MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Les municipales 2020, un combat d’idées pour retrouver notre souveraineté avec un « Front populaire »


Par Un actif "Front populaire" - Publié le Samedi 23 Mai 2020 à 07:59 | Lu 499 fois

Les municipales 2020, un combat d’idées pour retrouver notre souveraineté avec un « Front populaire »
Ces élections municipales du 1er tour ont été un cirque, une mascarade : un peu moins de 40 %  des électeurs sont allés voter…
Électeur dans le chef-lieu, le second tour annoncé pour le 28 juin 2020 risque bien d’être d’une grande inutilité avec les mêmes qui seraient réélus.  
 
Il n'y aura pas de surprise. La guerre des ténors de la politique locale verra s'affronter au second tour l'ex-ministre de l’Outre-Mer, le président du conseil régional et la sénatrice.
 
Que retenir de ces candidatures ?
 
Annette-Bareigts : un couple bizarre (A moins B = … ) , avec dans les premiers de la liste (au 8e rang) la présence de l’ancien maire, ce qui laisse présager qu'il continuerait à tirer les ficelles en coulisses en cas de victoire, même s'il n'occupait plus le fauteuil de premier magistrat.  
 
Au sujet de la distribution par l’ancien maire de cette carte postale électoralo-sanitaire, le très bon maire aurait-il réquisitionné des employés municipaux pour remplacer les étiquettes des masques fabriqués localement par un mot doux signé à son successeur, le tout accompagné de la mention « Tricoté en chef-lieu », « Et c’est moi qui l’ai fait !! »  …  « Voyez comme je suis bon ! » 
 
Dans les foyers, il se dit que nous serons enfin débarrassés de ces professionnels de l’inaction, car le PS sera demain un groupuscule sans moyens.
 
La tête de liste PS "Saint-Denis pour tous" obtient 42,70 %  des suffrages exprimés.  Avec une participation faible, cette dernière se voyait probablement élue dès le 1er tour.
 
Ce serait un cauchemar que le PS continue à tenir les rênes de la commune de Saint-Denis. Ericka a des qualités, mais pas au point de devenir maire ! Rappelez-vous, [en 2016] elle marchait sur l'eau, elle était carrément « habitée », elle qui allait bientôt être nommée ministre de l’Outre-Mer.
 
Quant à Didier Robert, on se demande toujours ce qu’il est allé faire dans cette galère municipale à Saint-Denis, en obtenant 24,88 % des suffrages exprimés. Il aurait pu tout simplement concentrer son énergie sur la Région.
 
« Je suis candidat aux élections municipales des 15 et 22 mars », une erreur politique. Pique-nique du dimanche 15 décembre à la Trinité à Saint-Denis : ce jour-là, 3 000 personnes étaient attendues. Il n’y en a eu que quelques centaines.
 
L’objectif pour Didier Robert était de totaliser au moins 40 % des suffrages et de placer des hommes à lui pour les scrutins à venir (départementales). Il a croisé le fer avec Nassimah Dindar dans le chef-lieu, seul moyen de savoir une bonne fois pour toutes, qui est le plus populaire, électoralement parlant. La réponse des électeurs a été cash. 
 
Depuis 2010 à son arrivée à la tête de la Région, la collectivité s'est substituée à l'État dans le versement d’une subvention déguisée aux compagnies aériennes (la continuité territoriale). Didier Robert a utilisé cette aide pour se construire une popularité.
 
Le carnaval : ce communiqué de Didier Robert, annonçant sans sourciller qu’il allait suspendre sa campagne électorale et qu’en raison du coronavirus, il allait refuser de mener campagne si le second tour était maintenu. Un gros coup de com’.
 
Le désastre de la nouvelle route du littoral, son chemin de croix, repose sur toute une série de malhonnêtetés. 
 
Enquête publique bidon dès 2004, sous Paul Vergès. Les projets autres qu’en mer ont été impitoyablement rejetés.
 
Alors un jour ou l'autre il faudra se rendre à l'évidence : Didier Robert va devoir abdiquer. Mais pas sûr que le courage soit de mise en cette période de campagne d’élections municipales puis régionales
 
Nassimah Dindar estime que, malgré quelques "ratés", son bilan est plutôt positif : "Des erreurs, des ratés, des choses qu'avec le recul j'aurais mieux faites ou faites différemment “.
 
Les années vont être marquées par quelques événements sociaux qui vont venir fragiliser son image, à l'instar de la liquidation de l'Arast (Association régionale d'accompagnement social territorialisé) mais aussi celui de l'Adi (Agence départementale d'insertion) ou encore, plus récemment, par les affaires judiciaires du foyer de l'enfance de Terre-Rouge et Panshbaya. Sa magnifique villa…
 
Elle obtient le soutien du parti d'Emmanuel Macron, puis plus récemment, elle disait à qui voulait l'entendre qu'elle voulait faire perdre Didier Robert, ce qui l'a poussée à aller proposer à Gilbert Annette de présenter au premier tour une liste aux municipales à St-Denis pour piquer des voix au président de la Région, avant de fusionner avec la liste socialiste au second tour. 

Puis, découvrant en faisant du terrain que Gilbert Annette était en perte de vitesse totale, elle n'a pas hésité à aller proposer, sans aucune pudeur, au même Didier Robert de faire liste commune avec lui. Ce qui lui a valu une fin de non-recevoir polie, mais ferme.
 
Son résultat du 1er tour : elle obtient 13,01% des suffrages exprimés, la messe est dite.  
 
Concernant la date du second tour des municipales de 2020 (fin juin ou septembre-octobre), ces élections se tiendront dans les 4 800 communes n’ayant pas élu un conseil municipal au complet le 15 mars. 
Le gouvernement a donc choisi de ne pas attendre l’avis du Conseil scientifique qui devait être délivré avant le 23 mai sur la faisabilité d’un second tour des municipales en juin. Des sources gouvernementales concordantes jugent que cette date était de toute façon entourée de « trop d’incertitudes au plan sanitaire, mais également au plan juridique ». « Le Conseil d’État pourrait donc s’y opposer », juge un membre de l’exécutif.  
 
Au-delà du droit, l’interrogation est de nature politique : est-il opportun de tenir un deuxième tour de scrutin entre deux mois et trois mois et demi après le premier, alors que les contextes locaux et nationaux seront totalement différents de ceux du 22 mars ? Le bon choix dans le chef-lieu va être une arnaque…
 
Pour éviter absolument que le second tour des municipales soit une seconde arnaque, il serait préférable qu’il ait lieu en mars 2021, en même temps que les départementales et les régionales.
 
 « Il vient une heure où protester ne suffit plus : après la philosophie, il faut l’action ».
Victor Hugo 
                                               Un actif « Front populaire »




1.Posté par Pierre Balcon le 23/05/2020 18:34

Merci à ce frontiste anonyme de nous dire en quoi la NRL est un désastre , qui au surplus serait à mettre au passif de D Robert ?

Tous les actes qui ont été annulés par les juridictions administratives sont des actes pris par le représentant de l'Etat. .

C'est aux préfets successifs qu'il faudrait demander des comptes .
Mais on n'ose pas parce qu'il représente l'autorité et la finance .
Et les commentateurs sont courageux mais pas téméraires

Marre de lire toujours la même rengaine mensongère .

Quant aux spéculations électorales on en revient toujours à la même conclusion : élections piège à cons .

A La Réunion plus qu'ailleurs parce que quand on compte plus de 30 % de chômeurs et la moitié de la population sous le seuil de pauvreté inutile de parler de démocratie.

Quand en plus l'autre moitié vit des fonds publics ( fonctionnaires , emplois subventionnés ) ,alors là on est sous la dictature des bureaucrates.

Si tout cela aboutissait à l'efficacité on se consolerait .
Mais hélas nos communes sont mal gérées.

Pas besoin de longs discours pour le constater . Y a qu'à se balader en villes :

- Circulation chaotique ,
- urbanisme anarchique et laid ,
- environnement dégradé,
- saleté ,
- indigence culturelle -
- chômage massif.
- insécurité ,
- clientélisme et corruption etc...

Vaudrait mieux faire le bilan à l'envers et se poser la question de savoir ce qui marche vraiment et demander son avis au directeur du JIR qui nous gratifie tous les samedis de morceaux choisis sur l'état de délabrement de notre société insulaire .

2.Posté par Kunta Kinté le 23/05/2020 19:48

Lit comme vous des commentaires , vous invite à être candidat à des élections , on verra bien les électeurs qui vous suivent .

Ce n'est pas gagné , du balcon on croit tout savoir ... La réalité est tout autre .

Me fiche totalement de robert didier .

Est pour une NOUVELLE ROUTE du LITTORAL ... TERRESTRE !!!

Voilà
C'est tout !

3.Posté par A Pierre BALCON le 24/05/2020 01:10

Je ne suis pas l'auteur du courrier mais j'ai l'habitude de répondre sur ce sujet.
Le projet de NRl est foiré dès l'enquête publique de 2004, sous feu Paul Vergès : toutes les possibilités autres que marines ont été balayées d'un revers de la main.
L'actuel projet (mal barré pour la seconde partie) est un désastre pour la bonne raison qu'il y avait un autre projet terrestre à mi-hauteur de La Montagne, du même type que la route des Tamarins, de loin meilleur marché.
Projet refusé sur la base de mépris, d'égos surdimensionnés et de calomnies.
Rien que ça !
Lors des travaux préparatoires, j'ai écrit qu'il était toujours temps de changer le fusil d'épaule.
Sourde oreille de Pau-Langevin, franche-maçonne comme Victorin Lurel.
Ces gens-là n'étaient pas là pour défendre les intérêts des Réunionnais mais le compte en banque des majors du BTP.
Pour sortir de l'impasse de l'embourbement de la fin de ce chantier, il ne reste plus à Didier Robert (et j'ai eu l'occasion récemment de le dire à Jean-René Dreinaza, son directeur de cabinet) qu'à faire réaliser une route sous galerie de protection comme le propose ATR-Fnaut.
Armand Gunet
"Réagissons !"

4.Posté par Kunta Kinté le 24/05/2020 05:56

@ Armand Gunet
"Réagissons !"

Plussoie !

@ Pierre Balcon le 23/05/2020 18:34 « Ariv an kostime, ropar an mayo. » In kozman pou la route

5.Posté par Pierre Balcon le 24/05/2020 14:52

à post 2 et 4

Impossible de me présenter aux élections .
Je suis inéligible pour trois raisons :

- je suis blanc, zoreil
- j'ai un casier judiciaire vierge,
- je crois n'être pas trop bête

6.Posté par Kunta Kinté le 24/05/2020 16:58

Pierre Balcon le 24/05/2020 14:52

Qui vante le bien qu'il fait, en perd tout le mérite

"Si on a confondu mon souci de dialogue avec de la faiblesse, on s’est trompé"

7.Posté par A Pierre BALCON le 24/05/2020 17:25

Et au post 3, vous ne répondez rien ?
Il ne vous a pas échappé, au moins ?
A.G.

8.Posté par JORI le 24/05/2020 17:40

5.Posté par Pierre Balcon le 24/05/2020 14:52
Peut être que pour ces 3 mêmes raisons, vous devriez moins la ramener!!.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes