Education

Les nouveautés de la rentrée scolaire au Tampon

Lundi 17 Août 2009 - 14:00

Veille de la rentrée scolaire oblige, alors que les enseignants et autres personnels éducatifs sont rentrés ce matin, le député-maire Didier Robert et le directeur de l'école élémentaire Charles Isautier, Jean-Pierre Molé, ont présenté les nouveautés mises en place pour cette nouvelle rentrée. Des nouveautés où l'informatisation, l'apprentissage des langues étrangères et la diminution des tarifs de la cantine tiennent les premiers rôles.


L'école élémentaire Charles Isautier accueillera dès demain près de 500 enfants dont 274 en classes élémentaires et 147 en maternelles. Afin de préparer au mieux cette échéance, le député-maire du Tampon, Didier Robert, a présenté ce matin les mesures et nouveautés mises en places en faveur des écoles de la commune pour cette nouvelle année scolaire.

"Ici au Tampon, l'école doit être la priorité n°1" explique Didier Robert. Après s'être attachée les services d'une diététicienne en 2008, la municipalité du Tampon souhaiterait s'orienter vers la consommation de produits péi au sein de ses cantines et favoriser les agriculteurs locaux et leurs productions.

5 euros par mois la cantine

Au coeur des "nouveautés" de cette rentrée 2009, les parents d'élèves verront les tarifs de cantine diminuer et passer à 5 euros par mois. Cette décision, validée en Conseil municipal, devrait favoriser le pouvoir d'achat des familles qui payaient les services de restauration scolaire à hauteur de 10 euros par mois en maternelle et 15 euros pour les élémentaires.

Lancées il y a trois ans, les "Classes mobiles informatiques" prendront aussi tout leur intérêt cette année puisque 400 nouveaux ordinateurs ou encore des clés USB viendront compléter les 10.000 ordinateurs déjà distribués aux élèves du réseau scolaire local, pour un montant total de 400.000 euros.

Parmi ces nouveautés, annoncées par le recteur Mostafa Fourar ce matin, la commune s'est engagée dans l'organisation d'un temps d'initiation aux langues étrangères dans une dizaine d'écoles maternelles. Une nécessité, lorsque l'on sait les difficultés rencontrées par les touristes pour se faire comprendre lors de vacances dans le département. Une aubaine aussi pour ces futurs étudiants qui seront amenés à user de ces langues à un moment donné dans leur cursus.

Depuis 2006, des équipes dites "48 heures chrono" ont été mobilisées pour réaliser les petits travaux de type électricité ou peinture dans un laps de temps raisonnable, soit 48 heures au plus. Une Hot line a ainsi vu le jour afin d'intervenir au plus vite sur le parc informatique et les photocopieurs et pour ne pas pénaliser les équipes pédagogiques dans leurs démarches.

Les écoles tamponnaises en quelques chiffres

La commune du Tampon compte 41 groupes scolaires sur son territoire pour 77classes de maternelles, 364 classes élémentaires et 15 classes spécialisées. A ce jour, ce sont 19 écoles qui ont été réhabilitées et 10.000 ordinateurs portables qui ont équipé ces différentes écoles. Concernant les services de restauration scolaire, 10.844 repas sont servis au quotidien par cinq cuisines centrales, six cuisines autonomes et 24 cuisines satellites.
En 2008, 664 jeunes ont bénéficié de l'aide exceptionnelle accordée aux néo-bacheliers tandis que 2.700 lycéens se sont vus attribuer des bons de livres,d 'une valeur globale de 70.450 euros, sans compter les 140.000 euros dédiés à l'aide à la mobilité. Une aide versée à près de 290 jeunes Tamponnais.

En tête du département pour les dotations par élève, soit 110 euros, la ville du Tampon souhaiterait accroitre les capacités de ses réfectoires et créer de nouvelles classes, sur accord du rectorat. Dans ce sens, l'école Charles Isautier devrait peut-être bénéficier de la création d'une nouvelle classe tout comme l'école de Piton Hyacinthe. Mais le directeur de l'école, Jean-Pierre Molé, reste lucide : "Les conditions sont complexes pour l'ouverture d'une classe. Il existe de nombreux critères comme la nécessité de présenter plus de 28 élèves de moyenne par classe. Rien ne dit que nous pourrons voir une nouvelle classe s'ouvrir à cette rentrée...".

La municipalité prévoit donc l'avenir avec sérénité. Une sérénité liée à la disposition de 6.000 m2 de terrain où des extensions pourraient intervenir, et aux mesures mises en place pour accueillir au mieux les jeunes Tamponnais dans leurs établissement scolaires.
Ludovic Robert
Lu 2858 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter