MENU ZINFOS
Social

Les militants de Manapany demandent une médiation au préfet et au procureur


Ce mercredi matin, les associations militant en faveur de la réservation de Manapany ont manifesté devant la sous-préfecture de Saint-Pierre, avant de remettre une lettre appelant à l'aide le représentant de l'Etat et le procureur de la république, afin qu'une discussion soit engagée avec le maire de Saint-Joseph Patrick Lebreton.

Par B.A - Publié le Mercredi 20 Janvier 2021 à 14:22 | Lu 3743 fois

Les militants de Manapany demandent une médiation au préfet et au procureur
Ils étaient plusieurs dizaines de militants de différentes associations à manifester ce matin devant la sous-préfecture de Saint-Pierre, dans l'espoir que l'Etat les aide à entreprendre un dialogue avec le maire de Saint-Joseph, qui le refuse depuis la fermeture au public du jardin de Manapany en mai dernier.

Les citoyens soucieux de la préservation de l'environnement de ce coin de paradis, jadis ouvert à tous, ont égrené leurs revendications et griefs, avant de remettre une lettre à la sous-préfecture, signée par l'ensemble des associations présentes ce matin. Tout d'abord, les militants réclament que justice leur soit rendue après que le maire de Saint-joseph et un second élu les ont insulté. Ils regrettent une "justice à deux vitesses", lorsque deux des leurs seront jugés prochainement, l'une pour appel à la révolte, le second pour occupation illégale d'un terrain, lequel est abandonné et sert désormais de potager commun.

Les associations sont inquiètes du devenir de Manapany, une enquête publique les préoccupe particulièrement, qui évoque la création de rond-points et d'un vaste parking de 200 places, accompagnant la création d'un hôtel de luxe pour touristes fortunés. Une "gentrification" que certains n'hésitent pas à taxer de "coloniale", et qui obligerait à terme les créoles à quitter les lieux, marché immobilier oblige.

Ils sont inquiets aussi que ce bétonnage soit délétère pour les arbres endémiques, les banians, et le célèbre gecko de Manapany, en voie de disparition, le tout "en ces temps de sixième extinction de masse". 




1.Posté par Le bre ton hai le 20/01/2021 15:17

Au royaume de l'os and josef, il faut faire appel à l'état.

2.Posté par pipo le 20/01/2021 15:24

https://www.youtube.com/watch?v=8rBWA1wNnug (Luc Dona)

Je pense que Manapany c'est fini un peu comme Capri :-/

3.Posté par Fred le 20/01/2021 15:56

Ils n'en ont pas encore fini ? Toutes les réponses ont été apportées par la mairie et ils sont encore dans leurs délires de persécution ? Ils ne font que répandre de fausses rumeurs plus grosses les unes que les autres. Un vrai délire !!!!

4.Posté par ouaipa le 20/01/2021 16:03

Mi aimerait bien savoir le pourcentage de militants issu de Manapany.....gentrification zot i cause néna longtemps la été lancé....Heureusement que l'a fait des logements sociaux pour remettre des vrais manapaniens....

5.Posté par Kanaky’s le 20/01/2021 16:28

En parlant de gentrification vous pouvez aussi vous intéresser à Terre Sainte où énormément de gens qui ne sont pas du quartier achètent des terrains à tour de bras. Les habitants originaires du quartier sont relégués à la périphérie. Le prix des terrains sont en train d’exploser. Seule une catégorie sociale qui a les moyens pourront résider dans le coin.

6.Posté par Manapany boy le 20/01/2021 16:35

On ne lâche rien !

7.Posté par Epine le 20/01/2021 16:38

Que ces pseudo citoyens de Manapany ouvrent leurs jardins privés à ceux qui veulent venir en profiter puisque c'est leur notion de bien privé. Après s'ils voulaient discuter ça se saurait... Qu'ils foutent la paix aux Saint-Josephois.

8.Posté par SITARANE le 20/01/2021 16:44

La gentrification a débuté il y a longtemps, le grand remplacement aussi, il n'y a pas beaucoup de Créoles à MANAPANY !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

9.Posté par Aïl landeur le 20/01/2021 17:45

5.
Le ti getto pour privilégies..?

10.Posté par Sisi le 20/01/2021 17:47

Post 5..... qui est responsable ? La personne qui vend et pourquoi ou la personne qui achète

11.Posté par Marc le 20/01/2021 18:04

Ce n'est ni le travail du préfet (qui n'a guère de légitimité à s'ingérer dans un problème politique local, en dehors de dire le droit) ni celui du procureur (encore pire). Quant à la vitesse des procédures, ce n'est guère surprenant vu la nature des faits: un délit de presse d'un côté, des actes en flagrant délit de l'autre.

12.Posté par Kanaky’s le 20/01/2021 19:58

@10. Exact! Vous avez mis le doigt sur le vrai problème. Liberté du vendeur et liberté de l’acheteur. Liberté du renard dans le poulailler libre!

13.Posté par raylaf le 20/01/2021 21:09

J'aimerais bien savoir d'où viennent toutes ces associations qui fleurissent dès qu'il y a un PB à la Réunion...mais ils n'ont que ça à faire ? En plus, leur légitimité au niveau local ??? Devant 2 Dodos : "bon les gars on se fait une assoce et on fait chier le monde"....AU BOULOT BANDE DE FAINEASSES ET PROFITEURS....

14.Posté par Mister Magoo le 20/01/2021 22:48

Les bobos, faut bien que ça s'occupe.
Des gens originaires de Manapany ? J'en doute

15.Posté par L'Ancien le 21/01/2021 00:19

5.Posté par Kanaky’s le 20/01/2021 16:28

"En parlant de gentrification vous pouvez aussi vous intéresser à Terre Sainte où énormément de gens qui ne sont pas du quartier achètent des terrains à tour de bras. Les habitants originaires du quartier sont relégués à la périphérie."

Non puisque ce sont les "habitants originaires du quartier" qui ont vendu leur case d'origine, PAR APPAT DU GAIN.

Ce sont donc les "habitants originaires du quartier" qui ont eux-même détruit Terre-Sainte.

16.Posté par Tonton le 21/01/2021 06:22

Ils pourront demander l'independance.

17.Posté par Gérard Jeanneau le 21/01/2021 10:39

Les braillards de Manapany braillent encore. On n'entend plus les chants des oiseaux. Il me prend envie d'aller à la sous-préfecture de Saint-Pierre. Jadis on entendait les oiseaux.

Alors braillards, ne braillez plus !

18.Posté par Tipoul le 21/01/2021 12:19

Ces Gratelles existent encore ??? Commencer par Libérer le rond - point avant de demander quoi que ce soit car vous êtes Hors la loi !

19.Posté par Kanaky’s le 21/01/2021 13:03

@15. Ti pa, ti pa, on avance dans le débat.
1) On apprend que les habitants originaires du quartier ont détruit Terre Sainte. La perception que vous avez c’est que Terre Sainte est un quartier détruit. (mais en quoi?)
2) L’appât du gain est la principale motivation.
Conclusion: les Terre-Saintois d’origine sont des destructeurs cupides. (Le mal est donc dans leur camp)

20.Posté par " VIEUX CREOLE " le 21/01/2021 18:21

Les " hôtels -restaurants luxueux pour touristes fortunés ou "gros Zozos locaux ne sont autorisés qu'à Saint-André , St- Denis (Didier y tient !) - St- Gilles( voire Étang-Salé !) . . .Il faut le savoir n'est-ce pas ? ? iL FAUT SAVOIR AUSSI qu'il faut s'inquiéter du" bétonnage délétère " ( dans cette ville du Sud seulement !) aux Banians qu'il faut cesser d'élaguer . . . . IL faut cesse d’éloigner ,de cette région charmante , le Gecko : LA PREUVE ON LES TROUVE, aujourd’hui dans d''autres régions du Sud-Est de l'île : vous semblez l'ignorer . . .

---------- C' EST TOUT SIMPLEMENT , Messieurs- Dames , UNE 2éme GROSSE OPÉRATION PUBLICITAIRE POUR TENTER DE déstabiliser UN MAIRE QUI, DE TOUTE EVIDENCE , GÊNE BEAUCOUP CERTAINS POLITICARDS et leurs complices qui sont une fois encore "DEMASQUEES " ! ! !

21.Posté par Néné le 22/01/2021 02:47

J'ai mis un commentaire zot la pas publiée mi redit laisse manapany tranquille

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes