MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Les responsables du désastre


- Publié le Jeudi 24 Mars 2016 à 12:48 | Lu 628 fois

Les responsables du désastre
Hier, un lecteur, M. Marc Lewitt, posait les questions que chacun était en droit de se poser après l’arrestation à Molenbeek, au bout de quatre mois de recherches infructueuses, de Salah Abdeslam, l’un des assassins du commando qui avait ensanglanté Paris le 13 novembre (Cf. : « Une histoire belge »).

Pourquoi avait-il fallu tout ce temps pour retrouver et arrêter le fugitif ? Et bien parce qu’à Molenbeek celui-ci se trouvait « comme un poisson dans l’eau », bénéficiant de l’efficace et complice protection de milliers de ses coreligionnaires, lesquels, en n’hésitant pas à « caillasser » la police au moment de l’arrestation de leur « pote », ont bien montré de quel côté penchait leur cœur et dans quel camp ils se rangeaient !

Pourquoi cette irresponsabilité criminelle consistant à laisser petit à petit se constituer au cœur de la capitale de la Belgique un territoire qui était devenu plus arabe que belge, un territoire où les trafics en tous genres pouvaient impunément prospérer et où l’Islam radical pouvait prendre tranquillement ses quartiers ? Et bien par inconscience et par lâcheté ; une inconscience et une lâcheté enrobées de sots discours à prétentions humanitaires sur la tolérance et le « vivre ensemble » !

Aujourd’hui, c’est au tour de Bruxelles de compter les morts et de ramasser les blessés. Et de nouveau, les populations légitimement choquées de se livrer à tous ces rituels en passe de se banaliser dans l’Europe d’aujourd’hui : bougies, drapeaux, illuminations aux couleurs belges, pancartes « Je suis Bruxelles » (comme on avait vu fleurir les « Je suis Charlie »). Mais, ces populations endeuillées, après avoir séché leurs larmes, ne feraient-elles pas bien d’entamer une nécessaire et salutaire réflexion ?

Car des Molenbeek, des viviers à djihadistes, des quartiers où les terroristes peuvent non seulement se cacher, se fondre dans la masse, mais aussi trouver facilement protection et soutien logistique, n’y en a-t-il pas des dizaines d’autres, en Belgique mais également en France, dans la plupart de nos grandes villes, à Marseille, à Lyon, à Toulouse, à Lille, à Paris, etc. ?

Comment a-t-on pu en arriver là ? Et bien chacun le sait bien, chacun l’a vu. Cela s’est déroulé ouvertement, sous nos yeux, sans que nous daignions réagir. Ce sont nos hommes politiques, les français aussi bien que les belges, qui ont laissé s’effectuer, voire qui ont favorisé, l’implantation au cœur du territoire européen de ces mortelles métastases, de ces enclaves pathogènes où fermente la négation de tout ce qui a fait la civilisation européenne.

Trois hommes politiques pourtant, au tournant des années 70, s’étaient efforcés de mettre en garde les Français contre les dangers d’une immigration (en particulier maghrébine et musulmane) excessive. D’abord De Gaulle lui-même, le grand combattant antitotalitaire de la 2ème guerre mondiale, qui ne voulait pas que son village dût un jour être rebaptisé « Colombey-les-deux-Mosquées ».

Ensuite, Georges Marchais, le secrétaire général du PCF, qui voyait bien que continuer à accueillir des immigrés, malgré le niveau déjà élevé du chômage, ne pouvait être que préjudiciable à la classe ouvrière française, tant sur le plan de son accès à l’emploi que sur celui de son cadre de vie quotidien. Enfin, bien sûr, il y a eu Jean-Marie Le Pen, mais lui – n’est-ce pas ? – ce n’était rien d’autre qu’un vilain « fasciste » !

N’aurions-nous donc pas mieux fait de les écouter, ces trois-là, plutôt que de confier le pouvoir, comme nous l’avons fait, à des politiciens immigrationnistes irresponsables ? Giscard, tout d’abord, qui invente le « regroupement familial », jamais remis en cause depuis lors. Et puis ses successeurs, Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Hollande, sous la présidence desquels la France a dû, bon an mal an, accueillir de 150 000 à 200 000 nouveaux arrivants de plus en plus inassimilables.

Avec une mention spéciale pour Sarkozy, l’homme au karcher impitoyable, lequel a trouvé moyen, sans doute pour accélérer la fameuse « intégration » et encourager le fumeux « vivre ensemble », d’abolir la prétendue « double peine » (i.e. l’expulsion des délinquants étrangers une fois leur peine de prison accomplie) !

On voit ce qu’il en est aujourd’hui de l’intégration et du vivre-ensemble ! Avant de devenir de francs assassins, tous ces convertis à l’islamisme radical et au djihadisme n’étaient-ils pas de « petits » délinquants qui, dans nos villes et nos banlieues, empoisonnaient quotidiennement la vie de nos concitoyens ?

Alors, ne serait-il pas temps de tirer le bilan et de changer de cap ? Le temps de prendre enfin les mesures de sauvegarde radicales qui s’imposent, afin de défendre efficacement, contre les attaques mortifères qui nous assaillent, notre mode de vie séculaire, la tranquillité de nos villes et la vie même des nôtres ?

Croyez-vous vraiment que ce soit « Moi-Président », avec ses martiales proclamations, ses gesticulations velléitaires, ses rodomontades grotesques, avec ses modifications de la Constitution, ses déchéances de nationalité, ses constitutions d’une garde nationale, qui jamais ne verront effectivement le jour, qui va nous tirer de là ?

Vous êtes naïf ou quoi ? Comme on dit familièrement, « on n’est pas sorti de l’auberge » et, devant nous, des jours très sombres nous attendent. Des jours, avec « du sang, de la sueur et des larmes » comme Churchill, refusant toute flatterie et toute parole doucereuse, ne craignait pas d’en promettre au peuple anglais dans la tourmente.

André Pouchet, le 23 mars 2016




1.Posté par Pascal le 24/03/2016 14:05

Parfaitement, et pour compléter, également La Réunion où la menace est bien réelle. Les loups sont déjà dans la place.
Le non-contrôle des étrangers/migrants est une chose, mais celui de certains Réunionnais "expatriés" revenus se fondre dans notre "bien-vivre ensemble", revenus au péi après s'être convertis à l'Islam (lequel?...) peut-être également source de grande inquiétude.
En dehors de l'aspect culte, cette méthode peut représenter une excellente couverture qui s'écorne de temps à autre, de façon presqu'imperceptible mais bien réelle.
Que se passera t'il lorsque ceux-là, à qui l'on aura donné le bon Dieu sans confession, lèveront le voile bruyamment...comme à Paris, comme à Bruxelles.
Peut-on penser que "l'exode" de ceux-là, vers la métropole, vers une autre religion est à mettre en parallèle avec pour l'un, un rejet (forcé?) de sa société d'origine et, pour l'autre, un rejet conditionné de sa religion et préceptes "innés"?
En tout état de cause, l'Histoire nous démontre, et nous montre encore malheureusement, que ces bouleversement ne sont pas anodins. Nous ne devrions pas les considérer comme tels en tous cas. Le danger est latent autour de nous. Notre "bien-vivre ensemble" peut-être un bon alibi.

2.Posté par kld le 24/03/2016 16:10

"l'Histoire nous démontre" ...........

alors là ............. "so much things to say" comme dirait un grand "penseur" . l'Histoire ........ hum ........

3.Posté par République le 24/03/2016 17:40

Quand on est devant une situation historique complexe, difficile, on ne prend pas le chemin de s'en sortir – pour peu qu'on le veuille vraiment, et qu'on ne tente pas mine de rien de servir des intérêts partisans et purement tactiques d'extrême droite – en procédant par amalgames, généralisations hâtives, et abusives, et donc en utilisant des systèmes apparemment logiques mais surtout bourrés d'inexactitudes, y compris au point de vue de l'Histoire, et qui font des dégâts à tous les étages. Retrouver un fugitif et l'arrêter, ce n'est pas simple... ce n'est pas seulement une question de moyens, c'est aussi une affaire de bonne lecture des renseignements qui arrivent et leurs traitements dans le temps pour accréditer telle ou telle probabilité – les Américains mettent les moyens, ils écoutent tout, ils sont informé de tout, et, pourtant, ils pataugent parfois, pour ne pas dire souvent. Et il y a des intérêts territoriaux, nationaux, internationaux qui peuvent être plus ou moins contradictoires. On ne passe pas comme cela d'un petit groupe s'appuyant sur le banditisme à une communauté religieuse, à un pays dans le pays... même si République veut dire république de citoyens et non pas de diverses communautés. Et ce n'est pas en associant un de Gaulle à un G. Marchais, sur tel ou tel plan politique, et surtout sans voir la responsabilité des grandes entreprises françaises à une période de forte croissance que l'on constitue un socle pour mieux asseoir une Le Pen de nos jours. Oui, il y a des responsabilités historiques à tirer pour comprendre la situation actuelle, mais en faisant fonctionner tous les paramètres. Et le contexte historique de la fameuse phrase de Churchill (du sang et des larmes) n'a rien à voir avec celui d'aujourd'hui. C'est vrai, nous sommes au bas d'un cycle politique, et il faut tout réinventer pour repartir, mais sur des bases saines, démocratiques... Et pour le bien le citer à ce propos : « La démocratie est le pire système de gouvernement, à l'exception de tous les autres qui ont pu être expérimentés dans l'histoire ». Mais un peu d'humour peut aussi jouer un rôle de catalyseur dans le sens de la bonne réaction : les caricaturistes ont proposé des dessins, et, entre autres, le fameux Manneken-Pis qui pisse sur un djihadiste qui passe ou le capitaine Haddock qui poursuit un autre djihadiste en braillant comme d'habitude... C'est extra !

4.Posté par kld le 24/03/2016 21:27

merci République de rappeler certaines réalités , heureux de vous lire , face à la désinformation orientée de deux trois certains qui participent d'ailleurs au chaos actuel, à l'insu de leurs plein gré, c'est tout ce que l'on peut leur souhaiter.

5.Posté par Responsables le 25/03/2016 03:06

Le royaume saoudien joue un rôle-clé dans la diffusion du salafisme, héritage de presque 50 ans de présence en Belgique. Au point d'entraver l'intégration des musulmans. En 1969, le roi Baudoin crut bien faire en confiant à l'Arabie Saoudite par un bail emphytéotique (99ans) les clés du Pavillon oriental du parc du Cinquantenaire à Bruxelles.Celle-ci y installa à grands frais le Centre Islamique et Culturel de Belgique qui devint aussi le siège européen de la Ligue Islamique Mondiale, une ONG prosélyte contrôlée par les Saoudiens. Avec le recul, il apparaît que le centre islamique et culturel de Belgique a joué un rôle majeur dans la diffusion de la doctrine wahhabite en Belgique. Premier bénéficiaire des dons saoudiens en Belgique : le Jardin des Jeunes créé à Bruxelles en 1997. On y donne des cours d'arabe et de religion. Dernier né de la galaxie de petites organisations semi-officielles, le Collectif Réflexions Musulmanes fondé à Bruxelles à la fin de 2012 en vue de propager un discours islamique "authentique " !!

6.Posté par Saint Louis est le Molenbeek français le 25/03/2016 09:22

Le Molenbeek français est à la Réunion, à St Louis plus précisément où on se croirait au Pakistan ou en Afghanistan. Burqas à gogo, barbes rousses façon islamiste hardcore, élèves antisémites, prosélytes et homophobes expliquant à leurs camarades la supériorité du musulman, tout ça c'est à St Louis. Medersa avec islamistes soit-disant quiétiste (existe-t-il des "fascistes quiétistes modérés" ?), châtiments corporels et discrimination subies par les filles au sein de cette medersa, c'est encore à St Louis. Mosquée interdites aux femmes ? A St Louis. Fête de l'école soit disant laïque avec gâteaux pour musulmans et gâteaux pour mécréants, c'est à l'école publique (!!!!) à St Louis. Le couteau servant à découper le gâteau des non-musulmans a touché celui des musulmans ? On jette le gâteau ou on le donne aux mécréants. Vive la République. Une école vandalisée par des jeunes musulmans (l'enquête l'a révélé mais chuuuuuuut) avec grafitis traitant de tous les noms les enseignantes pas assez bonnes musulmanes (celles supposées être musulmanes) de tous les noms et appelant au Djihad ? A St Louis... impunité totale ("vivre ensemble"... question : si des petits métros avaient ravagé une mosquée ou une medersa, aurait-il été absouts par la justice, même pas poursuivis, ni eux ni leurs parents ?). Flux financiers étranges censés alimenter des œuvres humanitaires mais en réalité salafistes ? à St Louis. Et la liste est longue comme le bras.

Bref, continuons de fabriquer un Molenbeek puissance 10 à St Louis, abandonnons des enfants innocents (pauvres petites filles !) aux prédicateurs différencialistes au nom d'un communautarisme lâche et irresponsable, et voyons dans quelques années ce que cela va donner. On fera comme si on n'avait jamais su et on dira "pas d'amalgame" et "plus jamais ça".

Ultime question : que fait l’État français, que fait la préfecture ?

7.Posté par Chut ! le 25/03/2016 11:47

Surtout ne réveillez pas le CRCM et son médiatique représentant ! " Tout est sous contrôle " à La Réunion et il prend l'avion pour aller le dire Place Beauvau...

8.Posté par Rambo le 25/03/2016 15:03

Tout à fait en accord avec l'analyse d'André Pouchet.
Alain NIVET

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes