MENU ZINFOS
National

Les métiers de l'Éducation nationale deux fois plus exposés aux insultes et aux menaces


Par S.I - Publié le Jeudi 3 Juillet 2014 à 11:30 | Lu 1403 fois

Les métiers de l'Éducation nationale deux fois plus exposés aux insultes et aux menaces
Selon une étude de l'Insee, le personnel de l'Education nationale est deux fois plus exposé aux menaces et aux insultes que les autres professions. L'institut de statistiques révèle en effet que plus d'une personne sur dix (12%) déclare en avoir fait l'objet.

Les plus exposés dans les établissements scolaires ne sont pas les professeurs, mais les chefs d'établissement et les conseillers et assistants d'éducation. Ils sont suivis par les enseignants du second degré et les professeurs des écoles, selon l'étude intitulée "Éducation nationale: des métiers exposés aux menaces et aux insultes".

La majorité de ces menaces ou insultes est le fait des élèves dans les collèges et lycées et des parents dans les écoles primaires et maternelles. Les personnels âgés de moins de 30 ans sont "les plus touchés", tandis que les personnels de 50 ans et plus "paraissent plus épargnés". L'Insee explique cela par le fait que les professeurs démarrent leur carrière le plus souvent en collège, "où le climat scolaire est plus dégradé". Avec l'ancienneté, ils exercent dans des établissements moins soumis aux violences physiques ou verbales.

Près de 46% des victimes déclarent, dans l'année qui suit l'incident, des troubles psychologiques, troubles du sommeil, perte de confiance en soi. Ils sont même un tiers a affirmé que l'incident a perturbé leur vie quotidienne.

En revanche, les violences physiques sont rares : 0,6% du personnel déclare en avoir subi, contre 0,5% pour l'ensemble des travailleurs.




1.Posté par noe le 03/07/2014 12:39

C'est normal !
Quand un enfant accuse les profs , tout de suite les parents s'énervent et viennent chercher des comptes à l'école !
Les enfants semblent précieux pour leurs parents et c'est normal c'est le sang de leur sang !
Mais de là à toujours chercher des noises avec les pauvres profs après une simple remontrance en classe , il y a des limites !

2.Posté par njr le 03/07/2014 13:35

Le visage des familles a changé. Dans un contexte où les parents, et notamment les mères, sont de plus en plus actifs, où les familles monoparentales se multiplient, il arrive que les parents se déchargent sur l’institution scolaire de l’éducation de leurs enfants. Enfin, si l’implication des parents est absolument nécessaire, il arrive qu’elle prenne des formes néfastes. L’intervention des parents se fait en effet de plus en plus au profit, non pas d’un soutien au personnel éducatif, mais d’une opposition à celui-ci. Ils contestent la notation ou les sanctions du maître, remettent en question ses connaissances ou son approche pédagogique, vont contre son autorité devant l’enfant.
Comment, dans ces conditions, les enfants seraient-ils encouragés à respecter leur enseignant ?

L’équilibre est délicat entre une implication des parents, nécessaire et bénéfique pour l’enfant, et une immixtion néfaste. Il s’agit donc de définir clairement ce que l’école attend du parent.
Travail délicat pour les responsables : directeurs, d'école , principaux et proviseurs !

3.Posté par David Asmodee le 03/07/2014 14:26

- qui n'a pas compris la leçon ?
- moi, madame. J'ai pas compris !
- ben fallait écouter !
-....espèce de salope va...
- T'as dis quoi ? J'ai pas bien compris !
-... ben fallait écouter madame.

4.Posté par willy le 03/07/2014 14:48

Les métiers de l'Éducation nationale deux fois plus exposés aux insultes et aux menaces :
Les metiers de l'administration pénitentiare ont ils étaient pris en compte?

5.Posté par jean-jacques le 03/07/2014 15:06

Les enseignants sont-ils devenus de vraies chochottes ? Faut dire qu'avec 90 jours d'arrêt par an payés
à 100% y'en a un paquet qui ne se gênent pas pour en profiter. Certains se lancent aussi dans ce boulot pour la garantie de l'emploi , les vacances à rallonge et la sur-rèm pour ceux qui vivent ici alors que pour exercer ce métier il faut avoir une vraie vocation. Mais souvent l'EN envoie des débutants au casse-pipe dans les établissements "difficiles" où les élèves et leurs parents (quand ils en ont) se foutent totalement de s'instruire car ils savent que pour la majorité ils iront pointer au chômage à la sortie de l'école !
Le dogme de 80% de bacheliers fut aussi une absurdité qui a contribué à dévaloriser les filières courtes
qui forment à de vrais métiers et où les entreprises ont souvent du mal à recruter.
Le système éducatif Français part en vrille avec une réforme tous les 2 ans et aucune ligne directrice sur
le long terme au lieu de bâtir un projet éducatif stable qui anticiperait sur les emplois du futur.

6.Posté par Titi or not Titi le 03/07/2014 15:20

ils veulent Une Prime de Risque ??
ils veulent Une Prime de Pénibilité ?

Et Une Prime de Féniantise??
Celle la , Elle vous est dû !!!

Déjà qu'ici , ils touchent 53% de plus
pour 53% de boulot en moins !!

Foutez moi Ces Ponctionnaires
a " La Verrière " !!!

Mhouhahaha !!!!

Nartrouv !

7.Posté par Zarbi le 03/07/2014 17:42

Toujours l'art ( ou le manque de courage ) de tourner autour du pot pour les journalistes sans rentrer dans le sujet et en désigner les causes !
En France, on peut devenir prof des écoles avec 4,17/20 de moyenne
Llundi 12 mai 2014 à 17h27 ( nouvel Obs )
Dans les académies de Versailles et de Créteil, le seuil d’admission ne dépasse pas 5/20. Signe d’une crise des vocations pour un métier que les pouvoirs publics ne savent pas rendre attrayant . ( j'ouvre une paranthèse : c'est plutôt la population scolaire qui fréquente ces établissements qui est devenue effrayante !)
Il y a actuellement une crise des vocations dans le métier d'enseignant - en maths , anglais , lettres modernes ... - je comprends très bien ces jeunes diplômés qui se détournent de ce métier ; mettez vous à leur place : sitôt promu vous êtes systématiquement envoyé au casse-pipes dans les ZEP avec des classes ou une grande majorité (certaines classes ne comportent que 2 ou 3 français d'origine !) d'afro-maghrébins fait la loi : bolossage , racket , insultes , insolence permanente ... essayez de vous mettre à leur place : au bout d'un an c'est la démission ou la dépression .
Tout-Mou 1er à promis 60.000 postes supplémentaires pendant son quinquénat : il peut s'asseoir dessus , comme l'inversion de la courbe du chômage , le "retournement" de la croissance ... etc ...

8.Posté par Post 7 le 03/07/2014 20:24

On peut aussi avoir le bac avec une moyenne de plus de 21 / 20 !
C'est tellement facile de faire bouger les notes vers le haut ... ou vers le bas quelles que soient les copies.
Au fait, comment se fait-il que les moyennes obtenues soient toujours les mêmes à quelques dixièmes de points chaque année alors qu'il y a parfois des sujets beaucoup plus faciles ou beaucoup plus difficiles selon les années ?

9.Posté par S le 04/07/2014 09:39

Je crois que j'arrive à comprendre pourquoi ils se font insulter... Hormis dans certaines académies ZEP et cie ou c'est compliqué d'agir, à la Réunion les profs n'ont pas vraiment à se plaindre de ce genre de comportement... Par contre ici, nous avons un autre phénomène l'enseignant pense systématiquement que le parent ne fait pas son boulot de parent, se positionne systématiquement au dessus de son interlocuteur, lui sait toi non !
Nous sommes parents d'un enfant atypique, reconnaissance handicap en cours, la mauvaise foi et le refus de s'adapter malgré les préconisations des professionnels de santé, malgré les propositions d'aménagements... le refus de faire respecter la loi est évidents, avec des arguments comme je suis à 2 ans de la retraite, le principal est inutile ! Il faut faire un GRAND coup de MENAGE dans cette institution vieillissante ou jamais la faute n'est reconnue ! Un homme aurait le culot de demander à un aveugle de voir ? je ne pensais pas mais dans dans l'éducation nationale oui ! Messieurs Dames un peu d'humilité vous êtes surpayés à la Réunion, vous avez plus de vacances que tous les autres fonctionnaires, un taux d'absence (payé!) absolument pas comparable aux travailleurs privés

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes