MENU ZINFOS
Social

Les planteurs du Sud reçus à la sous-préfecture de Saint-Pierre ce mardi


A un mois de la campagne sucrière, les planteurs des communes de Saint-Philippe, Saint-Joseph et Petite-île ont obtenu un rendez-vous avec le sous-préfet de Saint-Pierre, demain dans la matinée, pour trouver une solution à la réhabilitation des chemins d'exploitation. Permettant le transports des cannes à sucres et l'entretien des exploitations, les chemins d'exploitation, à majorité privée, n'ont toujours pas été remis en état depuis le mois d'avril.

Par Ludovic Robert - Publié le Lundi 15 Juin 2009 à 15:50 | Lu 620 fois

Les planteurs du Sud reçus à la sous-préfecture de Saint-Pierre ce mardi
Les planteurs du Sud ont finalement réussi à faire entendre leurs inquiétudes à un mois du lancement de la campagne sucrière dans le bassin Sud de l'île. Ils vont rencontrer Alain Gérard, le sous-préfet de Saint-Pierre, en présence d'une délégation de la DAF (Direction de l'agriculture et des forêts), de la Chambre d'Agriculture, de la CGPER (Confédération générale des producteurs et exploitants réunionnais) des communes concernées et du Conseil général.

Après plusieurs rencontres avec les élus du Sud sauvage, les planteurs appréhendaient mal la nouvelle campagne 2010 (Voir article "Les planteurs du Sud pourront-ils livrer leurs cannes ?"). Selon Jean-Bernard Gonthier, le président de la fédération Sud de la CGPER, cette rencontre représente la dernière opportunité : "Nous avons créé une association pour les chemins d'exploitation la semaine dernière et, dès demain, nous allons rencontrer un représentant de l'État en la personne du sous-préfet de Saint-Pierre afin de lui exposer les contraintes rencontrées sur leurs chemins d'exploitation. (...).

Les agriculteurs ne comprennent pas pourquoi ces chemins ne sont pas réparés. D'habitude, lorsqu'un cyclone ou de fortes pluies mettent à mal ces chemins, les communes envoient des engins pour remettre ces voies d'exploitation en état mais là, rien ne s'est produit. Ils se sentent lâchés. Nous sommes à un mois de la campagne. Si certains chemins peuvent être rapidement réparés, d'autres prendront plus de temps."

Les indemnités aussi se font attendre...

Le second point en suspend concerne l'attente des indemnités promises suites aux cyclones Gaël, Jade et aux fortes pluies. Le 29 mai dernier, la commune de Saint-Joseph avait pourtant obtenu la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle mais depuis, aucune reconstruction n'est intervenue.

Le dossier est désormais entre les mains des ministères concernés. Reste à savoir quelles seront les solutions qui seront proposées aux planteurs sinistrés de ces trois communes.



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes