MENU ZINFOS
Communiqué

Les syndicats interpellent le directeur général de Ladom: "La coupe est pleine"



Au nom des personnels de LADOM, 4 grands syndicats : SYNAMI CFDT, l'UNSA, la CGT UGFF et FAGE FO, représentant les personnels publics et privés de LADOM unis, interpellent le Directeur Général Florus Nestar par le biais d'une lettre ouverte.

Par N.P - Publié le Jeudi 15 Novembre 2018 à 11:21 | Lu 1004 fois

Monsieur le Directeur Général,

En dépit des efforts et du travail sans précédent fournis par les agents dans les Unités Territoriales Outre-mer, dans les U.T de Métropole en passant par le siège, la situation de LADOM se dégrade de jour en jour et nous assistons impuissants à ce désastre programmé.

Une transformation en établissement public administratif mal pensée et mal préparée a fait qu’en trois ans LADOM s’est enlisée dans une frénésie bureaucratique dont elle n’arrive plus à se sortir. La procédure est devenue une finalité en soi, au détriment du sens de l’action.

Dans cette déshumanisation orchestrée, combien de temps pourrons-nous encore tenir ? Que pouvons-nous attendre d’un directeur général, qui transforme un poste stratégique de chargé de partenariat en un poste de chargée de communication dont nous considérons que le but principal consiste désormais à promouvoir son image médiatique personnelle ? Directeur Général omniprésent sur la forme, souverain dans le détail secondaire, vous êtes totalement absent sur les véritables enjeux stratégiques et le sens à donner à notre activité !

Aujourd’hui la coupe est pleine. Vous avez transformé une mission passionnante en un véritable chemin de croix. De salariés dévoués et compétents, vous avez créé des zombies malheureux et fatigués, égarés dans les méandres de la bureaucratie radicale. Mais nous ne nous laisserons plus rouler dans la farine ni prendre pour des imbéciles.

Comme nous ne sommes pas entendus dans les instances représentatives, nous vous interpellons par le biais de cette première lettre publique :
- Quel est votre bilan à la tête de LADOM, Monsieur le Directeur Général ?
- Où allons-nous ?

Quel est votre bilan ?

▪ L’altération de l’image de LADOM auprès des populations et des partenaires est aujourd’hui une chose certaine, aussi bien en Outre-mer qu’en métropole. Le déclin inquiétant des partenariats avec les Conseils régionaux d’Outre-mer. La non-coopération avec le Conseil Régional de la Réunion, en est l’illustration parfaite. Cette situation vous est imputable, Monsieur le Directeur.

Comment lutter efficacement contre le chômage, hors partenariat, chacun de son côté ?

▪ Sous votre règne, les agents ont dû apprendre à laisser les bénéficiaires dans leur marasme. La mobilité est devenue pour eux un véritable parcours du combattant.

▪ Nous constatons qu’un système inégalitaire s’est mis en place autour de vous avec pour principe de bénéficier de votre « bienveillance » si on accepte d’y entrer ou sinon c’est une forme de bannissement, d’indifférence et d’exclusion qui s’opère !

▪ Avec une allocation d’installation qui est devenue une allocation de retour, des rejets de paiement intempestifs et un système qui rend toute intervention d’aide d’urgence impossible, la galère est assurée pour les plus défavorisés ou les moins débrouillards de nos stagiaires. Les jeunes ressentent actuellement un tel abandon de la part de LADOM qu’ils désertent les dispositifs de mobilité. On pleure désormais les candidats dans les UT. Mais, en haut de votre piédestal, vous ne paraissez nullement vous en émouvoir. Il ne faudra pas nous dire que vous n’étiez pas au courant et transférer la responsabilité vers vos subordonnés, cela ne fonctionne plus.

Où allons-nous ?

▪ Nous évoluons désormais dans un système de marchés publics de la formation réducteur. Ce système nous prive de centres de formation performants dont certains possèdent de réels portefeuilles d’entreprises. Mais peut-on mettre en œuvre une politique de l’emploi ambitieuse en direction des Outre mers en oubliant les CFA, les CCI… ?

▪ L’institution publique que vous dirigez est indirectement concernée par des dépôts de plaintes pour des actes de harcèlement sexuel, pour harcèlement moral, par des délits d’entrave aux fonctions syndicales…

▪ Comment pouvons-nous envisager sereinement l’avenir dans un tel climat ? Aujourd’hui nous avons peur pour deux de nos collègues et plus encore nous nous inquiétons de cette stratégie qui consiste à les faire passer pour des folles hystériques. « Rien de grave », selon vous, puisque ce ne serait qu’une affaire de « management tactile ».

Mais les personnels sont épuisés, dégoûtés, malades de ce manque de considération et de toutes ces inégalités de traitement. Les incidences sur leur santé se font ressentir. Les plus âgés comptent les trimestres restant avant la retraite tandis que les jeunes cherchent du boulot ailleurs.

Croyez-vous que nous irons loin en décourageant les agents de la sorte ? Des instances représentatives démultipliées, un CE instrumentalisé, des salariés qui ne sont pas entendus dans un contexte juridique plus que confus. Des services submergés (RH, Comptabilité), qui naviguent à vue. La liste est longue et amère et ne semble pas troubler l’autosatisfaction qui vous habite.

Après presque trois ans, nous nous demandons si vous avez compris les missions, le rôle de LADOM et son importance pour l’outre-Mer. Nous nous interrogeons sur votre stratégie, s’il en est une ?

Dans ce marasme, dans ce fourre-tout des mobilités (Passeport Mobilité Etude, Action Continuité Territoriale, Continuité Funéraire), entre les vivants et les morts, que représente désormais notre cœur de métier : Le Passeport Mobilité Formation Professionnelle ? Vous êtes face à une organisation défaillante, vous en portez la responsabilité. Vous n’apportez aucune solution sinon des promesses et de beaux discours.

L’organisation théorique de l’EPA LADOM n’est pas adaptée à notre public. Le problème ne vient pas de l’EPA puisque d’autres EPA existent en France et ailleurs et fonctionnent très bien (exemple Pôle emploi). Pourquoi LADOM est-elle en difficulté sinon par un manque de travail de fond et de recherche de sens.

Vous n’avez aucune volonté de freiner les dépenses dans le cadre des marchés publics, votre seul souci est de NE PAS FAIRE DE VAGUE.

Où en sont les rentrées financières FSE ? Les projets très ambitieux et urgents de refonte de l’informatique vont-ils être concluants cette fois ci ou vont-ils venir s’ajouter aux centaines de milliers d’Euros jetés par les fenêtres ces dernières années. Jamais autant de cadres n’ont été embauchés à LADOM et pourtant on n’a jamais été aussi inefficace.

Il est urgent de s’ouvrir à des perspectives nouvelles qui n’abandonnent personne le long du chemin, que ce soit les bénéficiaires ou les salariés. LADOM n’y arrive plus en tant que structure autonome. Nous avons le sentiment que ce système est aujourd’hui au bout de ce qu’il peut produire et qu’il ne satisfait que quelques petits monarques qui savent naviguer. Le dialogue et la confiance ne sont pas au rendez-vous. Nous en avons assez !

Nous aspirons à des perspectives dynamiques, ambitieuses pour l’Outre-mer. A un esprit de démocratie et d’humanisme, à un management équitable… Et nous en sommes très éloignés.

Nous tenions à le dire puisqu’en 3 ans vous n’avez jamais voulu l’entendre. La solution ne serait-elle pas d’intégrer le cœur de métier de LADOM au grand service public de l’emploi qui dispose d’une infrastructure rôdée, de moyens performants.

Ne serait-ce pas le meilleur moyen de régler les problèmes et d’assurer l’avenir de la mobilité Formation Professionnelle Insertion pour les Outre-Mer ? Souffrez que nous soyons quelque peu inquiets à l’idée de vous avoir encore 3 ans aux commandes.

LES SYNDICATS UNIS POUR LADOM SYNAMI CFDT - UNSA LADOM - CGT UGFF - FAGE FO syndicatsunis.ladom@yahoo.com




1.Posté par Rhum Quina le 15/11/2018 14:02

" Souffrez que nous soyons quelque peu inquiets à l’idée de vous avoir encore 3 ans aux commandes."

Il s'agit sûrement d'une conclusion plutôt inquiétante et ce "souffrez que..." a le sens d'une probable désillusion : "bien que cela nous déplaise, nous devront accepter l'idée que les personnels..."

2.Posté par TAUPE le 27/11/2018 07:15

il me semble avoir compris à un moment en REUNION on devait aller vers la simplification des dossiers administratifs ? Qu'est-ce à dire ? Quelqu'un peut éclairer ma lanterne, car mi l'est dans fénoir !!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes