Social

Les pompiers du Maïdo débrayent pour demander leur dû

L'histoire se répète. En 2010 déjà, l'application surprise d'un texte non approprié sur les conditions d'indemnisation des heures supplémentaires des pompiers intervenant au Maïdo avait posé problème. Ce matin, une partie des pompiers de permanence a fait savoir son mécontentement dans les mêmes termes. Explication.

Mercredi 23 Novembre 2011 - 18:28

Les pompiers du Maïdo débrayent pour demander leur dû
 
Une partie des pompiers mobilisés sur l'incendie du Maïdo ce matin a débrayé pendant quelques minutes. Surprenant, aussi, le passage en misouk du texte applicable pour l'intervention des pompiers du SDIS Réunion sur les pentes du Maïdo en 2011.

L'intersyndicale composée du SNSPP, de la CFDT et de Sud Pompiers a en effet mis en demeure la décision qualifiée d'unilatérale du directeur du SDIS, Jacques Vandebeulque.

"On a découvert que les indemnités applicables cette année sur le feu de 2011 allaient être basées sur un texte du 18 août 2006. Un texte qui concernait la région PACA et pour une période dite de "zone préventive"". Or, tel n'était pas le cas cette année. Ce texte s'applique surtout selon les syndicats "sur la période qui va du 1er juillet au 30 septembre dans l'hexagone, mais pas à la Réunion", explique Claudine Morisco, secrétaire générale du SNSPP et porte-parole de l'intersyndicale.

Au-delà du caractère financier légitime auquel ont droit les soldats du feu, c'est bien la légalité de la manoeuvre qui est mise en doute. "Payez-nous sur un texte légal !", dénonce l'intersyndicale.

Si le texte cité plus haut devait être appliqué stricto sensu, le montant d'indemnisation d'un pompier réquisitionné au Maïdo plafonnerait à 6,62 euros l'heure supplémentaire, soit au bout du compte environ 4 euros après les charges.

Le manque à gagner est significatif. Il est évidemment fonction des indices de traitement et du grade du pompier concerné. Le texte à appliquer devrait être celui des "indemnités forfaitaires pour travaux supplémentaires", poursuit l'intersyndicale cet après-midi.

Ce matin, un courrier a été adressé à la présidente du SDIS Nassimah Dindar. Son contenu : "la tenue d'une réunion d'urgence". Histoire de régler ce nouveau départ de feu en interne.
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 5321 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

37.Posté par Chik974 le 25/11/2011 14:22

manu415

" C'est ce qu'on se tue à vous dire espèce de malpoli, les vacations FDF versées aux professionnels figurent sur leur fiche de paie !!! Le double statut n'existe pas ici, donc ce Directeur que vous défendez becs et ongles , a berné l'ensemble de ses hommes en les payant sur un texte non applicable à la Réunion et il l'avoue aujourd'hui ! Facile de s'en prendre aux syndicats alors qu'ils sont sans cesse à essayer de réparer les conneries de cet incompétent !

Les vacations ne doivent pas figurer sur une fiche de paie, et sont net de charge et d'impôt !

C'est pour ça que les pompiers d'ici sont mécontent, car ils se sont fait avoir une fois, mais il espèrent bien ne pas se laisser avoir une deuxième fois ! "

manu415, pourquoi vous ne vous etes aperçu de la supercherie en 2010 ? On a quand meme la nette impression que c'est seulement maintenant en 2011, après un mois passé pour le second feu, que vous vous apercevez de la non application possible de cet arrêté du 9 décembre 1988 relatif aux indemnités susceptibles d'être allouées aux sapeurs-pompiers professionnels participant à la campagne de lutte contre les feux de forêts. modifié le 18 aout 2006. consolidé au 31 août 2006.

Je vous crois totalement sur ce sujet mais bon les gars, vous aviez un an pour réagir avec vos instances syndicales respectives.
Deuxième question : pourquoi n'avez vous pas attaqué ce litige au TA ? Vous étiez certain de gagner !!!


" Qu'ils appliquent ce double statut pour que les comptes soient équitables entre pro et volontaires, en attendant, que le texte sur les IHTS soit appliqué, le seul valable à l'heure actuelle !!! et je vous rassure, il est possible de payer en étalant le total d'heures effectué par 25heures/mois et je vous rassure aussi ce n'est pas plus de 20€ l'heure d'IHTS mais beaucoup moins .... renseignez vous à la fin ça en devient fatiguant !!

L'année dernière, les pompiers réunionnais ont laissé passer cette erreur de paiement car justement fier d'avoir participer à la lutte de ce feu, et d'ailleurs la prime de Mme la Présidente a été plus que bienvenue à ce moment là, même si le DDSIS a voulu encore une fois discriminer les pompiers sur site et en caserne comme cette année encore ...."

le double statut ne rendra jamais une équité entre pro et volduche !!!
Les volontaires n'auront que leurs vacations et les pros auront leurs paies mensuelles + leurs vacations pro/vo. Faut rester honnete sur cette situation !!!
De plus, le volontaire ne cotise pas pour sa retraite etc ..... Il n'y aura jamais d'équité.

Pas plus de 20€/heure d'IHTS mais beaucoup moins !? impossible là aussi .....
La preuve :
montant du traitement brut annuel d' un caporal/chef = 30 000 euros environ pour un Réunionnais(beaucoup moins pour un métro), IRL compris divisé par 1 820 = 16,48 euros
16,48 X 1,25 = 20,60 euros/heure pour les quatorze premières heures.
16,48 X 1,27 = 20,93 euros/heure pour les heures suivantes, soit onze heures maxi.

Pour un C/C, on est déjà à + de 20€ donc comment pouvez etre à moins de 20 euros de l'heure !?
Pour un Sgt = ?
Pour un S/C = ?
etc ........ de plus,chacun à une ancienneté différente. Un C/C 6eme échelons va toucher moins qu'un C/C 11 échelons !!! logique et ainsi de suite.
Ok pour moins de 20 euros de l'heure pour un sapeur mais combien etes vous de sapeur ? une petite poignée. La majorité d'entre vous est minimum sergent !!!

La prime de madame la Présidente du SDIS n'a t'elle pas été donné justement pour faire passer la pillule des vacations imposables ? La prime n'a t'elle pas été de la poudre au yeux pour vous aveugler ? etc ........




" Il a été très bien ce Commandant en terme de communication, le Directeur devrait en prendre de la graine plutôt ! et vous l'avez bien dit, il a "faillit" cramer un 4x4, cherchez voir si personne d’autre aurait vraiment cramé des véhicules là haut, vous seriez bien surpris du résultat ... à bon entendeur !

En ce qui concerne la mise en place des GIFF, révisez un peu vos sources car c'est bien le Directeur qui fixe les conditions d'applications pour la mise en place de ces GIFF ! "

Je n'ai jamais remis en cause les compétences de votre responsable technique feux de forets.
Le 4X4 qui a été pris au piège était simplement une boutade sans méchanceté. Cela peut arriver à n'importe qui !!!
Perso, moi aussi, j'ai laché ma lance pour courir très vite dans le sens contraire du feu qui arrivait à la vitesse d'un cheval au galop !!! pour éviter de me faire cramer la gueule.

Par contre, ayant travaillé + de trois ans dans un CODIS de première catégorie. Tout dépend comment travail le DDSIS. Il peut déléguer cette fonction à un officier FDF4 présent à ses cotés au PC site !!! et s'occuper à des fonctions autres que gérer seulement 7,5 GIFF sur un périmètre peu étendu au départ de l'incendie, le 25 octobre 2011.
Pas besoin d'etre colonel plein pour mettre en place 7,5 GIFF. Un bon officier FDF3 chef de groupe pourrait le faire !!!


" C'est bien, persistez dans votre connerie de croire qu'un pompier métro va se déplacer ici pour 3.5/4€ de l'heure ... c'est beau la naïveté quand même ! "

Je recommence mon calcul :
Un pompier professionnel ou volontaire métropolitain avec le double statut pro/vo avec une moyenne de 8,92 euros/heure sur deux semaines de présence entre l'engagement et le désengagement calculées par leur CODIS respectif.
8,92 euros/heure X 150 heures maxi (10 heures/jour X 15 jours) = 1 338 euros de vacations mais pour 150 heures comptabilisées à 10 000kms de leur domicile sans voir la famille.
1 338 euros : 360 heures de présence réelle sur l'ile de la Réunion = 3,72 euros de l'heure.

UN SPP METROPOLITAIN COMPTANT 360 HEURES DE PRESENCE SUR L'ILE SERA A 3,72 EUROS DE L'HEURE
150 HEURES DE TRAVAIL POUR 15 JOURS DONC 360 HEURES EST FORCEMENT RAMENE A 3,72 EUROS DE L'HEURE.


" Et je n'en dirais pas plus sur la différence des conditions que vivent les pompiers réunionnais et métro sur ce feu du Maido, ça ne sert à rien, vous ne savez vraiment pas de quoi vous parlez, n'y ayant jamais mis les pieds vous même !!!

Le reste ce n'est que palabre inutile de vous vous vous vous et vous, on sait que vous êtes le meilleur, tant mieux pour vous, c'est vraiment dommage que vous n'ayez pas pu vous libérer pour venir épauler vos collègues réunionnais, le feu aurait été éteint avant qu'il ne s'allume dites donc !!! "

Personne n'est meilleur que l'autre. Je ne suis pas meilleur que vous. Maintenant, je connais ce que vous avez fait puisque très humblement, j'ai fait le meme taf en 2003 et 2005 (Le Var en 2003 avec des morts pompiers, La Haute Corse et l'Ardèche).

Maintenant, arrétez aussi de toujours vous plaindre pour les raisons évoquées en premier article de la discussion. Vous aviez un an pour rectifier le tir !!! Vous n'avez rien fait. C'est pas moi qui le dit mais votre situation actuelle le démontre d'elle meme.

A+ et sans rancune

Chik974

36.Posté par Chik974 le 25/11/2011 12:52

manu415, posts 30, 33 et 34


Commençons par une grosse mise au point concernant cette accusation portée au début du post 30.

Je ne suis pas adhérent Autonome et encore moins SNSPP. Je ne connais pas le Président du syndicat Autonome SPP/PATS de la Réunion, monsieur Michel MANI. J'ai uniquement entendu des propos très élogieux sur ses compétences syndicales et ses résultats obtenues.
Donc, merci de ne pas porter des accusations mensongères concernant mes connaissances ou mes appartenances. Inutile d'agir de cette façon pour connaitre le vrai. Personne ne me connait au SDIS974.


Maintenant, j'ai parfaitement compris vos problèmes malgré que vous puissiez comprendre le contraire. J'ai aussi mes méthodes pour tester des interlocuteurs que je ne connais pas.
J'ai compris vos arguments concernant la non application de l'arrêté du 9 décembre 1988 relatif aux indemnités susceptibles d'être allouées aux sapeurs-pompiers professionnels participant à la campagne de lutte contre les feux de forêts . modifié le 18 aout 2006 et consolidé au 31 août 2006.

Pour preuve : voici mes propos dans mon post 19.
Je cite : " Deuxièmement, "mobilisés préventivement". Cela veut dire ce que cela veut dire !!!
Il y a une énorme différence entre glander dans son hamac tendu entre deux CCF en étant en préventive dans le maquis et faire face à des flammes de 20 metres de haut avec une lance dans les mains !!!! "
TRADUCTION : il y a une énorme différence entre glander dans son hamac tendu entre deux CCF en étant en préventive (moi-meme, je l'ai fait) pour
- sous-officiers 8,34€
- caporaux 7,40€
- sapeurs 6,88€
et faire face à des flammes de 20 metres de haut avec une lance dans les mains POUR CES MEMES TARIFS HORAIRES à glander !!!

Perso, je pensais que vous aviez compris mon message. Maintenant, il n'existe que deux arrêtés chiffrants des vacations horaires. On les connait.
On élimine celui du du 9 décembre 1988. Il vous reste celui du 24 décembre 2009. Mais pas de chance, vous n'etes pas double statut pro/vo donc celui-ci ne peut pas vous etre non plus appliqué.
Que reste t'il ?
Les IHTS mais plafonnées à 25 heures maxi. Ok, l'IHTS représente 3 à 4 fois une vacation en préventive ou SPV mais, je suis certain que la plupart 'entre vous sont très largement au-dessus de 25 heures de présence sur site !!!
Vous etes complètement perdant pour certains d'entre vous en IHTS !!!

C'est en 2010, les gars, après vous etes fait couillonnés qu'il fallait réagir à la question de passer ou non en double statut pro/vo pour clarifier les problèmes.
Je ne crois pas que le DDSIS actuel soit contre le double statut !!!
Maintenant, à vous de correctement le négocier. Double statut applicable uniquement en cas d'évenement exeptionnel comme un feu de forets de plusieurs milliers d'hectares ou un cyclones.
Double statut pro/vo toute l'année comme en métropole. Mais attention si un jour, vous souhaitez renégociez votre nombre de gardes SPP en baisse !!!. Cela pourrait vous déservir dans la négociation.
Prenez aussi en compte la législation européenne sur le temps de travail des SPP Européen dont les Réunionnais !!! et la nouvelle législation sur le temps de repos obligatoire pour un SPV.

Pourquoi aussi, ne pas négocier le logement par neccessité absolue de service ?
En métropole, dans certains départements dont le mien, contre une pte vingtaine de gardes de 24h sup par an, le CG et le SDIS finance mensuellement ton achat immobilier + les charges. Perso, je touchais 1022 euros par mois pour rembourser mon pret immobilier mensuel. J'étais propriétaire au frais de mon SDIS !!!
Lorsque j'ai revendu, j'ai touché la totalité de ma plus VALUE sans rendre un centime d'euro à mon SDIS. Arrivé à la Réunion, avec le fric de mon ex SDIS, j'ai acheté une maison. MERCI MON EX SDIS.

Faites une assemblée générale de l'ensemble des SPP de la Réunion, mettez à plat vos revendications, vos problèmes. Organisez vous avec vos syndicats respectifs et agissez pacifiquement !!!

Par contre, je ne suis pas d'accord sur le fait que l'application des vacations est encadrée par un temps défini entre le 1er juillet et le 30 septembre. L' arrêté 9 décembre 1988 est révoqué, on passe au suivant, celui du 24 décembre 2009 mais prenez le double statut pro/vo !!!
La clé de vos problèmes est celui-ci : CE PUTAIN DE DOUBLE STATUT QUE VOUS N'AVEZ PAS.

On pourrait discuter des heures sur l'ensemble de vos problèmes. Dévelloper davantage chacun des sujets cités ci-dessus mais moi-ausi cela me gave de pianoter sur mon PC à longueur de temps.

A+ et sans rancune

Chik974

35.Posté par manu415 le 25/11/2011 09:42

autant pour moi, c'est vrai que c'est tellement mieux de traiter les gens de couillons plutôt que faire de la diffamation .... juste pour info, la petite phrase d'intro n'est pas de moi sur ce post 30 !

Et pour le texte, je vous l'ai effectivement remis sous vos yeux, vous n'avez pas l'air de comprendre qu'il n'est pas applicable ici !! Même en métropole lors des feux de forêts, c'est le double statut qui prévaut et donc le taux horaire vacation volontaire.
Le texte de ces vacations FDF pour pro, n'est valable que pour un temps donné, que pour une région précise, et que pour de la surveillance .... donc rien à voir avec le Département de la Réunion, rien à voir avec les mois d'Octobre et de Novembre, et rien à voir avec la lutte acharnée contre cet incendie dévastateur !!

34.Posté par manu415 le 25/11/2011 09:29

C'est ce qu'on se tue à vous dire espèce de malpoli, les vacations FDF versées aux professionnels figurent sur leur fiche de paie !!! Le double statut n'existe pas ici, donc ce Directeur que vous défendez becs et ongles , a berné l'ensemble de ses hommes en les payant sur un texte non applicable à la Réunion et il l'avoue aujourd'hui ! Facile de s'en prendre aux syndicats alors qu'ils sont sans cesse à essayer de réparer les conneries de cet incompétent !

Les vacations ne doivent pas figurer sur une fiche de paie, et sont net de charge et d'impôt !

C'est pour ça que les pompiers d'ici sont mécontent, car ils se sont fait avoir une fois, mais il espèrent bien ne pas se laisser avoir une deuxième fois !

Qu'ils appliquent ce double statut pour que les comptes soient équitables entre pro et volontaires, en attendant, que le texte sur les IHTS soit appliqué, le seul valable à l'heure actuelle !!! et je vous rassure, il est possible de payer en étalant le total d'heures effectué par 25heures/mois et je vous rassure aussi ce n'est pas plus de 20€ l'heure d'IHTS mais beaucoup moins .... renseignez vous à la fin ça en devient fatiguant !!

L'année dernière, les pompiers réunionnais ont laissé passer cette erreur de paiement car justement fier d'avoir participer à la lutte de ce feu, et d'ailleurs la prime de Mme la Présidente a été plus que bienvenue à ce moment là, même si le DDSIS a voulu encore une fois discriminer les pompiers sur site et en caserne comme cette année encore ....


Il a été très bien ce Commandant en terme de communication, le Directeur devrait en prendre de la graine plutôt ! et vous l'avez bien dit, il a "faillit" cramer un 4x4, cherchez voir si personne d’autre aurait vraiment cramé des véhicules là haut, vous seriez bien surpris du résultat ... à bon entendeur !

En ce qui concerne la mise en place des GIFF, révisez un peu vos sources car c'est bien le Directeur qui fixe les conditions d'applications pour la mise en place de ces GIFF !

C'est bien, persistez dans votre connerie de croire qu'un pompier métro va se déplacer ici pour 3.5/4€ de l'heure ... c'est beau la naïveté quand même !

Et je n'en dirais pas plus sur la différence des conditions que vivent les pompiers réunionnais et métro sur ce feu du Maido, ça ne sert à rien, vous ne savez vraiment pas de quoi vous parlez, n'y ayant jamais mis les pieds vous même !!!

Le reste ce n'est que palabre inutile de vous vous vous vous et vous, on sait que vous êtes le meilleur, tant mieux pour vous, c'est vraiment dommage que vous n'ayez pas pu vous libérer pour venir épauler vos collègues réunionnais, le feu aurait été éteint avant qu'il ne s'allume dites donc !!!

33.Posté par Chik974 le 25/11/2011 08:26

manu415, post 30

Premierement ceci monsieur,
vos accusations sont diffamatoires : Je cite
" Voilà pour monsieur soutenant le syndicat FA et attendant de se faire recruter comme pompier pro au SDIS974 et qui finalement est connu du syndicaliste qu'il ne cesse de dénigrer.

Je ne soutiens aucun syndicat dans aucun de mes posts. Preuve est de les lire tous.
De plus, à aucun moment, je dénigre le Président du SAFPTR. Par contre, le SNSPP sans aucun problème puisque ne soutenant pas le démentèlement de la profession de SPP.
Donc, veuillez cesser vos accusations mensongères et diffamantes.

Deuxièmement, le texte que vous avez mis en ligne a été déja été mis en ligne par moi bien avant vous.
De plus, vous nous sortez un vieux texte qui est encore traité en FRANC, pas en EURO !!!

Franchement, j'espère pas que vous etes un leader syndical chez les SPP Réunionnais parce que sincèrement, ils sont dans la merde les pauvres !!!

Maintenant stop parceque je réponds à des imposteurs uniquement bons à tirer la Réunion vers le bas.


Chik974

32.Posté par Chik974 le 24/11/2011 22:27

à manu415, post 29

Moi aussi, j'ai devant mes yeux, une bonne cinquantaine de fiche de paie dont quelques une pour des renforts feux de forets en métropole. Par contre, ce ne sont pas celles de collègues mais les miennes.
Depuis quand les vacations SPP ou SPV sont imposables !? Aussi bien celles du 18 aout 2006 ou celles du 24 décembre 2009.

Alors deux possibilités : soit on vous a bien couillonné en imposant vos vacations, soit vous mentez honteusement. En aucun cas, des vacations doivent figurées sur un bulletin de paie avec un salaire mensuel. Meme les IHTS sont non imposables !!! vous etes plus couillons que couillons. Il suffit, de plus, d'aller sur le net pour le vérifier !!!
Dans tous les cas, c'était à vos syndicats respectifs de vous éclairer. Apparamment, ils ne l'ont pas fait. Dommage pour les SPP de la Réunion en 2010.
De plus, ce n'est pas un bulletin de paie comme vous le mentionnez puisque ce sont des vacations.
Cela s'appele tout simplement un décompte de vacations mensuel. Tout doit etre chiffré en net payé.

Maintenant, trouvez moi ou je mentionne que le double statut existe à la Réunion !? Faut pas déformer mes écrits à la sauce locale. Je sais qu'ici, c'est une spécialité de tout déformer !!!

Pour vos DIH, ce n'est pas normal qu'ils soient payés en IHTS et en repos compensateurs.
Cela s'appele de la préventive donc ... Arrêté du 18 aout 2006. A vous de monter au créneau au lieu de toujours revendiquer pour des conneries !!!

Pour vos GIFF et leurs soi-disant désorganisation, pas la peine de me le dire, je l'ai clairement expliqué sur ce site, le samedi 29 octobre 2011. Maintenant, qui était le conseiller technique feux de forets (le grand spécialiste local) !? Il me semble qu'il soit Réunionnais ce commandant !!!
Donc, ne faites pas porter le chapeau au DDSIS parcequ'il est métropolitain.
Votre conseiller technique feux de forets, en direct sur Antenne Réunion, il a failli faire cramer un 4X4 SDIS974 avec lui et le caméraman dedans !!!

Vos DIH travaillent sur leurs temps de repos. C'est illégal et vous le savez !!! Alors que font vos syndicats pour le revendiquer. C'est vous les couillons !!!
Le temps de repos obligatoire doit etre égal au temps travaillé. Point barre mec.

Je persiste et signe qu'un pompier professionnel ou volontaire métropolitain venu renforcer les SPP/SPV Réunionnais seront payés réellement pour environ 3,50€ / 4€ de l'heure pour 360 heures d'absences de leurs domiciles. Je répète 360 heures d'absence de leur domicile !!!
Comme je le dis, pas besoin d'etre expert-comptable pour le calculer. Donc inutile de refuser la vérité et surtout de lire seulement ce qui vous arrange. Aussi une spécialité locale !!!

Si vos instances et la paierie départementale vous font retarder les versements de vos vacations, c'est un problème local. Là encore, à voir avec vos syndicats respectifs !!!

Vous me posez la question : " seront-ils payés pour les 15 jours passés ici en totalité ou bien seront-ils payés pour le temps réellement passé sur le feu comme tous leurs collègues créôles, les temps de repos décomptés ??? "
Encore une fois, je l'explique très bien dans mes calculs ci-dessus sans etre un financier mais simplement un pompier !!! Faut pas lire une ligne sur deux !!!

Maintenant, vous etes vachement culotté d'etre pompier local donc pas en déplacement renfort feux de forets et demander à etre payé comme vos collègues de métropole, sur vos temps de repos, à la maison avec maman, les enfants, le bon carry, une bonne douche et un bon lit lorsque vos collègues de métropole, meme en repos étaient parqués dans des gymnases, sans famille, des conditions d'hygiènes pas optimum, dormant sur des lits picot !!! Heureusement, qu'en déplacement, tout employé est payé sur son temps de repos prit à l'extérieur de son domicile, sur son lieu de travail.
C'est le pon pon de lire des aberrations comme ça. Heureusement qu'ils seront remunérés un certain nombre de vacations par jour de repos en étant en déplacement extérieur !!!

Maintenant, vous vous plaignez de vos conditions de travail : 48h/48h et 24h/24h. Les gars, c'est votre feu, c'est votre ile, vous etes pompier professionnel, c'est votre taf les mecs, c'est à vous de montrer l'exemple, pas aux métropolitains venus vous renforcer. Point barre encore une fois.
Si vous n'etes pas content, vous changez de métier. Allez coller des timbres à la poste !!! Vous plaignez pas, la plupart d'entre vous n'ont pas de concours SPP ou un concours SPP allégés. Vous croignez que les métropolitains ne connaissent pas l'historique des SPP Réunionnais.
Combien de temps dure votre FIA SPP, votre FAE caporal SPP, votre FAE sous off ? Dites moi que l'on rigole 5 minutes !!!
De plus, vous plaignez pas, votre temps de repos est égal à votre temps de travail. 48h au feu pour 48h à la maison !!! ou est le problème textuellement ?
Puis, encore une fois, vous avez des syndicats si vous etes pas content de votre sort.
Maintenant, stop les caliméros, comme vous, j'ai fait mes campagnes feux de forets. Je me suis encore jamais vu 48h non stop avec une lance dans les mains. Pousses pas mémé dans les orties garçon !!!

Maintenant, idem, vous comptez seulement une trentaine de CCF dans le département. Je ne mettais pas trompé sur le nombre réellement opérationnel de CCF dès le mardi 25 octobre.
Cela fait à peine 8 GIFF pour défendre une foret primaire classée au patrimoine de l'humanité.
Normal que le DDSIS se soit comporté de cette façon vis à vis des métropolitains. Lui meme devait savoir déjà pour combien en taux horaire, les métropolitains venaient pour éteindre votre feu. Deuxièmement, il a très logiquement accordé aux pompiers métropolitains, un acceuil chaleureux digne de ce nom. Peut etre à votre place !!!
Les métropolitains ont été vos sauveurs les gars et vous le savez. Sans eux, le feu serait rendu à Maurice. Sur ce coup là, vous n'avez pas été au top. Si on revisualisait les images d'Antenne Réunion filmées le soir du 25 octobre 2011. On visualise très nettement des GIFF Réunionnais en stand by le long d'une route au lieu de s'engager dans la bagarre. Avec un commentaire terrible " on attend de voir son comportement durant la nuit pour prendre des décisions demain matin au petit jour ". Vous aviez mis pause sur le lecteur de DVD en pensant retrouver le feu au meme endroit le lendemain matin !!! MORT DE RIRE. Les images, elles existent pour preuve et elles parlent d'elles memes !!!
Sinon, encore une fois, vous avez des syndicats pour réclamer plus de moyens humains et matériels.

Sur ce, bonne nuit.

Chik974 et sans rancune !!!


Ah oui, NB : " en 24/24 par roulement ". Ma pauvre chouchoute !!!
Dans mon département : juillet et aout nous sommes en 24/24 et de + avec un POJ raz les paquerettes et dans des CSP dont un à 14 000 départs l'année.
Pendant + de deux ans, j'ai travaillé en 36/36 - 12 mois sur 12, dans une zone urbaine sensible. J'en suis pas mort !!!
Stop les pleurnicherie les gars. Vous ne faites pas honneur à votre insigne !!!

by by

31.Posté par manu415 le 24/11/2011 22:23

Voilà pour monsieur soutenant le syndicat FA et attendant de se faire recruter comme pompier pro au SDIS974 et qui finalement est connu du syndicaliste qu'il ne cesse de dénigrer.

Sachez que seul l'article 2 de ce texte a été modifié (pour une réévaluation du taux horaire chaque année) et que l'article 1 est toujours en vigueur et donc ne concerne absolument pas le département de la Réunion !

Texte d’origine
Arrêté du 9 décembre 1988 relatif aux indemnités susceptibles d'être allouées aux sapeurspompiers
professionnels participant à la campagne de lutte contre les feux de forêts
INTE8800463A
(Journal officiel du 17 décembre 1988)
Le ministre de l'intérieur et le ministre délégué auprès du ministre d’Etat, ministre de l'économie, des
finances et du budget, chargé du budget,
Vu le code des communes ;
Vu le décret n° 88-623 du 6 mai 1988 relatif à l’organisation générale des services d’incendie et de
secours
Arrêtent :
Art. 1er. – Les sapeurs-pompiers professionnels mobilisés préventivement entre le 1er juillet et le 30
septembre pour participer, en dehors de leur temps de service normal, à la protection de la forêt
contre l’incendie dans les régions Provence-Alpes-Côte d’Azur, Languedoc-Roussillon, Corse et les
départements de la Drôme et de l’Ardèche peuvent percevoir une indemnité forfaitaire dont le montant
ne saurait excéder dix vacations par période de vingt-quatre heures de mobilisation effective
effectuée.
Art. 2. – Le montant maximum unitaire des vacations prévues à l’article 1er est fixé de la manière
suivante :
Officiers : 50,77 F ;
Sous-officiers : 40, 74 F ;
Caporaux : 36,20 F ;
Sapeurs : 33,65 F.
Art. 3. – La rémunération versée en application de l’article 1er du présent arrêté est exclusive de tout
autre avantage et de tout repos compensateur.
Art. 2. - Le directeur de la sécurité civile au ministère de l'intérieur et les préfets sont chargés, chacun
en ce qui le concerne, de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la
République française et prendra effet au 1er janvier 1989.
Fait à Paris, le 9 décembre 1988.
Le ministre de l'intérieur,
Pour le ministre et par délégation :
Le directeur de la sécurité civile :
P. DESLANDES

30.Posté par manu415 le 24/11/2011 18:57

A croire qu'il n'y en a que pour ce "pompier modèle" ici ... pas chik du tout pour le 974 en tout cas !

Pour info et pour avoir une fiche de paie d'un pompier sous les yeux, les vacations FDF payées l'année dernière ont été soumises à charge : CSG, RDS, Solidarité .... soit environ 15% à 20% de moins sur le total versé pour ces heures ! je ne parle même pas de la défiscalisation de ces heures sup !
Alors avant de dénigrer les dires de ceux qui savent de quoi ils parlent, vérifiez vos dires .... sur les 6,88€ versé à un sapeur professionnel, il ne lui restera au final qu'environ 4€, voire moins. Alors que pour un volontaire ou un pro ayant le double statut ( comme c'est le cas en métropôle) leurs vacations sont net de charge et d'impôt !

Le double statut n'existe pas ici, quoique vous disiez, et c'est bien dommage car une partie du problème de sous effectif aurait pu être résolue. Le DDSIS aura mis plus d'1 an pour découvrir cette particularité insulaire.

Du 15 septembre au 15 décembre 2011, étaient postées des équipes de DIH prêtes à intervenir pour d'éventuels départs de feu. Ces équipes seront rémunérés en IHTS et en repos compensateur, pour du travail de surveillance et de prévention ?? et maintenant que les pompiers s'escriment à éteindre ce feu, ils seront moins bien payés et basé sur un texte prévu justement pour des actions de prévention ?? Euh, franchement, qu'est ce que ce Directeur est en train de faire si ce n'est de faire perdre la boule à tout le monde ?!?
Je ne parle même pas des GIFF, qui, pour leur première année n'ont même pas eu un semblant d'existence tellement les dispositions de mise en oeuvre ont été tardives et complexes ... encore une action menée de main de maître par le grand manitou des pompiers pays...

Petite précision au passage, les pompiers du DIH sont obligés de travailler pendant leurs jours de repos, comme leurs homologues métropolitains et celà sans double statut ! ne faites pas croire aux gens que les pompiers métro sont à plaindre à gagner un peu plus de 3€/h, et puis quoi encore ?

Une avance sera effectivement versée aux pompiers pour décembre (mais pas pour tous,les pompiers en caserne n'y auront pas droit malgré leurs heures en sus) , mais tous les pompiers réunionnais ne seront payés qu'à partir de l'année prochaine, alors ne vous inquiétez pas pour vos copains qui seront payés en décembre, comme il se doit et peut être même plus vu que rien n'est fait encore : au fait, seront-ils payés pour les 15 jours passés ici en totalité ou bien seront-ils payés pour le temps réellement passé sur le feu comme tous leurs collègues créôles, les temps de repos décomptés ???

Et à dire que les pompiers réunionnais rentrent chez eux au chaud au bout de 48 heures, c'est vrai mais vous pourriez rajouter qu'ils auront vraiment passé 48 heures sur le feu de jour comme de nuit, et de surcroît, sont sur le front au Maido en 48/48h ET en caserne 24/24h par roulement, et ce depuis Bientôt 1 mois, non stop !!! je n'en dirais pas plus ...

J'ai bien aimé également le petit témoignage d'un pompier métro que vous avez rajouté dans votre dernier com :
Notre mission était de traiter les lisières !
Pour ceux qui connaissent, ce n'est pas "tripant"! Mais le contexte a su nous motiver! 30 CCF vidés de matériel pour un feu de 3000 hectares, ca allait être la démerde!
tout est dit lol , vu que département ne compte qu'une trentaine de CFF, les pompiers réunionnais n'ont eu que leurs yeux pour pleurer, ça sniff .... on ne peut pas dire que l'accueil aux pompiers métro n'ait pas été à la hauteur, le DDSIS leur a tout donné ...

Allez, au plaisir de lire autant d'énormités à la fois sur des sujets que vous pensez maîtriser, tenez, vous devriez nous refaire une petite analyse mais cette fois ci sur les effectifs de pompiers métro à la réunion qui passent leur temps à écrire des conneries sur leurs collègues réunionnais qui ne vous ont rien demandé, ça vous occupera et fera des vacances aux « vrais » pompiers !!


ps : Tiens tiens tiens, quelqu'un que les pompiers réunionnais connaissent bien : le colonel Risdorfer alias commandant Risdorfer ... après avoir été rejeté par la plupart des pompiers ici, ses méthodes de management destructeur ont fait parler de lui en Corse aussi où il a échappé aux hommes "cagoulés", mais il ne pensait vraiment pas en trouver dans l'Herraut , les pompiers d'ici ne sont pas si durs que ça alors lol ! A jouer avec le feu, il faut faire attention aux retours de flamme !! (tiens, ça pourrait coller aussi ça comme expression pour nos "experts tactiques métro" qui ont présumé un peu vite du terrain et des conditions climatiques particulières du Maido.

29.Posté par Chik974 le 24/11/2011 18:00

Bonjour Fantomette974,

question qui restera sans réponse mais pas si j'avais votre mail perso.

Chik974

28.Posté par Fantomette974 le 24/11/2011 14:10

Dans quel service travaillez vous au SDIS, chik974 ?

27.Posté par Chik974 le 24/11/2011 13:51

Il ne faut pas etre mathématicien ou expert-comptable pour chiffrer un montant d'environ 500 000 euros d'IHTS réclamées par les pompiers professionnels de la Réunion pour le feu du MAIDO.
Une moyenne de 35 euros/heure X 25 heures maxi X une moyenne de 571 SPP Réunionnais engagés depuis le 25 octobre 2011 = 499 625 euros ou 875 euros en moyenne par pompier professionnel Réunionnais pour 25 heures travaillées maxi en IHTS !!!!
Pour un sapeur professionnel Réunionnais, un bon demi treizieme mois pour les fètes de fin d'année avec exonération d’impôt !!!

Un pompier professionnel ou volontaire métropolitain avec le double statut pro/vo à une moyenne de 8,92 euros/heure sur deux semaines de présence entre l'engagement et le désengagement calculées par leur CODIS respectif.
8,92 euros/heure X 150 heures maxi (10 heures/jour X 15 jours) = 1 338 euros de vacations mais pour 150 heures comptabilisées à 10 000kms de leur domicile sans voir la famille.

Témoignage d'un pompier métropolitain :

A notre arrivée, le préfet nous reçoit sur le tarmac. des bus nous attendent et nous partons , escortés par les motards de la gendarmerie, pour notre lieu d'hébergement à 1h30 de route.

Nous arrivons devant une salle de boxe- dojo. Nous serons 70 à dormir dans ce petit espace, avec 4 douches et 1 WC.... pas de volets, un chien qui aboie et un coq qui chante à coté de la fenêtre .
Le temps de poser nos affaires et nous partons pour le MAIDO, à 1h20 de route...c'était parti pour 2 semaines de "taf".

Nous nous levions à 5h30 pour prendre le bus à 6h. ensuite, nous restions soit 12h soit 24h, avec un temps de repos égal au temps de travail.
Nous avons donc pu profiter de l'Ile après des gardes 24. Soit les gens se couchaient (dormir 1h dans un véhicule par 4 degrés n'étant pas super reposant), soit partaient visiter (fatigués certe, mais on ne vivra ça peut être qu'une fois !!!)

Notre mission était de traiter les lisières !
Pour ceux qui connaissent, ce n'est pas "tripant"! Mais le contexte a su nous motiver! 30 CCF vidés de matériel pour un feu de 3000 hectares, ca allait être la démerde!
il a fallu faire des établissements allant jusqu'à 1km , à travers une foret de style "jungle". Des équipes ouvraient donc le chemin avec des tronçonneuses, d'autres sécurisaient les passages de ravines à l'aide de mains courantes (lot de sauvetage, cordage, tuyaux de 22...), et enfin grattage et noyage !
Le feu est dans le sol et se propage . On a pu voir du sable "bouillir" comme de l'eau dans une casserole tellement le sol est chaud! les locaux nous disaient que seule la pluie pourra stopper complètement ce feu!

Nous avons passé 15 jours difficiles aussi bien physiquement que mentalement, mais le groupe "EST 1" , composé du Haut-Rhin, Bas-Rhin, Meurthe et Moselle et Nièvre (je crois que je n'ai rien oublié...) a été très soudé, et nous sommes arrivé au bout sans jamais avoir de tension au sein de l'équipe!

Il y aurait encore tellement de choses à raconter, mais nous sommes rentré mardi 13h30 et je sors de 24h de VSAV , donc je vais profiter de ma petite femme...



Ce pompier professionnel métropolitain sera payé 1 338 euros en moyenne pour 360 heures d'absences de son domicile !!! Soit réellement 3,72 euros de l'heure.
Plus j'écris et plus je trouve votre revendication insulaire complètement inadmissible pour des pompiers professionnels.

Là, c'est clair que le pompier professionnel ou volontaire métropolitain n'est pas venu pour l'argent sur le feu de MAIDO contrairement aux pompiers professionnels Réunionnais qui eux, rentraient au minimum tous les 48 heures à leur domicile, manger le carry avec maman et les enfants. Prendre une vrai douche, dormir dans un vrai lit.
De plus, les métros seront payés seulement fin décembre 2011. Et oui, il y a toujours au minimum un décallage d'un mois pour toucher des vacations.

No comment. J'arrete là. On ne fait pas le meme métier entre la métropole et la Réunion sinon, on ne lirait pas ce genre de revendication scandaleuse avant meme que le feu soit déclaré éteint par les autorités.
En métropole, on a la vOcation.
A la Réunion, on a la vAcation.

Chik974

26.Posté par Chik974 le 24/11/2011 12:11

pour snocxuatrom, post 24

Pourtant, je m'étais dit "la discussion est close"

t'inquiettes, je viens de passer mon ECG chez le cardio, tout est nickel.

mon prochain petit séjour en métropole sera en famille avec un A/R pour les fetes de fin d'année.

Maintenant, oui, c'est clair, le Colonel VANDEBEULQUE est un excellent Directeur Départemental des SIS de la Réunion. Je l'apprécie !!!
Est ce un mal d'apprécier une personne pour sa droiture professionnelle. Je préfère cela à un ex DDSIS, beau-frère du 2eme vice Président du CASDIS974. Il faudra choisir, soit l'un ou l'autre devra quitter son poste actuel pour etre crédible mais jamais les deux en place en meme temps !!!
Là, c'est une évidence, le SDIS974 finit en république bananière +++. Le SDIS974 ne deviendra, je l'espère, jamais une ENTREPRISE FAMILIALE.
De plus, si le SDIS974 était géré comme la commune du beau-frère en place actuellement en tant que 2eme vice président du CASDIS974, on reviendrait au seau pompe, à la pompe à bras tirée par des boeufs et à la gamelle en tole sur la tete !!!
C'est pas moi qui le dit mais l'actualité quotidienne au sujet des finances et de la gestion de cette commune du SUD. C'est pas moi qui le dit mais l'actualité au sujet des multiples affaires judiciaires de ce Maire et 2eme vice Président du CASDIS974.
S'il n'y avait aucune polémique concernant cette commune et son premier magistrat, cela ne ferait jamais la une des médias Réunionnais !!!
Pour preuve, un ex Président du CASDIS974 demande actuellement la démission de l'ensemble du conseil municipal de l'actuel 2eme vice Président de ce meme CASDIS974. Le SDIS974 est un jouet politique très convoitée. POURQUOI ?
Est ce que dans la police nationale, comme simple exemple, ce sont des politiques qui ont le dernier mot sur le choix du recrutement à tous les niveaux. C'est qui les professionnels de cette profession, les politiques ou les pompiers ?
Jusqu'à maintenant, c'est encore une administration de la fonction publique territoriale. C'est pas dans la tete de tous le monde à la Réunion.
Si le ministère de l'intérieur veille. C'est que personnellement, il a de sérieuses raisons pour le faire.
Perso, je souhaite vivement que l'actuel Directeur Départemental reste le plus lontemps possible à la tete du SDIS974 pour le tirer vers le haut.
Perso, je ne souhaite jamais revoir un DDSIS 974 beau-frère d'un élu politique Réunionnais et de surplus, 2eme vice Président du Conseil d'Administration des Services d'Incendie et de Secours de la Réunion, à la tete des pompiers Réunionnais. Ce serait la première famille dirigeant une administration de la FPT Française.
Le beau-frère pompier responsable de l'opérationnel
Le beau-frère politique responsable de l'administratif
Attention à la consanguinité au sein du personnel sur plusieurs générations !!!

Sans rancune. Là encore, c'est ma simple opinion exprimée dans une démocratie, pays des droits de l'homme.

Chik974

25.Posté par snocxuatrom le 24/11/2011 10:51

pour chik974
hHIHIHIHIHIHI
prends tes gouttes le soir avant d'aller dormir
tu vas nous taper un arrêt cardiaque,
en réservant ton aller simple pour la métropole, prends en un pour le ddsis actuel que tu aimes tant !
dis moi , tu serais pas de la "jacquette" HIHIHIHIHI

24.Posté par fiuman le 24/11/2011 09:58

l’inspecteur maigret se pose toujours la question au début de ses enquêtes : " à qui profite le crime ?

23.Posté par vieutang412 le 24/11/2011 10:40

Et si la France dans son plan de rigueur faisait des économies en regardant de plus près la Réunion!!!! Suppression des 35% de vie chère et autres primes soleil coloniales, congés administratifs ect...je serais perdant moi aussi, mais un gros avantage la Réunion perdrait "ses élites et autres inventeurs de solution miracles, durables", tel que des chercheurs qui ont introduit la mouche bleue sans voir les conséquences à long terme, sans études préalables sur ce qu'apportait la vigne marrone dans l'écho système, bien sûr il y a des épines mais c'était un pare feu imparable et ça tous les créoles le savent, on a beau parler des qualités de tel ou tel directeur, de ses compétences, mais on peut trouver mieux chez les réunionnais (de coeur) Si cela pouvait se faire, au minimum un quart de sa population "active" disparaitrait de la Réunion et si la France avait des couilles....Moi qui aie toujours été de gauche, je voterais Sarko...

22.Posté par Chik974 le 24/11/2011 09:17

Maintenant, pour moi, la discussion est close. J'ai clairement exprimé mon désaccord en toute liberté d'expression.
J'ai argumenté mon opinion et en aucun cas, je remets en question le travail effectué par l'ensemble des pompiers professionnels Réunionnais.
Ce qui choquera le plus l'opinion public , c'est que le feu n'est meme pas encore déclaré éteint que les SPP Réunionnais réclament déjà leurs pognons. De plus, avec un taux horaire 3 à 4 fois supérieur au montant alloué aux SPP de métropole !!!

Sur ce dossier, vous vous faites votre propre mauvaise pub, voir votre propre mal. Le tout, correctement manipulé par une intersyndicale divergente dans ces propres rangs !!!


sans rancune.

Chik974

21.Posté par David ASMODEE le 24/11/2011 09:03

Et à part ça, le feu, il est éteint définitivement ou pas ?

20.Posté par Chik974 le 24/11/2011 08:35

A Michel, post 17


Premièrement, parlons enfin du meme arrêté !!!

Arrêté du 9 décembre 1988 relatif aux indemnités susceptibles d'être allouées aux sapeurs-pompiers professionnels participant à la campagne de lutte contre les feux de forêts

NOR: INTE8800463A
modifié le 18 aout 2006
Version consolidée au 31 août 2006

Le ministre de l'intérieur et le ministre délégué auprès du ministre d'Etat, ministre de l'économie, des finances et du budget, chargé du budget,
Vu le code des communes ;
Vu le décret n° 88-623 du 6 mai 1988 relatif à l'organisation générale des services d'incendie et de secours,
Article 1
Les sapeurs-pompiers professionnels mobilisés préventivement entre le 1er juillet et le 30 septembre pour participer, en dehors de leur temps de service normal, à la protection de la forêt contre l'incendie dans les régions Provence-Alpes-Côte d'Azur, Languedoc-Roussillon, Corse et les départements de la Drôme et de l'Ardèche peuvent percevoir une indemnité forfaitaire dont le montant ne saurait excéder dix vacations par période de vingt-quatre heures de mobilisation effective effectuée.

Deuxièmement, "mobilisés préventivement". Cela veut dire ce que cela veut dire !!!
Il y a une énorme différence entre glander dans son hamac tendu entre deux CCF en étant en préventive dans le maquis et faire face à des flammes de 20 metres de haut avec une lance dans les mains !!!!

Troisièmement, "peuvent percevoir une indemnité forfaitaire" encore une fois, cela veut dire que cela veut dire. PEUVENT ET NON PAS DOIVENT.

Quatrièmement, La Réunion n'est certe pas citée comme département pouvant percevoir cette indemnité forfaitaire mais en 2006, elle n'était pas connu comme département à risque. Seulement, elle risque fort d'y etre ajouté en voulant braquer le conseil général avec vos IHTS, en pleine crise économique.

Cinquièmement, vous ne m'avez toujours pas trouvé l'arrèté ou le texte précisant que cet arrèté du 18 aout 2006 pouvait s'exclure de lui-meme parceque la Réunion n'était pas citée avec "Provence-Alpes cote d'Azur, Languedoc-Roussillon, Corse et les départements de la Drome et de l'Ardeche"

Sixièmement, Les SPP Réunionnais doivent ils avoir leur propre arrèté ministériel pour connaitre leurs indemnités forfaitaires ?
puisqu'ils ne se sentent concernés par aucune indemnité forfaitaire, ni celle du 18 aout 2006, ni celle du 24 décembre 2009.

Septièmement, ce qui vous gène dans cet arrèté c'est : "dont le montant ne saurait excéder dix vacations par période de 24 heures de mobilisation effective effectuée."

Huitièmement, cela devient une évidence votre mentalité insulaire à toujours vouloir plus que la métropole. Vous etes Français qu'en cela vous arrange et vous etes Réunionnais quand cela vous arrange aussi. Dans ce cas précis, vous etes Réunionnais. Demain pour un autre motif, vous serez Français. MORT DE RIRE
Le pauvre bougre du sud de la France aurait le droit à une indemnité forfaitaire en préventive égale à celle donnée ci-dessus et à une autre indemnité forfaitaire lorsqu'il est au feu, calquée sur l'arrèté du 24 décembre 2009. Parceque dans le sud, les professionnels ont tous le double statut (professionnel et volontaire).
Le SPP Réunionnais, lui aurait le droit de se gaver en IHTS plein pot entre 21 euros/heure et 50 euros/heure en se créant forcément le droit de dépasser les 25 heures maximum puisque rien ne vous concerne et tout doit etre transformé à la sauce local. Deux poids, deux mesures !!!
C'est clair, à ce tarif là, MAIDO va bruler tous les ans !!!
2010, on brule la partie haute
2011, on brule les racines
2012, on brule quoi, on se brule les ailes à force de demander toujours plus !!!

Neivièmement, zinfos 974 a été conçu pour une libre expression de chaque citoyen(démocratie).
Je donne mon avis sur votre revendication. Point barre. Si cela vous dérange, ne lisez pas !!!

Ah si, pour une fois qu'il y a un Directeur Départemental des services d'incendie et de secours très compétent à la Réunion. Droit dans ses bottes, capable de combattre les magouilles politiques en toute légitimité. Evitez de resortir les vieilles casseroles rangées volontairement dans les placards depuis quelques années par le ministère de l'intérieur. On sait qui on perd mais on ne sait pas qui on retrouve.

dont acte .....

Sans rancune

Chik974

19.Posté par vieutang412 le 24/11/2011 09:05

Un gros probleme se pose à la Réunion et en France en général, j'entends parler de pompiers volontaires, de bénévoles.... je regrette de tenir ces propos, la France est assez grande pour remplir ses fonctions régaliennes sans qu'il y ait besoin de macrotins pour faire du bénévolat, aret ec ca foutor moin mi conseille toute bande bénévoles quel qu'ils soient de se mettre en grève illimitée dans tous les domaines ou ils exercent, ce sont des p'tis macros qui ne se rendent pas compte qu'il jouent le jeu des politiques qui se mettent pleins les fouilles sur leur dos, ce sont nous qui sont quelque part les pourvoyeurs de chômage, toutes ces associations qui se montent pour faire de l'humanitaire, gérer les sports et autres activités de soutien et d'aides ect... Laissons les politiques se demerder les moyens ne leur manquent pas, nous, secteur associatif bénévoles, on se fout de nous, on est des lêches bottes, on pleurniche pour pouvoir être aidé a aider les autres, alors que de l'autre côté c'est une vraie mafia qui jongle avec les fonds publics, nos impôts et taxes aret in cou ec ça "benevolat" ben la coué la, allons fé in grève illimité, là na voir comen l'état i demerde a li....Na plus de huit cent mille assos gerées par des bénévoles en France qui embauchent et gérent des millions d'emplois précaires, i fo fé in croix dessus ce band pratiq d'un autre âge, nou lé exploité a fond et "nou lé content met encor la passé" i fo vrament ête couillon pou continié

18.Posté par Michel le 24/11/2011 07:04

Chick974, il faut revoir vos textes,même le grand manitou de Directeur du SDIS a reconnu que ce texte n'est pas applicable pour le RÉUNION.
En donneur de leçon, vous voulez entrer au SDIS, garder vos insinuations.

Quand on publie un texte il faut mettre tous les articles.
Art 1 de l'arrêté du 9 décembre 1988 consolidée au 31 aout 2006.

"Les sapeurs pompiers professionnels mobilisés préventivement entre le 1 er uillet et le 30 septembre pour participer, en dehors de leur temps de service normal, à la protection de la forét contre l'incendie dans les régions : Provence-Alpes cote d'Azur, Languedoc-Roussillon, Corse et les départements de la Drome et de l'Ardeche peuvent percevoir une indemnité forfaitaire dont le montant ne saurait excéder dix vacations par période de 24 heures de mobilisation effective effectuée."
Dont acte

17.Posté par Chik974 le 24/11/2011 00:25

snocxuatrom. POST 13


De plus, si tu avais un brin de connaissance et d'expérience dans les arrètés et textes, il aurait été indiqué :
Vu le code forestier
Vu le code général des collectivités territoriales
etc .....

Toi, tu dois etre le marcel de la compagnie, le 4eme à la VSAV ou le téléphoniste au fourgon. Je te vois qu'à ces fonctions.
ou peut etre un syndicaliste minoritaire tirant au cul avec un paquet d'Autorisation Spéciale d'Absence Syndicale ou des DAS au lieu de bouffer de la fumée comme tes collègues avec en plus des directives syndicales de ton syndicat pour tirer le SDIS974 vers le bas.

Gros bisou de Chik974

16.Posté par Chik le 23/11/2011 23:52

pour snocxuatrom, POST 13

la Réunion ne fait pas partie des 32 départements soumis au code forestier, donc le texte de août 2006 ne la concerne en aucun cas
= mort de rire, qu'est ce que vient faire le code forestier dans l'arrêté du 18 août 2006 modifiant l'arrêté du 9 décembre 1988 relatif aux indemnités susceptibles d'être allouées aux sapeurs-pompiers professionnels participant à la campagne de lutte contre les feux de forêt.
Y A QU'UN CHRETIEN DU SNSPP QUI PEUT ECRIRE DE TELLE CONNERIE !!!!

T'es un gros guignol toi : http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000267330&dateTexte=#JORFARTI000002069556

Mais que viens faire le code forestier identifiant 32 départements à risque d'incendie avec un arrèté fixant les vacations horaires susceptibles d'être allouées aux sapeurs-pompiers professionnels participant à la campagne de lutte contre les feux de forêts !?


petit conseil, achète vite fait un aller simple pour la métropole et retourne là bas ....
= ton post 13, je l'imprime pour me torcher les fesses avec !!!!!

grand conseil de ma part : pour enmerder tes types comme toi, je vais me faire un énorme plaisir de rester encore très longtemps dans ce qui, est un département Français.
Secondo, il n'y a aucun dénigrement dans mes réactions. Seulement, je ne supporte pas la connerie et encore moins des syndicats qui se servent de la troupe pour régler des comptes avec le DDSIS actuel très compétent pour replacer un ex DDSIS des années 2000.
Ok mec !!!

Sinon Marcel, tu me feras toc toc quand tu auras trouvé les vacations horaires des 69 autres départements Français étant exclus du code forestier Français dont la Réunion.
Maintenant, démontres moi tes conneries par un texte officiel affirmant que l'arrèté du 18 aout 2006 ne régit pas l'ensemble des départements Français et de navarre.

Ciao et va pleurer tes 25 heures d'IHTS à la direction pour payer tes impots et tes fetes de fin d'année.
En fait, je découvre un pompier Réunionnais qui n'a pas pas la vocation mais la vacation dans le sang !!! Lolllllll
Donc finalement, tu dois etre une erreur de casting à l'embauche. C'est toi guignol, qui n'a rien à foutre chez les pompiers professionnels Réunionnais.

Ah lala, si le feu du MAIDO n'existait pas tous les ans, il faudrait l'inventer !!!!!!!
Seulement les gars, à force de revendiquer plus en plus d'argent tous les ans, c'est vous-meme qui allez vous rendre suspect sur ces étranges feux dans les hauts de la Réunion.

POINT FINAL

Chik974

15.Posté par Chik974 le 23/11/2011 23:11

"Payez-nous sur un texte légal !", dénonce l'intersyndicale composée du SNSPP, de la CFDT et de Sud Pompiers

Messieurs, mesdames de l'intersyndicale, voici les deux textes légaux pouvant etre appliqués :

Vacation horaire de base des u[SP volontaires]u pour 2011
Arrêté du 24 décembre 2009 fixant le taux de la vacation horaire de base des sapeurs-pompiers volontaires :
- officiers : 11,20 €
- sous-officiers : 9,03 €
- caporaux : 8 €
- sapeurs : 7,45 €

OU

Arrêté du 18 août 2006 modifiant l'arrêté du 9 décembre 1988 relatif aux indemnités susceptibles d'être allouées aux u[sapeurs-pompiers professionnels]u participant à la campagne de lutte contre les feux de forêt

NOR: INTE0600717A

Le ministre d'Etat, ministre de l'intérieur et de l'aménagement du territoire, et le ministre de l'économie, des finances et de l'industrie,
Vu le code général des collectivités territoriales ;
Vu le décret n° 90-850 du 25 septembre 1990 modifié portant dispositions communes à l'ensemble des sapeurs-pompiers professionnels ;
Vu l'arrêté du 9 décembre 1988 modifié relatif aux indemnités susceptibles d'être allouées aux sapeurs-pompiers professionnels participant à la campagne de lutte contre les feux de forêt,
Arrêtent :

Article 1

L'article 2 de l'arrêté du 9 décembre 1988 susvisé est remplacé par les dispositions suivantes :
Art. 2. - Le taux maximum de la vacation horaire de base est fixé de la manière suivante :
- officiers 10,36
- sous-officiers 8,34
- caporaux 7,40
- sapeurs 6,88

u[EXEMPLE]u :
Un caporal/chef professionnel métropolitain va etre payé 7,40 euros/heure ou 8 euros/heure suivant son statut pro ou pro/vo dans son département d'affectation. NON IMPOSABLE
Un caporal/chef professionnel Réunionnais veut etre payé en IHTS 20,60 euros/heure durant les 14 premières heures puis 20,93 euros durant les 11 heures restantes. IMPOSABLE
Finalement, la main d'oeuvre sous payée vient de métropole, pas de la Réunion !!!
ENTRE POMPIER PROFESSIONNEL, EGAUX DANS L'EFFORT, EGAUX DANS LE SALAIRE.
LA PRIME DE VIE CHERE N'EXISTE PAS DANS LES VACATIONS SPV NI FEUX DE FORETS.
EN IHTS, MEME EN AYANT PASSE 100 HEURES SUR LE TERRAIN, VOUS SEREZ PAYE SEULEMENT POUR 25 HEURES MAXI. CERTAINS VONT DEVOIR BIEN CALCULER CAR IMPOSABLE !!!

Chik974

14.Posté par snocxuatrom le 23/11/2011 22:03

à Chik974
faudra penser à revoir ta copie, la Réunion ne fait pas partie des 32 départements soumis au code forestier, donc le texte de août 2006 ne la concerne en aucun cas.
petit conseil, achète vite fait un aller simple pour la métropole et retourne là bas, vu comme tu dénigres les pompiers de la Réunion, tu as dû aussi te faire jeter par tes collègues pompiers de métropole à mon avis, va te cacher avec tes conseils et analyses à la "mord moi le noeud" concernant cet incendie.Tu dois être vachement frustré, ta place n'est pas ici et encore moins parmi nous.
salut et bon voyage

13.Posté par Chik974 le 23/11/2011 22:40

Sinon, encore une autre solution pour les professionnels qui pensent à demain !!!

Le compte épargne-temps (CET) est un dispositif qui permet au salarié d'accumuler des droits à congé rémunéré ou de bénéficier d'une rémunération, immédiate ou différée, en contrepartie :

des périodes de congé ou de repos non prises
ou
u[des sommes qu'il y a affectées]u


Chik974

12.Posté par Chik974 le 23/11/2011 22:27

POMPIERS PROFESSIONNELS DE LA REUNION, Prostestés pacifiquement plutot contre l'accord qui conduit à un démantèlement du statut de pompier professionnel.
Ne pas défendre notre statut de pompier professionnel, vous fera perdre beaucoup plus que 25 heures maximum d'heures payées en IHTS pour le feu de MAIDO 2011 !!!
FAITES VOS CALCULS !!!

UN ACCORD QUE LE SNSPP / CFTC porte-parole de cette intersyndicale pompiers professionnels Réunionnais NE DEFEND PAS sur le plan national !!!

Revendiquons:
•Une véritable cohérence en catégorie C avec un recrutement par concours,
•La constitution d’une vraie catégorie B sur des missions de chef d’agrès entre autre,
•Un plan d’intégration des sergents et adjudants en catégorie B.



SINON NE FAITES PAS COMME LES COLLEGUES DE L'HERAULT CETTE SEMAINE !!!
La violence ne sollucionne rien, la violence appele toujours la violence ... etc ...

u[Hérault. Les pompiers incendient la voiture de leur directeur !]u

La voiture du colonel Risdorfer, directeur du Sdis de l'Hérault a été incendiée par des pompiers du département

Le torchon brûle entre le chef de corps des pompiers de l'Hérault et ses hommes. Hier, ses derniers ont incendié son véhicule et mis plusieurs bureaux à sac. Une plainte a été déposée.

C'est la guerre du feu, totale, chez les sapeurs-pompiers de l'Hérault. Hier matin, le colonel Christophe Risdorfer, qui dirige le SDIS (service départemental d'incendie et de secours) a déposé une plainte pour incendie volontaire contre ses propres hommes. La veille lors d'une manifestation particulièrement agitée dans l'enceinte même de la direction départementale à Vailhauquès (Hérault), des pompiers, casqués ou équipés de cagoules anti-feu avaient procédé à l'incendie de sa voiture de fonction en introduisant des fumigènes dans l'habitacle par une vitre brisée.

Bureaux mis à sac
Les manifestants ont encore mis à sac une partie des bureaux de la direction départementale. « Lorsque des jeunes brûlent des voitures ou caillassent des véhicules de pompiers, on dit que ce sont des voyous. Lundi, il ne s'agissait pas d'un mouvement de colère aveugle mais d'un acte prémédité » s'insurge Michel Gaudy le président du SDIS. « On ne peut pas cautionner de tels actes de voyous mais on peut comprendre l'exaspération des agents. Le matin même, la direction du SDIS avait tenté d'intimider les membres du personnel administratif lors d'entretiens individuels. C'est la parfaite illustration des méthodes de la direction » répond l'un des représentants de l'intersyndicale qui souffle sur les braises dans un climat délétère de torchon qui brûle.

Pas d'entente
Le courant ne passe plus entre la direction du SDIS, incarnée par le colonel Christophe Risdorfer arrivé en 2010 et l'armée des 700 professionnels du feu dont les représentants dénoncent « un management destructeur et un opérationnel médiocre ».

« On nous oppose des notions abstraites mais rien de concret sur lequel nous puissions négocier. C'est la raison pour laquelle nous sommes aujourd'hui dans cette impasse » explique Michel Gaudy le président du SDIS en attendant la réunion de vendredi au Conseil Général de l'Hérault pour tenter de « refroidir le réacteur ».

Les pompiers héraultais ne réclament pas de mesures financières puisqu'ils seraient, en indice, les mieux traités de la façade méditerranéenne avec quatre vingt dix jours de garde (de vingt-quatre heures ) par an.
Les grévistes (réquisitionnés par la préfecture) insistent sur les conditions de travail.

Chik974

11.Posté par Chik974 le 23/11/2011 20:04

Voici ce texte du 18 aout 2006. En aucun cas, comme l'affirme cette intersyndicale, c'est un texte qui concernait la région PACA !!!!
C'est un arrêté qui concernent l'ensemble des pompiers métropolitains et des départements outre-mer.


JORF n°201 du 31 août 2006 page 12891
texte n° 8


ARRETE
Arrêté du 18 août 2006 modifiant l'arrêté du 9 décembre 1988 relatif aux indemnités susceptibles d'être allouées aux sapeurs-pompiers professionnels participant à la campagne de lutte contre les feux de forêt

NOR: INTE0600717A

Le ministre d'Etat, ministre de l'intérieur et de l'aménagement du territoire, et le ministre de l'économie, des finances et de l'industrie,
Vu le code général des collectivités territoriales ;
Vu le décret n° 90-850 du 25 septembre 1990 modifié portant dispositions communes à l'ensemble des sapeurs-pompiers professionnels ;
Vu l'arrêté du 9 décembre 1988 modifié relatif aux indemnités susceptibles d'être allouées aux sapeurs-pompiers professionnels participant à la campagne de lutte contre les feux de forêt,
Arrêtent :

Article 1

L'article 2 de l'arrêté du 9 décembre 1988 susvisé est remplacé par les dispositions suivantes :
« Art. 2. - Le taux maximum de la vacation horaire de base est fixé de la manière suivante :
- officiers 10,36
- sous-officiers 8,34
- caporaux 7,40
- sapeurs 6,88 »

Article 2

Après l'article 2 de l'arrêté du 9 décembre 1988 susvisé, il est inséré un article 2-1 ainsi rédigé :
« Art. 2-1. - Le taux maximum de la vacation horaire de base fixé à l'article 2 en fonction des grades de sapeurs-pompiers professionnels est indexé sur la valeur du point fonction publique. »

Article 3

Le préfet, directeur de la défense et de la sécurité civiles, haut fonctionnaire de défense, au ministère de l'intérieur et de l'aménagement du territoire et les préfets sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.


Fait à Paris, le 18 août 2006.



Le ministre d'Etat,

ministre de l'intérieur

et de l'aménagement du territoire,

Pour le ministre et par délégation :

Le directeur de la défense

et de la sécurité civiles,

haut fonctionnaire de défense,

H. Masse

Le ministre de l'économie,

des finances et de l'industrie,

Pour le ministre et par délégation :

Le sous-directeur,

V. Berjot



Chik974

10.Posté par Chik974 le 23/11/2011 20:00

Voici les tarifs horaires des SPV pour 2011 :

Le droit au versement de vacations horaires récompense l’accomplissement des missions des services d’incendie et secours définies à l’article L. 1424-2 du Code Général des Collectivités Territoriales (CGCT), l’accomplissement des missions du service de santé et de secours médical définies à l’article R. 1424-24 du CGCT, la participation aux actions de formation et l’exercice de responsabilités administratives.



Les vacations horaires sont versées par l’autorité territoriale d’emploi, selon le mode de versement qu’elle arrête (généralement mensuellement ou trimestriellement) : le SDIS pour les SPV du corps départemental, la commune pour les SPV d’un corps communal ou l’établissement public de coopération intercommunal pour les SPV d’un corps intercommunal. Elles ne sont assujetties à aucun impôt ni soumise aux prélèvements prévus par la législation sociale, sont incessibles et insaisissables et cumulables avec tout revenu ou prestation sociale.







Vacation horaire de base des SP volontaires pour 2011



Arrêté du 24 décembre 2009 fixant le taux de la vacation horaire de base des sapeurs-pompiers volontaires :


- officiers : 11,20 €


- sous-officiers : 9,03 €


- caporaux : 8 €


- sapeurs : 7,45 €








Le SDIS peut-il modifier le taux des vacations ?

Les règles de versement des vacations sont définies par le Décret n°96-1004 du 22 novembre 1996, que vous pouvez consulter sur notre rubrique juridique. L' Article 5 du décret précise notamment :




- Les gardes effectuées au centre opérationnel départemental d'incendie et de secours (CODIS) ou dans un centre de traitement de l'alerte (CTA) donnent lieu à perception de vacations calculées au taux de la vacation horaire de base.





- Les gardes effectuées au service d'incendie et de secours donnent lieu à perception de vacations calculées dans les limites de 35 à 75 p 100 du taux de la vacation horaire de base.



Le taux des vacations versées pour les gardes doit être officiellement fixé dans chaque SDIS par une délibération du Conseil d'administration, publiée au recueil des actes administratifs du SDIS, que vous avez le droit de consulter et dont vous pouvez demander copie par la voie hiérarchique. Ces taux doivent s'appliquer de manière identique pour tous les sapeurs-pompiers du département.


Chik974

9.Posté par Thierry le 23/11/2011 20:39

En créole on dit : "le texte devait passer en misouk"

En langage pompier, on dit : Il y aura TOUJOURS Quelqu'un pour VENDRE LA MECHE. Un texte ne DOIT pas passer discrètement.

Je vais encore attiser les braises.... DASH Ne t'en va pas....

Ils ont travaillé DUR à éteindre ce foutu FEU et à sauver notre forêt ET leurs chefs chipotent pour les payer et après le feu en plus.... C'est mettre le feu aux poudres.....

Au feu y a la maison (SDIS) qui brûle, lalalalal

8.Posté par Chik974 le 23/11/2011 19:48

Bonsoir,

Là, je suis choqué par cette revendication. A croire, que cet incendie, dès ses premières heures, devait etre le jackpot pour la majorité des intervenants locaux. Professionnels comme volontaires.

En métropole, lorsqu'un pompier professionnel ou volontaire se porte candidat pour partir en colonne renfort feux de forets, dans mon département, on doit etre obligatoirement en congé annuel. De plus, on était payé sur le taux horaire forfaitaire national pompier volontaire.
En 2011, il est de 6,88 euros/heure net pour un sapeur - 7,40 euros/heure net pour un caporal etc .......
En aucun cas, il passe de 6,88 euros/heure net à 4 euros et des centimes après charge. Il n'y a aucune charge à retirer sur ce tarif et de plus, c'est non imposable !!!

Lorsque mes collègues pompiers pro de mon département métropolitain sont venus récemment en renfort sur le feu du MAIDO, ils m'ont confirmé qu'ils étaient tous en congé annuel au moment du départ de la colonne et de plus toujours payés sur le tarif horaire national pompier volontaire.

De quel droit, maintenant les pompiers professionnels ou volontaires du SDIS974 demanderaient d'etre payé le double de ce tarif horaire national vis à vis de leurs collègues de métropole qui ont quitté leurs familles durant 15 jours, pris 15 jours de congé annuel pour venir aider la Réunion, pour un tarif horaire cité ci-dessus !?


"On a découvert que les indemnités applicables cette année sur le feu de 2011 allaient être basées sur un texte du 18 août 2006. Un texte qui concernait la région PACA et pour une période dite de "zone préventive".
"sur la période qui va du 1er juillet au 30 septembre dans l'hexagone, mais pas à la Réunion"
Ces affirmations de cette intersyndicale sont complètement fausses. C'est un texte national régissant les tarifs horaires des pompiers volontaires sur le plan national pour les gardes postées. Après ce tarif horaire peut etre augmenté suivant un % précis en tenant compte des horaires de sorties en intervention, les dimanches ou jours fériés. Cela peut effectivement monter à 200% pour les dimanches et 150% en nuit.
En quoi, la Réunion ne serait pas concernée par des textes nationaux !?

Le texte à appliquer devrait être celui des "indemnités forfaitaires pour travaux supplémentaires", poursuit l'intersyndicale cet après-midi.
A partir du moment ou le pompier professionnel est volontaire pour travailler en dehors de son cycle de garde normal, ce pompier professionnel devient double statut (professionnel et volontaire). En conséquence, il doit toucher le tarif horaire national pour un pompier volontaire.
Si les professionnels n'avaient pas une requisition dans la poche, ils étaient libres de rentrer chez eux en repos compensateur. Si ils ont choisis de rester, de leurs propres volontés, après leurs heures de travail professionnel. En aucun cas, ils peuvent maintenant revendiquer d'etre payé en IHTS.
Un feu de forets tous les ans, un 4X4 neuf tous les ans !!! C'est un exemple parmi tant d'autres à prendre.
Les gars, on ne va pas au feu pour s'enrichir sinon on change de métier !!!

Maintenant, voici le texte des IHTS et bonne lecture:

Décret n° 2002-60 du 14 janvier 2002 modifié (IHTS)Décret n° 2002-60 du 14 janvier 2002 modifié relatif aux indemnités horaires pour travaux supplémentaires



NOR:FPPA0100150D

Modifié par Décret n° 2007-1630 du 19 novembre 2007, JO du 20/11/07 n°269

Modifié par Décret n°2008-199 du 27 février 2008, JO du 29/02/08 n°51



Le Premier ministre,

Sur le rapport du ministre de l'économie, des finances et de l'industrie et du ministre de la fonction publique et de la réforme de l'Etat,

Vu la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires, et notamment son article 20, ensemble la loi n° 84-16 du 11 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique de l'Etat ;

Vu le décret n° 85-1148 du 24 octobre 1985 modifié relatif à la rémunération des personnels civils et militaires de l'Etat, des personnels des collectivités territoriales et des personnels des établissements publics d'hospitalisation ;

Vu le décret n° 2000-815 du 25 août 2000 relatif à l'aménagement et à la réduction du temps de travail dans la fonction publique de l'Etat,







Article 1

Les personnels civils de l'Etat et de leurs établissements publics à caractère administratif peuvent percevoir des indemnités horaires pour travaux supplémentaires dans les conditions et suivant les modalités fixées par le présent décret.







Article 2 (modifié par le Décret n° 2007-1630 du 19 novembre 2007, art.1)

I. - 1° Les indemnités horaires pour travaux supplémentaires peuvent être versées, dès lors qu'ils exercent des fonctions ou appartiennent à des corps, grades ou emplois dont les missions impliquent la réalisation effective d'heures supplémentaires, aux fonctionnaires de catégorie C et aux fonctionnaires de catégorie B.

2° Le versement des indemnités horaires pour travaux supplémentaires à ces fonctionnaires est subordonné à la mise en œuvre par leur employeur de moyens de contrôle automatisé permettant de comptabiliser de façon exacte les heures supplémentaires qu'ils auront accomplies. S'agissant des personnels exerçant leur activité hors de leurs locaux de rattachement, un décompte déclaratif contrôlable peut remplacer le dispositif de contrôle automatisé. Un décompte déclaratif peut également être utilisé pour les sites dont l'effectif des agents susceptibles de percevoir des indemnités horaires pour travaux supplémentaires est inférieur à 10.

3° Un arrêté conjoint des ministres chargés du budget et de la fonction publique et du ministre intéressé fixe la liste des corps, grades, emplois et fonctions pour lesquels les conditions énumérées au 1° et au 2° du I ci-dessus sont remplies.

II. - 1° Les indemnités horaires pour travaux supplémentaires peuvent, en outre, être versées à des agents non titulaires de droit public de même niveau et exerçant des fonctions de même nature que celles mentionnées aux I et II ci-dessus et sous réserve du respect de la condition figurant au 2° du I ci-dessus. Un arrêté conjoint des ministres chargés du budget et de la fonction publique et du ministre intéressé fixe la liste des catégories d'agents non titulaires concernés.

2° Toutefois, les agents non titulaires de droit public dont le contrat prévoit un régime similaire à celui institué par le présent décret ne peuvent percevoir les indemnités horaires pour travaux supplémentaires.







Article 3

La compensation des heures supplémentaires peut être réalisée, en tout ou partie, sous la forme d'un repos compensateur. Une même heure supplémentaire ne peut donner lieu à la fois à un repos compensateur et à une indemnisation au titre du présent décret.







Article 4

Pour l'application du présent décret et conformément aux dispositions du décret du 25 août 2000 susvisé, sont considérées comme heures supplémentaires les heures effectuées à la demande du chef de service dès qu'il y a dépassement des bornes horaires définies par le cycle de travail.

Le travail supplémentaire, tel que défini ci-dessus, accompli entre 22 heures et 7 heures est considéré comme travail supplémentaire de nuit.







Article 5 (modifié par Décret n° 2007-1630 du 19 novembre 2007, art.2)

Les indemnités horaires pour travaux supplémentaires, prévues au titre du présent décret, sont exclusives des indemnités perçues par les personnels enseignants soumis à un régime spécifique d'indemnisation des heures supplémentaires et de toute autre indemnité de même nature.







Article 6

Le nombre des heures supplémentaires accomplies dans les conditions fixées par le présent décret ne peuvent dépasser un contingent mensuel de 25 heures.

Lorsque des circonstances exceptionnelles le justifient et pour une période limitée, le contingent mensuel peut être dépassé sur décision du chef de service qui en informe immédiatement les représentants du personnel au comité technique paritaire compétent.

Des dérogations au contingent mensuel peuvent être accordées, à titre exceptionnel, dans les limites prévues au I de l'article 3 du décret du 25 août 2000 susvisé, après consultation du comité technique paritaire ministériel ou du comité technique paritaire d'établissement, pour certaines fonctions dont la nature est précisée par arrêté conjoint des ministres chargés du budget, de la fonction publique et du ministre concerné.







Article 7 (modifié par le décret n°2008-199 du 27 février 2008, art. 1)

A défaut de compensation sous la forme d'un repos compensateur, les heures supplémentaires accomplies sont indemnisées dans les conditions ci-dessous.

La rémunération horaire est déterminée en prenant pour base exclusive le montant du traitement brut annuel de l'agent concerné au moment de l'exécution des travaux, augmenté, le cas échéant, de l'indemnité de résidence. Le montant ainsi obtenu est divisé par 1 820.

Cette rémunération horaire est multipliée par 1,25 pour les quatorze premières heures supplémentaires et par 1,27 pour les heures suivantes.


Information complémentaire : Art. 8 décret n°2008-199 du 27 février 2008


Les éléments de rémunération des heures supplémentaires et temps de travail additionnel effectif des agents non titulaires, dont le contrat prévoit un régime similaire à celui institué par les décrets du 14 janvier 2002 ou du 25 avril 2002 susvisés, font l'objet d'une majoration égale au moins à 25 % de l'heure normale.





Article 8

L'heure supplémentaire est majorée de 100 % lorsqu'elle est effectuée de nuit, et des deux tiers lorsqu'elle est effectuée un dimanche ou un jour férié. Ces deux majorations ne peuvent se cumuler.







Article 9

Ces indemnités ne peuvent être attribuées à un agent pendant les périodes ouvrant droit à remboursement des frais de déplacement.

Une période d'astreinte telle que définie à l'article 5 du décret du 25 août 2000 susvisé ne peut être rémunérée au titre des heures supplémentaires. Cependant lorsque des interventions sont effectuées au cours d'une période d'astreinte, ne sont pas compensées et donnent lieu à la réalisation d'heures supplémentaires, elles peuvent être rémunérées à ce titre.

Les autres situations prévues par l'article 9 du décret du 25 août 2000 susvisé ne peuvent être rémunérées au titre des heures supplémentaires prévues par le présent décret.







Article 10

Le décret n° 50-1248 du 6 octobre 1950 relatif au nouveau régime des indemnités horaires pour travaux supplémentaires susceptibles d'être accordées aux personnels civils de l'Etat et le décret n° 73-946 du 20 septembre 1973 modifié relatif aux indemnités forfaitaires pour travaux supplémentaires allouées à certains personnels des administrations centrales des ministères sont abrogés.







Article 11

Le ministre de l'économie, des finances et de l'industrie, le ministre de la fonction publique et de la réforme de l'Etat et la secrétaire d'Etat au budget sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent décret, qui prend effet le 1er janvier 2002 et sera publié au Journal officiel de la République française.







Lionel Jospin

Par le Premier ministre :

Le ministre de la fonction publique et de la réforme de l'Etat,

Michel Sapin

Le ministre de l'économie, des finances et de l'industrie,

Laurent Fabius

La secrétaire d'Etat au budget,

Florence Parly


Chik974

7.Posté par Oui le 23/11/2011 18:56

Oh les soldats du feu !!C'est la crise pour tous et de sucroît c'est votre boulot .....!

6.Posté par Cambronne le 23/11/2011 18:55

Qui est John Galt ? ils auraient du lire la Grève " atlas shrugged" avant de se jeter dans les flamme car vu la tournure des évènements .. Après Moody’s, c’est Standard & Poor’s et Fitch qui annoncent que la notation de la dette française pourrait bientôt être dégradée.

5.Posté par Le troll 974 le 23/11/2011 18:40

Ya quand meme quelque chose de pourri sur cette ile !! C'est vraiment le top du panier de crabes a tout les niveaux , dans tous les domaines !! C'est a gerber !!

4.Posté par David ASMODEE le 23/11/2011 19:26

Un incendie, ce n'est décidément plus rentable....Il vaut mieux les agonisants des accidents routiers.

3.Posté par noe le 23/11/2011 18:25

Tout boulot mérite salaire !
Les heures sup doivent être payées aux pompiers qui ont fait un travail remarquable !

2.Posté par William le 23/11/2011 17:47

nous y voilà !
A qui profite le crime (l'incendie) ?

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie