Société

Les violences faites aux femmes plus fréquentes dans les outre-mer qu'en métropole

Jeudi 21 Décembre 2017 - 10:46

Photo : Twitter Annick Girardin
Photo : Twitter Annick Girardin
Les violences faites aux femmes sont plus nombreuses dans les outre-mer que dans l’Hexagone, et les agressions les plus graves excèdent la moyenne. C'est ce qu'il ressort de l’avis du Ceser  (conseil économique, social et environnemental), dont le rapport "Combattre les violences faites aux femmes en outre-mer" a été remis ce mardi à la ministre des Outre-mer. 

"Sur les îles d’outre-mer, les mesures d’éloignement sont par définition plus difficiles à appliquer. Victimes et agresseurs vivent en vase clos. À l’acte d’agression s’ajoute la honte, la pression, le regard des autres, qu’on ne peut pas fuir", a notamment déclaré Annick Girardin à cette occasion.

Stéréotypes légitimant les violences

Cet avis, co-construit avec les territoires concernés, souligne notamment"la grande diversité des territoires ultramarins dont la grande majorité reste confrontée à des contextes économiques et sociaux difficiles, où le statut des femmes est parfois plus encore qu’ailleurs soumis aux stéréotypes légitimant les violences"

À La Réunion, ce sont ainsi 1,1% des femmes qui ont été victimes d'une agression physique de la part de leur conjoint ou ex-conjoint durant les 12 derniers mois. En matière d'agressions sexuelles, ce taux atteint les 2,6% (contre respectivement 2,3% et 0,8% pour l'Hexagone). En Nouvelle Calédonie, ces violences sont particulièrement fréquentes, ces taux étant de 19% et 7,2%. De même en Polynésie française, avec 17% et 7%. 

Recommandations concrètes

Partant de ce constat, des recommandations très concrètes sont délivrées, visant à faire "reculer significativement ce phénomène dont les dommages ont également des conséquences graves sur les enfants et, in fine, la société toute entière".

Parmi ces recommandations :"déployer dans tous les outre-mer le dispositif des intervenants sociaux en commissariat et gendarmerie", "accroître significativement l’offre d’hébergement dans les centres d’hébergement et de réadaptation sociale et dans les établissements d’accueil mère-enfant(s)", "renforcer les campagnes de sensibilisation" ou encore "déployer rapidement dans tous les outre-mer le dispositif Téléphone grave danger (TGD) déjà généralisé dans l’Hexagone".

A l'échelle nationale, une femme meurt tous les 2,7 jours sous les coups de son compagnon. Les violences faites aux femmes dans le cadre de la relation conjugale coûtent chaque année 3,6 milliards d'euros. 

N.P
Lu 742 fois



1.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 21/12/2017 10:57

*Ah, bon ?

*Il se dit pourtant - que c'est "partout pareil"...

2.Posté par lopoe le 21/12/2017 11:02

Kabi

Gramone la toujour di fam commande pas le zome.

3.Posté par cmoin le 21/12/2017 11:17

Une spécificité locale,ca ne m'étonne pas!

4.Posté par Vache à Lait le 21/12/2017 12:44

Nout Kiltir?

5.Posté par Marie le 21/12/2017 14:03

ah bon pourtant souvent on entend dire qu'il y a pire ailleurs....on est encore les champions?????

6.Posté par Michel le 21/12/2017 17:19

42 hommes et seulement 13 femmes dans le dernier CESER. Tous ces baratineurs mêmes pas capables de s'appliquer à eux-mêmes la parité hommes/femmes !
Qu'ils commencent à balayer devant leur porte !

7.Posté par Gratel le 21/12/2017 18:39

Bien évidemment personne ne se pose la question du pourquoi.

Pouuuu la la...ça serait trop soûlant d'être obligé de réfléchir avant de commenter.

Non, on vient sur Zinfos pour vider sa petite bile de mépris ou d'auto mépris pour la Réunion.

Et ça soulage, car la vie est dure.

8.Posté par le renyoné le 21/12/2017 20:17

Oui c'est vrai dans les outres mers, il y a plus de violence physique à l égard des femmes.
Mais en métropole il y a plus de viol en pourcentage par habitant qu'en outre mer.

Chacun ses mauvaises habitudes. Il faut que tous le monde arrête ses mauvaises habitudes.

Tape pa out tantine pour le Creole
Viole pas ta femme pour le métropolitain.

9.Posté par Antipode le 22/12/2017 08:01

Gratel, justement je comptais sur tes lumières, mais pour le coup ;) tu nous laisses dans le fait'noir ^^

10.Posté par Gratel le 22/12/2017 18:18

@9 - Pas besoin d'être une lumière pour comprendre que le niveau socio-culturel explique certaines choses.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter