MENU ZINFOS
Social

Les planteurs obtiennent "gain de cause", la campagne peut reprendre


Le conflit opposant les planteurs aux usiniers est désormais terminé. C'est en tous les cas ce qui ressort de la réunion de négociations dirigée par l'Etat en fin de matinée à Saint-Pierre. La reprise de la campagne sucrière est programmée ce mercredi matin.

Par Ludovic Robert - Publié le Mardi 27 Juillet 2010 à 14:45 | Lu 1339 fois

Après plus de 4h30 de négociations, les planteurs et les usiniers ont finalement convenu d'un accord global. Comme cela avait été annoncé, les débats ont essentiellement porté sur la revendication relative à la présence des observateurs avant qu'un accord ne soit partiellement validé par la CGPER.

Désormais, les sondes d'échantillonnage seront équipées d'un système automatique doté d'un appareil photo à destination des échantillons, ce qui permettra de "conforter et de consolider le protocole du CTICS" (Commission technique interprofessionnelle de la canne et du sucre) en la matière selon Patrice Pounoussamy, vice-président de la CGPER.

La CGPER fait cavalier seul

Dès la mi-août, les deux plus grands centres de réception de la Réunion, Beaufond dans l'Est et les Casernes dans le Sud, seront équipés de ce nouveau matériel. D'ici la généralisation de ce processus dans les autres centres de l'île, les observateurs seront toujours d'actualité mais adopteront une mobilité sur les différentes étapes d'achat de la canne comme le préconisaient la CGPER puis la FDSEA.
Sur ce point, seul le syndicat dirigé par Jean-Yves Minatchy s'est dit satisfait par les décisions prises en milieu de journée après les avoir validé. Patrice Pounoussamy Pounoussamy évoquant même une victoire : "Je pense que l'on peut parler de satisfaction, même de victoire puisque c'est une très bonne note pour le travail qui a été fait par notre syndicat".

Pour le représentant de la FDSEA ce matin, Jean-François Sababady, le troisième point de revendications relatif à la "suppression" de l'observateur n'a toujours pas été respecté. C'est en tous cas la raison qui a poussé la FDSEA et les Jeunes agriculteurs à ne pas signer le protocole, où plutôt les engagements du protocole.

Premier point inscrit dans le document, la possibilité pour l'observateur du CTICS de réaliser ses mesures en toute indépendance et dans le respect du protocole. Il aura ainsi à appliquer les recommandations et instructions du CTICS et, en aucun cas, celles du livreur ou de l'usinier. Aucune "pression" ne sera d'ailleurs tolérée en provenance du livreur et de l'usinier selon les engagements signés. Quant aux échantillonnages, seul un tirage aléatoire de l'observateur sera de mise.

Victoire en demi-teinte ? Victoire d'un syndicat ? Victoire des planteurs ? En tout état de cause, les broyeurs des usines de Bois-Rouge et du Gol reprendront du service dès ce mercredi, à l'aube.




1.Posté par môvélang le 28/07/2010 07:35

Ont-ils vraiment obtenu gain de cause ou trouvé la meilleure porte de sortie possible?

Gain de cause veut dire qu'ils auraient pu continuer leur petits trafics comme avant, mais là, je suis sûr que ce sera plus difficile pour eux; il leur faudra du temps pour trouver une autre parade ( ceux qui trafiquaient, heureusement qu'ils ne le sont pas tous)

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes