MENU ZINFOS
Société

Les marmailles de 1000 Sourires découvrent la réalité virtuelle avec VR Paradoxe


Le temps d’une après-midi, ils ont oublié qu’ils étaient à La Réunion. Grâce à VR Paradoxe, une entreprise installée à Saint-Denis depuis quelques mois, une vingtaine de marmailles, parrainés par l’Association 1000 Sourires, ont eu l’occasion de tester les jeux en réalité virtuelle.

Par . - Publié le Samedi 14 Mars 2020 à 14:48 | Lu 813 fois

Arrivés de Saint-Paul sans savoir ce que l’association allait leur réserver comme surprise, les enfants ont été accueillis en VIM (Very Important Marmaille) par les propriétaires de VR Paradoxe, Nathalie Ruiz et Alban Faverot.  “Encore une fois, la surprise est totale pour les enfants, car cette activité n’existe que depuis quelques mois à La Réunion. Nous sommes très reconnaissants que Nathalie Ruiz et Alban Faverot fassent rêver les enfants de l’association pendant une après-midi”, remercie Ibrahim Ingar, président de l’Association 1000 Sourires.

Orcs et sabres laser

Pour pouvoir jouer, les petits saint-paulois sont équipés de petits masques, à mettre avant d’enfiler les casques. Puis, un par un, ils sont installés devant un écran, avant d’enfiler leurs casques de réalité virtuelle. A partir de cet instant, les petits réunionnais quittent leur île pour Elven, un village imaginaire envahit par les Orcs. “Les enfants jouent à Elven Assassin. Ils sont dans la peau d’un archer qui doit protéger le village d’Eleven de l'invasion d’une horde d’Orcs, explique Nathalie Ruiz. Mais ils doivent aussi tout faire pour éviter les haches lancées par leurs ennemis”. Et à les regarder faire, on voit qu’ils sont totalement immergés dans le jeu. Ils ne voient plus que les images qui s’affichent dans le casque. Avec les manettes qu’ils ont dans les mains, on les voit tirer sur leur arc invisible.

Juste à côté, un autre groupe de marmailles découvre le jeu “Beat Saber”. Ce jeu fait appel à la concentration et à la coordination du joueur. Le but est de marquer le maximum de point, en tentant de “frapper”des cubes, sur le rythme de la musique. “C’est comme faire du sport, parce que la musique va vite”, résume  Quentin encore un peu essoufflé après sa partie.

“Nous sommes vraiment heureux d’avoir pu faire découvrir la réalité virtuelle aux enfants, se réjouit Alban Faverot. On se dit que cela peut être l’occasion de faire naître des vocations. Certains d’entre eux auront peut-être envie de développer des jeux ou des applications dans le futur”.

Site de l'association :  www.1000sourires.re
www.facebook.com /1000sourires






Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes