MENU ZINFOS
Faits-divers

Les parents se battent violemment sur le parking, l'enfant posé par terre en couche culotte


Par - Publié le Mercredi 8 Avril 2020 à 17:46 | Lu 16531 fois

La scène se déroule sur le parking d’une résidence de la Possession le 5 avril dernier. Après un repas familial où, une fois n’est pas coutume, l’alcool a joué un rôle déterminant, un couple a fini les festivités en se battant violemment devant leur enfant de 2 ans. Cette dispute est partie du refus de monsieur de laisser boire sa compagne. "Elle sait que je ne veux pas qu’elle boive de l’alcool dur, mais elle boit dans mon dos", explique-t-il. Elle n’apprécie pas et décide de prendre leur fille pour descendre chez ses parents à Saint-Louis. Il s’interpose afin de l’empêcher de prendre l’enfant et la voiture compte tenue de son état fortement alcoolisé. 

Une bagarre éclate quand elle veut récupérer l’enfant. Il la projette violemment dans un fossé. Elle se relève et là, il la prend à la gorge et commence à l’étrangler. Dans le même temps, elle se défend et jette des pierres sur lui. Ce sont des témoins, qui, devant ce navrant spectacle, appellent la gendarmerie. Quand la police arrive, elle est hystérique et menace de leur lancer des pierres. Ils sont dans l’obligation de la plaquer au sol pour la maîtriser. Lui est calme et se laisse appréhender sans difficulté. Si elle refuse de porter plainte, lui est placé en garde à vue. "On s’est battu tous les deux, j’ai aussi ma part de responsabilité", dit-elle au président lors de l’audience. Toute la scène se déroule devant les yeux de l’enfant, posé en couche-culotte à même le sol du parking. 

Le parquet décide finalement de le poursuivre pour violences sur conjointe en présence d’un enfant. Il est présenté cet après-midi en comparution immédiate. Pas vraiment un enfant de chœur, il compte 8 mentions à son casier, dont une peine de prison pour des violences, sur sa conjointe. Il totalise 5 incarcérations et fait l’objet d’obligations de soin pour son addiction à l’alcool. "Je suis suivi pour diminuer, pas pour arrêter, ce n’est pas possible" indique-t-il à la cour. "Vous avez bien dit diminuer ? Vous avez raison, il faut avoir des ambitions modestes", répond le président. À noter qu’avant la scène du parking, toujours pour empêcher madame de boire de "l’alcool dur", il a pris un coup de couteau qu’il a réussi à esquiver en partie. Le médecin relève sur lui 3 points de suture et des ecchymoses dues à l’altercation. Ils ne sont plus ensemble, mais ils ont toujours des relations dit l’enquête sociale rapide. 

"L’enfant a été retrouvé avec du sang sur lui et sur sa maman"

Compte tenu du contexte d’alcoolisation mutuelle, l’Arajufa s’est portée partie civile pour l’enfant. "Ce sont des violences importantes de part et d’autre. L’enfant a été retrouvé avec du sang sur lui et sur sa maman", indique l’avocat. "La scène a été très violente. Les forces de l’ordre sont venues à la demande des témoins. Il l’a jetée par terre et étranglée. On aurait pu retenir des violences réciproques, mais il s’agit d’extrêmes violences à l’encontre de madame devant leur enfant posé à terre en couche-culotte sur le parking à regarder. Il y a un contexte d’alcool très important, mais il était très calme et violent volontairement. Je vous demande une peine de 1 an de prison plus révocation de son sursis à hauteur de 3 mois. Je demande qu’il soit maintenu en détention", enchaîne la procureur. 

Le point de vue de la défense est tout autre : "On aurait pu poursuivre madame pour les mêmes faits, il a eu 5 jours d’ITT et elle 2 jours ! Je m’inquiète du choix du parquet de ne poursuivre que lui et je m’interroge. Seules les femmes sont les victimes de violences conjugales ? On aurait pu avoir une procédure pour violences réciproques. Madame ne l’a pas raté non plus ! Leur vie c’est l’alcool, et dans son cas ce qui est fondamental, c’est qu’il se soigne". Le tribunal après en avoir délibéré, le déclare coupable et le condamne à 1 an de prison plus la révocation du sursis de 3 mois. Il est maintenu en détention. 


Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par menfin le 08/04/2020 17:51 (depuis mobile)

Pathetique, pauvre gosse qui n a rien demandé. Il faut retirer l enfant à ces abrutis.

2.Posté par Doly Prane le 08/04/2020 17:52 (depuis mobile)

😳 ...

3.Posté par Veridik le 08/04/2020 17:57 (depuis mobile)

Vive l'égalité homme/femme je lis bien que le monsieur a défendu la femme de prendre le volant avec le bébé en étant alcoolisée et c'est lui qui est condamné

4.Posté par Modeste le 08/04/2020 18:02

pauvre gamin, une vie qui commence bien mal:

5.Posté par charlotte le 08/04/2020 18:26 (depuis mobile)

Enlevez la garde de l''enfant a ces parents irresponsables et confiez le a une famille qui saura vraiment le rendre heureux et l''éduqué convenablement, ça me fait mal au cœur de voir des enfants grandir dans ces conditions pitoyables 😡😡 🤬🤬

6.Posté par Mimi le 08/04/2020 19:04 (depuis mobile)

Deux grands couillons mais n'' y a t''il pas une enquête qui peut être mené pour la protection du bébé ? Les parents sont irrécupérables .

7.Posté par Jean le 08/04/2020 19:10

Il y a fort à parier que le pauvre gamin est déjà victime d'alcoolisation fœtale, pareil pour sa mère, voir son père, les grands parents...
C'est un vrai fléau, et que font les pouvoirs publiques pour tenter d'enrayer cette spirale endémique ?
Pour commencer, le cubi 3 litres de rhum charrette 49% prix au litre: 9,97€...
Un vrai scandale !

8.Posté par Rive Sud le 08/04/2020 19:13 (depuis mobile)

En gros le pere, qui n'est pas un saint, sauve l'enfant d'une alcoolique voulant prendre la route en etant alcoolisée, et en plein confinement, et c'est lui le "méchant"... les juges sont en majorité des femmes, cela doit jouer.

9.Posté par Veridik le 08/04/2020 20:30 (depuis mobile)

Le palais de justice s'est offert une nouvelle enseigne ? Il était temps

10.Posté par Kiki le 08/04/2020 20:32 (depuis mobile)

L''alcool, fléau de notre société. C''est quoi une "alcool dur" ? Triste spectacle pour le petit ! Pst3 vous êtes révolté par le verdict, comme les deux n''avaient aucun discernement, il n''aurait pas dû lui porter des coups. C''est un récidiviste en +

11.Posté par ravineboncoin le 08/04/2020 20:38

quand je parle d'un programme de stérilisation pour ce genre d'individus!!!!!!

ON ME REGARDE DE TRAVERS!!!! ce sont des méthodes d' HITLER!!!!! mais je pense qu'il n'avait pas tort sur ce sujet.

En fait un pauvre enfant va vivre une enfance+ adolescence SUPER!!!!!! comment cela va finir???????????

12.Posté par ravineboncoin le 08/04/2020 20:39

@ charlotte!!

Des fois c'est pas mieux!!!!! pas de violence il est vrai mais c'est du commerce!!!!!

13.Posté par Targie le 08/04/2020 21:25 (depuis mobile)

Pot 7, les pouvoirs publics récupèrent leur beurre et font passé des arrêtés "plus de droit d''acheter de l''alcool à 17h....de grande mesures d''après eux !!! Pst 10, merci pr votre clairvoyance constante, ça rassure !!!

14.Posté par Targie le 08/04/2020 21:30 (depuis mobile)

Pst 11, tonton Dolphy à laisser des enfants derrière lui, a c'' que je vois... mais vrai aussi votre deuxième remarques des fois c''est pas mieux...les critères de sélection devraient être plus pointus en matière, afin de réellement apporter protection

15.Posté par Targie le 08/04/2020 21:36 (depuis mobile)

Et bien être à ces enfants qui ont déjà vécu tant de situations dramatiques !!! Besoin d''Amour pure et sincères, mais aussi d''être guidé pour ne pas retomber à leur tour dans ce cercle infernal !!! Avis aux sélecteur s(trices) "services sociaux"

16.Posté par Targie le 08/04/2020 21:56 (depuis mobile)

J''ai moi mm fais une alerte
de situation de violence en famille d''accueil pour des enfants mineurs et depuis 4 ans cette mm famille n''arrête pas d''avoir de nouveaux arrivants, c''est inquiétant !!!
Que Dieu veille sur ces petits où qu''ils soient !!!

17.Posté par Sofiane Battach le 08/04/2020 21:58 (depuis mobile)

Croyez moi on va regretté les parent domtan soucieux, bienveillant et amoureux de leur enfant et bien être quel malheur qu''on vit cet génération de dépravé alcoolique et complètement taré ce système va nous éclater à la veille. Je demande toleranc0

18.Posté par Modeste le 09/04/2020 07:46

voilà où nous a mené l'assistanat à outrance.....! on va vers une société de plus en plus déglinguée et cela finira mal!

19.Posté par La fable : le gosse et le SAF le 09/04/2020 07:50 (depuis mobile)

Vue la dépendance du père à l’alcool, vue l’intérêt de la mère pour l’alcool on peut craindre que le gosse a été atteint du syndrome d’alcoolisation fœtale.
Donc l’état les collectivités les services sociaux c’est à dire NOUS allons payer....



20.Posté par Olivier le 09/04/2020 15:46

A post 18 modeste

Tu racontes n'importe quoi, on est tous des assistés par la France, travailleurs ou chômeurs. Moi qui vit en France métropolitaine, je peux te garantir que beaucoup de zoreys nous prennent tous autant qu'on soit (classe riche, moyenne ou pauvre) pour des assistés systémiques et j'ai presque envie d'avoir raison avec eux, même s'ils le disent avec beaucoup de dédain à l'égard des créoles. Ceci dit, rien n'empêche d'avoir un comportement responsable entre assistés sur cette île, l'assistanat n'a rien à voir avec le comportement débile de ce couple.

21.Posté par Cedric le 10/04/2020 08:53

Post 20

Le dédain c'est leur money de fabrique, ils se prennent pour la plupart pour des gens supérieur au autre.

22.Posté par Newman le 11/04/2020 12:15 (depuis mobile)

Mi t travail St Benoît, néna une femme a peine 30 ans i passe et i demande anou un cigarette, et la li dit anou je li fait pitié parceque l''assistance sociale la tire sont band'' marmaille ek li nous demande a li Ben poukoé sa li la dit a nous je li a

23.Posté par Newman le 11/04/2020 12:19 (depuis mobile)

Li la dit anou que li aime l'alcool et que li t aime plané en son band' copine en boîte. Conclusion mi pleure jamais sur le malheur demoune, parceque oute malheur ou la parti rodé

24.Posté par ah la la le 11/04/2020 16:41

il devrait être interdit de laisser des gens comme ça ensemble et qu'ils puissent faire des enfants qu'ils soient riches ou pauvres ou assistés. il devrait exister un bracelet spécial pour les humains violents. violence = coup de jus pour qu'ils se calment et interdiction de faire des enfants !!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes