sombres, la nuit…


Ce 12 février 2021, Ile de la Réunion

Par Collectif Covid Médecins 974 - Publié le Vendredi 12 Février 2021 à 08:17 | Lu 1079 fois

Les virus rôdent dans les rues sombres, la nuit…

Le 17 mars 2020, la France a décrété son premier confinement devant la Covid-19, faisant 4512 morts sur une population de 66 millions d’habitants, dans un pays qui subit environ 180 000 décès par infections respiratoires tous les ans. Pas de quoi paniquer. Les statistiques de mortalité étaient-elles alarmantes ? Bien au contraire, la saison grippale 2019-2020 s’avérait quasi-inexistante. Bref, il ne se passait rien et pourtant, obéissant à des injonctions mystérieuses autour d’un virus inconnu qui ne faisait aucun dégât apparent, la France comme bien d’autres appliqua un dispositif étranger à tous les spécialistes des maladies infectieuses : le confinement.

Ce confinement a-t-il eu un impact sur la dangerosité de la COVID-19 ? Observons la mortalité en France et en Suède. La Suède est l’un des rares pays européens à avoir refusé de confiner sa population. On ne constate aucune différence significative de mortalité dans ces deux pays : sur l’année 2020, la Suède a souffert d’une mortalité de 9,43‰ et la France de 9,95‰. Globalement, même si la France a souffert de la plus mauvaise situation, la différence est minime. En Suède 53% des plus de 70 ans décédés officiellement de la COVID19 sont morts en maison de retraite et non à l’hôpital. La moitié des plus de 70 ans n’ont pas bénéficié d’une prise en charge hospitalière (1), ce qui tend à montrer que le facteur déterminant dans la maîtrise de la mortalité de la COVID-19 est la qualité de la prise en charge médicale. On peut raisonnablement penser que d’un point de vue sanitaire le confinement n’apporte aucun bénéfice. Mais est-il néfaste sur le plan sanitaire ?

Un article de Aaby et Leeuwenburg (2) étudie comment le virus de la rougeole frappe différemment les cas secondaires infectés à domicile et les cas primaires contaminés à l’extérieur. Les malades infectés chez eux ont dans ce cas trois fois plus de chances de mourir que ceux touchés à l’extérieur. Les auteurs attirent l’attention sur l’influence de l’intensité de l’exposition au pathogène sur sa létalité, qui semble plus importante en milieux confinés comme le sont les environnements domestiques. Le SARS-CoV-2 n’est bien sûr pas comparable à la rougeole ; mais ce travail met en évidence le rôle néfaste que pourrait avoir une stratégie de confinement sur une maladie virale. Dans le cas de la rougeole, un confinement tel qu’il a été appliqué en 2020 aurait provoqué une hécatombe. Le confinement n’est donc pas du tout une démarche qui va de soi dans un contexte viral. Il semblerait tout de même que le SARS-CoV-2 se propagerait davantage au sein d’une population confinée. C’est du moins la conclusion d’une grande étude séro-épidémiologique menée par le Ministère de la santé espagnol en collaboration avec l’Institut de santé Carlos III (3), les services de santé des communautés autonomes et l’Institut national des statistiques. Les taux de contamination au SARS-CoV-2 ont été mesurés dans différentes catégories de population. Les contaminés ne tombaient par forcément malades ; mais tous ont croisé le virus de manière à développer des anticorps caractéristiques. Les populations confinées ont été contaminées par le virus dans une proportion de 6,3%, tandis que les travailleurs l’ont été à 5,3%. La différence est significative ; elle montre que le SARS-CoV-2, à l’instar de la rougeole, est plus virulent dans une population confinée.

Nous constatons a posteriori que le confinement des populations accroît la diffusion du virus SARS-CoV-2. Un article de Bendavid, Oh, Bhattacharya et Ioannidis, publié en janvier 2021 (4), étudie la pertinence des stratégies de confinement pour contrôler la diffusion de la COVID-19. Les auteurs comparent les politiques respectives de différents pays : l’Angleterre, la France, l’Allemagne, l’Iran, l’Italie, les Pays-Bas, l’Espagne, la Corée du Sud, la Suède et les États-Unis. Parmi ces pays, seuls la Corée du Sud et la Suède n’ont pas pratiqué de confinement. La conclusion de ce travail est que les stratégies de confinement n’ont semblé apporter aucun bénéfice dans la gestion sanitaire de la COVID-19.

Des effets néfastes du confinement ont cependant été relevés par les autorités françaises. Le groupement d’intérêt scientifique EPIPHARE a été constitué fin 2018 par l’ANSM et la CNAM pour mener des études de pharmaco-épidémiologie à partir des données de santé. Il a publié plusieurs rapports concernant l’usage des médicaments durant l’épidémie de la COVID-19. Le rapport 4 du 5 octobre 2020 (5), couvrant la période de confinement du 16 mars au 10 mai 2020, résume la situation en ces termes : « L’épidémie de Covid-19 avec toutes ses conséquences organisationnelles dans la filière de soins et sur la population en général a profondément déstabilisé la consommation de médicaments de ville en France. » Cette étude confirme une très forte diminution de la délivrance et de l’utilisation de produits qui nécessitent une administration par un professionnel de santé (à l’exception des anxiolytiques et antidépresseurs). Cet effondrement de la consommation sur toute la période du confinement et après n’a pas fait l’objet d’un rattrapage. La vaccination accuse également un fort déficit six mois après le début du confinement. L’instauration de traitements cardio-vasculaires et antidiabétiques pour les nouveaux malades a fortement diminué durant le confinement. Les conséquences de telles baisses ne se voient pas immédiatement mais elles se révéleront sans doute ultérieurement.

D’un point de vue épidémiologique, le confinement semble donc inutile. D’un point de vue politique, il répond aux angoisses des pouvoirs inquiets. Les techniques efficaces pour contrôler les maladies infectieuses sont toutes fondées sur la séparation des personnes saines des malades. Pour diluer le virus et non le concentrer, ce que font les méthodes agrégatives que sont le confinement et le couvre-feu. Le confinement concentre spatialement les personnes et le couvre-feu concentre temporellement l’activité. Dans les deux cas, ces démarches concentrent le virus par promiscuité. Elles répondent à un désir de contrôle politique des populations en soumettant les activités individuelles à l’autorité de l’État ; mais elles n’ont ni a priori, ni a posteriori un quelconque rapport avec la médecine.


Collectif Covid Médecins 974
Contact: colcovmed974@gmail.com ,
Twitter: @Covid974 


[1] Socialstyrelsen, « Statistics on number of COVID-19 deaths», onglet «Place of death», lien sur le site du Socialstyreslen.
[2] Aaby Peter, Leeuwenburg Johannis, « Patterns of Transmission and Severity of Measles Infection: A Reanalysis of Data from the Machakos Area, Kenya », The Journal of Infectious Diseases, vol. 161, no. 2, 171–174 (février 1990), www.jstor.org/stable/30126070. Accessed 3 Feb. 2021. Journal of the Royal Statistical Society Series B, vol. 13 no. 2, 238–241 (mai 1951), https://www.jstor.org/stable/30126070.
[3] ENE-Covid, « Estudio ENE-Covid-19 : primera ronda», Estudio Nacional de seroEpidemiología de la infección por SARS-CoV-2 en España (ENE-Covid), rapport du premier tour (13 mai 2020), lien sur le site du Ministère de la Santé espagnol.
[4] Bendavid Eran, Oh Christopher, Bhattacharya Jay, Ioannidis John P. A., « Assessing mandatory stay-at-home and business closure effects on the spread of COVID-19 », European Journal of Clinical Investigation (5 janvier 2021), doi :10.1111/eci.13484.
[5] EPIPHARE, « Usage des médicaments de ville en France durant l’épidémie de la Covid19 – point de situation jusqu’au 13 septembre 2020 », rapport 4 (5 octobre 2020), lien sur le site d’EPIPHARE.




1.Posté par polo974 le 12/02/2021 11:50

De pire en pire ! ! !

Juste sur un point:
Compare la Suède à ses voisins et tout change.

Et des "çonneries" du même acquabit, il y en a tellement dès les premières lignes que j'ai décroché.

Là, c'est carrément de la malhonnêteté intellectuelle.

2.Posté par A mon avis le 12/02/2021 13:38

"Un article de Bendavid, Oh, Bhattacharya et Ioannidis, publié en janvier 2021 (4), étudie la pertinence des stratégies de confinement pour contrôler la diffusion de la COVID-19. Les auteurs comparent les politiques respectives de différents pays : l’Angleterre, la France, l’Allemagne, l’Iran, l’Italie, les Pays-Bas, l’Espagne, la Corée du Sud, la Suède et les États-Unis."


Publié en janvier, cette "'étude" portait sur quelle période ? Etrangement vous ne le précisez pas.
La Suède a vu une 2è vague faire exploser les contaminations
Boris Johnson, après avoir été malade, a changé radicalement de politique.
L'Allemagne a changé radicalement d'optique : confinement après une 2è vague importante
Etc.

La courbe des contaminations se stabilise ou diminue lorsque un confinement ou un couvre-feu est institué. Ça prouve bien quelque chose.

Et allez vous nier le nombre de morts dus à la Covid-19 de par le Monde ? Au Brésil notamment ? Aux Etats Unis avec la gestion de Trump de la pandémie conforme à vos idées ?

2 300 000 morts à ce jour ; dont plus de 400 000 aux USA ; 230 000 au Brésil ; 80 000 en France !

https://fr.statista.com/statistiques/1101324/morts-coronavirus-monde/

3.Posté par martin lane le 12/02/2021 13:47

NE PAS OUBLIER
années 30 l'eau radioactive conseillée pour être en forme par la médecine
années 50 des médecins recommandent les cigarettes contre le stress et le bon entretien des poumons
années 80 le sucre, recommandé pour nourrir les muscles
année 2000, le Médiator prescrit encore en France, alors que tout les pays occidentaux reconnaissent sa toxicité depuis des lustres
récemment Ritrovil pour les personnes en détresse respiratoire, Remdisivir injecté alors qu'il est sans effet contre le COVID, mais détruit les cellules rénales
Aujourd'hui, une thérapie génique illégale, recommandée comme un vaccin par des médecins lo sucrée et des brasseurs de milliards
Seul le temps permet de déterminer ce qu'il convient de faire pour que cette maladie disparaisse.En attendant, n'oublions pas de vivre et ne laissons pas nos libertés être confisquées., parce que si on laisse faire, elles ne reviendront pas.

4.Posté par Pierre Balcon le 12/02/2021 14:53

à post 1

C'est ça votre problème : vous "décrochez" souvent .
Petite nature sans doute , militant à la petite semaine , faite pour les espaces confinés intellectuellement .

5.Posté par polo974 le 12/02/2021 17:40

Martin lane qui rajoute un autre fake, sans doute pour poser la verise sur le gâteau...

6.Posté par polo974 le 12/02/2021 19:44

A Balcon:
Lisez-vous toujours jusqu'au bout des textes qui dès le début démontrent la totale mauvaise foi de celui qui l'a écrit?
Perso, je ne suis pas maso et mon temps m'est compté...

7.Posté par Saucratès le 14/02/2021 22:13

Je trouve cela extraordinaire. Docteur Polo974 et docteur À Mon Avis donnent des leçons de médecine à un collectif de médecins réunionnais sous prétexte qu’ils n’approuvent pas benoîtement et le doigt sur la couture du pantalon les pantalonnades de leurs homologues invités sur les plateaux télévisés et conseils du gouvernement ... parce qu’ils osent critiquer la franca lingua gouvernementale et leurs sacro-saint confinement et couvre-feu. AMA, Polo, je ne vous demanderai pas combien de divisions valez-vous, mais plutôt combien d’années de médecine avez-vous faites ?

N’est-ce pas triste que face à des commentateurs fascistes, on ne puisse plus s’exprimer librement ou prendre position, sans être immédiatement condamnés. Ce que je lis moi dans cette tribune, ce n’est pas tant une condamnation du confinement ou du couvre-feu, mais plutôt l’affirmation que ce confinement ou ce couvre-feu ne sont pas tant des prescriptions de la médecine mais un moyen de contrôle des populations. Et évidemment, je l’entends facilement parce que je le pense également. Lisez ou relisez AMA la transcription des cours que Michel Foucault donna au Collège de France dans les années 1970.

Vous n’êtes pas obligé AMA d’être contre ce que chaque auteur dit ou écrit sur ZINFOS. Pensez par vous-même. Et parlez aux personnes vous entourant. Tant de gens pensent la même chose que ce qui est dit dans cet article. Qu’il ne sert à rien de vouloir faire peu au virus. Que le coronavirus ne va pas arrêter de contaminer des personnes de peur que des mesures plus dissuasives soient prises. Que le virus n’est pas actif uniquement à 13h30, lorsque les enfants ont fini de manger et que leurs enseignants doivent rapidement les faire rentrer dans leur salle de classe. Pensez par vous-même AMA. Saucratès.

8.Posté par polo974 le 15/02/2021 13:15

Saucrates,
sachez que je n'utiliserai pas l'argument d'autorité, car il n'a aucune valeur et je ne tiens pas à étaler mes diplômes (au cas où j'en aurai...).

Il n'y a pas besoin d'être toubib pour comprendre qu'il est vain de comparer la Suède à la France, mais par contre la comparer à ses voisins est beaucoup pertinent. Et comme par hasard, ça ne va pas dans le sens qui convient à Pinocchio.

9.Posté par polo974 le 15/02/2021 14:16

Saucrates,
il est assez amusant de vous voir vous "exprimer librement" ici en nous accusant de fascisme (c'est de la diffamation au passage, mais bon, on ne va pas en faire un plat (cette fois)) alors qu'on met juste en lumière les erreurs, pour ne pas dire escroqueries sur lesquelles se basent ce billet.

10.Posté par A mon avis le 15/02/2021 17:03

@ 7 Saucratès :
Vous utilisez bien souvent ce terme de "fasciste" sans réellement en connaître la signification semble-t-il.

N'est-ce pas plutôt vous qui contestez le droit de s'exprimer à eux qui osent faire des commentaires qui vous dépaisent ?

Ayez l'honnêteté de m'expliquer ce qu'il y a de fasciste dans mon commentaire @2 ?

11.Posté par Saucratès le 15/02/2021 23:59

Mon cher AMA, aucun auteur ne trouve grâce à vos yeux et le plus souvent, vous contestez avec véhémence toute position qui vous déplaît. Vous ne discutez pas et vous n’argumentez pas, dans l’interprétation que je fais de vos écrits, mais vous condamnez. Evidemment, dans le cas présent, c’est bien plus ce cher Polo974 qui a exécuté le pauvre collectif de médecins réunionnais qui osait s’exprimer, plutôt que vous. À parler de çonneries et autres joyeusetés. Est-ce du fascisme ? Mais chacun a sa propre définition d’un comportement fasciste ... Amitiés malgré tout. J’aime bien vos condamnations sans appel de ma prose ; ca ressemble malgré tout à une discussion. Saucratès

12.Posté par A mon avis le 16/02/2021 17:52

@ 11 Saucratès : votre commentaire de récriminations est sans intérêt.
Vous n'avez pas répondu pas à ma question.
Les mots ont un sens. Et même certains sont lourds de sens : "fasciste" est de ceux là !
Alors quand on l'emploie il est préférable d'en connaître le sens précis, ce qui manifestement ne semble pas être votre cas.

13.Posté par polo974 le 17/02/2021 17:32

11.Posté par Saucratès le 15/02/2021 23:59
Mais chacun a sa propre définition d’un comportement fasciste ...


Sauf qu'en général, le sens reste quand même très proche.

Faute d'argument, c'est tellement facile d'accuser l'autre de tout et n'importe quoi, surtout de n'importe quoi.

14.Posté par L'Ardéchoise le 17/02/2021 21:14

Saucratés, "chacun a sa propre définition d'un comportement fasciste."

Vous avez tout à fait raison ; cela a été prouvé par le fait qu'il y a eu des collabos mais aussi des résistants, qui n'avaient pas la même définition...
"Chacun sa route, chacun son chemin" (Tonton David)

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes