Océan Indien

Les salariés grévistes d'Orange Mayotte assignés devant le tribunal

Lundi 7 Septembre 2015 - 10:04

Les salariés grévistes d'Orange Mayotte assignés devant le tribunal
Les grévistes d'Orange Mayotte sont assignés ce matin à Mamoudzou devant le tribunal de grande instance du chef-lieu. La direction du groupe de télécommunication reproche aux grévistes d'entraver le travail des non-grévistes.

Rappelons que la majorité des salariés de droit privé à Orange Mayotte sont en grève depuis le 27 juillet 2015. La négociation est toujours bloquée.

Ce lundi, une vingtaine de salariés et le syndicat Sud sont convoqués devant le tribunal de grande instance de Mayotte. Le syndicat Sud réagit dans un communiqué.

"Les grévistes n'en peuvent plus des manières brutales de ce directeur qui avait déjà renvoyé une dizaine de salarié(e)s d'Orange de La Réunion en garde à vue humiliante au poste de police pour une affaire de probité toujours pas jugée. Est-ce là le dernier coup de pied du directeur de Réunion Mayotte qui doit prendre une nouvelle fonction à Orange Guinée ?", se demandent le syndicat Sud Réunion.

"Lors d'une tentative de conciliation en préfecture, celui-ci avait enfin consenti à attribuer une prime de vie chère pour le département de Mayotte distribuée dans tous les DOM avec un effet rétroactif depuis 2011. Il n'est cependant pas revenu sur son idée fixe d'aligner le montant de cette prime sur celle de la Réunion alors que ses services avaient antérieurement convenu avec tous les syndicats locaux d'un coût de la vie à Mayotte qui de l'avis général est supérieur à celui de la Réunion. Sud, soucieux de trouver une issue à la crise avait pourtant dit sa disposition à discuter de cette particularité. Comment comprendre cet entêtement  alors que cette différence de 30 euros/mois ne coûterait que 1.100 euros pour satisfaire les attentes des grévistes ?", poursuit le communiqué.

"La Fédération Sud prend toutes les dispositions pour que les grévistes soient entendus au tribunal et qu'on fasse enfin justice à leurs revendications plutôt qu'aux nuisances sonores dont se plaint la direction. Sud reste néanmoins disponible pour toutes nouvelle discussion avec les représentants d'Orange de quelque niveau qu'ils soient afin de permettre une fin de conflit dans le respect et la dignité des salariés et des clients d'Orange".
Lu 1188 fois



1.Posté par Interlude le 07/09/2015 14:11

Au travail bande de feignasses, habitués du "fait-néant" !

2.Posté par Kikignadi le 07/09/2015 20:20

Post 1: Avec les subventions qui pleuvent, ce serait plutôt la fée néant!

3.Posté par Pervers Pépère le 07/09/2015 20:23

A Mayotte, la fée Néant est en train de remplacer la fée Lation! Quelle tristesse...

4.Posté par Interpretes le 07/09/2015 20:52

Quels idiots posts 1 à 3. Vous pensez que le droit de grève est réservé aux réunionnais ? Mayotte est française au même titre que la Réunion. Je ne vois pas pourquoi ils n'ont pas le droit de faire grève. Lorsque Mékisonkons vous rappelle vos 4 vérités, vous le traitez de raciste.

5.Posté par Vilpinte le 07/09/2015 21:13

Posté 1. Habitués du "fait-néant". Lorsque Mékisonkons va vous rappeler vos vieilles habitudes réunionnaises, vous criez au racisme.
Posté 2. Les subventions venant de la Métropole de sont pas l'exclusivité des réunionnais. L'hôpital qui se moque de la charité, vous connaissez ?
Posté 3. Et à la Réunion. Quand est ce qu.0'ils vont remplacer la dodo et le rhum charette jusqu'à poser dans leurs habits par le vrai travail ? Bandes d'ignares !

6.Posté par mapoi le 07/09/2015 21:33 (depuis mobile)

Posté 5. Vous vouliez sûrement écrire "jusqu''''à pisser dans leurs habits" et vous avez raison

7.Posté par Pascal le 11/09/2015 00:39 (depuis mobile)

Le droit de ne pas grève ça existe ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues