MENU ZINFOS
Social

Les organisations syndicales prêtes pour la première grève d'après-confinement


Le bilan de la visite du ministre des Outre-mer sur notre île la semaine dernière n’a pas contenté l’intersyndicale. Les représentants des syndicats CGTR, FSU, SAIPER et SOLIDAIRES déplorent ce jeudi le manque de réponses à leurs revendications. Ils prévoient une manifestation interprofessionnelle le 17 septembre prochain.

Par Charlotte Lebreton - Publié le Jeudi 27 Août 2020 à 16:36 | Lu 3622 fois

Crise sanitaire, plan de relance, logement, biodiversité, agriculture, tourisme ou encore éducation : voilà les principaux dossiers sur lesquels s’est penché Sébastien Lecornu, le ministre des Outre-mer, lors de sa visite à La Réunion la semaine dernière.

Cependant, pour l’intersyndicale CGTR, FSU, SAIPER et SOLIDAIRES, le ministre n’a pas répondu de manière satisfaisante à leurs revendications. "Les revendications d'avant la phase Covid sont d'autant plus légitimes aujourd’hui", indique Pascal Hoareau de l’union syndicale Solidaires. "Tout n’est que parole dans ce gouvernement, il y a beaucoup de baratin", s’indignait ce jeudi Marie-Hélène Dor, secrétaire départementale de la FSU.

Réunis ce jeudi, les représentants syndicaux ont rappelé l’ensemble des points à revoir. En commençant par le plan de relance qui "ne doit pas s’inscrire dans la même lignée que les précédents plans d’aide aux entreprises", selon Jacques Bhugon, porte parole de l'intersyndicale, et secrétaire général de la CGTR Métallurgie et des services de l’Automobile. La CGTR réclame plus de soutien pour les entreprises locales, touchées de plein fouet par la crise sanitaire et économique. "Il faut un plan de rupture avec cette politique qui consiste à culpabiliser les salariés aujourd’hui", déclare-t-il. 

"Si l'hôpital public avait répondu aux revendications de son personnel, il y aurait probablement eu moins de morts"

L’intersyndicale a également été unanime sur la nécessité pour le gouvernement d’apporter son soutien au service public. "La crise sanitaire a montré que les services publics étaient essentiels pour amortir les aspects de la crise", affirme Marie-Hélène Dor. Et parmi les services publics les plus impactés par la crise Covid, les services hospitaliers. L’intersyndicale juge que les revendications du personnel soignant sont encore ignorées : "Si l'hôpital public avait d'emblée répondu aux revendications de son personnel, il y aurait probablement eu moins de morts", s’indigne la syndicaliste de la FSU. 

Hausse du nombre de places en réanimation, revalorisation des salaires, davantage de moyens financiers pour le recrutement et les équipements… Les revendications d’avant Covid sont toujours d’actualité, et elles ont justement été exacerbées par la crise sanitaire. "Les réactions du gouvernement ne sont pas à la hauteur des demandes et des besoins", estime Didier Debals, le porte-parole du SAIPER.

"Ce qui n’est pas toléré dans les entreprises l’est dans les écoles"

Autre grand dossier : l’école. Marie-Hélène Dor note un "relâchement des mesures, un protocole allégé" alors même que l’épidémie s’intensifie sur notre île. Entre port du masque et distanciation physique, le protocole de rentrée a été assoupli par rapport à la période de mai/juin. Son collègue du SAIPER s’interroge lui aussi : "Dans les écoles, les classes font 60m², pour 30 élèves. Ce qui n'est pas toléré dans les entreprises l'est dans les écoles". Didier Debals rappelle aussi, ce jeudi, le combat de son syndicat pour la création de postes d’enseignants à La Réunion.

"Le refus de la prise en charge des masques gratuits pour les élèves, c’est scandaleux"

Enfin, l’intersyndicale aborde la question des masques. A l’école d’abord. La secrétaire départementale de la FSU déplore le retard des masques pour le personnel enseignant : "on vit sur les stocks de juin, donc il n’y a pas d’anticipation, contrairement à ce que dit la rectrice". Et son camarade de la CGTR Jacques Bhugon d'ajouter que"le refus de la prise en charge des masques gratuits pour les élèves, c’est scandaleux. Cela va coûter aux familles 30€ par enfant par mois". Selon le syndicaliste, Ils devraient être fournis gratuitement aux familles, par l’Etat. 

Après l'évocation du sort des parents d'écoliers, Jacques Bhugon poursuit sur sa lancée, pour le monde de l'entreprise cette fois. Ils seront obligatoires dès le 1er septembre pour tous les espaces clos partagés. "Il faut des précisions, des recommandations claires et nettes", s’inquiète-t-il en demandant à ce que leur mise à disposition soit "assurée par les employeurs, il faut des masques gratuits pour les employés". Jacques Bhugon souligne l’absence de matériels de protection dans certains secteurs et notamment celui des transports, où "il n'y a pas de masques à disposition".

Manifestation le 17 septembre à Saint-Denis

Pour toutes ces raisons, l’intersyndicale CGTR, FSU, SAIPER et SOLIDAIRES appelle à la mobilisation dans trois semaines. La manifestation interprofessionnelle partira le 17 septembre, à 9h, du Jardin de l'Etat jusqu'à la préfecture. La tenue de cette mobilisation a été validée par la préfecture, pour peu que la distanciation physique et le port du masque soient respectés par les manifestants.




1.Posté par Yayou le 27/08/2020 16:40

Je propose qu'on ne fasse plus rien et qu on repleurniche un coup....ah c'est déjà faut....bon euh si on demandait l'indépendance ce serait génial imaginez vous seriez ravi et le metropole aussi...alors?

2.Posté par Johnny le Marcheur le 27/08/2020 16:51

Bravo pour la photo de garde: Une belle brochette de crétins qui pensent que c'est en faisant grève que l'on va redresser l'économie!

3.Posté par Jacques le 27/08/2020 17:03

Beurk

4.Posté par Lulu le 27/08/2020 17:08

de toutes les manières ceux là ils sautent sur tout et rien pour tirer au cul et être grassement payés! allez on ne fait plus rien mais donnez nous des sous, une bonne retraite, ......on retire les masques, on fait la fête, on demande notre indépendance et vive la vie..!

5.Posté par eve le 27/08/2020 17:10

Bravo et tout mon soutien

6.Posté par Ouais... le 27/08/2020 17:18

On est français, on est en France, on va aller réclamer à l Angleterre ? Ou à la mère patrie ?

7.Posté par Le Jacobin le 27/08/2020 17:24

Sérieux...

C'est rassurant ils ne sont que 4
rassemblement pas plus de 10 bédouins dans un même lieux !

8.Posté par 974 MAHOSACHIMI le 27/08/2020 17:37

Madame DOR,
A mon humble avis, encore une fois, vous avez perdu une belle occasion de vous taire sauf si vous êtes déjà en campagne pour les futures élections profesionnelles. Je vous ai écouté ce midi sur une chaîne de télé locale et j'ai attendu en vain vos propositions pour faire face à la problématique Covid actuelle. En bref, vous êtes contre tout, mais nous ne proposez rien. Ce n'est de l'opposition constructive, Madame. Ah si, j'ai noté que vous voudriez imiter l'Italie en recrutant 58000 personnels enseignants. Mais Madame, pour faire quoi ? et il est vrai que l'Italie est un bel exemple de gestion de la crise Covid.
Je tiens à vous préciser que je ne suis ni enseignant, ni syndicaliste mais tout simplement un citoyen lambda contribuable.
Et à nos décideurs, je leur dis : n'y-a-t-il pas contradiction entre interdire 10 personnes de se réunir dans l'espace public et autoriser le 17 septembre une nième manifestation ?

9.Posté par chantal le 27/08/2020 17:44

les sur rémunérés de l'éducation nationale seront en tête du cortège, après d'aussi longues vacances c''est trop dur de reprendre le travail... Qu'on leur donne le même salaire que les profs en métropole et ils auront une raison de pleurnicher.... ils n'ont pas eu de coupure de salaire pendant le confinement, ils sont partis en vacances en métropole, ils ont ramené le virus et maintenant ils veulent se mettre en grève.... PITOYABLE

10.Posté par Reese le 27/08/2020 17:45

À un moment faudrait arrêter de réclamer à tout va... aller dans le constructif et non l’affront tout le temps en contestant tout

11.Posté par zanatany le 27/08/2020 18:06

Moulin tu DOR... Tiens on se réveille un peu pour dire que les syndicats existent encore…
Ils veulent 12 milliards au lieu de 6 ?

Tous ce personnel du public touche 2 fois le salaire d'un privé et retraite garantie identique au lieu de 50% en moins !

Une HONTE !

12.Posté par zanatany le 27/08/2020 18:07

On le voit sur la photo, ils sont bien gras...

13.Posté par La vérité si je mens ! le 27/08/2020 18:14

Les guignols de l'info font la rentrée des revendications qui n'aboutissent jamais sauf leur propre intérêt du réfrigérateur à moitié plein ou vide .

Les syndicalistes ont tellement l’habitude de ne rien faire que lorsqu’ils font grève , ils appellent çà une journée d’action

Coluche , Artiste, Comique (1944 - 1986)

14.Posté par Dimitile le 27/08/2020 18:18

Toujours le même refrain, je pleurniche, tu pleurniches.....

15.Posté par Espoir le 27/08/2020 18:26

Je suis d'accord de manifester à une condition que l'état donne gratuitement des masques aux manifestants.

16.Posté par Pat le 27/08/2020 18:30

Bonjour
Ah ils devaient s ennuyer ces grévistes professionnels !
Confinement, Covid , arrêt de l économie , de l école etc..
enfin , on essaye de repartir et voilà une bonne grève pour égayer leur quotidien
Ces personnes ne seront jamais satisfaites de rien , il leur en faudra toujours plus !
Le gouvernement a mis des sommes énormes pour sauver les emplois mais il en faut encore plus
Chers syndicalistes, sachez que vous êtes inaudibles, dépassés et complu en dehors de la réalité
Des dinosaures, quoi ..

17.Posté par DOGOUNET le 27/08/2020 18:34

Leur seul programme: DONNANOU, DONNANOU ! Kréol y koné pas son bonheur !

18.Posté par Fidol Castre le 27/08/2020 18:36

Pour la première fois les syndicats vont annoncer des chiffres inférieurs à ceux de la police pour éviter d'aller en garde à vue pour non respect de l'interdiction des manifestations de plus de 5000 personnes.

19.Posté par Chercher l'''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''' le 27/08/2020 19:31

Des surefectiifs colossaux, un taux d'absentéisme colossal, des suremunerations, des voyages payés par le contribuable ( CB ou continuité territoriale...) et toujours plus d'aides en provenance de métropole, mais toujours plus !!! Quant aux dits représentants syndicaux et les voyages gratuits en métropole.....!!!

20.Posté par JORI le 27/08/2020 19:42

Quand ils mettrons autant de zèle à exercer leur métier, ou plutôt leur occupation puisque ces gens ont leur emploi garanti, qu'à faire des grèves, peut être sera t on sorti de l'auberge!!.

21.Posté par Ignace le 28/08/2020 04:46

Nous avons déjà la peste avec le COVID, ne nous manque plus que le choléra... Ils sont vraiment en colère... il n’ont pas eu de considération?

22.Posté par Pila le 28/08/2020 08:14

L indépendance, la France a voulu coloniser... Elle assume, et toi qui parle d d'indépendance..

Corse, nouvelle Calédonie... Elles ont raisons de fuir cette France qui a rendu bcp de ses territoirs handicapés et sous supervision...

Ça viens le dossier des catastrophes écologiques ds les petits territoires...
UNESCO...
Des îles de 1500km ds une Europe sans protection de surpopulation...
Faut remettre les choses ds leurs contextes.
Quel république responsable

23.Posté par Bin bin le 29/08/2020 05:54

Bonjour
COMORBIDITÉS évident sur la photo.
Des malheureux qui ne crèvent pas de faim.

Bon zandouilles aux PANGOLINs.


24.Posté par Jp POPAUL54 le 29/08/2020 10:57

Une petite grève de la faim !!
Cela ne serait il pas plus bénéfique ?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes