Océan Indien

Les pilotes d'Air Mauritius à bout de souffle

Mercredi 11 Octobre 2017 - 16:21

Le Syndicat National des Pilotes de Ligne dénonce les violences sociales au sein d’Air Mauritius.


Les pilotes d'Air Mauritius à bout de souffle
Le 5 octobre dernier 11 pilotes d’Air Mauritius, épuisés par des conditions de travail et des cadences devenues intenables, conséquences d’une pénurie chronique de pilotes, se sont déclarés en arrêt maladie entraînant l’annulation de 4 vols de la compagnie. Considérant qu’il s’agissait d’une action concertée et organisée, la direction d’Air Mauritius a décidé de licencier arbitrairement 3 d’entre eux, sans préavis. Pire encore, deux des pilotes licenciés, expatriés européen et sud-africain, se sont vu immédiatement signifier la résiliation de leur permis de séjour permanent par les autorités mauriciennes.
 
Cette situation marque le paroxysme d’un malaise déjà ancien au sein de la compagnie. Une situation délétère, un dialogue social quasi-inexistant, la multiplication des intimidations et les menaces régulières de la direction de la compagnie de remplacer les pilotes en poste par d’autres pilotes – indiens notamment – sont en effet devenus la règle depuis plusieurs années, selon le syndicat.
 
De fait, les demandes de négociations des associations de pilotes, MALPA (Mauritian Air Line Pilots Association) et AEA (Airline Employees Association), sont restées sans réponse tandis que les problèmes internes s’accumulaient : embauches de jeunes pilotes via des contrats de travail en contradiction avec les accords d’entreprise (nombre de journées de congés divisé par deux, salaires revus de 25 % à la baisse, etc.), des plannings de vols régulièrement bouleversés au point de priver progressivement les pilotes de leurs repos réglementaires et de leur vie de famille, modifications unilatérales des conditions de travail, etc. A ce contexte stressant sont venues s’ajouter plusieurs situations laissant présumer des cas de harcèlement individuel et des soupçons de corruption pesant sur certains dirigeants.
 
Le SNPL France ALPA, et tout particulièrement le SNPL Air France, sont plus que jamais inquiets des dérives constatées chez Air Mauritius dans la mesure où les violences sociales exercées par sa direction, avec le soutien des pouvoirs publics, sont de nature à compromettre sensiblement la sécurité des vols. Rappelons que la compagnie mauricienne opère des vols réguliers en partage de code avec Air France.

A ce titre, les organisations "considèrent comme inacceptable de voir des passagers d’Air France transportés par une compagnie méprisant à ce point les droits des individus."
 
A l’instar de l’IFALPA, "la fédération internationale des associations de pilotes de ligne, le SNPL France ALPA et le SNPL Air France entendent mettre en œuvre tous les moyens légaux à leur disposition pour faire cesser ces pratiques d’un autre âge."
BA
Lu 4355 fois



1.Posté par ali le kafhir le 11/10/2017 18:31

en esperant qu'ils n'aient pas envie de faire comme german wing

2.Posté par Perplexe le 11/10/2017 21:03

Ce syndicat ferait mieux d'aller défiler dans les rues françaises contre les lois Macron qui a déclaré que les Français sont des fainéants qui foutent le bordel ...

ça fait belle lurette que Maurice n'est plus français, ils ont leurs propres lois...

Si leurs lois ne vous plaisent pas et que vos passagers sont soi disant en danger, quittez cette île, n'y atterrissez plus jamais, fuyez !

3.Posté par Saint André le 11/10/2017 21:27

En tout cas, les trois pilotes licenciés ne veulent pas quitter Maurice et font tout pour réintégrer leurs postes à Air Mauritius. Ils sont conscient que leur action a coûté plusieurs millions à la compagnie et se sont excusés. Pour des harcelés moralement, ils y tiennent quand même beaucoup à leurs postes. La vie est belle à Maurice !

http://defimedia.info/crise-air-mauritius-maurice-est-mon-pays-de-coeur-dit-patrick-hoffman

4.Posté par GIRONDIN le 11/10/2017 22:14

https://www.lexpress.mu/node/318230

5.Posté par FUKCJ 738 le 12/10/2017 09:33

fukcj738
@1 au nombre d'aéronefs qui volent et de passagers transporter par an c'est une très petite goutte d'eau dans l'océan. Les risques psycho-machin-trucs seraient plus tôt facteurs de risque d'un mauvais management dans le cockpit en cas de problème. Tous les liner ne sont pas des Coluche.
@3 les commentaires de l'article que vous ciblez sont croustillants et éloquents. au se demander si les commentateurs ont déjà pris au moins une fois l'avion.
Les autorités françaises n'auraient pas trop intérêt à s’immiscer dans ce dossier. MK pourrait en réponse s'amuser à annuler des vols vers RUN.

6.Posté par le macroooo le 12/10/2017 12:23

Dangereux pour les passagers , je ne voyagerai plus sur A Mauritius !!!!!!

7.Posté par A mon avis le 12/10/2017 16:12

@2 Perplexe : vous dites :
"ça fait belle lurette que Maurice n'est plus français, ils ont leurs propres lois..."

Peut-être ignorez vous que Air Mauritius est étroitement liée à Air France pour la gestion des passagers !

Extait de Defimedia :
qt[....Cet ensemble de facteurs « est de nature à compromettre sensiblement la sécurité des vols. » Et de rappeler que « la compagnie mauricienne opère des vols réguliers en partage de code avec Air France. À ce titre, nos organisations considèrent comme inacceptable de voir des passagers d’Air France transportés par une compagnie méprisant à ce point les droits des individus. »
]q
thttp://www.defimedia.info/selon-les-syndicats-francais-de-pilotes-les-violences-sociales-deplorees

8.Posté par A mon avis le 12/10/2017 16:26

@ 5 FUKCJ 738 : entre Air France et Air Mauritius, qui dépend le plus de l'autre ?

9.Posté par A mon avis le 12/10/2017 16:44

@ 3 Saint André : seul le pilote réintégré s'est excusé sous la contrainte !
Les deux autres ne sont pas encore réintégrés.
Si MK a perdu des millions, à qui la faute ? A une équipe dirigeante mise par place par clientélisme, et reconnue par tous les professionnels (selon les médias) comme incompétente !
Par ailleurs, les pilotes étrangers ont sans doute plus de courage que les locaux pour revendiquer. Il faut que ce soient les organisations internationales de pilotes qui viennent à leur aide ! Il faut dire que le gouvernement mauricien dans cette affaire n'a même pas respecté ses propres lois = dérive dictatoriale ! Heureusement que la justice fonctionne (à peu près) bien (surtout pour les puissants) !

C'est le gros refrain de tous les politiques à Maurice : la compagnie a perdu des millions !
Et que diront-ils le jour où il y aura une catastrophe parce que les conditions de sécurité n'auront pas été
assurées ?

En tout cas, belle publicité pour Air Mauritius (et pour le gouvernement mauricien !)

10.Posté par jean claude payet le 12/10/2017 20:09

si on virait tout ceux qui pleurniche ici .....on aurait moins de calimero

11.Posté par Fressard le 13/10/2017 17:19

Une question est sur toutes les lèvres : Maurice est-elle une démocratie ? On peut en douter, à en juger par les dérives dictatoriales que l'on constate dans plusieurs dossiers.

12.Posté par oberservateur le 13/10/2017 22:03

@poste 9. Emmène les pilotes chez toi a la réunion Pays de grève en tous genres.

13.Posté par Pato974 le 25/10/2017 23:59 (depuis mobile)

@ poste 12 On est un pays de Grève comme tu dis et on en est fier, car ici on se bat pour nos droits. Peut on dire la même chose à Maurice? Ici il s''agit de SÉCURITÉ des passagers avant tou. Peut on jouer avec la vie des gens?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >