MENU ZINFOS
Social

“Les réponses guadeloupéennes ne sont pas exactement les mêmes pour La Martinique et La Réunion"


Yves Jégo ne veut d’une négociation globale pour l’Outre-mer. Sur le site de l’AFP, le secrétaire d’Etat à l’Outre-mer a ainsi “exclu l’organisation d’un Grenelle de l’Outre-mer” pour apporter des réponses concrètes et efficaces aux mouvements sociaux qui se généralisent dans les DOM.

Par Jismy Ramoudou - Publié le Vendredi 13 Février 2009 à 14:18 | Lu 650 fois

“Les réponses guadeloupéennes ne sont pas exactement les mêmes pour La Martinique et La Réunion"
Rentré en métropole jeudi pour participer au Conseil des ministres, Yves Jégo sous-entend que les difficultés sociaux et économiques, n’est pas un problème d’argent. “Ce n’est pas parce qu’on va aligner des millions et des milliards d’euros que les gens voient leur vie changer”.
En Martinique, Yves Jégo a indiqué “qu’il faut apporter des réponses beaucoup plus pragmatiques”. Car selon lui, “il ne faut pas non plus négliger le fait que les réponses guadeloupéennes ne sont pas exactement les mêmes que les réponses martiniquaises, qui sont pas exactement les mêmes que les réponses réunionnaises”.
C’est un paradoxe lorsque l’on sait que le plan global “en train d’être construit pour La Guadeloupe, sert de base de travail pour La Martinique. Et à La Réunion, ce n’est un secret pour personne, le collectif local rédige sa plate-forme revendicative, à partir des revendications du mouvement de La Guadeloupéen.
Souhaitons pour Yves Jégo que la généralisation des manifestations, annoncée par Olivier Besancenot du Nouveau parti anticapitaliste, et Martine Aubry, premier secrétaire du parti socialiste, n’atteint pas le territoire métropolitain. Car, “son souci du quotidien” va voler en éclats…





1.Posté par Ulysse le 13/02/2009 14:41

S'il s'arcboute sur des apriori aussi fantaisistes et peu raisonnables c'est ce qui lui pend au nez.
Est il encore l'homme de la situation ?

2.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 13/02/2009 14:46

C'est pas faux mais d'un autre côté, ça l'arrange bien de n'avoir à négocier qu'avec des collectifs isolés...

3.Posté par boyer le 13/02/2009 15:01

oui, a la guadeloupe il faut rajouter 200 euros au smic,
a la reunion la reponse sera * 1,35

4.Posté par MoA le 13/02/2009 16:20

Ce qui m'énerve dans cette histoire, c'est que quelque soit les solutions apportées, les sous finiront dans la poche des quelques patrons à la tête des économies locales. Comme l'ont déjà dit ici plusieurs intervenants, il n'y a pas de réel concurrence dans les DOM.

5.Posté par Cambronne le 13/02/2009 16:53


2. Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 13/02/2009 14:46
C'est pas faux mais d'un autre côté, ça l'arrange bien de n'avoir à négocier qu'avec des collectifs isolés...


Je dirais même mieux c'est pire encore que ce que je pensais , qu'est ce qu'ils cherchent à faire ?
Quand la marche de manœuvre est si courte , ils veulent gagner du temps et compte sur l'usure du mouvement ...

6.Posté par El bourracho le 13/02/2009 17:50

Allez donnons-leur l'indépendance et ils pourront gérer comme bon leur semble. Depuis le temps qu'ils soupirent après, surtout ne les en privons pas, c'est le moment de les lâcher et à nous, ça nous fera des vacances et nous récupérerons les touristes mal accueillis chez eux.

7.Posté par nicolas de launay de la perriere le 13/02/2009 20:07

que ceux qui parlent, aillent d'abord voir le videos du reportage de rémi bolzinger...disponible sur youtube. honte aux békés..honte à la France..

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes