MENU ZINFOS
Economie

Les niches fiscales épargnées en outre-mer


François Baroin, ministre du Budget, a annoncé hier dans les Echos que le coup de rabot envisagé par le gouvernement sur les niches fiscales ne concernerait pas les investissements dans l'outre-mer.

Par Julien Delarue - Publié le Vendredi 10 Septembre 2010 à 11:56 | Lu 1770 fois

Les niches fiscales épargnées en outre-mer







Le ministre du Budget, François Baroin, a déclaré dans les Echos que les niches fiscales dans l'outre-mer ne seraient pas concernées par le fameux coup de rabot du gouvernement.

"La remise en cause de la défiscalisation en outre-mer serait un désastre économique pour ces territoires et nous avons pris des engagements vis-à-vis de l'outre-mer qui ne seront pas remis en cause" à déclaré François Baroin.

Ces déclarations ont rassuré les acteurs économiques locaux. Ils ne souhaitaient pas que la défiscalisation fasse l'objet d'un coup de rabot du gouvernement.

Lutter contre certains effets pervers

François Baroin a tenu à préciser que "nous voulons lutter contre certains effets pervers. Nous prévoyons de mettre en oeuvre des mesures anti-abus, par exemple pour réduire l'activité des intermédiaires financiers qui captent une partie des subventions de l'Etat".

Cette mesure permettra de contrôler plus efficacement les honoraires des monteurs d'opérations. Elles peuvent être excessives dans les dossiers ne nécessitant pas l'agrément des services fiscaux. Dans le cadre du mécanisme de rétrocession, l'argent des cabinets de défiscalisation pourrait retourner aux entreprises d'outre-mer qui exploitent les biens défiscalisés, selon le journal le Quotidien.

Cette annonce de François Baroin pourrait rassurer les acteurs du BTP, actuellement dans la rue, qui dénoncent la baisse d'activité dans leur secteur.




1.Posté par Michel Gangaye le 10/09/2010 13:03

Selon les Echos aussi, la Cour des comptes attaque les niches sociales. Sauf que là il n'y a pas encore personne qui en parle. Alors que l'ile est dépendante aux aides sociales sous toutes les formes citées par la Cour des comptes.


[Lisez l'article des Echos ...]url:http://www.lesechos.fr/economie-politique/france/actu/020772442035-niches-sociales-la-cour-des-comptes-prone-15-milliards-d-economies.htm

2.Posté par Cambronne le 10/09/2010 13:07

la mascarade Keynésienne continu ils vont finir par en être schizophrène

3.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 10/09/2010 13:39

"Alors que l'ile est dépendante aux aides sociales sous toutes les formes citées par la Cour des comptes" au que oui, les TGI, JAF, parquets et nous, le savons plus que quiconque...
Reste que c'est une bouffée d'air pour ceux qui ont déjà la tête sous l'eau...quand le bâtiment ne va pas.

4.Posté par chef d'entreprise le 10/09/2010 14:34

on a-ga-gné
on a-ga-gné
on a-ga-gné
on a-ga-gné
on a-ga-gné


ca tombe bien, je voulais amener ma petite cherie faire les soldes à Paris et à Londre. Il me reste plus qu'a trouver un colloque sur les omega 3 ou le photovoltaïque pour passer ca dans les comptes de la societé.

5.Posté par Michel Gangaye le 10/09/2010 14:38

Papapio: Ce qui m'a étonné que personne en parle les niches sociales, terme qui était inconnu jusqu'à présent. Le paradoxe est pendant que le gouvernement maintient les niches fiscales dans l'outre-mer, la Cour des comptes propose de faire des économies sur le social.

6.Posté par nicolas de launay de la perriere le 11/09/2010 03:23

bien vu n°4 !

Il est plus que temps que l'Etat se penche sur les contreparties aux exonérations fiscales et sociales, et institue l'obligation de la constitution de réserves dans les entreprises en bénéficiant, au titre des exonérations fiscales et sociales.

Il est temps que l'Etat prenne conscience de la destination réelle de ces sommes.
L'entrepreneur et l'entreprise savent parfaitement comment capter ces sommes, et en justifier le maintien.

Il est dommage que certains professionnels et encore moins les politiques, ne s'emparent pas de ce sujet... quoique du côté du CESR, cela a bougé l'an dernier ou l'année d'avant, bien timidement sur cette thématique...

7.Posté par nicolas de launay de la perriere le 11/09/2010 22:30

dès qu'on aborde des sujets techniques, c'est fou de voir que cela n'intéresse personne...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes