MENU ZINFOS
National

Les petites phrases de Pasqua qui passeront à la postérité


Par - Publié le Mardi 30 Juin 2015 à 06:39

Charles Pasqua était adepte des bons mots, des petites phrases dont raffolaient les journalistes.

Certaines resteront célèbres...

- "La démocratie s’arrête là où commence l’intérêt de l’Etat"

- "Les promesses des hommes politiques n'engagent que ceux qui les reçoivent"

- "Michèle Alliot-Marie, elle ne fait rien, mais elle le fait avec ténacité"

- "Bayrou est le seul homme politique à m'avoir assuré que la Sainte Vierge lui était apparue et lui avait prédit qu'il serait Président de la République"

- "A l'Assemblée, on tue au poignard. Au Sénat, on empoisonne avec le sourire"

- "Ce n'est pas en rassemblant un borgne et un paralytique qu'on fait un champion de cross"

- "La politique, ça se fait à coups de pied dans les couilles"

- "Le RPR n’est pas le PSU. La branlette intellectuelle ça ne marche pas"

- "Il faut terroriser les terroristes"

- "Le sage ne tire pas la queue du tigre, même quand il dort"

- "Plusieurs dizaines milliers de personnes se trouvent sur notre territoire avec des nationalités inconnues et des identités multiples"

- "La clarification est simple"

- "Si on a confondu mon souci de dialogue avec de la faiblesse, on s’est trompé"

- "Les ministres doivent montrer qu’ils en ont. Je parle des nerfs bien entendu"

- "De Gaulle, c’était un mythe! S’il avait été communiste, j’aurais été coco sans hésitation. Et s’il m’avait demandé de mourir pour lui, je l’aurais fait sans hésiter"

- "On est plus fidèle à sa nature qu’à ses intérêts"

- "Je n’ai jamais honte de rien"


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par noe le 30/06/2015 07:05

Son franc parler était connu de tous avec son accent corse ...
J'ai eu l'occasion de le saluer ...

2.Posté par Thierry le 30/06/2015 08:49

Moi, pour la France et les français, je retiens "la clarification est simple".

Nos concepteurs de lois devraient s'y attacher... Toutes ses complications avec les cotisations sociales, demain l'impôt à la source, etc, etc... pour toujours, et en plus, nous faire PAYER PLUS en nous faisant croire qu'on y gagne... et en plus, ça marche. Nous y croyons... Loin devient les temps de la simple addition, soustraction et la fameuse multiplication ... mais pas des problèmes.

La vie, c'est aussi ça.

3.Posté par SEVERIN le 30/06/2015 09:33

Quand je crèverais,j'espère j'aurais autant doléances de ZINFOS974,je suis pas PASQUA mais j'ai un tout petit sac a remplir.Référence au film LA PISCINE avec Alain Deloin et Jean-Gabin,in yab des Yvelines

4.Posté par zorbec le 30/06/2015 10:27

Souvenirs, souvenirs : en 1986, Charles Pasqua ministre de l'Intérieur accompagne Jacques Chirac en visite à La Réunion. La délégation ministérielle se rend à l'ancienne "bulle" du Chaudron pour un échange avec des chefs d'entreprises. C'est au tour d'Hilaire Maillot, maire de Salazie et président de la Chambre de Métiers de prendre la parole. Comme d'habitude, le roi du chouchou termine son discours par une formule dont il a le secret : "Monsieur le Premier ministre, lance-t-il, nous les artisans de La Réunion, nous sommes des hommes de main qui s'exécutent à la lettre !". Sur l'estrade, Chirac se pince les lèvres pour ne pas rigoler. Aux côtés d'Auguste Legros, Charles Pasqua part lui dans un rire chaleureux et dit au maire de Saint-Denis "Auguste, ils sont comiques chez toi. La prochaine fois, je viens me faire élire ici " !

5.Posté par Bla Bla Bla le 30/06/2015 10:33

Quelle belle âme......

Affaires politico-financières

Charles Pasqua est mis en cause dans plusieurs affaires politico-financières dans les années 2000. Il a été relaxé dans six d'entre elles et condamné à de la prison avec sursis deux fois.
Affaire du siège de GEC-Alsthom Transport
Article détaillé : Affaire du siège de GEC-Alsthom Transport.

Le 17 juillet 2009, cette affaire est renvoyée devant la Cour de justice de la République17. Le 30 avril 2010, Charles Pasqua est relaxé des accusations de « complicité et recel d'abus de biens sociaux »18.
Affaire de la Sofremi
Article détaillé : Affaire de la Sofremi.

Dans l'affaire de la Sofremi, le juge d'instruction Philippe Courroye s'est dessaisi au profit de la Cour de justice de la République (CJR)17. Le 29 avril 2010, l'avocat général requiert quatre ans de prison dont deux avec sursis assortis d'une peine d'inéligibilité à l'encontre de Charles Pasqua, précisant que « ce grand ministre n’a pu résister à l’opportunité de favoriser ceux qui lui étaient chers ». Il indique néanmoins qu'il n'a montré « aucune âpreté personnelle au gain, ni aucune volonté d’enrichissement crapuleux »19. Le lendemain, il est condamné à une année de prison avec sursis18.
Affaire du casino d'Annemasse
Article détaillé : Affaire du casino d'Annemasse.

La justice lui reproche d'avoir bénéficié de 7,5 millions de francs (1,14 million d'euros) pour sa campagne électorale européenne de 1999, issus de la vente du casino d’Annemasse, dont il avait autorisé l'exploitation en 1994, en tant que ministre de tutelle. Son pourvoi en cassation ayant été rejeté le 8 avril 2010, Charles Pasqua est définitivement condamné à 18 mois de prison avec sursis dans l’affaire du casino d'Annemasse, pour « faux, financement illégal de campagne et abus de confiance ». Il s'agit de sa première condamnation définitive20.

Charles Pasqua fait par ailleurs l'objet, dans ce même dossier, d'un renvoi devant la Cour de justice de la République (CJR). Le 30 avril 2010, il est relaxé des accusations de « corruption passive par une personne dépositaire de l'autorité publique »18.
Volet français de l'affaire pétrole contre nourriture
Articles détaillés : Affaire Pétrole contre nourriture et Affaire Pétrole contre nourriture (volet français).

Selon un rapport de synthèse du 5 avril 2006 de la brigade de répression de la délinquance économique (BRDE), Charles Pasqua aurait bénéficié « d'environ 12 millions de barils »21 dans le cadre de trois contrats signés en 1999, correspondant aux phases 6, 7 et 8 du programme « Pétrole contre nourriture », qui en comptait treize. En 2011, Charles Pasqua est renvoyé devant le tribunal correctionnel de Paris pour corruption et trafic d'influence22. Le 8 juillet 2013, tous les prévenus, dont Charles Pasqua, sont relaxés par le tribunal correctionnel de Paris23.
Affaire de la Fondation Hamon
Article détaillé : Affaire de la Fondation Hamon.

Le 21 janvier 2013, le tribunal correctionnel de Versailles condamne Charles Pasqua à deux ans de prison avec sursis, à une amende de 150 000 euros et à deux ans d'inéligibilité. Ce jugement est susceptible d'appel24.
Affaire des ventes d'armes à l'Angola
Article détaillé : Affaire des ventes d'armes à l'Angola.

Le 29 avril 2011, la cour d'appel de Paris le relaxe des chefs de trafic d'influence passif et de recel d'abus de biens sociaux25,26.
Affaire Robert Boulin
Article détaillé : Affaire Robert Boulin.

Dans le téléfilm Crime d'État, diffusé sur France 3 le 29 janvier 2013, Charles Pasqua est présenté comme un des commanditaires de l'assassinat du ministre Robert Boulin. La version officielle étant une mort par suicide, ce documentaire présente sous forme de fiction la thèse d'un assassinat politique orchestré pour défendre les intérêts du RPR

6.Posté par zorbec le 30/06/2015 12:54

Comme chantait Brassens :
"Il est toujours joli, le temps passé
Une fois qu''ils ont cassé leur pipe,
On pardonne à tous ceux qui nous ont offensés,
Les morts sont tous des braves types"

7.Posté par jos974 le 05/07/2015 20:45 (depuis mobile)

@5
c'est vrai mais on s en fout.
avec un pasqua aukourd hui on ne serait pas autant enmerdé en france

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes