Justice

Les salariés d'Apavou en colère contre la justice: "On veut la tête de notre dirigeant"

Vendredi 9 Mars 2018 - 12:03

Une vingtaine de salariés du groupe Apavou se sont mobilisés ce vendredi matin au siège de Saint-Clotilde pour exprimer leur incompréhension et leur déception face à la décision du tribunal de commerce. 9 des 11 sociétés du groupe ont été liquidées, dont l'hôtel Le Saint-Denis

Pour Daniel Lai Hang, salarié du groupe depuis plus de 30 ans, cette décision est "appliquée très rapidement". Il dénonce une "injustice". "On a touché à une entreprise réunionnaise qui est là depuis plusieurs décennies, qui a contribué à l'évolution de l'île", déplore-t-il. 

"On veut la tête de notre dirigeant (Armand Apavou ndlr). On veut détruire un groupe", pointe du doigt de son côté Jean-Philippe Hoarau, de la société Artea, également liquidée. Seules deux sociétés, BLI Batipro logements intermédiaires et Prologia peuvent continuer leurs activités.

Les salariés de ces entreprises étaient également mobilisés pour apporter leur soutien à leurs collègues. "Nous avons contribué à l'amélioration du groupe, nous ne pouvons pas travailler sans les autres sociétés. Il faut prendre en compte l'humain et pas uniquement les intérêts financiers", a clamé Patricia Técher, commerciale chez BLI.  

La direction du groupe Apavou a décidé de faire appel de la décision du tribunal de commerce. Elle demande la suspension des jugements.
A.D
Lu 7699 fois



1.Posté par verbard le 09/03/2018 09:27

il n'a qu'à mettre la main a sa poche si il veut sauver vos emplois. assez de ces chasseurs de subventions et de primes de l état. cela fait plus de 30 ans que ca dure au final le dindon de la farce c nous.

2.Posté par CITIZEN le 09/03/2018 12:32

Ils se feraient pas un peu manipulés par le liquidé?????

3.Posté par Jean le 09/03/2018 12:46

Paye pas ses dettes à la Sécu, aux Impôts, ses fournisseurs, bâtit des logements qui deviennent vites insalubres, avec des malfaçons, et vous osez défendre ce Monsieur !

Depuis des années, il joue au bras de fer avec les administrations, avec un chantage aux licenciements, il faut que cela cesse une fois pour toutes.

Allez à Maurice, tout ce qu'il a pu détourner ici, a été investi là bas, par contre, vos payes en roupies, profitez-en bien !

4.Posté par noe le 09/03/2018 12:49

C'est le pseudo juge qui a semé le trouble en fermant la structure ! c'est lui ou elle , le fautif !

5.Posté par cmoin le 09/03/2018 13:00

Plus de 100millions de dettes pour le groupe,allez vous plaindre auprès des dirigeants!

6.Posté par Héberlué le 09/03/2018 13:05

Bande de rigolos gigolos. Foutaise la tête de votre patron. Dans ce moment de tourments, vous soutenez encore votre patron qui n’en a que pour sa gueule.
Ce groupe a détruit beaucoup de petites entreprises et vous, salariés, combien de fois avez-vous subi : ses humiliations ? Les salaires payés le 10 du mois…. ? . Ne citons pas les autres !
Ce que ce groupe a perdu, en l’occurrence cette famille ?
Ce sont les avantages en nature (voitures, voyages, maisons…).
Aujourd’hui, c’est lamentable de voir les salariés manipulés par les dirigeants de ce groupe, et ceux-là de croire encore aux paroles !
Ces chers revendicateurs, poussés par la Direction, ont déjà la promesse d’un poste à …Maurice, paraît-il.
Que l’opinion publique ne se trompe pas ! Ce qu’il disent est faux. La justice dit vrai.
Il faut savoir descendre de son piédestal. C’est a-pa-vou les décisions de justice ?
Enfin, le soleil peut briller pour les autres.

7.Posté par zorey le patron le 09/03/2018 13:09

C est trop beau de voir des collaborateurs défendre leur patron.

Comme quoi il faut arrêter d'opposer les patrons et les employés-ouvriers-cadre.

Je verserais presqu'une larme.

8.Posté par RADIO BISTROT le 09/03/2018 13:17

Vous ne comprenez rien ou quoi ? Ce n'est pas une question financière mais de mauvaise gestion voir de banditisme ! Les salariés ont durement travaillé pour enrichir un patron voyou qui ne suit pas les règles du jeu.
A un moment donné cela doit s’arrêter car ces petits arrangements se font au détriment des autres entreprises de l’île qui elles paient ce qu'elles doivent.
Je comprends votre inquiétude mais prenez vous en à vos patrons plutôt !!

9.Posté par Téléguidées le 09/03/2018 13:24 (depuis mobile)

L'impression que ces personnes sont téléguidées par la direction. Une solution qui était envisageable : que le groupe vendre une partie des ces actifs afin de payer ses dettes. On ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre.

10.Posté par justice Macro le 09/03/2018 10:43

La Réunion est mort la justice goyave de France a fini pas nous bouffer, faites attention tôt au tard quand on se réveillera il sera trop tard, entre eux le business flambe et le petit Réunionnais galère... JUSTICE MACRO

11.Posté par Deedee le 09/03/2018 13:47

"Il faut prendre en compte l'humain et pas uniquement les intérêts financier" tout le contraire que fait ce groupe depuis des années, parlez en aux locataires des résidences APAVOU.
Des belles paroles , certes mais à des années lumières des vrais principe de cette société.

12.Posté par La vérité si je mens ! le 09/03/2018 14:12

Apavou rêve , à tirer sur la corde et à coup de subventions . Apavou , c'est lui d'abord .
Dur pour les salarié du groupe de se retrouver du jour au lendemain à pointer au pôle emploi .
A qui la faute ... La direction du groupe Apavou ?
Faisant appel au recrutement extérieur ( saute la mer) , des exemples et tant d'erreur , simple carreleur le type est nommé chef d'équipe , simple comptable le type est nommé directeur etc ... etc ...
Le journal le Reunionnais était déjà un premier signe ???

13.Posté par Tam le 09/03/2018 15:52 (depuis mobile)

Oui sûrement vs avez raison .. mais peut être qu il l à cherché! Ne s est Pas occupé assez tôt des problème, à pris son dossier «  à la légère » .. le juge n avait peut être pas confiance ... les actifs? Oui si il y a qq un pour les acheter ...

14.Posté par Kiki le 09/03/2018 15:55 (depuis mobile)

@9... mais qui veut acheter des hôtels vétustes ? Vous rêvez .. y a de tels investissements à faire .. ds qq temps ils seront vendus pour une bouchée de pain ... là il y auara des acquéreurs mais pas avant .. sont truc est invendable

15.Posté par klod le 09/03/2018 16:12

comme d'hab ........... le dithyrambisme pour cacher la réalité : la justice ne veut la "tete" de personne , elle applique la loi ! que ces salariés se défendent , juste cause , mais les mots ont un sens et les travestir ne sert à rien . assez menti !

16.Posté par klod le 09/03/2018 16:18

ne pas payer les cotisations sociales , cela va à l'encontre des intérêts des salariés ................................. au lieu de soutenir un patron qui ne paye pas ses cotisations , les salariés devraient demander à ce patron de mieux gérer son "entreprise" ................. manipulation , confusion ................. le "système ", quoi !

17.Posté par Manuréva le 09/03/2018 16:22

Allez donc savoir s'il n'y a pas une entente entre futurs repreneurs, du style de l'ordre de ceci ou de cela ......, pour racheter à un prix dérisoire une affaire qui semble , comme le sindni, tenir la route.
Personnellement , je prends un notaire en métropole, un avocat en métropole, une banque en métropole pour être sûr de ne pas me faire gruger par des ententes péi qui ravalent le peuple rénioné au rang d'assisté et de redevable. Je ne généralise pas ... On comprend la main mise ??? d'air austral sur toutes les destinations de la zone. Non ?? pour se faire du blé au détriment du tourisme, du privé et des compagnies aériennes du monde entier .????
Quels sont donc ces bienfaiteurs qui ne vivent que par nos impôts ?

18.Posté par klod le 09/03/2018 16:54

"Manu Manuréva
Où es-tu Manu Manuréva
Bateau fantôme toi qui rêvas
Des îles et qui jamais n'arriva
Là-bas"


post 17............ pov Alain Colas ................ pov salariés du" apavou" .............. qui se sont bien fait avoir par leur propre patron .

19.Posté par une victime de ces bienfaiteurs le 09/03/2018 17:01

17.Posté par Manuréva le 09/03/2018 16:22

BIEN PARLE !!!

20.Posté par Kanal bisik le 09/03/2018 17:30 (depuis mobile)

Pourtant a la reunion on ne produit pas de vaseline ! Je ne comprend pas ces adorateurs....partou lé pou pik a zot mé zot i di enkor

21.Posté par klod le 09/03/2018 18:36

"On veut la tête de notre dirigeant "......ha , encore la "théorie du complot" ..................... nan , la loi s'applique au mauvais dirigeant , c'est tout .

fallait que les salariés se réveillent devant la mauvaise gestion , avant .................. mais là , c'est une autre histoire , la meme depuis si longtemps , en fait .

22.Posté par Jean Rigole le 09/03/2018 18:41

A tous les critiqueurs, prenez sa place, si vous pensez être tellement meilleurs !

23.Posté par taz le 09/03/2018 18:50

Du foutage de gueule .... : "On a touché à une entreprise réunionnaise qui est là depuis plusieurs décennies, qui a contribué à l'évolution de l'île" -
A l'évolution de l'île !!! MDR ... la bande APAVOU n'a fait que s'engraisser su le dos des contribuables et de ses salariés rien de plus - Comme les autres, ils ont perpétué un modèle économique colonial et prédateur se gavant ensuite d'argent publique.
Bien entendu, la fortune des APAVOU est intouchable car bien planquée à coup de défisc.

En attenant, la minorité contribuable continue de payer pour les gros zozos et les gratels !!!

24.Posté par cheche le 09/03/2018 19:15

APAVOU le groupe qui a voulu être la grenouille à la place du boeuf..elle a eclaté.Qui embrasse trop, mal étreint.Il a investi a droite et à gauche pour s'en mettre plein les fouilles, beneficiant des défiscalisatioons et qui s'en fout comme de l'an quarante des locataires qui "pleurent" et LUI reste sourd aux moindres reparations (etancheite,malfaçons..)sans parler des prestataires qui ne sont jamais reglés. J'en sais quelque chose moi locataire depuis 16 ans.Alors pour eponger quelques dettes l'hotel LeSt Denis est tout trouvé...

25.Posté par L'INSOUMIS le 09/03/2018 19:41


La ''Soumission'' des employés est hallucinante ..!

26.Posté par patrick le 09/03/2018 20:56

une bonne partie des employés que je vois dans ce reportage sont les larbins d'apavou
des gens qui lui sont serviles depuis des lustres et ça ne va pas être simple de travaille en réfléchissant par eux même.
mais il ne faut pas s'en faire pour leur mentor il en a mis de coté

27.Posté par Bryandoht le 09/03/2018 21:20

C'est un véritable drame que les employés aient perdu leurs emplois, mais Apavou qui brassait des millions et des millions depuis des décennies a dû amasser une fortune colossale autre que celle connue de Challenges bien à l'abri aux paradis fiscaux aux 4 coins du globe .Et puis l'enchainement des liquidations de ses sociétés est surprenant et suscite de nombreuses interrogations. Saurons nous un jour la vérité sur cette affaire qui sent fort la magouille?

28.Posté par 1portois le 09/03/2018 21:58

En Allemagne ou aux Etats-Unis deux grands pays où le capitalisme est roi: APAVOU aurait été au trou.
Ici on lui donne la légion d'honneur et Annette homme de valeur de gauche va lui lécher les bottes.

aucune sympathie ni empathie avec ce monsieur qui veut faire pleurer dans les chaumières.

je ne vois pas pourquoi il faudrait lui dérouler le tapis rouge alors que tous les jours des petits artisans se font saisir et retourne au RSA pour quelques milliers d'euros dû à la sécu.

Qu'on saisisse ses biens comme on l'aurait fait avec n'importe autre petit malheureux

29.Posté par Thierry le 10/03/2018 06:23 (depuis mobile)

Apavou un homme d affaire incompétent de nos jours. Je suis juste triste pour une connaissance Mr Lamy qui bosse pour cet Hôtel depuis plus de 30 ans. Difficile pour lui je pense donc encaisser ça. Courage dalon Camélias Château.

30.Posté par STOP le 10/03/2018 04:48

Sachant que votre patron n’a jamais payé les charges sociales et patronales est-ce ce qu’au moins vous aurez droit à vos indemnités, vos points retraite sont ils comptabilisés...??? On ne peut pas continuer à défendre un monsieur qui se fiche autant de ses salariés que de ses fournisseurs et partenaires et clients .... vous ne pouvez pas défendre un patron qui, lui, est bien à l’abri au chaud sous ses billets de banque, mais qui refuse de payer sa part ... il fallait que ça cesse .... question de justice !!! Je comprends que les salariés défendent leur emploi ... mais ils ne peuvent pas défendre l’homme qui est le seul et unique responsable de cet échec ! Mauvaises décisions, magouilles entre amis et en famille, emplois fictifs pour la famille, fournisseurs non payés, investissements subventionnés, locataires bernés et floués.... STOP !

31.Posté par Grandimoune le 10/03/2018 08:22 (depuis mobile)

mi pense pas que mr A. apav.. soit en faillite plutot ses entreprises il etait classé dans les fortuné de france il ya 5 ans de cela c est plutot l indulgence et aucun suivi de leur entreprises employé qui parle mal avc les locataires goutte asterLol

32.Posté par citoyen le 10/03/2018 08:46

Situation très désagréable pour les salariés, soumis ou contestataires, c'est un évidence mais il est impératif de revenir à la réalité , un patron qui se met au dessus des lois, qui ne payent pas ses dettes, ses cotisations aux organismes sociaux ( ils seront devant l'évidence lorsqu'ils revendiqueront leurs retraites) alors que ses sociétés décadentes lui permettent , ce triste Sir, de s'enrichir, mais alors vraiment au détriment de ses salariés...C'est ça la réalité, il ne peut surtout pas revendiquer une quelconque contestation envers la justice en utilisant des otages qui ne seront que les dindons de la farce.Impératif qu'il mette la la main au portefeuille quitte à descendre d'un cran sa notoriété de Riche même en passant au millième rang...mais voila il est probablement de la même trempe du Marsouin supérieur de préfet qui n'est que de la caste des voyous

33.Posté par jean claude le 10/03/2018 09:26

le pot de terre contre le pot de fer

Rassurez vous les elus ont laisses faire depuis tres longtemps et sans doutes des enveloppes ont ete gilsses

son argent est a l abrit du fisc

tranquil

34.Posté par Aux salariés du Groupe APAVOU le 10/03/2018 10:12

Pour Daniel Lai Hang, salarié du groupe depuis plus de 30 ans, cette décision est "appliquée très rapidement". Il dénonce une "injustice". "On a touché à une entreprise réunionnaise qui est là depuis plusieurs décennies, qui a contribué à l'évolution de l'île", déplore-t-il."On veut la tête de notre dirigeant (Armand Apavou ndlr). On veut détruire un groupe"

Monsieur LAI HANG ouvrez les yeux, votre patron vénéré ne se comporte pas comme un Chef d'Entreprise responsable.
Il apparait dans le classement Challenges des plus grandes fortunes de France à la 500 ème place avec un capital de 500 millions d'euros.
Si M. APAVOU considérait son personnel, je pense qu'il a les moyens de faire quelques choses mais c'est surement plus facile de critiquer la justice !
Cela vous inspire quoi ?

35.Posté par Zigoto 1er le 10/03/2018 10:16

Ces salariés qui défendent leur patron bec et ongles savent-ils que Apavou va investir, cette année, 240 millions d'euros à l'Ile Maurice pour bâtir une ville près de Port-Louis la capitale avec la création de 1.500 emplois ? Cette nouvelle ville "intelligente" aura 1.618 unités résidentielles, 192 logements pour les étudiants, 1 centre commercial avec supermarché, des clubs de sport, des espaces bureaux, des bâtiments industriels et 1 hôpital. La vente des appartements a déjà démarré avec des prix offerts à partir de 2,7 millions de roupies soit environ 67.500 € (Source : ledefimediagroup du 23/12/2017). En fait, il déshabille la Réunion pour habiller l'Ile Maurice. Après la liquidation de ses 4 hôtels à Maurice en octobre 2013, il ne restait plus que le Saint-Denis. La mauvaise gestion est plus qu'évidente et pas que dans l'hôtellerie. Le tribunal n'a fait que son travail. Malheureusement ce champion de licenciement continue à faire croire aux employés qu'on veut sa tête ! Qui ?
Qui en voulait sa tête quand il a licencié les 500 employés de ses 4 hôtels à Maurice ?
Qui en voulait sa tête quand il licencié ses employés de ses "organes de presse" à la Réunion ?
That is the question !

36.Posté par Leçon le 10/03/2018 10:16 (depuis mobile)

Ce genre de patrons il y en encore a la Reunion malheureusement. En espérant que cela va servir de leçon.

37.Posté par piment cabri le 10/03/2018 10:27

Eh bien dis donc, Apavou nana jolie tantine dans son groupe comme celle sur la gauche aux allures de Julia Robert, l'actrice .

38.Posté par Au garde à vous le 10/03/2018 10:58 (depuis mobile)

Ces employés malléables et corvéables sont au garde à vous. Dommage. Les vrais responsables sont les dirigeants et surtout le patron.

39.Posté par Jean le 10/03/2018 11:37

Ça ne pouvait durer ainsi, un patron voyou depuis des dizaines d'années, qui a de plus appauvri la majorité, pour s'en mettre plein les poches.
Allez en vacances à Maurice, vos sous ont été investis là bas !

40.Posté par Tanguy Proquo le 10/03/2018 12:02

Au delà de ce que l'on voit il y a surement une volonté Réunionnaise de se débarrasser une bonne fois de ce monsieur, cela fait des décennies que ce monsieur prend les autorités les pouvoirs public pour des C... Il fallait bien que cela cesse un jour. Mais est il vraiment le seul coupable, si l'on y regarde de plus près on peut voir dans son entourage, dans cette bande de courtisan(e)s une brebis galeuse qui veille a ce qu'aucune tête ne dépasse, et lorsque tel est le cas, cette tête est décapitée pour ne pas faire de l'ombre à cette courtisane. A chaque fois qu'il y a eu une personne réussissant à faire fonctionner, par exemple l'Hotel le saint Denis" cette personne était systématiquement évincée au profit d'un abruti alcoolique. l'ancienneté maximum étant de 18 à 24 jamais plus...Tout ce qui concernait la partie Hôtelière était rentable avec du personnel hyper compétent, dés que cela tournait avec de gros bénéfices, le dirigeant devenait l'homme à abattre. Apavou qui n'est qu'un inculte, mais avec des idées géniales, aurait du confier ses affaires à sa propre fille et non pas à cette personne de son entourage qui le mènera à la ruine... Aujourd'hui le personnel est jeté à la rue comme une bande de voleurs expulsé par des gros bras . Les clients de l'hôtel jetés à la rue comme des vauriens sauront, je le pense ajouter à la bonne publicité dont jouit la réunion avec ses requins, ses chiens errants et maintenant ses hôteliers.

41.Posté par TICOQ le 10/03/2018 12:31

Le groupe Apavou se moque bien de ses employés et de ses obligations légales, tout en maximisant l'optimisation fiscale de ses sociétés. Si seulement les construction Apavou étaient de bonne qualité, on aurait un peu plus d'empathie...

42.Posté par kersauson de (p.) le 10/03/2018 12:56

MDRR
ils defendent l INDEFENDABLE
juste pour garder leurs jobs
XPTDR

43.Posté par Réveillez vous le 10/03/2018 13:18

"entreprise réunionnaise qui est là depuis plusieurs décennies, qui a contribué à l'évolution de l'île"

Non mais dire ca c est ce foutre du monde ....

il arnaque les gens, entreprise, jeune entrepreneur, vole/detruise leur vie, et le tous sous le couvert de l état et avec des subvention....

MAIS il faudrait leur dérouler le tapis rouge ...et les remercier ....

44.Posté par Jose le 10/03/2018 15:05

A quand le tour de l'autre, celui qui accuse son épouse de ne pas déclarer ses revenus aux impôts, celui qui nous a mis dans l'impasse avec son chantage musclé pour NRL en 50% digue pour faire bosser sa caste à coups de subventions de l'Europe?
Vous savez, celui qui s'allonge à coté de son gros 4x4 et qui est prêt à mourir pour le transport !

45.Posté par Jean-Pierre HUET le 10/03/2018 15:23

Zoreil, j'ai quitté l'Ile pour revenir dans ma Normandie natale en 1987.
Déjà à l'époque, Monsieur APAVOU avait une réputation plus que sulfureuse.
Ce qui m'étonne le plus, c'est qu'il soit encore aux affaires !
C'est tout dire !

46.Posté par klod le 10/03/2018 22:07

"C'est tout dire ! " post 45 fectivement ............

povs salariés qui soutiennent un patron véreux ou mal conseillé , c'est du pareil aux meme, à ce niveau ............ mais bon , courage à eux quand meme ( les salariés !!!) !

47.Posté par zot la rodé le 11/03/2018 04:54

je me souviens dans les années entre 85/90/ un dalon la fait crépissage sur les batiments apavou au port pendant 6 mois la pas touche un franc dans le temps c'était pas encore l'euros. le tribunal de commerce fait son travail quand il ne peut pas avoir redressement judiciaire ,c'est la liquidation .bar. Comment pouvez- vous defendre un patron qui veut le beurre et l'argent du beurre .LE TRIBUNAL DE COMMERCE N 'EN VEUT PAS A MR APAVOU MAIS VEUT TOUT SIMPLEMENT QU'IL PAYE CES DETTES ,il a toujours passé aux mailles du filet ,ne vous en fait pas il a toujours de l'argent.

48.Posté par Soleille le 13/03/2018 10:32

Apavou doit disparaître : il ne respecte pas ses engagements, est mauvais payeur, il achète des babioles et les revends 10 fois plus cher, ses constructions sont de véritables catastrophes... Il était temps que ça se termine.

49.Posté par loulou le 05/05/2018 11:04

monsieur apavou vient d'ouvrir une galerie marchande dans le sud de l'île Maurice, apavou nargue et joue avec le système français,il est riche il est à l'abris, comme je dis souvent il est plus facile de taper sur un petit artisan maçon avec un ouvrier ou un marchand de légumes .JE GERBE sur le système ils sont comme culs et chemises ils bouffent ensemble donc protection à outance et voir de temps en temps une partouze pour dégorger popaul

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter