MENU ZINFOS
National

Les sénateurs repoussent le projet de loi de ratification de la Charte européenne sur les langues régionales


- Publié le Mercredi 28 Octobre 2015 à 08:26 | Lu 587 fois

Les sénateurs ont repoussé mardi au projet de loi de ratification de la Charte européenne des langues régionales, ce qui amenuise fortement la possibilité de la tenue d'un congrès réunissant les deux assemblées pour l'adoption d'une modification constitutionnelle sur le sujet.

180 sénateurs majoritairement de droite sur l'échiquier politique, mais aussi RDSE (à majorité Parti Radical de Gauche), ont acté une question préalable sur le texte présenté par l'exécutif, ce qui débouche automatiquement sur le rejet du projet.

153 sénateurs de gauche ne s'étaient pas de leur côté prononcés en faveur de cette question posée en amont.




1.Posté par Marx le 28/10/2015 11:04

Suprimer le senat! Vivement la 6 ieme republique avant la guerre civile...

2.Posté par matthieu le 28/10/2015 12:53

La langue de la République est le français et le restera;mettre en place les langues régionales,c'est s'employer à détruire notre grande Nation,idem en ne s'opposant pas à l'impérialisme linguistique de l'anglais,il faut remettre les pendules à l'heure contre tous les mondialistes et indépendantistes.
Vive la République une et indivisible,vive la France!

3.Posté par A mon avis le 28/10/2015 15:59

L'unité du peuple français résulte en grande partie de l'ordonnance de Villers-Cotterêts en 1539, lorsque François Ier a fait du français la langue officielle du droit et de l'administration.

Cette unité linguistique est inscrite dans la Constitution.
L'adoption d'une loi en vue de ratifier la Charte européenne est donc est contraire à la Constitution.

Les langues régionales ne sont pas interdites en France ; elles sont même enseignées. Alors pourquoi chercher un terrain de division supplémentaire à l'heure où les communautarismes de toutes sortes progressent.
Pourquoi proposer un degré supplémentaire de repli sur soi à l'heure de l'Europe, d'Internet, de la mondialisation !
Adopter cette charte, c'est faire le jeu de l'ethnicisation de notre société et de sa communautarisation qui ne fait que progresser aux dépends de son unité !

4.Posté par kld le 28/10/2015 18:59

triste .vive les langues régionales , source de diversité ......... c'est pas gagné !de toute façon , concrètement , on s"en fout du sénat .De gaulle avait raison sur ce point ! chambre inutile pour reclasser des zébus en mal de dividendes ..................

5.Posté par A mon avis le 28/10/2015 20:09

@ 4 kld : rien n'empêche aux langues régionales d'exister dans le cadre actuel de la législation.

Pourquoi vouloir à tout prix leur donner un droit équivalent à la langue nationale qui est le symbole de l'unité du peuple français ?
Si demain chaque région demandait de publier les lois en créole, basque breton ou patois auvergnat, pensez vous réellement que ce serait un progrès ?

N'allons pas dans le sens de la communautarisation malheureusement trop en progrès à notre époque !
Où s'arrête la diversité et ou commence le communautarisme ?

6.Posté par EKOLO le 28/10/2015 21:39

Je suis d'accord avec A mon avis : les langues régionales doivent exister, être enseignées quand c'est raisonnablement possible* .
Après, il faut une langue commune à tout le monde dans le pays, et c'est le Français.

Par contre, à l'époque de l'édit de Villers-Cotterêts, la France était encore bien loin d'être "unie" (linguistiquement parlant). La plupart des gens ne connaissaient que leur langue régionale, au début du 20ème siècle. Des documents sur la guerre de 14/18 en sont la preuve.

L'UE a été largement trop loin. Elle n'aurait du rester qu'une simple coopération économique.
Au lieu de ça, on en est maintenant à voter sur des dispositions qui n'ont qu'un rapport éloigné avec l'économie.
Ces questions-là ne regardent que les pays eux-mêmes, l'UE n'a pas à intervenir dans ces affaires-là.
Heureusement que les sénateurs européens ont rejeté ce projet de loi.


* "raisonnablement possible" : dans certaines régions, la langue varie d'une ville à l'autre. C'est bien entendu le cas à la Réunion. Comment enseigner le même Créole à un enfant de Cilaos et à un enfant de St André par exemple ? (alors qu'on sait tous qu'ils n'ont pas les mêmes tournures de phrase ?)

7.Posté par matthieu le 29/10/2015 00:06

il s'agit en enseignant un créole artificiel avec des règles d'orthographe qui l'éloignent du français de pousser en avant les indépendantistes,bonjour les dégâts.

8.Posté par Huppé hère le 29/10/2015 02:25

Le Sénat refuse aujourd’hui. Gageons que l’affaire ne fait que commencer et qu’il faut se mobiliser. L’exécutif reviendra à la charge. Les régions fusionnées ne sont-elles pas créées ?
La charte est disponible sur le site du conseil de l’Europe : minilien.fr/a0anzc Il faut la lire. La promotion a outrance des langues régionales contribuera avec le démantèlement géographique et économique de la France à séparer les français et à les affaiblir. Le mécanisme d’asservissement est révélé par François Asselineau dans sa conférence « Les euro-régions : Allons-nous laisser démanteler la France ? » minilien.fr/a0pjci

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes