Education

Les parents d'élèves de Ste-Suzanne rencontrent une conseillère de Penchard

Vendredi 20 Mai 2011 - 14:02

Une visite ministérielle est l'assurance de faire remonter au plus haut ses revendications. C'est le cas pour les parents d'élèves de Sainte-Suzanne qui manifestent depuis quelques semaines leur hostilité à la suppression de postes d'enseignants à la rentrée et donc de la fermeture de classes.


Les parents d'élèves de Ste-Suzanne rencontrent une conseillère de Penchard

Jeudi matin, une dizaine de parents d'élèves de Sainte-Suzanne avait manifesté sa désapprobation de voir des enseignants non remplacés à la rentrée (voir notre précédent article).

Ce matin, profitant de la venue de la ministre de l'Outre-mer, une petite délégation a obtenu un entretien avec une conseillère de la ministre sous l'égide de la préfecture.

"La discussion s'est bien déroulée, par contre l'inspecteur académique également présent n'a pas répondu à nos attentes. Celui-ci demande à ce qu'un comptage soit fait à la rentrée pour évaluer le nombre exact d'élèves présents", souligne Florent Hurhungée, représentant de parents d'élèves. Après cela, l'ouverture d'une classe par école serait envisagée.

Selon lui, la décision de réouverture d'une classe dans les trois écoles concernées (c'est-à-dire les écoles Victor Hugo, José Barau et Antoine Bertin) doit être prise dès maintenant. "Nous en sommes déjà à 408 élèves inscrits pour l'heure concernant José Barrau par exemple, et ce n'est qu'un chiffre prévisionnel".

Leur mécontentement se poursuivra les semaines qui viennent, prévient-il. Ce matin encore, quelques parents ont fait entendre leur inquiétude devant l'école José Barrau.
Ludovic Grondin
Lu 877 fois



1.Posté par MM le 20/05/2011 15:54

Ne laissons pas les fermetures de classes !!!
Aujourd'hui c'est 26 enfants en moyenne par classe .... demain ce sera 30 enfants. Moins de temps pour les enfants en difficultés et les autres ....
Agissons dans les quartiers,dans les écoles ... pour ne pas accepter cela.
L'avenir de nos enfants c'est important non ???

2.Posté par noe974 le 20/05/2011 17:24

Fermeture = question d'effectifs

Réajustement à la rentrée scolaire ...si l'effectif a changé pendant les vacances scolaires ...

3.Posté par parents responsable le 20/05/2011 19:05

Quel dommage nos enfants aujourd'hui subissent cette politique de rigueur ; et les quotas, les chiffres, les effectifs en 22, 1 ou 24, 3 par classes et j'en passe pour les chiffres caractérisent cette politique actuelle
où est la réflexion qualitative pour une vraie pédagogie qui favorise le social pour une meilleure intégration professionnelle?
où sont les hommes et femmes politiques pour défendre ces parents qui manifestent leur inquiétude?
ALLEZ RODE POURKOI NOU VE PLUS VOTE
L 'école est un combat politique qui doit mobiliser toute la classe politique réunionnaise
l'école n'a pas de couleur
merci les politiques, bravo

4.Posté par Bravo le 20/05/2011 19:21

On nous impose des normes de la métropole pour le calcul de l'ouverture et la fermeture des postes. Nous sommes à La Réunion 120000 illettrés, un taux important de familles monoparentales, des enfants de plus en plus en perte de valeurs, moins d'accès à la Culture, l'avant dernière Région aux évaluations nationales de CM2 ..... alors plus d'élèves = moins de temps pour chaque enfants.
En France en matière d’Éducation nous reculons, le système scolaire et de moins en moins efficace, 250000 jeunes décroches chaque année. Résignons nous : c'est une question d'effectif ou mettons nos enfants dans le système privé. Les bons avec les bons .... pour les autres ont n'a pas les moyens.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >