Faits-divers

Les présumés braqueurs du Super U de St-Paul condamnés pour d’autres faits

Vendredi 31 Mai 2019 - 17:59

Les trois hommes devant le tribunal correctionnel de Saint-Denis ce vendredi sont bien connus de la justice. Trop même. À eux trois, ils ont plus de 50 condamnations sur leur casier judiciaire. C’est donc avec peu d’empathie qu’ils ont été jugés malgré les excuses diverses et variées.
 
En détention provisoire depuis le braquage du Super U de Saint-Paul en août 2017 pour lequel ils sont soupçonnés, ils étaient devant la justice cette fois-ci pour tentative de cambriolage du magasin Gamme Vert à la Saline et le cambriolage d’une maison en novembre 2017. Ils étaient aussi jugés pour association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un délit.
 
C’est parce que les forces de l’ordre surveillaient le trio suite au braquage très médiatisé qu’ils ont pu être identifiés, interpellés et jugés pour ces faits qui ont eu lieu trois mois plus tard. Dans la nuit du 12 au 13 novembre 2017, J. Fontaine, G.Ortain et A.Robert forcent le magasin et tentent de voler le contenu du coffre fort. C’est l’intervention d’un vigile qui les fera fuir. Prochain rendez-vous, le 17 novembre, en plein après-midi, les trois individus se rendent dans une maison à Bassin Plat, Saint-Pierre, où ils attendent le départ de la femme de ménage pour cambrioler et repartir avec 100.000 euros de biens. "Ils ne cherchent ni la violence, ni le contact physique", précise un des avocats de la défense, Me Sébastien Navarro.
 
"Sur un coup de tête", "SDF", "sans travail", "des enfants à nourrir"… Plus aucune excuse ne passe après tant de condamnations. Et lorsqu’ils assurent que les cambriolages n’étaient pas préparés – afin d’éviter une condamnation pour association de malfaiteurs – ils sont également peu crédibles. "Vous avez un sacré sens de l’humour", affirme Bernard Molié, président du tribunal, avant de rappeler la présence de barres de fer et autres objets dans la voiture de A.Robert.
 
Retour en prison pour les trois copains – ou ancien copains, la tension palpable entre A.Robert et les deux autres – avec une condamnation à 4 mois de prison ferme, en attendant d’être jugés pour le braquage du Super U.
Soe Hitchon - soe.hitchon@zinfos974.com
Lu 4683 fois



1.Posté par Ti Tangue zilé zone le 31/05/2019 18:44 (depuis mobile)

Les trois hommes devant le tribunal correctionnel de Saint-Denis ce vendredi sont bien connus de la justice....Faut croire que les juges y aiment revoir à zot ...? Une raison de réouvrir un bagne à Cayenne ...

2.Posté par Martine le 31/05/2019 19:48 (depuis mobile)

Ils auront toute la liberté d'apprendre le code pénal derrière les barreaux !

À la zole

3.Posté par cmoin le 31/05/2019 20:46

Il faut aditionner toute les peines et faire en sorte qu'ils ne sortent plus jamais de prison.

4.Posté par Pamphlétaire le 01/06/2019 00:18

.../ "Vous avez un sacré sens de l’humour", affirme Bernard Molié, président du tribunal, avant de rappeler la présence de barres de fer et autres objets dans la voiture de A.Robert. /...
Sans oublier "À eux trois, ils ont plus de 50 condamnations sur leur casier judiciaire." : c'est le summum de cette audience, le coup de pied au c... qui remet la vérité en place et les pendules à l'heure!

Il y a dans la vie de tous les hommes une heure d'or, une cime lumineuse où ce qu'ils peuvent espérer de prospérités, de joies, de triomphes, les attend et leur est donné. Le sommet est plus ou moins haut, plus ou moins rugueux et difficile à monter (…) Seulement (…) ce summum des existences humaines n'est qu'un moment à savourer, après lequel on ne peut plus que redescendre.
Alphonse Daudet (1840-1897), le Nabab, XIV.

Cette audience fut d'une bonne écoute d'audience, fut un délice pour les tympans...

Les personnes qui assistent à l'audience doivent observer une attitude digne et garder le respect dû à la justice.
Code de procédure civile, art. 438.

5.Posté par Joseph le 01/06/2019 07:57

Quel avenir pour ce genre de cas, pour moi, il n'y a que le bagne ou les travaux forcés pour tenter de redresser leur mentalité d'escrocs parasites de la société.

6.Posté par Tic tac le 01/06/2019 09:11 (depuis mobile)

Une bonne chose de faite, la société se portera bien mieux avec ces personnes derrière les barreaux, 50 infractions= pas moins de 50 traumatismes .
Nos impots sont d utilité publique, logeons les pendant un moment. Alors à qui le tour ? Ras le bol !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 16 Juin 2019 - 06:32 Le PGHM sur tous les fronts ce samedi