Education

Les salaires de 40 contractuels de l'université menacés

Vendredi 17 Septembre 2010 - 18:22

Passer de 1.400 à 1.100 euros, c'est ce à quoi doivent s'attendre 40 contractuels de l'Université de la Réunion, selon la SGPEN-CGTR.


Les salaires de 40 contractuels de l'université menacés
"Après 14 ans de bons et loyaux services pour certains, voilà comment l'Université les remercie", ne décolère pas Patrick Corré, le secrétaire général du SGPEN CGTR. Ce dernier incrimine le passage de l'Université de la Réunion sous la loi d'autonomie des universités, prévue au 1er janvier 2011 pour la Réunion.

Ce rabotage de certains salaires intervient pourtant trois mois avant cette entrée en vigueur. La raison est simple, l'université a déjà doté 99,9% de ses emplois ATOS à cette période de l'année, la révision de la grille des salaires intervient donc en octobre.

"Ils sont déjà payés à coup de lance pierre"

Le passage aux responsabilités et compétences élargies (RCE) qui donne obligation aux présidents des universités de gérer leur propre masse salariale avec des contraintes budgétaires de plus en plus drastiques semble donc déjà faire ses premiers effets.

"Mais, RCE ou  pas, après tout, ce n’est pas  le problème des collègues qui sont déjà précarisés par l’absence d’un statut et qui sont déjà payés à coup de lance pierre malgré leur forte ancienneté", assure Patrick Corré. Celui-ci regrette que cette coupe se fasse une nouvelle fois sur le dos du personnel administratif et technique.

Pourtant, selon le syndicaliste, l'Université de la Réunion est déjà déficitaire depuis des années en postes ATOS comparativement à des universités de métropole.

Un préavis de grève a été déposé en ce sens pour le 28 septembre 2010, même si le syndicat espère rencontrer la présidence de l'Université pour une issue sans heurts.
Ludovic Grondin
Lu 3392 fois



1.Posté par Ded le 17/09/2010 21:05

Vous n'avez rien compris , c'est pour pouvoir mieux payer tous les profs qui ont déjà un salaire et qui en plus , viennent faire des piges à la Fac ou dans les IUT.

A quand un changement du statut des profs : officiellement ils font 18h par semaine en lycée mais s'ils aiment tant en rajouter des heures supp, c'est qu'ils peuvent travailler plus..
.Donc l'état va sûrement bientôt( dans 2 ou 3 ans maximum) leur faire cadeau d'un changement de statut...Les profs vont se voir obligés de refaire 22 ou 23 heures/semaine comme il y a 40 ans...
Faut-il dire qu'ils ne l'auront pas volé à s'asseoir ainsi sur les luttes syndicales qui avient permis de diminuer les horaires de travail face aux élèves.
NB: le ministère qui pourtant déteste ses employés reconnait pourtant que leur charge de travail ( en classe + préparations de cours+ corrections ) représente au moins 39h, mais il ne va quand même pas se priver!
On parie que je ne me trompe pas ( sauf peut-être sur le délai)?

2.Posté par TONTON le 18/09/2010 07:47

Quelle est la compétence juridique de ceux qui ont pris cette décision. Bientôt le Tribunal sera saisi sur le fonctionnement du CA.


3.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 18/09/2010 08:04

M. CORRE, appelez vous a l'aide ? Avez vous besoin de NOTRE Aide ? ou seulement d'encore plus de nôtre travail, pour encore plus de nos sollicitations financières, tout en nous IGNORANT Plus encore ?

4.Posté par noe974 le 18/09/2010 08:53

Pas juste du tout
Il faut protester

5.Posté par TONTON le 18/09/2010 09:51

Devant un mur en moellons il faut un marteau piqueur .... et en l'espèce , il faut que Tribunal soit saisi ... ce sera fait ...mais ....attention ... il faut du courage mais pas seulement courage .... fuyons.. ...!!!

Merci Monsieur CORRE.

6.Posté par CT le 18/09/2010 10:14

Au delà de tout ça, y en a marre des contractuels. Passez vos diplômes.

7.Posté par TONTON le 18/09/2010 11:15

Non , le poste 6 fait l'amalgame ( à quelle fin ???).

Le problème de fond c'est que le CA de université présidé par M. ROCHDI n'a aucune aucune base légale et ce CA ou ce Président agissant en qualité de délégataire du CA prennent des décisions.

La logique aurait voulu que tout le CA démissionne au lieu d'avaliser ce type de décisions.

La question principale dans l'affaire des TOS c'est de savoir que fait le BIATOS membre du CA ????


8.Posté par Zean Bérick le 18/09/2010 13:32

Les gars arrêtés !!! On sait tous que c'est le royaume du piston !!! Les promotions canapés, les promotions par confession religieuses, les promotions par nom (je ne dirais pas quels services, mais allez voir aux services centraux), le clientélisme règne en maître absolu. La grande partie de ces personnes ne sont pas diplômés. ALORS OUI TOUT LE MONDE DOIT PASSER UN CONCOURS ! TOUT LE MONDE NE PEUT PAS ETRE DEFENDU, SURTOUT CEUX QUI SE PLAIGNENT ET QUI ONT ETE MIS LA PAR LE MAITRE INCONTESTE DE CET ETABLISSEMENT ! FAUT FAIRE LE MENAGE !

9.Posté par BICHIQUE le 19/09/2010 13:25

Poste 8 OK , il y en a ... des pistonnés .... mais tous ou toutes ...ne le sont pas.Ceux qui ont plus de 10 ans de service , qu'on t-ils fait pendant ce temps ... du boulot je suppose ... alors au lieu de voir un Président d'université pavoiser et faire lors des 10 ans de TECNOR ( lire la presse) des "discours politiques" à la place du "politique élu pour cela "il devrait s'occuper de la gestion : c'est son rôle de Président " certes _un président pas bien "deboute.."mais pour l'instant il faut faire avec.

Il faut lui demander de gérer l'entreprise publique placée sous sa direction: l'université est un EPE et à ce titre , si il y a des gens pistonnés qui travaillent alors qu'ils ne doivent pas travailler ou qu'il n'y a pas de travail pour eux , cela s'appelle ...comment encore.

10.Posté par Ophélie le 20/09/2010 07:57

J'invite tout les syndicats à la réception organisée par la présidence le 23 septembre 2010 pour une discussion sans limite dans les débats et devant tout le gratin de mafieux de l'éducation nationale à la Réunion. RDV Tampon 23/09/10 en préambule de la grève du 28.

Bisous les ATOS

11.Posté par JUSTICE le 20/09/2010 11:07

Le president a rangé au placard son annonce de baisse des salaires suite au depot du preavis de greve du SGPEN CGTR? C'EST TANT MIEUX

il a aussi reporte son pot prevu pour le 23 jour de la greve sur les retraites , peut erte craignait il une intervention syndicale a l'occasion de celui ci

mais faut qu'on reste mobilise car la menace pour l'an prochaon sur les emplois et les salaires n''est pas leve

contractuels debout !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter