MENU ZINFOS
Océan Indien

Les prisons mauriciennes au bord de l'implosion


- Publié le Mardi 2 Octobre 2012 à 07:06

Photo d'illustration Lematinal.com
Photo d'illustration Lematinal.com
Les prisons de l'Ile Maurice sont au bord de la surchauffe. Une véritable poudrière humaine, car avec 2.600 détenus incarcérés en moyenne, pour une capacité initiale de 2.218 détenus, l'administration pénitentiaire de l'Ile Maurice ne sait plus à quel saint se vouer pour endiguer ce phénomène.

Caser les nouveaux pensionnaires débarquant pour purger leur peine devient synonyme de véritable casse-tête chinois. Le taux d'occupation avoisine allègrement, en moyenne, 117%, avec des pointes pouvant aller jusqu'à 127%.

Les huit établissements pénitentiaires essaimés à travers l'île (la prison centrale de Beau-Bassin, la New Wing de Beau-Bassin, la prison de Grande-Rivière-Nord-Ouest, les prisons de Richelieu, Petit Verger et Phoenix, la prison des femmes et le Centre correctionnel pour les jeunes) sont à bout de souffle et à la limite de l'implosion.
 
Un prisonnier sur quatre, condamné à moins d’un mois de détention

Pour pallier le manque d'hébergement, les autorités pénitentiaires phosphorent à toutes les possibilités.
Ils souhaiteraient notamment une autre politique judiciaire à court terme, qui pourrait punir de travaux d'intérêt général, les justiciables mauriciens condamnés à de petites peines de détention.

Un prisonnier coûte aux alentours de 500 roupies (13 euros) par jour. 85% des détenus ne sont pas sous les verrous, la première condamnation. 15% de la population carcérale purge des peines pour des délits liés au trafic de drogue. Et un millier de détenus sont entre quatre murs, pour ne pas avoir réglé des amendes, pour la grande majorité de moins de 135 euros. En 2011, un prisonnier sur quatre avait été condamné à moins d’un mois de détention. Et plus de la moitié des prisonniers a été condamnée par les tribunaux, à moins de 18 mois de prison.
 
Le prochain centre de détention de Melrose, implanté dans le centre de l'île, avec une jauge maximale de 800 places, résoudra sans doute un temps, l'insoluble jusqu’alors équation de la surpopulation carcérale de l'Ile Maurice.




1.Posté par Patrick B. le 02/10/2012 10:30

Même taux qu'en France métropolitaine. Et là, il fait froid. Et le coût d'un prisonnier et de 100€. On devrait sous-traiter à Maurice, et les aider à construire de nouvelles prisons.

2.Posté par polo974 le 02/10/2012 14:22

"""
Au 1er juin 2012, les établissements pénitentiaires d’Ile-de-France présentent une “capacité opérationnelle” de 9377 places. 12802 personnes (11957 au 1er janvier) y sont incarcérées (dont 451 femmes et 185 mineurs). Le taux moyen de surpopulation est de 137%.
"""

Fabrice François, tu veux montrer quoi avec tes articles systématiquement à charge contre Maurice???

De toute façon, de moins en moins de monde peut se payer un voyage là-bas (et pour y faire quoi, en fait???).

3.Posté par Ces décadants qui mènent le monde à la dérive le 02/10/2012 18:58

A Maurice aussi ils sont sur la pente de la décadence ?
Barbelés électrifiés. Tentes en toiles. Chiottes feuillettes. Miradors. Tirs à balles réelles.
Voilà un traitement qui ne coûte pas cher.
Il y a aussi la guillotine mais c'est pas dans leur culture. Pendaison peut-être ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

3 rue Émile Hugo
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes