MENU ZINFOS
Faits-divers

Les plaintes des victimes de violences conjugales seront traitées avant toutes les autres


Dès ce lundi, le ministre de l'Intérieur va imposer aux forces de l'ordre le traitement prioritaire des plaintes pour violences conjugales.

Par Nicolas Payet - Publié le Lundi 2 Août 2021 à 12:39

"La lutte contre les violences conjugales doit être une priorité pour les forces de l'ordre", déclare le ministre de l'Intérieur
"La lutte contre les violences conjugales doit être une priorité pour les forces de l'ordre", déclare le ministre de l'Intérieur
Une des promesses de campagne du candidat Macron a donné naissance après son élection au Grenelle des violences conjugales débuté en septembre 2019. Les chiffres restent désastreux malgré la mobilisation: 102 femmes et 23 hommes sont décédées sous les coups de leur conjoint(e) l'année dernière.

Ce lundi, Gérald Darmanin annonce que, désormais, les plaintes déposées par les victimes de violences conjugales devront passer avant toutes les autres. Dans la presse nationale, le ministre de la justice évoque "un cumul de dysfonctionnements allant jusqu'à la caricature", au sujet de Chahinez Daoud, 31 ans, brûlée vive à Mérignac par son ex-conjoint déjà condamné pour des violences conjugales. L'homme avait interdiction de l’approcher suite à des plaintes que la malheureuse avait déposées deux mois plus tôt.

Violences conjugales: 45 interventions par heure

Selon le ministre, en 2020, année marquée par deux confinements, "le nombre d’interventions de police et de gendarmerie pour des violences intra-familiales a été élevé : plus de 400.000, soit 45 interventions par heure".

24% des victimes décédées avaient porté plainte ou effectué un signalement. Gérald Darmanin souhaite que 100% des constatations se transforment en plainte ou en signalement à la justice. Exit les mains courantes.

Par ailleurs, certaines circonscriptions de police importantes ne disposant toujours pas d'une "Brigade de protection de la famille", en charge notamment des violences conjugales, en seront bientôt dotées. Seize supplémentaires sont annoncées pour le 31 octobre. De même pour les gendarmes avec la montée en puissance des "Maisons de protection des familles".

"Dès la fin août, un responsable national sera nommé auprès de chacun des directeurs généraux de la police, de la gendarmerie et du Préfet de police, sur le modèle de ce qui existe en matière de terrorisme et de drogue", annonce Gérald Darmanin.




1.Posté par Samem le 02/08/2021 12:50

Oui avant les plaintes pour viol ou inceste super

2.Posté par Bâtiment H le 02/08/2021 14:07

On ne peut-être que pour que les violences au sens large s'arrete urgemment !

Et la violence est une chose négative, néfaste pour le plus grand nombre.


Cependant, cela ne doit pas devenir un combat entre la femme et l'homme et l'homme et la femme !

On oppose l'homme et la femme. Ca aussi cest négatif...

Nous sommes tous, sans exceptions responsable de cette violence. Sirectement, indirectement, volontairement, involontairement et à différents stade.

Du fait que nous existons dans cette société, ce monde, nous avons notre part de responsabilité.

Et la violence, il faut en détecter les causes.

Les coups, injures, harcèlement psychologique ne sont que les résultats. Et on ne soigne rien en mettant un pansement sur un cancer ou une hémorragie, n'est-ce pas ?

Alors les causes dont diverses et variées.

Et cependant nous pouvons agir sur un levier très très puissant. C'est L'ÉDUCATION.

C'est donner de l'attention à nos bébés, petites filles et petits garçons depuis la plus tendre enfance.

Cessons de les installer derrière la tablette, ce qui a pour conséquences de semer les graines de l'agitation mentale ; l'hyperactivité, la bougeotte ect...

Expliquons à nos enfants ce qui signifie la considération pour l'autre. Expliquons la règle de la CAUSE à EFFET. Expliquons ce que signifie la vie, la mort, l'amour, la solitude, la colère, les émotions ect....

Entamons une réflexion sur nos pensées et gestes, attitudes personnelles.

Souvent on est pas bien en nous et on cherche à tout prix de se mettre en couple.

On est pas tous fait pour être en couple.

Libidineuse ou pas, il est aussi viable de rester célibataire, sans hommes, sans femme. A défaut de pouvoir de donner de l'amour, on évite de faire des souffrances à l'autre, à un autre. Et l'autre, ça peut-être notre sœur, notre maman, notre frère...

Toutes ces souffrances de violences n'arrivent pas qu'eux autres.

Oui, nous sommes tous responsable de cette violence.

3.Posté par yoland le 02/08/2021 12:28

Pour viol pour obtenir un emploi monsieur le ministre

4.Posté par Yep le 02/08/2021 15:24

Franchement, déjà il faudrait les traiter ces plaintes!
Je n’y crois pas!
Je suis profondément convaincue qu’il faudrait commencer par les traiter toutes avant de les traiter en urgence!
C’est un effet d’annonce!
Les effectifs sont réduit au maximum.
On n’y crois plus.

5.Posté par Guétali le 02/08/2021 16:21

L'égalité devant la loi ou égalité en droit est le principe selon lequel tout être humain doit être traité de la même façon par la loi (principe d'isonomie). Aucun individu ou groupe d'individus ne doit donc avoir de privilèges garantis par la loi.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes