Faits-divers

Les parents d'Eliana mis en examen pour violences volontaires ayant entrainé la mort

Jeudi 12 Avril 2018 - 18:30

Dans les couloirs du palais de justice de Saint-Denis, la famille du père biologique d'Eliana a attendu, cet après-midi, de connaître le chef d'inculpation retenu pour la mère et le beau-père accusés du décès
Dans les couloirs du palais de justice de Saint-Denis, la famille du père biologique d'Eliana a attendu, cet après-midi, de connaître le chef d'inculpation retenu pour la mère et le beau-père accusés du décès
Les parents d'Eliana viennent d'être mis en examen pour violences volontaires ayant entrainé la mort sans intention de la donner sur mineur de moins de 15 ans par ascendant. Dans l'attente de leur procès, il a été demandé au juge des libertés de les placer en détention provisoire. 

Ils ont été présentés au palais de justice ce jeudi à 15h30, après avoir été convoqués libres au commissariat de police de Saint-André à 14h.

Le procureur de la République confirme ainsi les doutes qui entouraient la mort de leur enfant survenue le 28 mars, à leur domicile de Saint-André.

L'autopsie pratiquée sur l'enfant de 2 ans avait orienté les enquêteurs vers la piste criminelle. Des ecchymoses sur les bras et la tête de la fillette, des blessures internes, aux reins et au foie, y avaient été relevées. Des indices troublants qui venaient alimenter la suspicion deux jours après le décès. 

Ce mercredi-là, la mère de la petite fille avait par deux fois appelé les secours. Une première fois pour dire que l'enfant rencontrait des difficultés respiratoires, puis un second appel signalant aux pompiers que la petite fille avait perdu connaissance. Problème : à l'arrivée des urgentistes ce mercredi 28 mars, le corps de la petite était déjà froid. 

Après les faits, la mère et son compagnon, ti-père de l'enfant, avaient été convoqués au commissariat de Saint-André, où ils avaient été entendus une première fois. Pendant cette audition, le couple avait nié avoir commis des violences sur la petite fille, et expliquaient le fait que son corps était déjà froid à l'arrivée des secours par le délai de leur arrivée à leur domicile, soit environ 45 minutes. 

Mais le passé du couple ne plaidait pas en sa faveur. La famille du père biologique d'Eliana nous avait raconté avoir, déjà l'an dernier, signalé la maltraitance que subissait l'enfant au sein du foyer (revoir son récit dans cette vidéo ). 
Pascal Robert
Lu 5302 fois



1.Posté par Atterré le 12/04/2018 19:59

Peine de mort pour ces deux résidus de bidet finis à la pisse ! ! !

2.Posté par requin le 12/04/2018 20:45

J'ai déjà témoigné la dessus, c'est accablant de cette société réunionnaise car c'est fréquent et non isolé!
Repose petite ange ils ne te feront plus mal ces mals éduqués de l'Amour!

3.Posté par cmoin le 12/04/2018 23:30

Perpétuité réelle!

4.Posté par services sociaux le 13/04/2018 10:44

Les services sociaux ont peut-être commis une faute professionnelle en ne plaçant qu'ne partie de la fratrie alors que la grand-mère avait signalé de la maltraitance sur l'enfant! La responsabilité du Conseil Départemental de Mme DINDAR est aussi engagée!

5.Posté par non assistance à enfant en danger le 13/04/2018 10:46

Le juge pour enfant et les services sociaux n'ont pas protégé cette enfant alors que la famille a signalé la maltraitance...

6.Posté par india le 13/04/2018 12:14

les reunionnais sont trop assistes et voila le resultat. paresse alcool zamal.....................violences....................

7.Posté par Fredo974 le 13/04/2018 12:23

Quelle horreur ....

8.Posté par Marie le 13/04/2018 18:26

tout à fait India et malheureusement tant que la pompe à fric appelée CAF continuera à distribuer ces allocs on verra toujours ces pondeuses faire des gamins qui seront ensuite largués dans la rue sans instruction, éducation et nous savons tous comment cela fini hélas! les lois devraient être revues déjà supprimer les allocs après le 3ème enfant, et supprimer à ceux qui ont eu des démêlés avec la justice !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 18 Novembre 2018 - 22:26 Un rond-point de Saint-Louis (La Palissade) incendié

Dimanche 18 Novembre 2018 - 22:17 Un feu déclenché à St-Gilles-les-Hauts