Faits-divers

Les patrons des paillotes répliquent: "Qui a facilité les violences dimanche ?"

Mardi 10 Avril 2018 - 10:54

Les tenanciers de 5 restaurants de plage tiennent ce matin une conférence de presse à l'Hermitage. Ils livrent leur réaction à la manifestation de dimanche, qui a tourné au saccage organisé du Coco Beach et de La Bobine.


Dimanche matin, une manifestation du mouvement anti-paillotes s'est terminée par la casse à coups de masse des restaurants de plage Coco Beach et La Bobine. Une partie des manifestants, aux cris de "La Réunion aux Réunionnais" ont détruit des palissades, du mobilier, et une terrasse en bord de mer, sous le regard impuissant du personnel et des clients, les gendarmes n'ayant pas empêché la destruction, de par la présence d'enfants. Deux casseurs étaient hier en garde à vue.

Au nom des cinq gérants des établissements visés (Le Mivéal, Loca Plage, le K’Banon, Coco Beach, La Bobine) par le collectif DPM et le KURR, l'avocat lqbal Akhoun a pris la parole : "On entend dire qu’il y a une justice à deux vitesses. C’est faux ! On ne peut pas laisser dire de telles inepties. Actuellement, une décision de justice a été ordonnée en référé, qui ordonne peut-être la suspension des AOT. Mais c’est une décision provisoire, elle n’est pas définitive ! Nous pouvons exercer des recours, comme tout citoyen. Le tribunal administratif ne s’est pas prononcé sur le fond.

Les activités des restaurants de plage sont exercées en toute légalité aujourd’hui. Ça c’est fondamental. Arrêtons de dire le contraire ! Et aucune autorité, quelle qu'elle soit, ne pourrait prendre la décision de fermeture dès lors que la justice ne s’est pas prononcée définitivement. Nous avons nos droits, comme tout citoyen. Arrêtez de dire qu’il y a une justice à deux vitesse, c’est faux !

Un groupe d’individus, organisés, manipulés, pour certains armés, ont fait irruption dans les établissements de plage. Des menaces ont été proférées, certains ont dit : 'la prochaine fois on viendra mettre le feu, avec vous dedans'. Des menaces à caractère raciste ont été proférées. On a voulu casser l’outil de travail de ces salariés.

Bien sûr les établissements ont porté plainte. Dimanche, des violences extrêmement graves ont été commises ici. Rien. Aucun discours identitaire, quel qu’il soit, ne peut légitimer la violence.

Pour moi, le plus important est de savoir qui est l’instigateur du mouvement. Il faut que l’enquête identifie cette personne ou ces personnes. Je vous rappelle qu’il y a quelques semaines, le doyen de la faculté de droit de Montpellier a été placé en garde à vue pour avoir 'facilité les violences'. Qui a facilité les violences dimanche ? Je suis sûr que les enquêteurs pourront le déterminer."

Les établissements ont déposé un recours devant le Conseil d'Etat contre la décision du tribunal administratif. Comme il s'agit d'un référé, la décision n'a pas autorité de chose jugée, contrairement à un jugement sur le fond, l'avocat semble serein quant à l'issue de l'affaire, le Conseil d'Etat peut en effet invalider le référé.

Sur le fond du problème, à savoir l'implantation des restaurants trop près de la plage, l'avocat indique que les établissements sont volontaires pour trouver une solution à l'amiable, et reculer leurs restaurants. Pour ce faire, Iqbal Akhoun réclame une véritable négociation, afin de trouver à l'amiable une solution satisfaisante pour toutes les parties. 

Quant aux instigateurs des violences et menaces proférées dimanche, l'avocat s'interroge sur la soudaineté du mouvement anti-paillotes, après 40 ans d'existence, et accuse en filigrane des politiques de manipuler l'opinion, réveillant des démons identitaires, afin de se positionner pour les municipales de 2020 à Saint-Paul.

Interrogé, le chef pâtissier de La Bobine confie ne plus dormir depuis les évènements de dimanche, et craindre une agression, envers lui ou un collègue, à la sortie du travail.


Bérénice Alaterre
Lu 14216 fois


Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

62.Posté par Serge Delbarre le 14/04/2018 17:27

Oui tout est dit si l'établissement a été contrôlé et à la suite non fermé c'est qu'il a pris les dispositions pour éviter cela à l'avenir. Et surtout c'est qu'il était en mesure d'exploiter. Car pour exploiter ce type d'établissement il faut une licence délivré par les autorités et qui peut être retiré à tout instant.
Ce qui n'a pas été fait ! Car l'exploitant était en règle.

61.Posté par Kreol974 le 13/04/2018 22:22

https://www.tripadvisor.fr/ShowUserReviews-g298470-d1204903-r548547175-Coco_Beach-Saint_Gilles_Les_Bains_Arrondissement_of_Saint_Paul.html

60.Posté par Kreol974 le 13/04/2018 22:20

http://www.ipreunion.com/actualites-reunion/reportage/2017/12/18/l-ermitage-300-kg-de-denrees-impropres-a-la-consommation-dans-un-restaurant-de-plage,74060.html


Tout est dit en plus du jugement

59.Posté par UnBougMoinKouyonKeBana le 11/04/2018 18:58

Akoz bann militants la i sa pas au Port ou au Chaudron pou fé respekt la loi ???? La bas aussi na domoune i respekt pas la loi ! I roule sans casque si bande moto volé !!!
Bin allé ek out masse la ba fé respekt zot loi don !!! Lé facile fé zot koq devant bande zorey i fé zot travail !
Perso mi lé kréol, et sat i dérange plus amwin sé bann kanyars i fé désorde ke bann zoreys i fé zot travail !
Bande ziprocrite , bande jaloux !

58.Posté par lorema le 11/04/2018 15:33

Moi , je vais à la plage , je nage , je mange , les paillotes ne m'ont jamais dérangé au contraire de la musique à fond le coffer des voitures des piqueniqueurs qui viennent le ,soir et la journée. Cette nuisance devrait être verbalisée.

57.Posté par zoreil974 le 10/04/2018 23:00

mais comment peut on cautionner des gens qui font justice eux même?!!! la Reunion deviendrait elle une république bananière? et la prochaine étape c'est quoi? on laisse une bande d'abrutis de nervis mettre le feu aux resto de l'hermitage? qui mettent des gens et des familles (créoles pour bcp!) au chomâge!! . par contre , bizarre!!! ou était mr Bellon dimanche lui qui est a l'origine de ce mouvement? et quel était son travail a la mairie de st paul sous Mr Bénard? demandez lui!! regardez bien la signature au bas des AOT de l'époque!

56.Posté par Marco le 10/04/2018 22:48

@sitarane,on ne parle pas de la découverte mais du peuplement Je vous conseille l'excellent livre très documenté écrit par un réunionnais docteur en histoire' l'histoire de la Réunion et des réunionnais quelques mises au point".Je connais l'histoire de ma famille et j'ai toute ma généalogie.C'est pas ou va apprendre mon histoire.Mon ancêtre fait partie des 1ers français arrivés avec quelques malgaches et les 1ers à s'installer ici et lu létait blanc.La Réunion était vierge et ce n'était pas le cas des Antilles dont le peuplement ne s'est pas fait de la même façon que la Réunion.

55.Posté par bobinette le 10/04/2018 21:19

page 5 du JIR , fin d'interview de Mr Bellon , à la place des restaurants il a été proposé des "points de restauration rapide avec terasse" ...... c'est vrai que ça gênera moins ceux qui veulent profiter de la plage, à la place de la Bobine il y aura la Bibine et le cacabeach certifiés nous la fé!!!!!!!! vaste hypocrisie!!!!!

54.Posté par Eric le 10/04/2018 21:17

23.Posté par Créole

"ces derniers rejettent avec la plus grande fermeté ces distillateurs de haine et de misère."

+1

53.Posté par Nabo Zabo le 10/04/2018 21:07

Il faudra l'armée pour déloger ces squatters de plage des réunionnais ou plutot un Tsunami de créoles.

52.Posté par klod le 10/04/2018 21:06

Choupette , tu m'épates ! si, si .

51.Posté par JORI le 10/04/2018 20:59

Tous ceux qui ont construit illégalement leurs maisons ont ils droit à des recours???.

50.Posté par JORI le 10/04/2018 20:57

Pourquoi faire les recours??. Il existe une loi littoral pour tout le monde alors il suffit de mesurer si les distances sont respectées ou non!!. Ce sera factuel et indiscutable. Mais que veulent nous faire découvrir ces restaurateurs avec leurs recours. Hormis gagner du temps et de l'argent.

49.Posté par SITARANE le 10/04/2018 20:50

Pour le docteur en histoire MARCO (post 37)
"L'île de la Réunion, qui fut découverte en 1545 par le navigateur portugais Mascarenhas, fut ainsi d'abord appelée Mascareignes, nom qui fut ensuite appliqué au groupe d'îles auquel elle appartient. Les Français l'occupèrent en 1642, et Flacourt lui donna en 1649le nom d'île Bourbon."
Histoire de la Réunion.
www.cosmovisions.com/ChronoReunion.htm
Votre créole approximatif souligne une tentative d'assimilation non aboutie. Persévérez, vous êtes sur la bonne voie..........ou mettez vous au portugais !!!!!!!!!!!!

48.Posté par tatou le 10/04/2018 20:21

@40 vous ne savez pas lire?Cette personne dit simplement que ces gens n'ont pas à parler au nom de tous les réunionnais et il a raison je suis réunionnaise et je ne pense pas comme ces gens qui ont tout cassé.Nous sommes en démocratie et nous ne sommes pas obligés de penser comme vous!c'est quoi ce délire?Il ne faut pas se laisser aveugler par la haine!

47.Posté par Mwa la pa di le 10/04/2018 20:14 (depuis mobile)

Qui : un lâche se cachant mais qui a facilité ou n'a rien fait contre...un voisin aussi.

46.Posté par lorema le 10/04/2018 20:01

Les commanditaires de la kasse au GNOUF , en PRISON !

45.Posté par pas facile de comprendre la justice le 10/04/2018 19:48

ou est daniel waro qui a demander les gens a venir manifester ,avec le maloya.Je ne suis pas d'accord avec la violence ,mais les patrons des paillotes exagères ,ils ont pris une trop grande surface de l'emplacement du pic-nic, pour leurs bizness,et aussi ,je ne comprends pas comment ,les autorités ont découverts 300kg de viandes avariés dans un resto paillotes,et il,exerce encore......mais ou est la justice? il ne doit plus avoir, l'agrément pour exercer.

44.Posté par Choupette le 10/04/2018 19:45

23.Posté par Créole

Donc, les premiers ne représentent pas les Réunionnais. Mais vous, si.

Très drôle.

43.Posté par klod le 10/04/2018 19:40

"Les patrons des paillotes ".................... ha bon ?

et les "patrons " de la loi littorale ................ la run , territoire framçais avec son "état de droit" qui est sa "marque de fabrique" et qui fait qu'elle est respectueuse "( je parle de la France !) ? o twa , c'est à ne pas croire ! on attend le respect de la loi littorale .............................



selon l'amendement vira , meme loi ici que dans l'hexagone ............ pas de dérogation ............. que dit vira , ou robert didier ou melchior cyrille ........................ c'est vieux de la vieille sur un problème qui concerne toute la RUN ...................... comme d'hab , pas un mot de nos "zébus" , censés nous "représenter" ....................


un problème sur la run , et so bande zébus y dit pas rien , probléme local et so bande "grands élus" y dit pas rien ...............



............................ ha , nous lé kontan , c'est la run "mi aime zot toute" ............ mi koné , mi di pas rien , mais mwin lé un "élus" ..................... pov run , y fé pitié "en fait "................. mais certains aiment cette hypocrisie depuis 70 ans ................

nous dort , maille pas , di pas rien , fé comme si de rien n'était ................. et le citoyen est content . ben .

on est pas sortie sur ce cailloux ..................certains lé content .

42.Posté par Choupette le 10/04/2018 19:38

" ... après 40 ans d'existence ... "

La patience a des limites.

41.Posté par Marco le 10/04/2018 19:17

@sitarane,déjà choisir un pseudo comme celui là reflète ce que vous êtes.les zoreils sont chez eux ici.Ce sont leurs ancêtres qui sont arrivés les 1ers,sans eux ou noré peut ete pas été la.Ossi ferme out muso.Excuse a moi mé mi aime pas de moun racisse.

40.Posté par Réunionnaise le 10/04/2018 19:02 (depuis mobile)

C''est en cherchant qui se cache derrière ce soudain mouvement que l''on en trouvera le motif caché. Concernant le racisme, nous sommes passagers sur cette terre. Rien ne nous appartient. Sauf la bêtise et la méchanceté dont il faudra répondre.

39.Posté par Simandèf le 10/04/2018 18:56

Les coupables jouent les victimes et inverses les rôles dans l'espoir de faire diversion. On essaie de coller un caractère raciste à l'affaire des paillotes réunionnaises alors qu'il est bien question de justice à deux vitesses.

38.Posté par cmoin le 10/04/2018 18:42

Ils ont encore des recours,et il n'y a aucune procédure d'expulsion,alors respecter la loi!

37.Posté par Martinebonbois le 10/04/2018 18:30 (depuis mobile)

Iqbal ahkoun c'est pas l'avocat qui a détourné de l'argent dans les caisses de la Carpa ?

36.Posté par klod le 10/04/2018 18:18

la run , mon ile "intense" , prend pitié seigneur , quelque soit ton nom .

35.Posté par cmoin le 10/04/2018 17:53

C'est le fait de racistes et des policiers qui n'ont rien fait.

34.Posté par Danyel le 10/04/2018 17:38

Kaf-Kler

Deux noms qui riment avec gros cons sont les investigateurs de pugila ! ratenon et belon membre du kuri Koléktif Union Rényoné Irésponsab ! Des manipulateurs pervers prets à tout pour etre réélus ! Les voyages en première c'est tellement bons !
Alors nos deux comperes colon et kouyon chef de file démago et makro d'une horde qui pensent que la force d'une masse remplace neurones et lois.

Comme dirait l'autre mort aux cons !

Danyel Boyer

33.Posté par Jp POPAUL54 le 10/04/2018 17:32

"Qui a facilité les violences dimanche"
Surtout qui a déclenché et encouragé ces violences ?
La garde à vue du lampiste destructeur saura peut être nous éclairer...

32.Posté par JORI le 10/04/2018 17:15

J'adore le langage des avocats: "une décision de justice a été ordonnée en référé, qui ordonne peut-être la suspension des AOT", la justice "ordonne peut être", en fait on ne sait donc pas si le tribunal s'est prononcé!!.
Mais si elle a ordonné quelque chose, c'est bien la suspension des AOT, alors dans ce cas ces restaurateurs peuvent ils exercer légalement??.
"Le tribunal administratif ne s’est pas prononcé sur le fond" et quel serait le fond pour le tribunal qui "ordonne peut être"??.
"Les activités des restaurants de plage sont exercées en toute légalité aujourd’hui. Ça c’est fondamental", il faudrait savoir, car il ^prétend plus haut que: "une décision de justice a été ordonnée en référé, qui ordonne peut-être la suspension des AOT", or sans AOT, quelle est la légalité de cette activité??;
"Arrêtez de dire qu’il y a une justice à deux vitesse, c’est faux ! ", ce n'est pas faux puisque cet avocat nous le montre en prétendant que sans AOT, ces restaurateurs exerceraient quand même légalement. Or quelqu'un qui conduit sans permis est bien en infraction. Enfin, dés qu'il se fait prendre!!. MDR
Ils me feront toujours rire ces avocats!!.

31.Posté par contribuable le 10/04/2018 17:07

bellon était au courant des intentions des casseurs
quel courage d'etre rentré chez lui

ratenon c'est pas pareil c'est l'odeur d'un bon carri qui l'a poussé dans cette galère

30.Posté par JMR974 le 10/04/2018 16:51

Premiers responsables de cette triste affaire : justement, les patrons de ces paillottes. La loi ça se respecte. Mais juste derrière, les autorités qui n'ont pas fait respecter la loi, la Mairie, c'est-à-dire le Maire, et la Préfecture, c'est-à-dire le Préfet, représentant de l'Etat qui garantit (en principe ?) le respect de la loi. Et juste derrière ces personnages, ceux qui ont constitué ce fameux "collectif" qui ne demandait qu'à devenir violent. C'est dire s'il y a des coups de pieds au cul qui se perdent.

29.Posté par Fredo974 le 10/04/2018 16:46

POST 12 ET 14

Bravo !

28.Posté par themoucate le 10/04/2018 13:13

Je crois que c’est une première épisode ! Il y aura mieux dans d’autre ville ´

27.Posté par noe le 10/04/2018 15:52

Qu'on laisse les gens qui veulent bosser , travailler tranquillement !
Les propos méchants , les noms d'oiseaux , les comparaisons diverses ne sont pas de mise ... ça crée des tensions néfastes pour tout le monde ... Il est malsain de tj "accuser" les autres ... de tous nos problèmes de société !
Et quand certains politiciens amateurs et véreux s'en mèlent ... ça fait des grabuges !

26.Posté par karol le 10/04/2018 15:24

l'avocat il raconte n'importe quoi il essaie de se vendre pour avoir plus de client mais au final les gens ne sont plus aveugle comme avant beaucoup savent lire et écrire et surtout réfléchir quand à la direction que prends la reunion ces derniers temps avec toutes les homme et femmes politiques qui sont trempé jusqu"au cou et dès qu'il y a jugement ils sont toujours blanchi mais le gars du coin qui a fais une bêtise lui il en prends pour 5 à 6 mois ferme. encore plus flagrant on construit une maison sur un terrain agricole on détruit pour ça les jugements tombent à vitesse grand V ou trouvez vous la justice dans tous ça non il y a rien que les avocats qui voient que tous va bien après tout faut bien faire marcher le commerce la semaine dernière il etait en grève

25.Posté par bull le 10/04/2018 12:09

pauvre Réunion ! ENCORE une bande de personnes sans cervelle qui se font manipuler par des Politiciens POURRI ! car j'en suis convaincu que cette destruction à la sauvage et ces insultes ont été dictées par des gens très bien placé ! zot i veut refaire freedom 2 !! zot la oublié boug en blanc la manipule l'esprit domoune pou un télé de MERDE ! résultat des courses li la fini Président de Région ! Et QUOI créole la gagner à part son radio ladilafé ! Et ces personnes mortes lors de ces émeutes !
ARRÊTE FAIT N'IMPORTE QUOI ! LA VIOLENCE VOUS MÈNERA À VOTRE

24.Posté par Créole le 10/04/2018 14:53

Ça serait bien que les groupuscules indépendantistes et racistes qui ne représentent qu'eux-mêmes arrêtent de parler au nom des Réunionnais. Dans leur grande majorité (silencieuse ), ces derniers rejettent avec la plus grande fermeté ces distillateurs de haine et de misère. Signé : un créole la Réunion.

23.Posté par creole couyon le 10/04/2018 14:42

moin néna un terrain agricole dans les hauts. Mi sa fait un' case sans AOT.

22.Posté par Bryandoht le 10/04/2018 14:40

Qui a COMMANDITE les violences dimanche ?

Au delà de la procédure judiciaire concernant l'occupation de ces espaces publiques qui promet d'ore et déjà d'être très longue, ce sont les actes de violences graves et commandités commisent par un groupe d'individus qui doivent d'être sévèrement punis par la loi.
2 personnes sont en garde à vue , le tour du commanditaire arrivera sans doute dans la foulée. Je ne suis pas juge ni de la loi , mais la détention provisoire doit être prononcer à leur encontre au vu du caractère violent et inédit des faits qui ont touché une majorité de l'opinion publique.

21.Posté par rougail974 le 10/04/2018 11:31

Les seuls responsables sont les dirigeants de ces restos hors la loi . lorsqu’ils auront quitté les plages personne ne viendra leur casser leurs clôtures.

20.Posté par Jose le 10/04/2018 14:31

Oui il y a eu des propos largement racistes et xénophobes, si on peut appelez un français un étranger.

Mais aussi, en arrière de ces manifestants hystériques, étaient présents quelques Messieurs, qui n'avaient que la faucille sans le marteau, car celui-ci avait été réquisitionné par un des leurs pour laisser s'exprimer ses bas instincts.

Ces "commanditaires" se sont sauvés dès qu'ils ont compris que ça dégénérait, et qu'ils seraient mis en cause.

19.Posté par citoyens vigilants! le 10/04/2018 14:30

a st pierre aussi c'est le bordel pour le DPM.. et privatisation de la plage trop de passe droit et marcotage sa finira aussi par peter...

18.Posté par Bryandoht le 10/04/2018 14:22

Au delà de la procédure judiciaire concernant l'occupation de ces espaces publiques qui promet d'ore et déjà d'être très longue, ce sont les actes de violences graves et commandités commisent par un groupe d'individus qui doivent d'être sévèrement punis par la loi.
2 personnes sont en garde à vu , le tour du commanditaire arrivera sans doute dans la foulée. Je ne suis pas juge ni de la loi , mais la détention provisoire doit être prononcée à leur encontre au vu du caractère violent des faits dans un contexte inédit qui ont touchés une majorité de l'opinion publique.

17.Posté par olive le 10/04/2018 14:01

Mr Ratenon présent sur place ce dimanche condamne soit disant les violences mais demande la libération de ces auteurs : double langage ; Mr le préfet, vous feriez bien de convoquer cet énergumène pour lui rappeler les lois de la République et que s'il continue dans ce sens, il y aura des conséquences pour lui. Que je sache, les paillotes n'ont commis aucune violence.

16.Posté par Tikigrotèt le 10/04/2018 13:58

Bientot va parque lo Rénioné dans les hauts kom la fé ek canak en nouvelle kalédonie...

15.Posté par condor le 10/04/2018 13:56

et TILLIER dans son edito du samedi qui a incité à la haine raciale
il doit être poursuivi aussi

14.Posté par Mwinmidike le 10/04/2018 13:43

1.Posté par JORI

Jori, ce Monsieur explique justement que la décision de justice est provisoire. Le Tribunal Administratif ne se serait pas encore prononcé sur cette affaire. Si ce qu'il dit est vrai, alors les instigateurs et Massunator ont du souci à se faire.
Le plus déplorable dans tout ça, c'est qu'on en arrive comme souvent à verser dans le racisme. C'est vraiment dommage parce qu'il y a de bonnes personnes dans les 2 camps. Je ne suis pas naïf, dans les 2 camps il y a aussi des personnes mal intentionnées.
Si on en est là, c'est notamment parce que la justice traîne en France et donc à la Réunion. Moi aussi j'attends avec impatience la décision du Tribunal, mais ce n'est pas en se tapant dessus en attendant, que les choses vont s'arranger.
Perso je n'ai pas envie de voir les zoreils quitter l'île, si ça arrive un jour, j'espère que je serai mort avant (le plus tard possible svp)
kan mwin lé malade, mwin lé bien content trouv' in doktèr zorey pou soign' à mwin, mwin lé bien content trouv' in l'infirmièr zorey pour mett in pikire si mon fesse :-)
Peace and love les amis.

13.Posté par JORI le 10/04/2018 13:35 (depuis mobile)

7.Josumé. Et sans AOT, ont ils le droit d'exercer ?.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter