MENU ZINFOS
Société

Les professionnels de l’évènementiel animent la préfecture pour se faire entendre


Les adhérents de l’UNEV, Union Événementiel, se sont rassemblés devant la préfecture ce mardi afin d'alerter sur leur situation dans cette crise sanitaire. Après une réunion avec le préfet, ils n’ont rien de nouveau à se mettre sous la dent et devront patienter jusqu’au 15 janvier pour un nouveau point sur la situation.

Par - Publié le Mardi 15 Décembre 2020 à 17:14 | Lu 824 fois

"Aujourd’hui, on n’a toujours pas le droit de travailler. On voulait montrer qu’en tant que professionnels, on est capable de faire des évènements en toute sécurité. Qu’on nous laisse travailler" indique Chloé Meysonnier-Merelle, la vice-présidente de l’UNEV. La représente de l’association explique ainsi pourquoi ils se sont réunis devant la préfecture avant de rencontrer le préfet.

"On a les aides de l’État, on a les aides de la Région, on est très content et c’est génial. Par contre, on n’a plus de revenus. Le problème en tant que chef d’entreprise, c’est qu’on n’a pas de visibilité. On ne peut pas se projeter sur l’année prochaine. Pour un chef d’entreprise, aucune visibilité c’est juste horrible", poursuit-elle.


Depuis le confinement en mars, le secteur n’a jamais pu reprendre. Au mois d’août dernier, les professionnels de l’évènementiel se sont rassemblés en association baptisée UNEV pour Union Événementiel. Après avoir cru pendant des mois à un retour à la normale en septembre, ils ont décidé de se regrouper pour avoir plus de poids. L’UNEV compte aujourd’hui plus de 200 adhérents.

"Clairement depuis mars, l’activité est plus qu’au ralenti. Essentiellement parce qu’on a plus l’autorisation de célébrer des réceptions type mariage" indique Stéphanie Tenot, responsable communication du Jardin d’Eden. Pour elle, il y a urgence à reprendre l’activité sinon c’est plusieurs emplois, dont le sien, qui sont menacés.

Pour Chloé Meysonnier-Merelle, le blocage actuel de l’activité vient des maires. Elle attend donc que le préfet mette la pression sur les édiles afin de pouvoir retravailler. "Un exemple concret, c’est le Sakifo où la préfecture nous a donné l’autorisation, mais pas les maires" souligne la vice-présidente de l’UNEV.

À 11h, les représentants de l’UNEV se sont rendus dans la préfecture pour rencontrer Jacques Billant. Malheureusement pour les professionnels de l’événementiel, rien n’est sorti de probant de cette rencontre. Le préfet leur a donné la date du 15 janvier où un nouveau point sur la situation sera fait. "On va laisser les fêtes passer et on reviendra plus fort", assure Chloé Meysonnier-Merelle.



Gaëtan Dumuids
« Dans la vie, les choses sont simples, ce sont les esprits qui les compliquent ». Cette citation... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par maikouai le 15/12/2020 21:19

« Si le destin doit vous guérir, appelez le médecin ou ne l’appelez pas, vous guérirez. » CICERON
« Contre la mort, il n’y a point de médecine. »
Pénétrer ces deux citations , rechercher les tenants et aboutissants des actions imposées, et vous parviendrez à comprendre que protection sanitaire n'est que prétexte. Éviter de reprendre l'argumentation officielles. Parmi les donneurs d'ordre, qui fait chambre à part pour respecter la distanciation. et autres ?
"Science sans conscience..., conduirait -elle à de plus en plus de soumission ?

2.Posté par Gvar le 16/12/2020 08:02

Vu la quantité de corps de métier concernés, je trouve ça triste et étrange qu'il n'y ait pas de coup de gueule "massif", de manifestation de masse.

3.Posté par ghandela le 16/12/2020 05:42

En tant que chef d'entreprise en evènementiel je trouve que la revendication de LUNEV est ridicule aujourd'hui. Personne n'est capable de jauger et de prouver avec certitude dans quelle situation l'entreprenariat va évoluer avec cette crise sanitaire.
Certes les aides de l'état et de la Region sont peu élevés pour l'entrepreneur et cela nous maintien dans le brouillard financièrement mais pour l'État et la Region on parle en millions.
N'oublions pas que c'est une aide juste pour nous accompagner en période de crise en aucun cas un CA en plus elle est non imposable.
Aujourd'hui au-delà des problèmes financiers il y a la maladie si on ne la préserve pas on ne pourra pas en tant que chef d'entreprise avoir une reprise d'activité cela est indéniable.(la santé le travail)
Quand on voit comment la population agit dans un supermarché qui a mise en place un plan de protection sanitaire et on relève des comportements d'insousciance à un niveau plus que inquiétant je ne vous dit pas si on autorise l'événementiel à quel point cela pourrait ce dégénérer je parle en connaissance de cause pour le peu d'événements qu'on assiste en ce moment, l'organisateur se retrouvera très vite submergé.
Pour conclure nous sommes plus de 2000 prestataires en événementiel dans l'île et on ne peut laisser LUNEV avec ses 200 adhérents parler a notre nom encore moins parce qu'on nous a même pas consulter pour prendre notre avis.

4.Posté par enfummeurs le 16/12/2020 19:19

Cela fait des mois que les avocats allemands, portugais, américains ainsi que des groupes nombreux de médecins et scientifiques de très nombreux pays avertissent sur le caractère fallacieux des tests PCR de Drosten mis sur le marché du covid en janvier 2020 par les autorités soumises à l’OMS.

5.Posté par Ouais ... le 18/12/2020 06:12

A cette dame je conseille d aller voir l afpar, une formation, un nouveau diplôme et un nouveau secteur d activité , je suis dans l événementiel, l intérêt général avant tout. Au cours d une soirée avec l alcool, les masques tombent, on a beau être des pro, on ne protège pas de l imprévus.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes