MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Les téléspectateurs paient le Sat pour voir le sport en direct


- Publié le Jeudi 8 Décembre 2016 à 11:23 | Lu 2967 fois

Les téléspectateurs paient le Sat pour voir le sport en direct
Qu'attendent les bouquets Satellites pour enfin trouver une solution pour s'adapter aux exigences du public sportif et des supporters: regarder en direct des rencontres sportives (surtout à enjeu)? On connaît les arguments de ces "bouquettistes" pour nous vendre leurs chaînes de télévision à J+1 avec notamment ce qui est parait-il imparable: "s'adapter aux horaires des Réunionnais" (sic)
Oui mais, quel intérêt (je prends deux exemples récents) de regarder un France-USA de foot féminin en différé d'un jour alors que le résultat du match est dans les journaux locaux ? Idem pour la toute récente finale du championnats du monde de foot féminin (oui encore, j'aime ça) des moins de 20 ans où l'équipe de France était engagée pour la première fois de son histoire et au sein de laquelle une Réunionnaise évoluait. Encore en différé, enfin pardon, à J+1 !

Hier soir, nous nous faisons une joie de regarder l'équipe de France féminine de handball cette fois, qui jouait contre l'Allemagne pour le compte de la 2e journée du championnat d'Europe et ce, malgré l'heure tardive de l'événement (23h45). Là, je parle de handball, le premier sport collectif féminin pratiqué dans l'île... Lundi soir, nous avons pu voir le premier match des tricolores (je préfère ce terme aux Bleues), à la même heure, face à la Pologne.

Mais hier soir, pas de match vu qu'il était retransmis en direct certes, mais sur be In Max4, une chaîne non retransmise sur l'île. C'était tellement compliqué pour Canal Sat de nous le proposer  sur le canal 77 (événement) par exemple ou de la récupérer et de la diffuser à la place de be In 3 ? (je parle de Canal mais c'est valable pour Parabole).

D'autant qu'il nous était impossible de vérifier si le match était télévisé ou non puisque le guide de Canal Sat sur la TV donne les programmes de be In 1 et 2 mais pas be In 3. Allez comprendre ! Le supporteur doit donc veiller jusqu'à tard (en regardant pour patienter Pologne-Pays Bas sur... be In 3 avant d'apprendre qu'il est chocolat pour le match suivant pour laisser la place au sacro-saint football.

Et n'allez pas nous racontez que c'est be In et que ça ne vous concerne pas parce que cette pratique est la même pour vos chaînes en propre (M6 et W9 notamment, dont les matches sont la plupart du temps diffusés à J+1).
Non vraiment, trop, c'est trop. La leçon du championnat d'Europe de foot disputé en France et dont certains matches ont été diffusés en J+1 sur M6 n'a visiblement rien changé.

On pensait ce temps révolu où la chaîne unique locale de l'époque (FR3 aujourd'hui Réunion 1ère) coupait les retransmissions à l'envi, parce qu'elle n'avait pas été foutue de réserver le créneau satellite suffisant. Les plus anciens restent encore traumatisés par cette finale du championnat de France de rugby qui avait été jusqu'au bout de la nuit et que FR3 avait coupé juste avant la séance (plus que rare) des coups de pied au but pour départager ces deux formations.

Et on peut aussi évoquer (entre autres exemples hélas trop nombreux) ces fameux derniers 200m sur 10 000m aux Jeux olympiques de Seoul de Jean-Louis Prianon qui revenait sur un Kenyan pour la médaille de bronze et dont on n'a jamais vu la fin...
Alors de grâce Messieurs-dames les bouquettistes, regardez vos programmes et adaptez vous.
 
Jean-Luc Hoareau
Saint-Denis



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes