Education

Les professeurs remplaçants inquiets de la réforme des ZIL

Vendredi 17 Février 2017 - 14:07

L’intersyndicale de l'Education est inquiète. Ce 15 février au CREPS de Saint-Paul, une réunion rassemblant près de 50 enseignants du 1er degré s'est tenue pour mettre à plat revendications et mobilisation à venir contre la réforme des ZIL.

Il s’avère qu’une circulaire ministérielle programme de transférer les ZIL (enseignant remplaçant en zone d’intervention localisée) dans les brigades départementales et cela dès la rentrée prochaine.
 
Cette mesure a été prise, d’après le Ministre de l’Education nationale, en réponse à de nombreuses plaintes de parents d’élève suite à un manque de remplacement des professeurs. Cela engendre donc le fait que les élèves se retrouvent parfois disséminés dans d’autres classes et donc défavorisés dans leur apprentissage.
 
Cependant, l’affaire semble bien plus contrastée. Les syndicats avancent pour leur part que les motifs évoqués ne sont que prétexte pour faire passer la pilule et faciliter la mise en application de la réforme.
 
A les entendre, lorsqu’ils demandent des explications et des chiffres afin de prouver qu’il manque véritablement des remplacements, ils ne reçoivent que des réponses peu convaincantes.
 
Un préavis de grève pèse sur les discussions
 
Selon les syndicats, il y aurait plus de remplaçants que de remplacements. De plus, ce programme de brigade ne se justifierait pas localement, car c’est dans l’Hexagone, notamment en Seine-Saint-Denis, qu’il y aurait plus de problèmes de remplacements et non à La Réunion. Le risque relevé par l’ensemble des protestataires est qu’il y aurait un manque conséquent de remplaçants.
 
Voyant les choses s’envenimer, le recteur de La Réunion a pris l’initiative d’ouvrir les négociations sur six mois afin d’apporter une solution juste au problème rencontré. Un tour de table qui ne garantit en rien l’abandon de cette mesure.
 
L’intersyndicale promet que, suite aux rencontres du groupe de travail, si une solution juste et équitable n’est pas apportée aux besoins de l’éducation dans le département, un préavis de grève sera déclenché.

Lu 2360 fois



1.Posté par Ccsty le 17/02/2017 17:32

Tu m'étonnes qu'il sont pas contents: "plus de remplacants que de remplacements" du coup ils sont payés à rien foutre et on voudrait les mettre au boulot...
Moi aussi je ferai grêve!
Mais grêve de quoi au fait? ... ils ne travaillent déjà pas...

2.Posté par doudou le 17/02/2017 18:13

mi compren bane ZIL . par contre lo problème de remplacement i existe bel et bien ?combien de fois moin la amème mon marmaiulle l'ecole et quand la maitresse ou lo,maitre lé absent na poin remplaçant et quan mi domande ldirectrice a kose la poin remplaçant i réponde a moin : " l'inspection la di la poin personne pou assure lo remplacement " et sa la selment une fois ! tou lo temps même réponse ;

3.Posté par KLOD le 17/02/2017 21:32

ha , il y a une réforme des iles ? et on ne m'a rien dit !

4.Posté par ben le 18/02/2017 03:25 (depuis mobile)

Ah super fait travail azot un peu band gratér d'ki

5.Posté par Isa le 18/02/2017 12:27 (depuis mobile)

Bonjour de toute facon le corps enseignant i refuse toujours les reformes alors qu'ils sont les seuls a avoir autant d'avantages !

6.Posté par p.masson le 18/02/2017 19:50

Mince alors leur salaire va être divisé par deux !

Ils vont perdre leur indemnité kilométrique qui doublait leur salaire !

Maintenant affecté en long remplacement ils perdent leurs avantages.


Bon ce n'est que le début des économies.

A qui le tour maintenant ?

7.Posté par veg le 18/02/2017 20:45

premièrement "plus de remplaçants que de remplacements" c'est archi faux !!!! Il arrive un moment de l'année où de nombreux collègues ne sont plus remplacés et c'est là que les enfants sont répartis dans les autres classes le temps de l'absence du titulaire. Le risque est que cela arrive encore plus souvent si les zil, chargés des petits remplacements sont utilisés pour remplacer les longs congés (maternité, longue maladie ...), plus de zil dispo .... Ce sont des postes de remplacement longue durée "les brigades" qu'il faut créer en plus grand nombre ....une fusion des deux corps n'a aucune utilité ...le système actuel fonctionne assez bien, le vrai problème c'est le manque de postes : 220 zils pour prés de 6000 enseignants ...
Le corps enseignant le seul à avoir autant d'avantages ???? pas de treizième mois, pas de comité d'entreprise, pas de billets d'avion en période creuse, ...des avantages incontestables c'est clair mais ce ne sont pas les seuls et ils ont bossé pour il me semble ...on n'est pas crédible quand on fait des remarques aussi débiles ..............et alors que dire de "ils doublaient leur salaire" ......renseignez-vous svp avant de débiter de telles bétises

8.Posté par PATRICK CEVENNES le 18/02/2017 22:06

fukcd473
Questions, ils ne sont que 50 en tout sur l'ile ? Ou le plus gros de la troupe était à la plage ? Mdr !

En plus, ils menacent d'une grève alors que le nombre de remplaçants est supérieur au nombre de remplacements ! Mdr les "gratteurs de cul" !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >