MENU ZINFOS
Zot Zinfos

Les missions mafataises de Marcelle Puy provoqueront-elles l’inéligibilité de Roland Robert ?


Par Philippe Lew - Publié le Mardi 15 Mars 2011 à 19:16 | Lu 1568 fois

Les missions mafataises de Marcelle Puy provoqueront-elles l’inéligibilité de Roland Robert ?
Ils ont voulu changer d’air car à la caverne d’Ali Roro et ses 40 zéros, la chaleur devenait étouffante. Ainsi, le 17/11/2010, Willy Cail, directeur général adjoint de La Possession et également directeur financier, Ghislaine Fortuné, adjointe au maire et Marcelle Puy, adjointe au maire, mais surtout suppléante de Roland Robert pour les présentes cantonales, prenaient la voie des airs, en hélico, pour rejoindre le cirque de Mafate.

Quels étaient les raisons de cette escapade ? D’après mes infos provenant directement de la caverne, il s’agissait pour nos trois mousquetaires, officiellement, de procéder aux nouvelles inscriptions des Mafatais sur la liste électorale. Serait-ce le seul but ? Sous couvert de l’anonymat, mon correspondant m’a informé qu’il s’agissait surtout de rendre une visite de courtoisie aux habitants-électeurs avant les présentes cantonales. Histoire de prêcher la bonne parole...
 
Le 18/11/2010, nos trois compères étaient de retour à la caverne d’Ali Roro. Précisons qu’à ces dates là, Roland Robert était lui en "mission" à Nouméa accompagné de Jean-Claude Tréport, adjoint au maire et de Doris Carassou, le directeur général des services et accessoirement le beau-frère de Willy Cail. Il va sans dire qu’ils y étaient, comme d’habitude et tout à leur honneur, pour défendre les dossiers de La Possession. Est-ce que notre trio a rendu une visite de courtoisie à Lilian Malet ?

Le 14/12/2010, soit moins d’un mois plus tard, Ghislaine Fortuné et Marcelle Puy remettaient le couvert en s’envolant une fois de plus pour Mafate, toujours en hélico. Sans Willy Cail qui, semble-t-il, avait le mal de l’air. Pour la même "mission" qu’en novembre ?

Lors des élections municipales de 2001, Roland Robert me demandait toujours, en tant que son mandataire financier, d’être extrêmement vigilant quant aux dépenses pouvant être assimilées aux dépenses de campagne. Aussi, la même rigueur était de mise pour les dons, je ne m’occupais exclusivement que des dons officiels figurant dans mon compte de campagne.

Qu’en pense l’actuel mandataire financier de Roland Robert, par ailleurs juge-assesseur au Tribunal Mixte de Commerce de Saint Denis, de ces missions mafataises de la suppléante de Roland Robert ? Y a-t-il matière à s’inquiéter d’un éventuel risque d’inéligibilité de ce dernier ? Question que je pose aussi à Eustache C.

Philippe Lew




1.Posté par Jeff le 15/03/2011 22:22

Eh! Oui, Philippe pose les bonnes questions. Pauvre Marcelle, prise dans le piège du vieillard qui ne veut pas dételer, il devient urgent de se séparer de ce dynosaure.

2.Posté par Le Lew sort du bois le 15/03/2011 22:56

Misérable post d'un misérable looser. Il admet déjà la victoire probable de Roland Robert en posant la question de son inéligibilité. Voilà le type même d'individu tellement courageux qu'il ne mise que sur une victoire au tribunal. Comme si ses arguties vont se transformer en vérités...
Dommage que M. Morel ait abandonné le combat, lui au moins était plus soucieux de la noblesse de la joute politique que ce transfuge qui utilise zinfos974 comme dernier crachoir...
Pitoyable !

3.Posté par Jojo le 16/03/2011 13:49

Mon pauvre Jeff, tu tes laissé abuser par cette girouette de Lew. Un jour, il jure fidélité à l'un, le lendemain, il fait la même chose avec son opposant. Il est totalement incohérent, mais réussi quand même parfois à abuser les journalistes, cela ne durera qu'un temps.

4.Posté par zanclode le 16/03/2011 14:16

au lieu de verser votre bile sur Lew, apportez lui la contradiction qu'il faut. sinon on dira qu'il a raison. d'où tient-il ces infos? c'est qui la taupe?

5.Posté par CAMARADE 71 le 16/03/2011 14:49

Mr LEW, vos informations sont elles réelles ou pure invention?
Si elles s'avèrent réelles cela veut dire que des taupes se baladent chez 2R et il est temps qu'il fasse le ménage ,car là ,il va droit dans le mur!

6.Posté par Michel S. le 16/03/2011 17:54

Il faut reconnaître que Philippe Lew a encore de solides amitiés à la mairie , ô pardon à la caverne d'Ali Roro et ses 40 valeurs sûres. Les informations qu'il distille ne sont pas sans intérêt. Qu'en pensent les principaux intéressés?

7.Posté par La moustache d'Eustache le 17/03/2011 06:05

Ces gens n'ont aucun scrupule. Il considère la mairie, que dis-je, la commune comme leur chose, leur possession. Aucune règle démocratique n'est respectée, si ce n'est le pouvoir pour le pouvoir. Donc tous les moyens sont bons pour y parvenir.
Il faut que les citoyens soient mobilisés et apportent les preuves de ces abus répétés.

8.Posté par sitarane le 17/03/2011 11:37

oté marcelle i marche plus alors? koméla elle i prefere l'helico. ki sa i paye l'hélico hein?

9.Posté par zanclode2 le 17/03/2011 14:44

personne i reponda lew. Marcele Ghilaine Cail a kose zot i ouvre pas zote bouche pou dementir lew? dit pa a moin que c la vérité. mi vote vanesa.

10.Posté par kafolé le 18/03/2011 22:48

Pauvre Marcelle Puy, elle a damné son âme ! Pourtant les artistes et les sportifs sont généralement apolitiques. Qu'est-elle allée faire dans cette galère ? Pourra t-elle courir encore la conscience tranquille ? Elle n'a pa joué "la prudence.."... .Moin lé malheureux pou elle. Band'ti y soutient band' gros... . comme dit not' tantine zaza.
La pu la race quoué ? La pu la dignité té ? Arrête fais honte nout' race té !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes