Education

Les rythmes scolaires font toujours débat

Jeudi 2 Décembre 2010 - 15:23

Dans le cadre de la consultation sur les rythmes scolaires, le recteur Mostafa Fourar rencontre les élus (mairies, collectivités, communautés de communes) au lycée Georges Brassens ce début d'après-midi.


Les rythmes scolaires font toujours débat
RSPEAK_START
Indigeste et mal conçu. Les critiques vont bon train concernant notre système éducatif français qui a toujours du mal à se renouveler. A la rentrée 2011, le ministère de l'Education nationale veut expérimenter diverses mesures permettant d'améliorer les rythmes scolaires. Un débat récurrent.

Pour parvenir à un consensus, des réunions sont organisées dans tous les départements afin de récolter l'ensemble des avis sur le sujet et préparer une prochaine réforme.

Aujourd'hui, le Recteur de la Réunion, Mostafa Fourar, s'est rendu au lycée Georges Brassens afin de débattre avec les élus de la journée de l'écolier français. Journée la plus longue des pays européens. Tout le monde est donc conscient qu'il faut raccourcir les journées, mais comment? Faut-il alléger le programme? Raccourcir les vacances? Quelle implication des collectivités?

L'Académie invite les élèves, les parents, les équipes éducatives ou toute personne qui souhaite poser une question au recteur sur les rythmes scolaires, à le faire en direct, le vendredi 3 décembre, de 18 h à 19h depuis le site www.ac-reunion.fr.

Toutes les réflexions seront envoyées avant le 15 décembre au ministère. À charge pour le comité de pilotage d'en faire une synthèse, d'élaborer des pistes de travail et de remettre le tout au ministre Luc Chatel. Mi-mai, les pistes retenues seront présentées avec un calendrier d'application à l'appui.
RSPEAK_STOP
Melanie Roddier
Lu 1982 fois



1.Posté par noe974 le 02/12/2010 16:14

En ce moment les enfants ont un rythme d'enfer surtout en Primaire :
1)4 jours de classe par semaine
2)6 heures par jour (8h à 11h30 + 1h30 interclasse + 13h à 15h30) pour certains + 1h (aide perso)

soient 24h de cours à la vitesse grand V pendant 4 jours par semaine + 2 h pour les plus faibles

Travailm de forçats pour nos chérubins sans oublier les devoirs à faire (sans respecter les textes)

Beaucoup de choses négatives à dire !!! Les enfants sont de + en + dépassés par la vie de galère que l'Institution leur fait passer !

2.Posté par Pipette le 02/12/2010 16:50

ah ! ah ! ah ! on vous découvre noe974 !!!!!
on sait ce que vous faites pendant les longues heures de la journée !
Vous êtes Prof ! ou à la direction ? ou les 2 !!!
Donc ! vous avez quand même le temps d'écrire qq petits commentaires qui sont les bien venus dans ce forum que certains "mal luné" ne voient pas de bons yeux !!!!!
Merci pour vos arguments sur l'école en général (je vous comprends !)
Continuez !!!!!!!

3.Posté par noe974 le 02/12/2010 17:58

Vaste débat :
1)Doit-on remettre 2 heures d'école obligatoire pour les enfants en situation d'échec le mercredi matin (ou le samedi matin) ? : les heures d'Aide personnalisée ?
2)Ne va-ton pas stigmatiser les plus fragiles , les plus faibles des enfants ?
3)Va-t-on raccourcir les vacances scolaires ? Les rythmes scolaires ne sont peut-être pas adaptés aux enfants selon l'âge (3 ans et 18 ans ?) ; Journées trop chargées (pas assez de temps avec les parents = trop de devoirs souvent inutiles = du rabachage...=pas assez de temps de jouer ...)
4)Le monde d'aujourd'hui a besoin d'autres organisations
5)Que font les autres pays ? les pays de l'Europe du Nord : leurs enfants réussissent mieux ... Voir les différentes enquêtes PISA et autres ...
6)Programmes et Contenus : trop chargés ou mal répartis dans l'année scolaire ? Comment y remédier sans baisser le niveau d'exigence ?
7)Enseignants(es) : sont-ils (elles) à la hauteur ? Ont-ils le niveau pour enseigner ? Savent-ils encore enseigner les bases avec toutes les réformes ? Maîtrisent-ils la pédagogie ?
8)L'Etat , nos politiques , veulent-ils vraiment la réussite de tous les Enfants de la République (avec les suppressions d'emploi) ? Comment faire mieux avec ce que l'on a ?
9)Les Parents : leur vraie place au sein de la Communauté éducative ?

Vaste programme mais avec la volonté , on déplacera les montagnes ... mais il faut le vouloir !!!

"Le Bonheur n'est pas l'art d'éviter les difficultés et les problèmes de la vie . Le bonheur est plutôt comme un art de traverser ces difficultés et ces problèmes en concervant la capacité d'éprouver la joie à faire ce que l'on aime et à être avec ceux que l'on a !!!"
La générosité des uns , le dévouement des autres , ne seront jamais suffisants pour nos petits élèves . Il en faudra tj plus et nous aurons un jour , en écho , leur joie de vivre et leur soif d'amitié .

4.Posté par sacré noe ! le 02/12/2010 18:06

Noe974 , fonx sur-rémunéré adorateur de Sarko ( espèce crétinoïde assez rare faut dire..) a fabriqué ...?
" pipeaute " ! Aîo..ça lui permet dire du bien de...lui même ! sluuuurrrrpppp !
....ou alors le ou la pauvre ( vraie ) pipeaute est vraiment un espèce de.... fatigué(e) du bulbe ?

5.Posté par noe974 le 02/12/2010 18:32

Notre bon Président , au lieu d'imposer , préfère demander l'avis des parents sur l'école de leurs enfants .

Très bonne initiative de sa part contrairement aux autres "diseurs-de-bonne-volonté" (=la France tranquille de Mitterrand avec son RMI pour boucher les yeux de nos concitoyens les plus fragiles et avec la Gauche-caviar , se remplir longuement leurs poches) .

Les Parents , membres à part entière de la Communauté éducative , sont associés de plein gré à cette réforme nécessaire au mieux-être des Enfants de la République d'aujourd'hui et de demain !!!

6.Posté par 100.000 le 02/12/2010 18:39

Inutile de donner son avis sur cette concertation, Mr le Recteur de l'académie est un fonctionnaire
aux ordres du ministère (pour faire plus court, il ira dans le sens du ministère...)
Dans un seul souci électoral (1 poste de fonctionnaire sur 2 supprimé) le gouvernement Sarkozy
cherche tous les moyens pour réduire le personnel de l'éducation nationale.
La réforme des collèges en fut la première étape, la réforme des lycées qui en est à la première
année est la 2ème étape (suppression de milliers de postes à terme) et l'allongement du temps
scolaire est la cerise sur le gâteau...
L'enseignement aux élèves se fait sur 36 semaines, il suffit tout simplement de passer à 40 semaines
d'enseignement en gardant le même volume horaire sur l'année scolaire pour faire baisser
considérablement le nombre d'enseignants (-10%) soit 100.000 enseignants de moins.
L'élève n'apprendra pas plus mais le rythme sera moins soutenu (la TNT arrive à point...)
L'enseignant n'aura pas plus d'heures d'enseignement par semaine mais plus de classes
(et d'élèves) du fait de la baisse hebdomadaire des heures de cours aux élèves.
En conclusion + 100.000 chomeurs !

7.Posté par Simplet le 07/12/2010 09:42

Visiblement chacun a sa petite solution miracle pour que nos enfants réussissent à l'école ...
J'ai aussi parfois l'impression que chacun voudrait que chaque enfant réussisse, et sorte du systéme scolaire avec un diplôme ...

C'est oublier que tous les enfants ne sont pas identiques ... certains sont faits pour réussir des études, d'autres pas ...

Nous pourrons toujours aligner les poncifs sur la longueur d'une journée de travail, ou le nombre de semaines travaillées par nos enfants ... le problème est ailleurs ...

Chaque enfant devrait bénéficier d'un enseignement personnalisé ... un doux rêve ... c'est seulement dans ces conditions que nous pourrons donner à chacun d'eux la possibilité d'aller jusqu'au bout de ses capacités.

Proposer un rythme scolaire amélioré, c'est bien ... proposer un calendrier scolaire "tropicalisé", c'est bien ... mais cela ne va pas du jour au lendemain permettre à tous nos enfants de maîtriser le socle de base LECTURE-ECRITURE-CALCUL.

Nous nous "amusons" à discuter pendant des années du rythme scolaire, du calendrier scolaire ... sans prendre de décision ... et nous oublions l'essentiel ... la réussite scolaire d'un enfant, en plus de ses capacités intellectuelles intrinséques, passe d'abord par l'implication des parents dans son instruction ... l'école ne fait pas et ne fera pas tout pour nos enfants ...

C'est à nous parents d'être présents au quotidien à leurs cotés ... n'attendons pas que le Recteur ou que le Président prennent des décisions pour nous, ou nous demandent notre avis ... retroussons-nous les manches et oeuvrons pour que nos enfants réussissent ...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter