MENU ZINFOS
Economie

Les taxiteurs réclament un reliquat de 150 à 200.000 euros au Conseil général


Les taxiteurs regroupés au sein d’une société, attendent depuis le mois d’août que le Conseil général verse les 10 % pour la régularisation des factures. Les professionnels du transport réclament leur dû.

Par Jismy Ramoudou - Publié le Mercredi 5 Novembre 2008 à 14:12 | Lu 795 fois

Cette société de taxiteurs avait répondu à un appel d’offres. “Les courses étaient facturées entre 120 et 200 euros”, indique Ary-Claude Caro, représentant des taxiteurs. Mais, il y a deux ans dans le cadre d’un marché négocié, les recettes journalières de ces professionnels de la route, ont été divisées par deux.
“Un taxi qui percevait 120 euros pour le transport des enfants handicapés, au dernier appel d’offres, c’est 60 euros. De plus, les factures n’ont été payées qu’à 90 %, il reste 10 % qui devaient rentrer dans le cadre de la régularisation, à chaque fin de période scolaire, c’est-à-dire au mois d’août”.
Selon Ary-Claude Caro, ce reliquat qui s’élèverait entre 150 à 200.000 euros, n’est toujours pas versé. “Au prix où est le carburant, cet argent aurait permis de faire face à quelques soucis financiers”.
L’impatience gagne les taxiteurs. “Notre société a déjà sollicité le Conseil général. Nous voulons une réponse précise”. Et si le versement du reliquat tarde trop, les professionnels de la route envisagent des actions publiques. L’idée de bloquer le Département fait son chemin…




Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes