MENU ZINFOS
Santé

Les sages-femmes se sentent “méprisées” par les pouvoirs publics


Combien seront-elles (ou ils) devant la préfecture jeudi matin (à partir de 10 heures) ? Les sages-femmes veulent plus de reconnaissances et être plus nombreuses pour assurer leur mission, selon le Syndicat départemental des sages-femmes de la Réunion (SDSFR).

Par Jismy Ramoudou - Publié le Mardi 29 Septembre 2009 à 14:16 | Lu 1387 fois

Les sages-femmes se sentent “méprisées” par les pouvoirs publics
Les sages-femmes du SDSFR “ tous modes confondus : hospitalières, libérales, PMI…”, sont solidaires du mot d’ordre national de l’ONSSF (Organisation nationale des syndicats de sages-femmes) : elles seront dans la rue le jeudi 1er octobre.

Dans un courrier au directeur de cabinet du préfet, le SDSFR annonce un rassemblement de la profession devant les grilles de la préfecture à 10 heures. Puis, vers 11H30, un cortège accompagnera les sages-femmes de PMI jusqu’au Conseil général pour y déposer leurs revendications.

L’une des principales revendications des sages-femmes, aussi bien à La Réunion qu’en métropole, “c’est l’absence de reconnaissance de nos compétences. Nous demeurons peu connues, non reconnues, et pire, nous sommes méprisées par les pouvoirs publics qui n'entendent toujours pas nos revendications !”

“Ne pas reconnaître la profession de sage-femme et la mépriser c'est oublier aussi que les familles sont à la base de notre société et de notre devenir”, explique le syndicat.

“C'est nous qui assurons le suivi des grossesses physiologiques ou dites à bas risques. C'est nous qui réalisons les accouchements physiologiques en hôpital ou en clinique”.

“C'est nous seules qui assurons au domicile des patientes le suivi des grossesses à risques et le suivi des patientes accouchées et de leurs nouveaux-nés. C'est nous qui assurons les larges missions concernant la périnatalité, les futurs parents, les familles... qu'il s'agisse de prévention ou d'accompagnement”.

“Que nous exercions en hospitalier, en libéral, ou en centre de PMI, nous sommes peu nombreuses (moins de 400 sur l'ile) et c'est une des raisons qui nous exclut des décisions concernant notre profession et la périnatalité”, souligne le syndicat départemental des sages-femmes de La Réunion.



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes