National

Les nouvelles règles d'indemnisation du chômage publiées ce dimanche au JO

La réforme prendra effet au 1er novembre prochain, elle touchera entre 600 000 et 1,2 million de personnes.

Dimanche 28 Juillet 2019 - 17:02

Les nouvelles règles d'indemnisation du chômage publiées ce dimanche au JO
Le ministère du Travail a publié un décret relatif au régime d'assurance chômage ce dimanche 28 juillet. Les règles d'indemnisation sont grandement modifiées, les conditions d'accès à l'allocation de retour à l'emploi sont restreintes. Selon les chiffres de l'UNEDIC, 1,2 million de personnes seront concernées, quand le ministère du Travail estime que ce seront 600 000 personnes.

6 mois de travail sur les 24 derniers mois

Pour ouvrir droit à indemnisation, il faudra désormais avoir travaillé 6 mois sur les 24 derniers mois (période de référence), quand aujourd'hui ce sont 4 mois sur les 28 derniers mois. Les plus de 53 ans bénéficieront d'une période de référence de 36 mois.

La durée minimale d'indemnisation passe aussi de quatre à six mois. La durée maximale reste de deux ans pour les moins de 53 ans, deux ans et demi pour les 53-55 ans, trois ans pour les plus de 55 ans. 

Le seuil de rechargement des droits passera de 1 mois à 6 mois de travail pendant la période de chômage.

Les travailleurs "permittents" verront leur allocation baisser
 

A ce jour, la durée d'indemnisation est calculée sur le nombre de jours travaillés pendant la période de référence (multipliés par 1,4). Au 1er novembre, cette durée sera égale au nombre de jours de l'année, à partir du premier jour d'emploi pendant la période de référence jusqu'au terme de celle-ci.
 

Ainsi, les personnes ayant travaillé de manière fractionnée pendant leur période d'affiliation (alternant CDD courts et inactivité) auront une indemnisation potentiellement plus longue mais aussi d'un montant mensuel plus faible. En effet, à partir du 1er avril, le "salaire journalier de référence" sera obtenu en divisant les salaires de la période de référence par l'ensemble des jours à partir du premier jour d'emploi, non plus les seuls jours travaillés.

Dégressivité pour les hauts salaires

Les personnes qui avaient un salaire supérieur à 4500€ brut par mois verront leur allocation réduite de 30% après 6 mois d'indemnisation, avec un plancher de 2261€ net, excepté les salariés de plus de 57 ans. Le plafond maximal d'indemnisation demeure de 6615€ net.

De nouveaux droits pour les démissionnaires et les indépendants

Des droits seront ouverts pour les démissionnaires, à condition d'avoir un projet de reconversion jugé cohérent par une commission paritaire interprofessionnelle.

Les indépendants auront droit à un forfait de 800€ par mois pendant 6 mois, si et seulement si leur société est liquidée, et à la condition que leur activité ait généré un minimum de 10 000€ de revenus par an durant les deux années précédant la liquidation. Ainsi, la plupart des auto-entrepreneurs n'auront pas droit à l'allocation chômage.

 





 
B.A
Lu 11694 fois




1.Posté par Michel le 28/07/2019 20:49

Il s'agit d'une attaque frontale contre tous les travailleurs... et pourtant aucun commentaire !
Pas comme pour le plongeon des miss Réunion à Saint Pierre.
Voilà qui est rassurant pour le patronat et le gouvernement qui sont à l'origine de cette réforme de l'indemnisation chômage...

2.Posté par Flamboyant le 28/07/2019 22:39 (depuis mobile)

C'est la merde c'est horrible et honteux qu'on a travaillé sa veut dire qu'on a cotiser pour toucher aux assedic je comprends rien à ce nouveau manège enchanté

3.Posté par IKKI le 29/07/2019 01:38 (depuis mobile)

C'est une honte !

4.Posté par DURAND le 29/07/2019 08:52

il est evident que l etat est les patrons seront les grands gagnants

un independant fait environ 600€ mensuei et en se bougeant

la plupart des emplois proposes sont des pour les independants

devons accepter sachant que vous n aurez ni assedic
et pour la retraite nous pouvons continuer a rever

5.Posté par martin le 29/07/2019 11:00

ET CA CONCERNE NOS ELUS ?????

J EN DOUTE FORTEMENT



6.Posté par alcide le 29/07/2019 11:22

Je pense que les derniers éveillés de cette société en décomposition ne vont pas tarder à réagir violemment. Les blocages des gilets jaunes n'étaient que les prémices d'un combat qui s'annonce violent et qui pour ma part, est quasiment perdu d'avance, vu le troupeau de moutons abrutis que nous sommes !

7.Posté par Quid ? le 29/07/2019 11:12

Pourquoi cortisone nous alors ?!
"question rhétorique"

Au tant cotiser nous même pour notre retraite, non ?

8.Posté par Saint-Andréen le 29/07/2019 11:56

Belle avancé pour les personnes en reconversion. Pour le reste...

9.Posté par Dederun le 29/07/2019 14:01 (depuis mobile)

Très bonne chose il est grand de s'attaquer à ce fléau il y a plein d'emploi qui attendent des travailleurs allé voir dans les autres pays en Europe ils sont encore beaucoup moins sympa, et après il faut s'attaquer à tout c'est gratteurs de fesses

10.Posté par chavria le 29/07/2019 14:03

Il y a , dans ce pays, tous les ingrédients pour un mécontentement général et pourtant rien ne se passe! Le peule aurait-il été "chloroformé" ????

11.Posté par Jacob le 29/07/2019 18:05 (depuis mobile)

Je suis contre ce gouvernement mai désolée le cotisation que nous faisons et tré minimes à ce qu’on touche allor dire qu’il nous vole je pense pas si on vous donne cette somme prélever sur vautre paye vous ne vivez même pas avec un repas par semaine

12.Posté par Thierrymassicot le 29/07/2019 23:33

Faut pas trop s'inquiéter...Enfin j'espère.....Les saloperies, les mesures les plus pouraves sont prises pendant la périodes où les gens sont relachés, un peu plus détendus..Enfin aujourd'hui, accablés de chaleur...T'inquiète pas la Rem, septembre arrive............

13.Posté par MARIE le 30/07/2019 11:20

dans 50 ans ou plus il n y aura plus asse de travail pour nous tous, deja 30/100 des emplois actuel pourraient disparaitre

la mise en place d'un revenu minimum juste necessaire pour manger et se vetir devrait voir le jour


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie